Rejoignez-nous

Morax dans la radio

Reconnaître la langue des signes pour plus d'égalité des chances

Publié

,

le

Le 19 juin dernier, les conseillers nationaux Christian Lohr (PDC/TG), Marco Romano (PDC/TI), Regula Rytz (Verts/BE), Mathias Reynard (PS/VS) et Barbara Gysi (PS/SG) se sont fait le relai au Parlement d'un texte de la Fédération suisse des sourds. Ils ont déposé un postulat pour la reconnaissance officielle de la langue des signes. Plus précisément, des trois langues des signes utilisées en Suisse. Officialiser leur statut est une question d’égalité, pointe la Fédération suisse des sourds.

Le texte demande des mesures concrètes afin de promouvoir la langue des signes et la culture des sourds et de parvenir à une intégration entière des personnes sourdes et malentendantes. Le Conseil fédéral devra aussi répondre à plusieurs questions, notamment sur leur participation au marché du travail et à l'accès aux soins de santé. Précisons ce chiffre : 10'000 sourds et un million de malentendants vivent en Suisse.

Pour parler de ce postulat qui veut que les trois langues des signes pratiquées en Suisse soient reconnues, de ce qu'une telle reconnaissance pourrait changer et de la réalité quotidienne des personnes sourdes et malentendantes, nous recevons Sandrine Burger, porte-parole de la Fédération suisse des sourds.

 

  • A 6h35. Dans Faîtes-Nous-Rêver : Francine Dupuis, vous présentera "La Vigne du Monde" et la 22e édition de la fête du raisin de Féchy.
  • A 8h00. Tous à Morges pour le 11e Paillote festival avec René Muller, fondateur de l'événement, suivi du showcase de Borderline que vous retrouverez en concert au Paillote le 14 septembre à 20h15 .

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Morax dans la radio

Le gel fait transpirer les producteurs

Publié

le

Début avril, un front froid a entrainé des précipitations et de la neige jusqu'en plaine.

Le gel menace les arbres fruitiers! Certains producteurs luttent parfois toute la nuit pour sauver leurs vergers. On en parle avec Pascal Chollet du domaine de la Petite Lignière à Gland. Rendez-vous ce mardi 13 avril à 7h20.

Rien d'anormal à avoir un coup de froid en mars et avril. Le problème, c'est quand le mois de février a été particulièrement doux et que les arbres sont déjà en fleurs. C'est le cas, cette année. Et les producteurs ne sont pas tous égaux face au gel! Les situations diffèrent selon plusieurs critères.

Comment lutter contre la météo? Dans quelle mesure les températures glaciales ont déjà gâté la production? Y a-t-il des leçons à prendre des producteurs valaisans? On en parle ce mardi matin.

Continuer la lecture

Morax dans la radio

On teste les autotests

Publié

le

Christophe Berger, président de la Société Vaudoise de pharmacie (SVPH), présente un sachet contenant un autotest pour le dépistage du Coronavirus. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Les autotests, bonne ou mauvaise stratégie? Certains experts en doutent, d'autres sont plus enthousiastes. On en parle avec notre invité: Christophe Berger, président de la Société Vaudoise de Pharmacie (SVPH). Rendez-vous ce lundi 12 avril à 7h20.

Depuis le mercredi 7 avril, chaque citoyen et citoyenne disposent de cinq autotests gratuits par mois à retirer en pharmacie. Des tests rapides à effectuer chez soi, seulement en cas d'absence de symptôme.

Bonne ou mauvaise idée? Est-ce que ce nouvel outil offert par la Confédération a convaincu la population? Dans quelle mesure ces tests sont-ils vraiment fiables? N'induisent-ils pas un faux sentiment de sécurité? Eléments de réponse ce lundi matin.

Continuer la lecture

Morax dans la radio

Montreux Jazz maintient son édition

Publié

le

Une édition insouciante du Montreux Jazz Festival, bien avant le séisme de la pandémie du Covid-19. (Photo: Emilien Itim)

Malgré le Covid, le Montreux Jazz promet un rendez-vous estival. Pas question de renoncer à une deuxième édition. Comment déjouer les pièges de la pandémie? On en parle avec son directeur, Mathieu Jaton. Rendez-vous ce jeudi 1er avril à 7h20. 

Alors que Paléo annule une nouvelle fois, le Montreux Jazz maintient son édition 2021. La formule sera inédite pour faire face aux nombreuses incertitudes liées au Covid. Le festival se déploiera du 2 au 17 juillet dans quatre lieux différents, dont deux gratuits, et aux capacités fortement réduites. La scène principale sera installée sur le lac à 25 mètres du bord. Face à elle, des gradins pouvant accueillir jusqu'à 600 spectateurs. Un dispositif modulable prêt à s'adapter aux contraintes de la pandémie.

On se laisse surprendre à rêver d'un été "presque" normal avec notre invité... Et ce ne sera pas un poisson d'avril!

 

Continuer la lecture

Morax dans la radio

Paléo annule encore une fois

Publié

le

A 100 jours des festivités, Paléo a annoncé renoncer une deuxième fois à son édition à cause du Covid. Le risque de faillite en cas d'une annulation de dernière minute est bien réel, selon Daniel Rossellat.

Les trop nombreuses incertitudes liées au Covid gâchent une fois de plus la fête... Paléo renonce à sa 45e édition cet été. On en parle avec son patron, Daniel Rossellat. Rendez-vous ce mercredi 31 mars à 7h20.

Courageux mais pas téméraire! C'est avec ces mots que le Paléo Festival a annoncé renoncer à sa mouture spéciale, covid compatible. Même une édition spéciale à taille réduite ne résiste pas aux multiples inconnues liées à la pandémie.

La prochaine édition se tiendra donc du 19 au 24 juillet 2022. Les billets et abonnements resteront valables. On en parle avec notre invité.

 

Continuer la lecture

Morax dans la radio

Une initiative pour les restos fermés

Publié

le

Une initiative pour mieux indemniser en cas de pandémie... C'est le projet de GastroSuisse. On en parle avec Antoine Piguet, co-fondateur du mouvement "qui va payer l'addition?". Rendez-vous ce mardi 30 mars à 7h20.

Le texte de GastroSuisse vise à pallier les failles actuelles. La loi sur les épidémies vise à protéger la population mais ne dit rien sur les indemnisations prévues pour les établissements et les collaborateurs touchés. Conséquence, ils sont indemnisés trop lentement et pas assez. De plus, chaque canton a sa propre recette, ce qui crée des inégalités. GastroSuisse va chercher des alliances dans d'autres secteurs victimes également de la pandémie. Le texte devrait être prêt en novembre.

Une bonne idée d'inscrire une nouvelle loi dans la Constitution? On en parle avec notre invité.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Bélier

A condition de bien savoir évaluer les risques, le succès sera au rendez-vous et vous ouvrira de nouvelles portes.

Publicité

Les Sujets à la Une

X