Rejoignez-nous

Morax dans la radio

Bilan du second tour vaudois au Conseil des Etats

Publié

,

le

Le suspens promet d’être au rendez-vous ce dimanche. Le second tour vaudois des élections au Conseil des Etats doit départager le PLR Olivier Français, la socialiste Ada Marra et la Verte Adèle Thorens. Le 20 octobre, à l'issue du premier tour, le conseiller aux Etats sortant s'est placé en troisième position (29,23%), derrière le ticket de gauche composé d'Adèle Thorens (39,90%) et d'Ada Marra (39,66%).

Olivier Français s'était déjà retrouvé dans cette situation lors des précédentes élections fédérales de 2015, ce qui ne l'avait pas empêché de refaire son retard au deuxième tour et, à la surprise générale, d'évincer Luc Recordon. L'écart à combler s'avère toutefois plus important cette année : il a terminé à près de 19'000 voix d'Ada Marra, alors que son retard s'élevait à environ 14'000 suffrages au premier tour en 2015. Pour rempiler à Berne, Olivier Français doit s'en remettre à une forte mobilisation à droite, notamment du côté de l'UDC. Contrairement à 2015 lorsqu'ils avaient laissé la liberté de vote, les démocrates du centre ont décidé de soutenir la candidature du PLR pour faire barrière à la gauche.

Pour ses deux adversaires, la principale incertitude concerne le renouvellement du vote compact de la gauche. Adèle Thorens ayant réalisé un meilleur score qu'Ada Marra au premier tour, il n'est pas impossible que certains électeurs socialistes biffent le nom de l'écologiste pour préserver leur candidate, et vice-versa. Il sera également intéressant de voir si l'élan vert se confirme pour le second tour.

Autre élément à tenir compte, le comportement des électeurs des Vert'libéraux. Le parti a rendu l'équation encore plus complexe en appelant à voter pour Olivier Français et Adèle Thorens.

On le comprend, difficile de faire un pronostic fiable à ce stade et ce dimanche d’élections promet d’être intense. Lundi, dès 7h20, le politologue et professeur à l'Université de Lausanne René Knüsel sera l’invité de la matinale. Ensemble, nous décortiquerons les résultats du second tour vaudois pour le Conseil des Etats. Ce sera également l’occasion de regarder les résultats genevois et fribourgeois.

(KEYSTONE-ATS/DR)

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Daniel Freymond

    10 novembre 2019 à 13:10

    La personnalité d'Ada Marra aura fait perdre le siège socialiste vaudois au conseil des États. Ce qui n'aurait pas été le cas avec Roger Nordmann à sa place ou si Géraldine Savary n'avait pas jeté l'éponge, après avoir entendu son propre président de partit Levrat déclarer : "Moi, je n'ai pas de copain milliardaire". Quel gâchis!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Morax dans la radio

Les photos de la dernière de la saison de Morax sur LFM

Publié

le

Continuer la lecture

Morax dans la radio

Pas de vacances pour le coronavirus

Publié

le

De

Le Professeur Blaise Genton, co-chef du Département Formation, Recherche et Innovation à Unisanté et membre du Conseil scientifique Covid-19 vaudois, sera l'invité qui fait l'actu ce jeud.. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

A quelques jours des vacances scolaires, focus sur l’état de la situation du Covid-19 en Suisse et dans le canton. Avec le Professeur Blaise Genton, nous ferons le point sur le défi que représente cet été.

A la fin de la semaine, les vacances commencent. Mais le coronavirus ne compte pas en prendre, lui. Le variant Delta a d’ailleurs bien décidé de nous rappeler que la pandémie est loin d’être terminée. En réponse à sa recrudescence, Israël – souvent cité en exemple pour sa gestion de la pandémie – annonce remettre en place des mesures préventives. Le Portugal a décidé de stopper l’allègement des restrictions sanitaire et les a même resserrées à Lisbonne. En Suisse, au contraire, la levée des restrictions se poursuit à la faveur de chiffres encourageants.

Le Professeur Blaise Genton est co-chef du Département Formation, Recherche et Innovation à Unisanté et membre du Conseil scientifique Covid-19 vaudois. Il est l’invité qui fait l’actu de ce jeudi 1er juillet. Avec lui dès 7h20, nous ferons le point sur la situation en Suisse, le risque du variant Delta, les défis de l’été et nous décrypterons les chiffres de la vaccination.

