Rejoignez-nous

Jeux olympiques - Beijing 2022

1re manche: Gisin 2e, Holdener 5e, Rast 9e

Publié

,

le

Michelle Gisin a réussi une première manche d'excellente facture en slalom (© KEYSTONE/AP/Luca Bruno)

Les Suissesses peuvent rêver d'or dans le slalom olympique de Pékin. Michelle Gisin a signé le 2e temps de la première manche, Wendy Holdener le 5e.

L'Obwaldienne n'a concédé que 0''03 à la surprenante leader provisoire, Lena Dürr, alors que la Schwytzoise a perdu 0''48 sur l'Allemande. "J'adore cette neige pour du slalom", a souligné Michelle Gisin au micro de la RTS.

Tous les espoirs sont permis pour les deux Suissesses, d'autant plus que les favorites ont flanché. Déjà éliminée en première manche du géant, la championne olympique 2014 de slalom Mikaela Shiffrin est ainsi partie à la faute après quelques portes seulement.

Sa rivale Petra Vlhova, lauréate de cinq slaloms cet hiver en Coupe du monde, n'a quant à elle pu faire mieux que le 8e temps. La Slovaque pointe à 0''72 de Lena Dürr et à 0''60 de la championne olympique de géant Sara Hector, 3e de cette manche initiale.

Camille Rast s'est pour sa part montrée moins convaincante que Michelle Gisin et Wendy Holdener. La Valaisanne pointe au 9e rang, à 1''18 de Lena Dürr. Quatrième Suissesse en lice, Aline Danioth est 13e à 1''49. La deuxième manche est prévue dès 6h45.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Bach "très satisfait" des préparatifs à Paris

Publié

le

Thomas Bach est très satisfait des préparatifs des JO 2024 (© KEYSTONE/EPA/Mohammed Badra)

Le président du CIO Thomas Bach a fait part vendredi de sa "satisfaction" par rapport à l'état de préparation des installations olympiques pour les JO de Paris (26 juillet-11 août)

"C'est toujours un grand moment d'être dans le village. Ici, c'est là où le coeur des JO va battre. Ce que nous pouvons voir ici est spectaculaire, compact, très pragmatique", a estimé le président du CIO après une visite du village olympique clôturant ainsi la commission exécutive qui s'est tenu à Paris depuis mercredi.

"Pas seulement moi mais aussi les autres membres du comité exécutif du CIO sommes très contents, très satisfaits du village et du niveau de préparation", a assuré le président du CIO.

Près de 300'000 mètres carrés d'immeubles sont désormais debout et quasiment terminés dans le village qui doit être livré officiellement fin décembre avec une remise des clés aux organisateurs "début mars" 2024, a rappelé Tony Estanguet, le patron du comité d'organisation (Cojo). "Les timings sont parfaitement respectés", a-t-il affirmé.

Ce village doit accueillir plus de 14'000 personnes (athlètes et staff) pendant les JO. Interrogé sur la sortie de la maire de Paris Anne Hidalgo qui avait affirmé il y a une dizaine de jours que les transports franciliens ne seraient "pas prêts" pour les JO, Thomas Bach a botté en touche. "C'est le Cojo notre partenaire, et il n'y aucune fissure avec eux", a-t-il dit.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Jeux olympiques - Beijing 2022

L'équipe de Suisse masculine jouera le 3e TQO

Publié

le

Le 3x3 helvétique masculin peut encore rêver de Paris 2024 (© KEYSTONE/PIERRE ALBOUY)

Swiss Basketball peut toujours rêver d'envoyer une équipe de 3x3 aux JO de Paris 2024. Elle pourra aligner une formation masculine lors du troisième Tournoi de Qualification Olympique, prévu en juin.

La Suisse a obtenu sa place pour ce TQO grâce à sa 11e place dans le classement masculin par nation de la FIBA publié mercredi. L'équipe de Suisse dames peut en revanche tirer un trait sur ses ambitions pour Paris 2024, après s'être retrouvée à deux succès d'un ticket pour Tokyo 2021 lors d'un TQO organisé en mai 2021.

Seize équipes par genre prendront part au troisième et dernier TQO, les trois premiers décrochant leur place pour le tournoi olympique de Paris auquel huit formations par genre prendront part. Trois équipes masculines sont déjà qualifiées par le biais du classement mondial: Serbie, Etats-Unis et Chine.

