Rejoignez-nous

Lausanne

Le Parti socialiste s’exprime sur le deal de rue

Publié

,

le

Le Parti Socialiste vaudois s’exprime à son tour sur le deal de rue.

Le sujet suscite un vif débat depuis quelques semaines suite aux dénonciations du réalisateur Fernand Melgar dans 24 heures et sur les réseaux sociaux. En conséquence, la Ville de Lausanne avait annoncé ses nouvelles mesures de lutte contre le deal de rue prématurément la semaine dernière. Des mesures qui ne vont pas assez loin selon Denis Corboz, président du Parti socialiste lausannois et conseiller communal :

Denis Corboz
Président du Parti socialiste lausannois
Denis Corboz Président du Parti socialiste lausannois

Le parti a rappelé lundi matin qu’au PS lausannois, le débat date de plusieurs mois. Début mai, le Collectif Vinet-Beaulieu tirait déjà la sonnette d’alarme, et déposait une interpellation au conseil communal. Denis Corboz :

Denis Corboz
Président du Parti socialiste lausannois
Denis Corboz Président du Parti socialiste lausannois

Le PS vaudois a lui aussi présenté sa vision. Pour Jean Tschopp, vice-président du Groupe socialiste au Grand Conseil, il faut voir le problème sous l’angle de l’offre et de la demande :

Jean Tschopp
Vice-président du Groupe socialiste
Jean Tschopp Vice-président du Groupe socialiste

Le sujet du cannabis a aussi été abordé. L’Université de Berne souhaite mener une étude sur les effets de la régularisation de cette drogue. Plusieurs villes, dont Lausanne, ont montré leur intérêt pour y participer. Pour Jean Tschopp, c’est un moyen de lutter contre le trafic de cannabis :

Jean Tschopp
Vice-président du Groupe socialiste
Jean Tschopp Vice-président du Groupe socialiste

Propos recueillis par Alessia Merulla.

À plus large échelle, la conseillère nationale Rebecca Ruiz interpelle également le Conseil fédéral. Pour faciliter le travail de la police, l’élue socialiste souhaite réintroduire les courtes peines de prison pour les trafiquants transportant de faibles quantités de drogue.

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Le CIO inaugure sa nouvelle maison à Lausanne

Publié

le

Plusieurs sportifs ont pris la parole durant la cérémonie. De gauche à droite, les patineurs Yuna Kim, Stéphane Lambiel et Katarina Witt. (©KEYSTONE/POOL AFP/FABRICE COFFRINI)

La Maison Olympique, siège du Comité international olympique (CIO), a été inaugurée dimanche à Lausanne devant un parterre d’invités. L’occasion pour son président Thomas Bach de rappeler combien l’institution se sent bien dans la capitale vaudoise et en Suisse.

Exactement 125 ans après la création du CIO par Pierre de Coubertin et plus de 100 ans après son installation à Lausanne, Thomas Bach a souligné que ce bâtiment illustre bien les liens profonds entre le CIO, Lausanne, le canton de Vaud et la Suisse. Tout comme le baron, il estime être au « meilleur endroit pour travailler à rendre le monde meilleur par le sport ».

Sous une grande tente installée dans le jardin et devant quelque 700 invités, l’Allemand a rappelé que le nouvel édifice construit sur le site du précédent , au bord du lac, permet de réunir sous un même toit tous les 500 collaborateurs de l’institution jusqu’ici dispersés en quatre lieux de la capitale vaudoise. « Une expression de notre unité », mais pas uniquement.

Bâtiment vert

Lors de l’élaboration du projet de construction, « nous voulions davantage qu’un bâtiment administratif (…) Nous voulions également intégrer des éléments de durabilité, de crédibilité et de jeunesse ». Ce bâtiment reflète ces trois éléments centraux de notre mission, a poursuivi l’Allemand.

L’architecture et particulièrement la durabilité du bâtiment ont également été saluées par le président de la Confédération Ueli Maurer. Ce dernier a exprimé l’attachement des autorités, de la population au CIO, à leur partenariat et au sport. « Merci pour la collaboration parfaite », a-t-il lancé.

Et d’ajouter que « la Suisse veut encore être partenaire du CIO pour l’avenir », « Je pense que nous sommes la parfaite « dream team » (équipe de rêve) pour les défis du futur ».

Colombe au sommet

Le bâtiment de 22’000 m2, dont les travaux ont coûté 145 millions de francs, a été imaginé par le bureau d’architectes danois 3XN. De l’avis du syndic de Lausanne, il s’agit là du « plus beau bâtiment contemporain » construit dans la ville. Transparent, ondulé, il s’intègre naturellement dans le site, se sont réjouies plusieurs voix.

Sur la plan écologique, les panneaux photovoltaïques installés sur le toit et représentant une colombe se posant dans le parc doivent produire l’équivalent de la consommation d’électricité de 60 ménages suisses. Une station de pompage prélève par ailleurs de l’eau pour refroidir et chauffer le site.

