Rejoignez-nous

Lausanne

« EPFLoop » finit 3e du concours d’Elon Musk

Publié

,

le

Le projet « EPFLoop » développé par des chercheurs de l’EPFL a terminé à la troisième place du concours de l' »Hyperloop ». Lancée par le milliardaire Elon Musk, l’initiative vise à développer une capsule de transport circulant à grande vitesse dans un tube sous vide.

Dix-neuf équipes du monde entier étaient invitées à présenter leurs projets à Hawthorne en Californie, siège de l’entreprise SpaceX, communique l’EPFL dans la nuit de dimanche à lundi. Au terme d’une semaine d’essais sur le site, seules les trois meilleures capsules – ou « pods » – ont été lancées dans le tube d’un kilomètre et demi, dont celle des étudiants de Lausanne.

Qualifié en finale aux côtés des Néerlandais de Delft Hyperloop et des Allemands de WAAR Hyperloop, EPFLoop a atteint avec son pod une vitesse de 85 km/h, détaille le texte. Des problèmes de communication l’ont toutefois empêché de développer toute sa vitesse. Les chercheurs vaudois ont pris la troisième place du podium.

Le projet allemand a atteint un pic de vitesse de 466 km/h (290mph), selon le tweet de félicitations publié à l’issue du concours par les organisateurs d’Hyperloop. Les chercheurs de l’Université de Munich se sont ainsi hissés en haut du podium pour la troisième année consécutive. Les Néerlandais ont eux atteint une vitesse de 142km/h, ont-ils fait savoir sur leur compte Twitter, regrettant que tout ne se soit pas passé exactement comme prévu.

Problèmes de batteries

Autre équipe suisse dans la course, « Swissloop », fruit d’une collaboration entre des étudiants de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et d’autres hautes écoles et partenaires privés, n’est pas parvenue cette année à se glisser dans la finale. L’équipe zurichoise a rencontré des problèmes au niveau de ses batteries durant les premiers essais, indique dimanche l’EPFZ.

En 2017, « Swissloop » avait elle aussi gagné la troisième place de cette compétition.

Le concours a été lancé par Elon Musk, patron de Tesla. Egalement à la tête de SpaceX, le milliardaire veut développer le transport des futurs en développant un « hyperloop ». Cette capsule transportant des passagers pourrait se déplacer à plus de 1200 km/h dans un tube vidé de son air. Elle circulerait sur des coussins magnétiques. Elle pourrait ainsi relier Los Angeles à San Francisco en moins d’une demi-heure.

(ATS – KEYSTONE – EPFL)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Lausanne déclare la guerre aux tags

Publié

le

Un tag a été réalisé sur le Château cantonal à Lausanne, dans la nuit du 14 au 15 février. "Intolérable" et "choquant" selon les autorités.

Lausanne va accroître sa lutte contre les tags. La Municipalité propose aux propriétaires d’immeubles un partenariat leur assurant, pour un montant forfaitaire annuel, le nettoyage des dégradations présentes sur les façades de leurs biens.

Cette démarche doit permettre d’améliorer la propreté et le sentiment de sécurité au sein de l’espace public.Le tout en donnant un coup de pouce « incitatif » aux habitants.

Pierre-Antoine Hildbrand, Municipal lausannois en charge de la sécurité :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal, Lausanne
Pierre-Antoine Hildbrand Municipal, Lausanne

En parallèle, la Ville déposera systématiquement une plainte pénale pour chaque déprédation. Même si cela reste très compliqué d’identifier les auteurs de tags.

Le Directeur lausannois de la sécurité publique, Pierre-Antoine Hildbrand :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal, Lausanne
Pierre-Antoine Hildbrand Municipal, Lausanne

Concernant le tag réalisé illicitement durant la nuit du 14 au 15 février sur le Château cantonal à Lausanne, Pierre-Antoine Hildbrand se dit « choqué qu’on puisse s’en prendre à un monument historique ».

Continuer la lecture

Lausanne

Les Rencontres du 7e art 2019 vont « au-delà des limites »

Publié

le

La deuxième édition des Rencontres du 7e Art se tiendra du 7 au 10 mars à Lausanne. (Photo: DR)

La deuxième édition des Rencontres du 7e Art aura lieu du 7 au 10 mars à Lausanne. Vincent Perez a sélectionné une trentaine de films sous la thématique « au-delà des limites ». 

