Rejoignez-nous

Vaud

L’initiative contre l’extraction d’hydrocarbures déposée

Publié

,

le

Les vaudois devraient se prononcer sur l’interdiction de l’extraction d’hydrocarbures dans le canton.

L’initiative des Verts sur le sujet a été déposée ce lundi munie de près de 14’955 signatures. 12’000 étaient nécessaires. Pour les écologistes, ce large succès lors de la récolte des paraphes démontre une préoccupation globale. Alberto Mocchi est le président des Verts vaudois :

Alberto Mocchi
Président des Verts vaudois
Alberto Mocchi Président des Verts vaudois

 

L’initiative des Verts est déposée alors que, sur sol vaudois, l’extraction du gaz de schiste est soumise à un moratoire depuis 2011 :

Alberto Mocchi
Président des Verts vaudois
Alberto Mocchi Président des Verts vaudois

 

Interrogée par la RTS, la conseillère nationale Vert Libérale Isabelle Chevalley dénonce une certaine hypocrisie des intiants. Ceux-ci voudraient, selon elle, interdire l’extraction d’hydrocarbures en terres vaudoises mais continueraient de consommer cette énergie en l’important de l’étranger. Un argument que le président des Verts vaudois, Alberto Mocchi, a l’habitude d’entendre :

Alberto Mocchi
Président des Verts vaudois
Alberto Mocchi Président des Verts vaudois

 

La tenue d’une éventuelle votation sur cette initiative des Verts dépendra toutefois des résultats des travaux au Grand Conseil :

Alberto Mocchi
Président des Verts vaudois
Alberto Mocchi Président des Verts vaudois

 

 

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaud

Pascal Broulis plaide pour une aide indirecte aux médias

Publié

le

Face à l'érosion de la diversité des médias, le président de la fondation ch pour la collaboration confédérale Pascal Broulis estime que les cantons doivent réfléchir à une aide aux médias (archives). (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les cantons doivent envisager une aide indirecte aux médias car la « situation est critique », estime Pascal Broulis. Cette dernière pourrait passer par un soutien à l’agence Keystone-ATS, explique le conseiller d’Etat vaudois dans une interview publiée dans Le Temps.

« J’estime qu’il faut débattre de l’avenir de Keystone-ATS, cela de manière à garantir l’existence même d’une agence de presse distillant la même qualité de contenus dans les trois régions linguistiques du pays », avance lundi le président de la fondation ch pour la collaboration confédérale. Et de justifier: « pour que le modèle suisse fonctionne, il faut se connaître d’un bout à l’autre du pays […] Ce que permet une telle agence ».

La fondation ch organise ce lundi à Berne une conférence nationale sur le thème « Transformation des médias et fédéralisme », avec la participation de nombreux dirigeants de médias, de responsables politiques, ainsi que des chercheurs.

Alors que la Confédération planche déjà sur des mesures pour soutenir les médias, M. Broulis estime que cette tâche incombe également aux cantons car la culture, l’éducation et la formation sont de leur ressort.

Le fardeau de la distribution des journaux

Le gouvernement vaudois mène actuellement des réflexions sur le sujet dans le cadre d’une réponse à un postulat sur l’aide aux médias. Un soutien à Keystone-ATS fait partie des réflexions tout comme des mesures dédiées aux médias du canton. Les conclusions de ces réflexions ne seront probablement pas rendues publiques avant le début de l’année prochaine, précise M. Broulis.

Le canton de Berne planche également sur une aide aux médias du canton, notamment aux bureaux de l’agence de presse nationale présents sur son sol, soit à Berne et Bienne.

La transition numérique constitue un grand défi pour les médias. Pour les aider à la réaliser, le ministre PLR juge qu’il « serait utile de les décharger des coûts de distribution par La Poste en obligeant cette entreprise à offrir ce service gratuitement ». Pour Pascal Broulis, il convient de se focaliser avant tout sur des mesures indirectes. L’aide directe est « délicate » car « elle suscite un problème d’indépendance ».

