Rejoignez-nous

Lausanne

L’EPFL part explorer les microbes des plus grands glaciers

Publié

,

le

Des scientifiques de l’EPFL vont parcourir durant au moins quatre ans les ruisseaux des plus importants glaciers du monde. Leur mission: récolter des microorganismes et en extraire l’ADN pour comprendre comment ils s’adaptent à leur environnement extrême.

Le projet démarre le 1er août. Il inaugure le Centre pour l’étude du changement des environnements alpins et polaires de Sion, établi sur le site EPFL Valais Wallis, a indiqué mercredi l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué.

Son approche: explorer l’infiniment petit au pied des glaciers du monde entier. Les scientifiques récolteront le génome de microorganismes présents dans les ruisseaux de centaines de glaciers.

En associant les sciences environnementales aux géosciences et aux sciences de la vie, les chercheurs visent à découvrir comment cette vie microbienne s’est adaptée depuis des millénaires aux conditions environnementales extrêmes de ces ruisseaux.

Les scientifiques exploreront le « troisième pôle » à travers les ruisseaux de l’Alaska, de l’Himalaya, des Andes, du Groenland, de la Scandinavie, du Pamir, du Kamtchatka, du Caucase, de Nouvelle-Zélande et des Alpes.

Récolte de biofilms

Les expéditions se concentreront en particulier sur la récolte de « biofilms », un ensemble de microbes qui forme dans les ruisseaux une fine couche visqueuse à la surface des sédiments. Grâce au séquençage de grande ampleur de leur ADN, les chercheurs de l’EPFL ambitionnent de déchiffrer la structure et le fonctionnement du microbiome de ces biofilms.

Ces données génétiques rempliront deux objectifs. Premièrement, elles permettront aux chercheurs de remonter dans le temps, car elles pourraient révéler d’anciens marqueurs génétiques ainsi que les stratégies d’adaptation que les microbes ont développées au fil du temps.

Deuxièmement, elles permettront de regarder vers le futur. Leur décryptage aidera en effet les scientifiques à comprendre comment le changement climatique et la disparition des glaciers influencent les biofilms, et, par conséquent, leur rôle dans l’écosystème et la bio-géochimie des ruisseaux alpins.

En voie de disparition

Les glaciers et leurs ruisseaux ont été longtemps abondants sur Terre. A cause du réchauffement climatique, ils sont aujourd’hui en train de disparaître. Selon les glaciologues, 50% des petits glaciers suisses auront disparu d’ici 25 ans.

« Mieux comprendre la vie microbienne de ces écosystèmes en voie d’extinction est donc notre devoir envers les générations futures », explique Tom Battin, directeur du Laboratoire de recherche en biofilms et écosystèmes fluviaux de l’EPFL et directeur scientifique du projet, cité dans le communiqué.

La première expédition démarrera en février 2019. L’équipe sera guidée sur place par le géologue et expert de l’Himalaya Mike Styllas, chef d’expédition, et assisté par deux experts de la montagne du Canada et d’Italie.

La génomique se développera en partenariat avec le groupe de recherche du professeur Paul Wilmes, basé à l’Université du Luxembourg. Michael Zemp, chercheur associé à l’Université de Zurich, assistera l’équipe en glaciologie.

L’entraînement scientifique des chercheurs démarre cet été dans les Alpes suisses. Ce projet bénéficie du soutien de la fondation suisse NOMIS, qui finance exclusivement des initiatives scientifiques pionnières.

(ATS – KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lausanne

Naturopolis entre dans sa phase concrète

Publié

le

Après les intentions, Naturopolis se concrétise. Ce projet qui rassemble Lausanne et Annecy autour de la nature et de la culture vit dès le 16 mars ses premières actions concrètes.

La promenade des Vignes d’argent dans le quartier de Prélaz-Valency va se transformer en verger à croquer et en haie comestible. La population est invitée à participer activement à la réalisation de ce verger samedi matin. Dans ce cadre, un échange symbolique aura lieu entre Lausanne et Annecy pour enraciner le projet Naturopolis. Natacha Litzistorf, municipale en charge de l’environnement.