Côté symboles, l’escalier central rappelle les anneaux du mouvement olympique et la forme de l’édifice « s’inspire du mouvement des athlètes dans l’effort ».

Hendricks au micro

La cérémonie a été ponctuée d’interventions et de prestations musicales. La chanteuse Barbara Hendricks a notamment interprété « Imagine » de John Lennon avec le choeur des « Petits chanteurs de Lausanne » et un pianiste de 13 ans.

Parmi les personnalités présentes, on a notamment pu voir le prince Albert de Monaco. Le patineur Stéphane Lambiel, l’ancienne joueuse de tennis Gabriela Sabatini, l’ancienne gymnaste Nadia Comaneci ou Ole Einar Bjøerndalen, ancien biathlète norvégien qui a remporté 13 médailles olympiques, étaient également de la partie.

Fondé à Paris le 23 juin 1894 par le baron Pierre de Coubertin, le CIO a déplacé son siège à Lausanne en 1915. Il s’est d’abord installé au casino de Montbenon puis à la villa Mon-Repos, avant de déménager à Vidy en 1968.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Lausanne

Lousonna et Vidy s’offrent une petite cure de jouvence

Publié

le

La sculpture "Horizons Lousonna" réalisée par l'artiste Etienne Krähenbühl et son fils, l'archéologue Fabien Krähenbühl. (Photo : D.R.)

Nouveau parcours fléché et sculpture contemporaine pour le parc gallo-romain, nouvelle ligne de bus, inauguration du siège du CIO et des aménagements qui l’entourent, Vidy s’offre une petite cure de jouvence.

Le parc gallo-romain de Vidy fait peau neuve. Un nouveau parcours fléché met en valeur le parc archéologique où se trouvait la petite agglomération Lousonna. Ce parcours resserre les liens entre les trois entités du site gallo-romain que sont le musée, une mosaïque trouvée dans une riche demeure et le parc archéologique. Il s’agissait aussi de remettre au goût du jour les informations données au public dans le parc en tenant compte des dernières découvertes. Tibère Grec, archéologue et chef de ce projet :

Tibère Grec
Archéologue et chef de projet
Tibère Grec Archéologue et chef de projet

Sur le terrain, des lunettes optiques plongeront le visiteur dans l’époque romaine. Une application est également en préparation pour aller plus loin dans la visite. Tibère Grec :

Tibère Grec
Archéologue et chef de projet
Tibère Grec Archéologue et chef de projet

Un dessinateur scientifique a réalisé une image réactualisée de Lousonna. Une reproduction pourrait orner, à moyen terme, le passage sous l’autoroute qui mène du musée au parc archéologique.

Une sculpture entre passé et présent

« Horizons Lousonna », c’est le nom de l’œuvre contemporaine qui a été inaugurée cette semaine dans le bassin du parc gallo-romain de Vidy. 56 pieux de chêne vieux de 2’000 ans ornent à la verticale une structure en acier. Ces pieux ont été découverts lors des fouilles liées à la construction du nouveau siège du CIO situé juste à côté. Ils sont les vestiges du port de l’ancienne agglomération Lousonna et confirment son statut fluvial important et commercial. L’artiste vaudois Etienne Krähenbühl et son fils Fabien, archéologue, en ont fait une œuvre d’art en harmonie avec le lieu et son histoire. Etienne Krähenbühl :

Etienne Krähenbühl
Artiste
Etienne Krähenbühl Artiste

Cette œuvre symbolise le niveau du lac à l’époque romaine, mais elle fait aussi référence au temps. Elle est un pont entre le passé, le présent et le futur. Etienne Krähenbühl :

Etienne Krähenbühl
Artiste
Etienne Krähenbühl Artiste

Vidy s’offre un petit lifting

C’est une semaine d’inaugurations pour Vidy. Lundi, c’est la ligne de bus 24 qui relie la Bourdonnette à la Tour Haldimand qui a été ouverte. Hier, vernissage du nouveau parcours fléché du parc gallo-romain. Et ce week-end, deux inaugurations successives : samedi, ce sera au tour de la place de jeux réalisée en face du CIO et la rénovation de la fontaine de granit de l’Expo 64. Dimanche, après trois ans de travaux, place à l’inauguration officielle du nouveau siège du CIO. Bref, Vidy s’offre un nouveau lustre. Grégoire Junod, syndic de Lausanne :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Samedi, aura également lieu la 7e édition de la course pédestre « Lausanne Capitale Olympique ». Les participants auront le privilège d’inaugurer les jardins du nouveau siège du CIO et l’arche en marbre pourvue des anneaux olympiques.

Continuer la lecture

Lausanne

Un bateau en feu au port de Vidy

Publié

le

Une grosse colonne de fumée noire était visible dans le sud de Lausanne.