Continuer la lecture

Vaud

La fondue en vedette à Tartegnin

Publié

le

Le Mondial de la fondue a attiré la foule ce week-end à Tartegnin. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La troisième édition du Mondial de la fondue a couronné les Valaisans Florian et Jean-Matthieu Baer samedi soir à Tartegnin (VD). Les deux gourmets ont été sacrés chez les professionnels lors d’une manifestation qui espère accueillir 10’000 visiteurs jusqu’à dimanche.

Au total, la compétition a réuni environ 120 participants, dont environ quatre-vingts amateurs. Dans cette catégorie, ce sont les Vaudois Christian Maillardet et Daniel Villard qui l’ont emporté.

Les trois quarts des concurrents étaient originaires de Suisse, auxquels s’ajoutaient 20% de Français et 5% de candidats d’autres pays (Italie, Allemagne, Kosovo et autres), a précisé le président de la manifestation, Stéphane Jayet, interrogé par Keystone-ATS.

Les concurrents ont dû cuisiner une fondue au fromage pour cinq personnes avec le matériel fourni (réchaud et caquelon). Le règlement stipulait que la recette devait contenir au minimum 50% de Gruyère AOP. Les finalistes ont été évalués par un jury de treize membres, présidé par le chef étoilé Philippe Chevrier.

Déjà organisé en 2015 et 2017 à Tartegnin, petit village de La Côte de 240 habitants, le Mondial de la fondue se tenait jusqu’ici sur une seule journée. Pour cette troisième édition, les organisateurs ont étendu l’événement sur trois jours.

Après la soirée d’ouverture du vendredi et les concours du samedi, la journée de dimanche est consacrée aux familles avec diverses animations, un brunch ou encore un rallye dans le village. M. Jayet a dit espérer environ 10’000 visiteurs pour l’ensemble de la manifestation.

Continuer la lecture

Vaud

La Grève du climat tirera au sort son candidat pour le Conseil d’Etat

Publié

le

Une dizaine de militants de la Grève du climat a lancé la campagne pour le Conseil d'Etat ce jeudi matin à Lausanne. (Photo : RB)

C’est une candidature atypique. La Grève du climat se lance dans la course au Conseil d’Etat vaudois. Le collectif a dans le viseur le siège qui sera laissé libre à la fin de l’année par la PLR Jacqueline de Quattro. L’élection complémentaire aura lieu le 9 février.

Et au moment de lancer sa campagne ce jeudi matin devant le Château cantonal à Lausanne, la Grève du climat Vaud ne connaît pas encore le nom de son ou de sa candidate. Et pour cause : la candidature présentée se veut participative et collective. En clair, le candidat du mouvement sera tiré au sort juste avant Noël, date limite pour le dépôt des listes. Un processus ouvert à tous et qui se fera en public.

Saskia, l’une des militantes de la Grève du climat :

Saskia
Militante du climat
Saskia Militante du climat

Le PLR qui va vouloir conserver son siège au Gouvernement. Une candidate à la candidature pour l’instant au sein du parti : la Syndique de Payerne et députée Christelle Luisier.

En attendant, la Grève du climat va profiter de cette élection pour faire entendre ses idées. Le mouvement veut discuter, échanger, s’éloigner du système institutionnel. Le fonctionnement actuel du Conseil d’Etat, notamment, n’est plus viable selon eux. Il doit être revu.

Mael, militant du climat :

Mael
Militant du climat
Mael Militant du climat

L’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois se disputera le 9 février. Le dépôt des listes est agendé au 23 décembre et un second tour pourrait se tenir le 1er mars. La PLR payernoise Christelle Luisier a déjà annoncé être candidate à la candidature.

Les Verts renoncent pour leur part à briguer le siège. Le parti se dit toutefois prêt à soutenir une candidature extérieure favorable à l’environnement. Il en discutera le 11 décembre.

 

Continuer la lecture

Vaud

Michel Agnant et Jérôme Christen condamnés

Publié

le

Michel Agnant (à gauche) et Jérôme Christen ont été reconnus coupables d'avoir violé le secret de fonction par le Tribunal de police de Vevey. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Michel Agnant et Jérôme Christen ont bel et bien violé le secret de fonction. Les deux municipaux de Vevey ont été condamnés mercredi à une peine de 10 jours-amende à 80 francs avec sursis pendant deux ans par le Tribunal de police de Vevey (VD).