Jean-Jacques Annaud, Joel Coen, Agnès Jaoui, Jean-Paul Rappeneau ou encore Matt Dillon. Il seront tous présents à la deuxième édition des Rencontres du 7e art. Elles se tiendront du 7 au 10 mars à Lausanne avec toujours cette même proposition : voir ou revoir sur grand écran des chefs-d’oeuvre du cinéma et rencontrer des réalisateurs et des acteurs. « Au-delà des limites », c’est le thème commun aux films présentés. Au-delà des limites de la folie avec « Apocalypse Now », des conventions sociales avec « Orange mécanique », de la vitesse avec « Le Mans », des conventions technique avec Matrix ou encore de la conscience avec « 2001, L’Odyssée de l’espace ». Vincent Perez, président des Rencontres :

Vincent Perez
Président des Rencontres du 7e art
Vincent Perez Président des Rencontres du 7e art

En plus de la présentation de leurs films, les réalisateurs et acteurs participeront à des rencontres qui auront souvent lieu à l’ECAL et qui seront ouvertes aux étudiants et au public. Un volet pédagogique et d’échange cher à la manifestation. A noter que Lausanne soutient l’événement à hauteur de 70’000 francs pour le rayonnement international qu’il offre à la ville. Cette année, la manifestation s’ancre un peu plus au centre-ville avec l’ouverture de l’Espace des Rencontres au Flon.

Toute la programmation sur rencontres7art.ch.

Continuer la lecture

Lausanne

Une zone de baignade dans le Vieux-Port d’Ouchy

Publié

le

La nouvelle zone de baignade sera située entre le premier pavillon des loueurs de bateaux, sur la place du Port, et le ponton de la Vierge du Lac. (Photo: DR)

Après le projet de la Jetée de la Compagnie, la Municipalité de Lausanne annonce aujourd’hui vouloir instaurer une autre zone de baignade. Elle se situera dans le Vieux-Port d’Ouchy.

Une zone de baignade à Ouchy, ce sera bientôt effectif. Cela faisait depuis 1897 et la destruction des Bains Rochat au profit des quais qu’il n’y en avait plus. Après le projet similaire et à bout touchant de la Jetée de la Compagnie, la Municipalité de Lausanne annonce aujourd’hui cette ambition. La nouvelle zone de baignade sera située entre le premier pavillon des loueurs de bateaux, sur la place du Port, et le ponton de la Vierge du Lac. Les pédalos seront ainsi décalés de quelques mètres. Un projet qui répond à une demande de la population. Pierre-Antoine Hildbrand, municipal en charge de la sécurité et de l’économie :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal lausannois en charge de la sécurité et de l’économie
Pierre-Antoine Hildbrand Municipal lausannois en charge de la sécurité et de l’économie

Un deck permettra un accès au plan d’eau de près de 2’000 m2 qui ne sera pas surveillé. L’installation d’une plate-forme adaptée aux personnes à mobilité réduite et équipée de garde-corps en garantira un accès sécurisé. L’infrastructure restera simple, précise Pierre-Antoine Hildbrand :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal lausannois en charge de la sécurité et de l’économie
Pierre-Antoine Hildbrand Municipal lausannois en charge de la sécurité et de l’économie

Le calendrier de réalisation reste pour l’heure assez flou. Ce ne sera en tout cas pas pour cet été. Peut-être le suivant, tout dépend de l’obtention du permis de construire cantonal. Quant à l’autre projet de zone de baignade, celle de la Jetée de la Compagnie, elle pourrait se concrétiser dans les mois qui viennent.

Continuer la lecture

Lausanne

Le visage 2030 de Lausanne est en consultation

Publié

le

Le Plan directeur communal regroupe les intentions de la Ville pour gérer et développer le territoire communal pour les 15 ans à venir. (Photo : Gabriel Garcia Marengo)

Définir les lignes directrices du Lausanne de demain, c’est l’objectif du Plan directeur communal (PDCom). Outil de planification, il regroupe les intentions de la Ville pour gérer et développer le territoire communal pour les 15 ans à venir.

La Ville de Lausanne mettra en consultation publique son Plan directeur communal dès le 21 février. Outil de planification, le PDCom « Lausanne 2030 » regroupe les intentions de la Ville pour gérer et développer le territoire communal pour les 15 ans à venir. Quatre axes thématiques ont guidé la réflexion : urbanisation, mobilité, environnement et enfin nature, paysage et agriculture.

Quelle vision offre « Lausanne 2030 » ? Raphaël Crestin, chef de la planification de la Ville de Lausanne :

Raphaël Crestin
Chef de la planification, Lausanne
Raphaël Crestin Chef de la planification, Lausanne

Dans le volet urbanisation, six sites majeurs de mutation urbains ont été définis : la gare, la cité hospitalière, les écoquartiers des Prés-de-Vidy et des Plaines-du-Loup, Sévelin/Sébeillon et le Nord-Est autour de Vennes. Tous, sont centraux et directement connectés aux transports publics. Dans l’esprit d’équilibre voulu par le PDCom, il y a un contre-point. Raphaël Crestin :

Raphaël Crestin
Chef de la planification, Lausanne
Raphaël Crestin Chef de la planification, Lausanne