Un bateau en feu ce mercredi matin au Port de Vidy. Il s’est embrasé lors de sa mise à l’eau. Une grosse colonne de fumée noire était visible loin à la ronde.

Rapidement sur place, les Pompiers ont pu maitriser le sinistre. Un barrage a été posé dans le lac pour prévenir une éventuelle pollution. Les dégâts sur l’embarcation de plaisance sont importants.

Contactée, la Police de Lausanne indique que personne n’a été blessé et que les causes du sinistre ne sont pas encore connues.

L’embarcation a été fortement endommagée par les flammes. (Photo : DR)

 

Continuer la lecture

Lausanne

Les TL inaugurent la très olympique ligne 24

Publié

le

Michel Joye, directeur des Transports publics de la région lausannoise, Virginie Faivre, présidente du comité d'organisation des JOJ 2020, Claudia et Thomas Bach, président du CIO, Nuria Gorrite, présidente du Conseil d'Etat vaudois, Grégoire Junod, syndic de Lausanne, Florence Germond, municipale lausannoise en charge de la mobilité et des finances, Christophe Jemelin, responsable de l'unité Développement de l'Offre des TL. (Photo: D.R.)

La ligne 24 fait son entrée dans l’offre des transports publics lausannois. Depuis aujourd’hui, ce nouveau parcours relie la Bourdonnette à la tour Haldimand, ce qui en fait un peu une ligne olympique puisque le siège du CIO et le Musée olympiques sont desservis.

Une nouvelle ligne de bus à Lausanne. 24, c’est son numéro. Depuis aujourd’hui, ce nouveau parcours relie la Bourdonnette à la tour Haldimand. Un total de douze arrêts qui vont donc longer le lac. La ligne dessert des points d’intérêts majeurs, comme l’Université de Lausanne, la zone de loisirs de Vidy, la piscine de Bellerive, le port d’Ouchy ou encore le Musée Olympique. Autant de points d’attraction qui vont attirer des passagers très divers. Christophe Jemelin, responsable de l’unité Développement de l’Offre des TL :

Christophe Jemelin
Responsable de l'unité Développement de l'Offre des TL
Christophe Jemelin Responsable de l'unité Développement de l'Offre des TL

Parmi les points de desserte, l’arrêt « Siège du CIO » qui, comme son nom l’indique, est situé devant le nouveau siège du Comité Olympique qui sera inauguré dimanche. Avoir une liaison de bus au pas de la porte, une chance selon le président du CIO Thomas Bach :

Thomas Bach
Président du CIO
Thomas Bach Président du CIO

Sur les 12 dessertes, sept nouveaux arrêts ont été construits. Tous répondent aux normes pour les personnes à mobilité réduite.

C’est aussi sur cette ligne que roule le nouveau et premier bus à moteur hybride des TL. Christophe Jemelin, responsable de l’unité Développement de l’Offre des TL :

Christophe Jemelin
Responsable de l'unité Développement de l'Offre des TL
Christophe Jemelin Responsable de l'unité Développement de l'Offre des TL

Concernant cette ligne 24 encore. Un demi-million de voyageurs annuels est attendu. Des réflexions ont d’ores et déjà lieu avec l’Est lausannois pour, à moyen terme, potentiellement prolonger le parcours.

Continuer la lecture

Lausanne

Etape importante pour « l’immense projet » des métros M2 & M3

Publié

le

Le futur M3 à Chauderon. (Image : Architram)

C’est le chantier de la décennie à Lausanne. Et qui va considérablement renforcer l’offre de mobilité. Le Conseil d’Etat vaudois demande au Grand Conseil un premier crédit de 153 millions de francs pour le développement du métro M2 et la poursuite des études en vue de la construction du M3.

Dans le détail, le M2 entre Ouchy et les Croisettes se verra doter d’un tunnel à double voie sous la gare. La cadence passera sous la barre des deux minutes. Et à l’horizon 2027, le métro sera appuyé par le futur M3, qui reliera la gare à la Blécherette et fluidifiera le tronçon le plus chargé entre le Flon et la gare de Lausanne.

Les précisions de la Présidente du Conseil d’Etat vaudois, Nuria Gorrite :

Nuria Gorrite
Présidente, Conseil d'Etat VD
Nuria Gorrite Présidente, Conseil d'Etat VD

Le tracé de ce futur métro M3, devisé à 582 millions, est donc connu depuis longtemps. Reste maintenant à peaufiner les détails. Comme par exemple la profondeur des voies.

Nuria Gorrite, Présidente du Conseil d’Etat vaudois :

Nuria Gorrite
Présidente, Conseil d'Etat VD
Nuria Gorrite Présidente, Conseil d'Etat VD

La mise en service du nouveau tracé du m2 devrait intervenir entre 2025 et 2026. 2027 pour l’inauguration du M3.

 

 

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Journée intéressante sur le financier pouvant même amener de conséquentes rentrées d'argent. Ne laissez rien passer…

Publicité

Les Sujets à la Une

X