La présidente du tribunal Anne-Catherine Page a condamné les deux élus de Vevey Libre pour une partie des faits, soit pour la transmission d’informations confidentielles à leur conseiller personnel Christophe Privet. Le procureur avait requis la veille une peine de 40 jours-amende, tandis que les avocats des deux accusés réclamaient l’acquittement.

Michel Agnant et Jérôme Christen étaient jugés pour avoir fourni, à partir de la fin 2017, des documents confidentiels à Christophe Privet, mais aussi à leur avocat et la commission de gestion de la Ville de Vevey. Dans ces deux derniers cas, la juge a estimé qu’il n’y avait pas lieu d’établir une violation du secret de fonction.

Les deux municipaux avaient transmis des procès-verbaux des séances de la municipalité et des documents internes en lien notamment avec l’affaire Girardin (du nom du municipal poursuivi pour gestion déloyale et abus de confiance).

Bonne foi

Mardi durant leur audition, les deux accusés ont affirmé avoir agi de bonne foi. Décrivant une ambiance délétère au sein de l’exécutif veveysan, dans lequel ils étaient incapables de se faire entendre, ils ont expliqué qu’ils avaient préféré s’en référer à des tiers, quitte à transmettre des documents confidentiels.

Pour le procureur Stephan Johner, le duo aurait dû suivre les procédures légales plutôt que d’agir dans l’ombre en contournant la collégialité. Reconnaissant que les faits n’étaient pas graves d’un point de vue pénal, il a néanmoins estimé que les deux élus méritaient une peine.

Concernant cinq autres points litigieux dans cette affaire, les deux élus avaient été blanchis en août dernier, lorsque le procureur avait rendu une ordonnance de classement.

Ajoutées à l’affaire Girardin, les accusations portées à l’encontre de Michel Agnant et Jérôme Christen avaient plongé Vevey dans la crise. Les deux édiles avaient été suspendus de leurs fonctions en décembre 2018 par le Conseil d’Etat, à la demande de la municipalité de Vevey. La prolongation de cette suspension avait toutefois été annulée début octobre par le Tribunal cantonal, qui avait jugé que la décision du gouvernement vaudois dérogeait au principe de proportionnalité. Les deux hommes avaient retrouvé leur poste le 9 octobre au sein du collège.

Continuer la lecture

Vaud

Pompiers : nouveau Commandant pour le SDIS Riviera

Publié

le

Le SDIS Riviera aura un nouveau Commandant. (Photo : SDIS Riviera)

Les Pompiers de la région de Vevey-Montreux ont un nouveau chef.

Le Major Jean-Marc Pittet a été nommé Commandant du SDIS Riviera, au terme d’un processus de sélection soutenu. Onze candidats étaient en lice pour ce poste de Chef de service, vacant depuis le décès soudain ce printemps du Major Cédric Fagherazzi.

Jean-Marc Pittet, 44 ans, instructeur fédéral, n’est pas un inconnu dans le milieu de la défense incendie. Cadre à l’ECA, il assume depuis une dizaine d’année la responsabilité de la formation pour l’ensemble des sapeurs- pompiers du Canton de Vaud.

Marié et père de trois enfants, il est établi avec sa famille à Territet, commune de Montreux. Après une formation d’employé de commerce, il a progressivement
occupé des fonctions à responsabilités, notamment d’encadrement d’équipes, dans le domaine des assurances sociales avant de mettre son expérience au service des sapeurs-pompiers en 2010.

L’on ne sait pas encore quand le nouveau Commandant entrera en fonction.

 

🚒 NOMINATION DU FUTUR COMMANDANT DU SDIS RIVIERA[🗞 Communiqué de presse 📰] L'Association Sécurité Riviera (ASR), dont…

Gepostet von SDIS Riviera am Dienstag, 12. November 2019

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Gémeaux

Vous vivez un quotidien plus harmonieux. Le bien-être est enfin de retour ! Faites-en quelque chose de durable !

Publicité

Les Sujets à la Une

X