La Suisse doit sa 11e place dans le classement masculin aux performances de la Team Lausanne, surtout, mais aussi à celles de Fribourg et Montreux. La Team Lausanne a notamment obtenu une victoire sur le circuit Challenger en Mongolie, cueillant deux podiums dans des tournois estampillés Masters.

"La participation de la Suisse à un TQO n'aurait pas été possible sans l'ardeur, la passion et le dévouement incommensurables de tous les acteurs impliqués. Leur détermination, leurs sacrifices et leurs moments de fraternité ont consolidé les fondations sur lesquelles repose aujourd'hui le succès du 3x3 en Suisse", se réjouit dans un communiqué Erik Lehmann, Secrétaire Général de Swiss Basketball.

Pas d'interruption du championnat

A noter que le fait de participer au troisième TQO n'obligera normalement pas Swiss Basketball à interrompre la SBL, la finale des play-off devant se terminer le 25 mai au plus tard. Reste maintenant à déterminer les critères de sélection des joueurs: les candidats sont nombreux, alors qu'il n'y aura que quatre élus.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Deux Suisses seulement pour la course en ligne messieurs

Publié

le

Seuls deux tickets seront disponibles pour Stefan Küng et les autres Suisses sur la course en ligne des JO (© KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON)

La répartition des places de quota pour les courses sur route des JO de Paris 2024 est connue. La Suisse pourra aligner l'été prochain deux hommes et quatre femmes.

Le contingent est calculé sur la base du classement des nations publié par l'UCI à la fin de cette saison du World Tour. La Suisse est classée 11e chez les messieurs et 4e chez les dames. Le top 5 par sexe reçoit le nombre maximal de places de départ. Chez les hommes, il s'agit de la Belgique, du Danemark, de la Slovénie, de la Grande-Bretagne et de la France.

En 2024 à Paris, il y aura pour la première fois autant de femmes que d'hommes au départ des épreuves sur route, à savoir 90. Cela signifie pour le peloton masculin une réduction drastique par rapport au passé. La Suisse sera par ailleurs représentée par deux hommes et une femme dans les contre la montre individuels, où 35 femmes et 35 hommes pourront prendre le départ.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Vente d'alcool interdite dans les stades, sauf pour les VIP

Publié

le

L'alcool sera interdit dans les stades pendant les JO 2024 (© KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON)

La vente d'alcool sera interdite dans les stades pendant les JO 2024 de Paris, conformément à la loi Evin. Celle-ci permet en revanche une consommation au sein des espaces VIP.

"En application de la loi Evin, l'alcool sera interdit à la vente grand public dans les stades pendant les Jeux de Paris-2024", a indiqué mardi le comité d'organisation Paris-2024.

La décision des organisateurs des JO de Paris découle de l'application de la loi Evin qui interdit depuis plus de 32 ans la consommation d'alcool dans les stades et enceintes sportives, mais qui comporte également des exceptions.

La législation permet notamment aux organisateurs de demander jusqu'à dix dérogations par an et par commune. Mais Paris-2024 n'est pas éligible à une telle dérogation, car "plus de 700 sessions de compétition sur 15 jours de compétition" vont être organisées, précise le comité d'organisation.

Autre exception à la loi française: la consommation d'alcool est permise au sein des espaces hospitalités VIP, dès qu'une offre de restauration est proposée. Une distinction qui a créé depuis des années un système de deux poids, deux mesures appliqué à chaque évènement sportif organisé en France en capacité d'offrir des espaces VIP.

Application stricte

"C'est l'application stricte de la loi française qui autorise les prestations de restauration incluant le service d'alcool dans les espaces d'hospitalités régis par la loi sur la restauration", rappelle le comité d'organisation. "Il ne revient pas à Paris-2024 de commenter cette différence de régime mais au législateur en dernier ressort de définir le cadre pertinent pour les organisateurs d'évènements", ajoute le comité d'organisation.

S'il ne sera pas possible de boire de la bière en tribunes lors des JO 2024, ce n'était pas le cas à Londres en 2012 et à Rio en 2016. A Tokyo, en 2021, les restrictions liées au Covid avaient conduit les organisateurs à s'en passer.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X