Natacha Litzistorf
Municipale, Lausanne
Natacha Litzistorf Municipale, Lausanne

Les actions dans le cadre de Naturopolis vont se poursuivre dans le courant de l’année. La culture sera aussi au centre de ce partenariat entre les deux villes :

Natacha Litzistorf
Municipale, Lausanne
Natacha Litzistorf Municipale, Lausanne

Continuer la lecture

Lausanne

10’000 jeunes à nouveau dans la rue pour le climat

Publié

le

Près de 10'000 jeunes ont participé à la grève du climat du vendredi 15 mars 2019 à Lausanne. (Photo : RB)

Les jeunes à nouveau dans la rue pour le climat. 10’000 personnes ont manifesté ce vendredi 15 mars à Lausanne.

Désireux de rappeler aux politiques et à la population qu’ils veulent une action rapide en faveur de l’environnement, ces jeunes ont déserté leurs salles de cours et lieux d’apprentissage. C’est le troisième épisode depuis le début de l’année dans la capitale vaudoise, le deuxième un jour de semaine.

Le cortège est parti de la Place de la Gare, pour rallier la Riponne.

Slogans, pancartes et autres banderoles ont permis aux jeunes de rappeler leurs revendications : urgence climatique ou encore des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles d’ici 2030.

Dans le cortège lausannois, il y avait des jeunes, mais aussi des moins jeunes.

Reportage :

Grève du climat
Lausanne - 15.03.2019
Grève du climat Lausanne - 15.03.2019

Pour rappel, lors de la première grève du climat à Lausanne, le 18 janvier dernier, 8’000 jeunes avaient défilé. Lors du deuxième épisode, le samedi 2 février, 10’000 personnes s’étaient mobilisées dans les rues lausannoises.

 

Continuer la lecture

Lausanne

La Ville désavouée pour sa politique de stationnement

Publié

le

C’est une petite victoire pour la droite lausannoise, un revers pour la Municipalité et la gauche. La modification du Règlement communal sur le stationnement en Ville de Lausanne est jugée anticonstitutionnelle par la justice vaudoise.

Les juges ont suivi les arguments des recourants, 23 Conseillers communaux issus du PLR, de l’UDC et du PLC. Ils estimaient que la Ville ne pouvait pas utiliser le revenu du stationnement pour alimenter un fond dédié à la mobilité.

Selon Xavier de Haller, Conseiller communal PLR, la tentative de la majorité Rose-Verte de faire supporter aux automobilistes l’ensemble des coûts de la politique de mobilité a échoué :

Xavier de Haller
Conseiller communal PLR, Lausanne
Xavier de Haller Conseiller communal PLR, Lausanne

C’est donc une défaite pour la Gauche lausannoise, qui avait soutenu cette modification du règlement communal sur le stationnement.

Ecoutez la Municipale en charge des finances et de la mobilité, Florence Germond :

Florence Germond
Municipale, Lausanne
Florence Germond Municipale, Lausanne

Notez encore que la Municipalité décidera ces prochains jours si elle fait recours contre cette annulation ou si elle proposera une autre modification du règlement communal sur le stationnement.

Continuer la lecture

Lausanne

Les femmes se mobilisent à Lausanne pour revendiquer leurs droits

Publié

le

La foule à Lausanne en faveur des droits des femmes. Plus de 1500 personnes selon la police, 5000 d'après les organisatrices, dont une partie d'hommes, ont manifesté vendredi en fin de journée. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté vendredi à Lausanne à l’occasion de la Journée internationale pour les droits des femmes. Les participants – en majorité des femmes – ont rappelé leurs revendications à trois mois de la grève du 14 juin.

Mobiliser, tisser de nouveaux contacts et réaffirmer l’importance de la lutte des femmes contre les inégalités dont elles sont les victimes: la journée du 8 mars servait de préparation à la grève des femmes du 14 juin, annoncée de longue date.

A Lausanne, les femmes sont descendues dans la rue. Derrière une banderole violette « Pour nos droits et libertés – Femmes en grève le 14 juin », plus de 1500 personnes selon la police – et près de 5000 selon les organisatrices – ont cheminé au centre-ville. Quatre fillettes ouvraient le cortège.

Salaire et respect

L’égalité salariale est au coeur des revendications, mais pas seulement. Les militants réclament aussi une réelle représentation des femmes en politique – elles ne sont globalement que 30% de parlementaires aux niveaux fédéral et cantonal – ainsi que la reconnaissance du travail domestique et éducatif. Et elles exigent la fin des violences sexistes et des stéréotypes de genre, notamment.

« Exigeons le respect – Stop aux violences » disait une pancarte brandie par une manifestante. « Grève et mobilisation, c’est ça la solution » ou encore « Y en a assez des inégalités, ensemble il faut lutter », ont scandé les participants.