A ce titre, l’écoquartier des Plaines-du-Loup est un projet symbolique et emblématique de la vision « Lausanne 2030 ». Raphaël Crestin :

Raphaël Crestin
Chef de la planification, Lausanne
Raphaël Crestin Chef de la planification, Lausanne

Le dernier Plan directeur communal de la commune date de 1996. En 23 ans, la commune a beaucoup évolué, elle est devenue quatrième ville de Suisse et ses objectifs et priorités ont donc changé. Raphaël Crestin :

Raphaël Crestin
Chef de la planification, Lausanne
Raphaël Crestin Chef de la planification, Lausanne

Le Plan directeur communal est un outil essentiel face à l’arrivée annoncée de près de 30’000 nouveaux habitants à l’horizon 2030. Pour Raphaël Crestin, l’enjeu est d’organiser le développement tout en se préservant :

Raphaël Crestin
Chef de la planification, Lausanne
Raphaël Crestin Chef de la planification, Lausanne

Une soirée d’information publique, à laquelle il est nécessaire de s’inscrire, est prévue le 20 février à la salle des fêtes du Casino de Montbenon dès 18h. L’occasion sera donnée de débattre de la vision de la Ville à 2030 avec des représentants de la Municipalité. Une exposition publique suivra au Service de l’urbanisme jusqu’à la fin de la période de consultation, soit le 22 mars. Un rapport de consultation sera établi, synthétisant l’ensemble des contributions reçues.

A noter que la soirée du 20 février sera également l’occasion de lancer la révision du Plan général d’affectation qui poursuivra et concrétisera la vision « Lausanne 2030 ».

Continuer la lecture

Lausanne

Perturbateurs endocriniens : Lausanne veut agir dans les crèches

Publié

le

Dès cet automne, ce projet pilote sera étendu aux 69 établissements du réseau d’accueil de jour de Lausanne. (Photo : DR)

Réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans les centres de vie enfantine de la commune, tel est le nouvel objectif de la Municipalité de Lausanne. Un projet-pilote est en cours à la Borde et Valency.

Un programme pour limiter l’exposition des petits Lausannois aux perturbateurs endocriniens. Selon la définition de l’Organisation mondiale de la santé, les perturbateurs endocriniens sont des « substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants ». Présents dans les produits alimentaires, les jouets, l’ameublement, les accessoires, les emballages, les médicaments, l’eau, les produits d’entretien ou encore les cosmétiques, les perturbateurs endocriniens sont difficiles à éviter. Afin de limiter l’exposition des enfants en bas âge à ces composants, un programme d’actions et de sensibilisation est mis en place dans les centres de vie enfantine de la Borde et de Valency. Dès cet automne, ce projet-pilote sera étendu aux 69 établissements du réseau d’accueil de jour de Lausanne. Natacha Litzistorf, municipale lausannoise en charge de l’environnement :

Natacha Litzistorf
Municipale lausannoise en charge de l’environnement
Natacha Litzistorf Municipale lausannoise en charge de l’environnement

Travail de sensibilisation du personnel, achats de produits labellisés et recommandations concrètes et applicables font partie des mesures en place. Un guide sera publié cet automne à l’intention des crèches et des parents. Pour le mettre en place, la Municipalité de Lausanne a fait appel à un certain nombre de professionnels. Parmi eux, Nathalie Chèvre. Elle est maître d’enseignement et de recherche en écotoxicologie à l’Université de Lausanne. Elle souligne l’importance de limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens dès l’enfance :

Nathalie Chèvre
Maître d’enseignement et de recherche en écotoxicologie à l’Université de Lausanne
Nathalie Chèvre Maître d’enseignement et de recherche en écotoxicologie à l’Université de Lausanne

C’est le cas dans les établissements de la Borde et de Valency qui ont, par exemple, renoncé aux lingettes au profit de solutions plus naturelles, comme le liniment. Eviter au quotidien les perturbateurs endocriniens demande un certain nombre d’adaptations pour une crèche. Au centre de vie enfantine de Valency, cela fait plusieurs années que la direction a pris des mesures, si bien que les efforts sont devenus des habitudes. Crystel Cagneau, codirectrice :

Crystel Cagneau
Codirectrice du centre de vie enfantine de Valency
Crystel Cagneau Codirectrice du centre de vie enfantine de Valency

Et les mesures prises par le centre de vie enfantine intéressent également les parents. Crystel Cagneau :

Crystel Cagneau
Codirectrice du centre de vie enfantine de Valency
Crystel Cagneau Codirectrice du centre de vie enfantine de Valency

Un guide sera publié cet automne à l’intention des crèches et des parents intéressés. La ville travaille notamment en partenariat avec ToxicFree.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Bélier

Malgré une baisse de vitalité, vous vous consacrez, de toutes vos forces, à vos obligations professionnelles… Chapeau !

Publicité

Les Sujets à la Une

X