Continuer la lecture

Morax dans la radio

Le chantier "de la décennie" est lancé

Publié

le

De

De gauche a droite, le conseiller d'Etat genevois Serge Dal Busco, la municipale de la ville de Lausanne Natacha Litzistorf, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, la conseillère d'Etat du canton de Vaud Nuria Gorrite, et le CEO des CFF Vincent Ducrot, posent devant une photographie géante représentant la gare rénovée lors du premier coup de pioche du chantier de la gare CFF de Lausanne, projet Léman 2030, ce mardi 29 juin 2021 à Lausanne. (©KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Le coup d’envoi du chantier de la gare de Lausanne a été donné. On fait le point avec la municipale lausannoise en charge du dossier Natacha Litzistorf.

La Confédération, les Cantons de Vaud et de Genève, la Ville de Lausanne et les CFF ont donné aujourd’hui le premier coup de pioche du chantier d’agrandissement et de modernisation de la gare de Lausanne. Un chantier que les autorités n'hésitent pas à qualifier de "chantier de la décennie". A terme, ce hub de mobilité doit permettre de faire face au doublement de la fréquentation des trains et de la gare, attendu à l’horizon 2030. Natacha Litzistorf est la municipale lausannoise en charge de la coordination du projet d’agrandissement de la gare. Elle est l’invitée qui fait l’actu ce mercredi 30 juin dès 7h20.

Continuer la lecture

Morax dans la radio

Les adieux d'Oscar Tosato à la Municipalité de Lausanne

Publié

le

De

Oscar Tosato, municipal de la ville de Lausanne, s'en va après 20 ans à la Municipalité. (Image d'archive - ©KEYSTONE/Cyril Zingaro)

Dans quelques heures à peine, Oscar Tosato ne sera plus municipal de Lausanne. Un titre qu'il porte depuis 20 ans et dont il va nous livrer les joies et les difficultés ce mardi 29 juin dès 7h20.

Cela fait 20 ans qu’Oscar Tosato siège à la Municipalité de Lausanne. Dans deux jours, c’est une page de la politique lausannoise qui va se tourner avec son départ. Très populaire, l’homme a toujours particulièrement bien réussi ses élections. Mais alors qu’il fête cette année ses 65 ans, il a décidé de ne pas se représenter pour la législature qui commence ce jeudi.

Aujourd’hui directeur de la cohésion sociale et du sport, il est salué par beaucoup comme étant un homme de terrain. De ses années à la Municipalité, on peut retenir l’introduction de l’apprentissage pour les sans-papiers, la création de l’espace de consommation sécurisé ou encore la mise sur pied du Parlement des jeunes Ce sont là sûrement quelques-unes des réalisations les plus marquantes de ses quatre mandats. On en parle avec le principal intéressé demain dès 7h20.

Continuer la lecture

Morax dans la radio

L'orthographe rectifiée crée le débat

Publié

le

Florence Bettschart-Narbel s'interroge sur la légitimité de la CIIP à promouvoir une orthographe rectifiée. (Image d'archives - ©KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le bon usage de l'orthographe française divise puriste et progressiste. Alors que la Conférence des directeurs cantonaux de l'éducation faisait récemment part de ses recommandations sur l'orthographe rectifiée, le PLR a décidé de monter au front.

La réforme de l’orthographe n’a pas fini de faire parler d’elle. Le 9 juin, la CIIP, la Conférence des directeurs cantonaux de l'éducation, faisait part de ses recommandations sur l'orthographe rectifiée, en parallèle avec celles sur l'écriture inclusive. On apprenait au passage que dès 2023, seule l'orthographe rectifiée serait enseignée. Quand bien même la libre utilisation de l’orthographe traditionnelle serait garantie.

Une annonce qui n’a pas plu aux sections romandes du PLR. Elles en appellent dans des lettres ouvertes à tous les ministres en charge de l'éducation dans les cantons romands. Membre du PLR Vaud, la députée Florence Bettschart-Narbel en a même fait une interpellation « Orthographe rectifiée: une simplification démocratique? ». On en parle avec celle qui est aussi membre de la Commission interparlementaire de contrôle de la Convention scolaire romande et conseillère communale lausannoise PLR, ce lundi 28 juin dès 7h20.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X