A l’occasion de cette journée du 8 mars, le SSP-Vaud a lancé le hashtag #encolèretantqu’ilfaudra. Le syndicat estime que l’école a un rôle primordial pour promouvoir l’égalité entre les garçons et les filles. Il appelle les enseignants à s’habiller en rouge tous les vendredis, au moins jusqu’au 14 juin.

(KEYSTONE-ATS)

Continuer la lecture

Lausanne

La Municipalité présente son bilan intermédiaire

Publié

le

À mi-législature, la Municipalité de Lausanne fait le bilan. L’exécutif in corpore s’est présenté mercredi à la presse pour faire le point sur son action.

Rendez-vous était donné au centre sportif de la Tuilière, symbole, selon la Ville, des grands projets menés par la Municipalité. À quelques pas, le chantier du futur stade de la Tuilière bat son plein. En comptant la future patinoire de Malley, Lausanne investit 350 millions de francs dans le sport durant cette législature, un montant historique. De quoi ravir le municipal en charge des sports Oscar Tosato :

Oscar Tosato
Municipal, Sport et Cohésion sociale, Lausanne
Oscar Tosato Municipal, Sport et Cohésion sociale, Lausanne

Plus au sud du stade de la Tuilière, le futur écoquartier des Plaines-du-Loup sortira bientôt de terre. Les premières constructions débuteront fin 2019. Dénominateur commun de ces différentes réalisations : la qualité de vie. Le syndic de Lausanne, Grégoire Junod :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Parmi les autres grands projets, le quartier de la gare. Les espaces publics au nord et au sud des voies seront complètement revus et le quartier des arts Plateforme 10 se développe à un jet de pierre. Natacha Litzistorf, municipale en charge de Pôle Gare :

Natacha Litzistorf
Municipale, Logements, Environnement et Architecture, Lausanne
Natacha Litzistorf Municipale, Logements, Environnement et Architecture, Lausanne

En termes de qualité de vie, la Municipalité annonce 400 places de garderie en plus depuis le début de la législature. 2000 nouveaux logements ont été construits depuis 2012 sur des terrains en mains publiques. L’accessibilité universelle des bâtiments publics a aussi été renforcée.

Concernant les transports publics, là aussi, au rayon des perspectives, les projets sont d’envergure. Entre la création du tunnel du LEB, le M3 et le projet de tram entre Lausanne et Villars-Sainte-Croix, la municipale en charge de la mobilité a encore du pain sur la planche. Florence Germond :

Florence Germond
Municipale, Finances et Mobilité, Lausanne
Florence Germond Municipale, Finances et Mobilité, Lausanne

Preuve de son dynamisme, Lausanne a battu son record historique de nuitées touristiques en 2018. Elles se montent à 1,2 millions. Malgré tout, tout n’est pas rose dans le bilan de la Ville. Certains projets sont bloqués ou ont causé des difficultés :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Concernant le deal de rue, la présence policière a été renforcée avec l’engagement de près de 18 personnes. Pas question de relâcher le dispositif, selon le directeur de la sécurité, Pierre-Antoine Hildbrand :

Pierre-Antoine Hildbrand
Municipal, Sécurité et Economie, Lausanne
Pierre-Antoine Hildbrand Municipal, Sécurité et Economie, Lausanne

Autre mesure phare de cette moitié de législature: le local d’injection. Troisième structure de ce type à voir le jour en Suisse romande après Bienne et Genève, l’espace de consommation de drogue sécurisé situé au Vallon s’est ouvert en automne dernier. Un projet réussi selon le municipal en charge du social Oscar Tosato :

Oscar Tosato
Municipal, Cohésion sociale et Sport, Lausanne
Oscar Tosato Municipal, Cohésion sociale et Sport, Lausanne

À l’heure de se projeter dans la deuxième moitié de législature, le syndic de Lausanne évoque le projet de réaménagement des places de la Riponne et du Tunnel. La démarche participative a été lancée. Grégoire Junod retient aussi un évènement qui fera vibrer les lausannois en 2020 :

Grégoire Junod
Syndic de Lausanne
Grégoire Junod Syndic de Lausanne

Propos recueillis par Donatella Romeo et Charles Super.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Cancer

Inquiétudes inutiles sur l'état de vos finances, car Dame Fortune s'ingénie à faire pencher les plateaux de la chance de votre côté.

Publicité

Les Sujets à la Une

X