Rejoignez-nous

Culture

Carnet noir: Barnabé a tiré sa dernière révérence

Publié

,

le

En 2009, le théâtre Barnabé avait joué "Robots". (Image d'archive - ©KEYSTONE/DOMINIC FAVRE)

Le Café-Théâtre Barnabé de Servion est en deuil. Son fondateur, Jean-Claude Pasche, alias Barnabé, s'est éteint samedi à l'âge de 80 ans. Pendant plus de 50 ans, il avait monté des revues donnant à sa salle une atmosphère de cabaret parisien.

"Barnabé était un passionné qui savait donner vie à ses rêves les plus fous", écrivent sa famille, la fondation et la direction du café-théâtre dans un message sur les réseaux sociaux. Ses revues étaient "connues loin à la ronde pour leurs décors somptueux et leurs costumes grandioses".

Cet autodidacte inspiré a contribué à l'émergence de la comédie musicale professionnelle en Suisse romande. En 2016, il avait quitté la direction du théâtre. Homme de scène jusqu'au bout, Barnabé s'est produit pour la dernière fois à Servion en 2020 dans la comédie musicale "Sister Act", l'un des plus grands succès de la salle.

Le Conseil d'Etat vaudois rend hommage à Barnabé "pour tout ce qu'il a apporté à la culture de notre région", a-t-il écrit dans un communiqué dimanche. Vaud soutient le Théâtre Barnabé, car "c’est l’un des rares endroits de la région où sont joués et produits des spectacles musicaux de A à Z."

Du resto au théâtre

L'aventure de Barnabé a commencé dans la tradition d'un restaurant familial. En 1965, "La Croix-Blanche" à Servion fêtait ses cent ans et ses propriétaires, Françoise et Jean-Claude Pasche, ont voulu marquer l'événement par une manifestation culturelle. La grange vide, à côté du café, pouvait servir de salle. La première saison a eu lieu au printemps de cette année-là.

C'est alors que Jacques Béranger, ex-directeur du Théâtre Municipal de Lausanne, a suggéré au restaurateur de reprendre la défunte Revue de Lausanne. Déplacée à Servion, la manifestation s'est totalement identifiée au jeune Café-Théâtre et lui a fourni sa carte de visite.

Homme-orchestre

Jean-Claude Pasche était un véritable homme-orchestre. Courant les scènes européennes, il y cherchait des artistes dans les domaines les plus divers pour les amener à son théâtre. Bernard Haller y a notamment fait ses débuts.

Passionné de théâtre, de musique, de cinéma, amoureux d'opérettes et de comédie musicales, Jean-Claude Pasche était aussi un inlassable collectionneur. Il avait donné à son premier orgue de Barbarie, acheté en 1963, le surnom de Barnabé. Le local où l'instrument était entreposé s'est naturellement appelé, chez Barnabé, avant que le nom ne s'impose au Café-Théâtre.

Collection de costumes

Sa collection comprend aussi plus de 7000 costumes confectionnés pour les revues et les comédies musicales. Egalement amateur de modélisme, il a construit une immense maquette de trains où s'entrelacent rails, ponts, tunnels et wagons multicolores à laquelle il a dédié une salle entière du théâtre. Une fondation, née en 2005, est chargée de pérenniser son théâtre et ses patrimoines.

Le théâtre a connu une mauvaise passe, étant au bord de la faillite vers 2017. Il a depuis remonté la pente, en se focalisant sur les comédies musicales. Engagé en 2018, le nouveau directeur a pour mission de continuer sur la voie des "grands spectacles musicaux".

Continuer la lecture
1 commentaire

1 commentaire

  1. Notification automatique: Black notebook: Barnabas bowed out | En24 World

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Deux théâtres yverdonnois offrent cinq bourses artistiques

Publié

le

Sous l'appellation "Théâtres Solidaires", L'Echandole et le Théâtre Benno Besson à Yverdon-les-Bains lancent un appel à des projets artistiques en mettant au concours cinq bourses de 10'000 francs. (Image d'archive - ©Keystone/SANDRO CAMPARDO

L'Echandole et Benno Besson, les deux théâtres municipaux d'Yverdon-les-Bains, veulent soutenir la création locale en cette période de pandémie et de crise pour la culture. Avec le soutien du Service de la Culture de la Ville, ils lancent un appel à des projets artistiques en mettant au concours cinq bourses de 10'000 francs.

Les deux théâtres disent être "soucieux de rester en lien et en soutien avec les artistes du Nord-vaudois", écrivent-ils jeudi dans un communiqué, conjointement avec la Municipalité. A la suite des annulations de plusieurs spectacles durant le semi-confinement du printemps, un montant de 50'000 francs a pu être libéré dans les budgets des deux institutions, précisent-ils.

"Cette mesure exceptionnelle, conséquence directe du Covid-19, donnera aux artistes fortement impactés par la crise sanitaire de 2020 l'opportunité de continuer à exercer leur pratique en 2021", soulignent-ils. "Elle permettra également aux yverdonnois de bénéficier de propositions culturelles de qualité qui stimuleront à leur tour le lien social et la vie locale".

Ces cinq bourses sont destinées aux artistes ayant "un fort lien" avec Yverdon-les-Bains et sont ouvertes à tous les domaines artistiques (arts visuels, arts plastiques, danse, théâtre, littérature, musique, etc). Elles peuvent soutenir des projets en cours de création, susceptibles d'être présentés dans le courant de l'année 2021, dans le respect des normes sanitaires évolutives.

Le délai du dépôt des dossiers de candidature est fixé au 27 novembre. Les bourses seront distribuées en décembre.

Continuer la lecture

Culture

Une bourse littéraire pour Marc Agron

Publié

le

Marc Agron est un spécialiste de livres anciens. (©Ville de Lausanne)

Marc Agron décroche la Bourse à la création littéraire de la ville de Lausanne 2020. Le Lausannois, qui a déjà publié trois romans, l'emporte avec "Réminiscences", une réflexion sur le processus d'écriture et de réception des oeuvres.

"Son projet a remporté l'adhésion du jury par son ambition critique et satirique, son originalité narrative et sa passionnante réflexion sur le processus d'écriture", annonce lundi la ville de Lausanne dans un communiqué. Cette bourse est dotée de 15'000 francs.

Né en 1963 à Zagreb, Marc Agron a étudié à l'Université de Neuchâtel. Libraire, spécialisé en livres anciens, il a fondé en 1996 la librairie-galerie l'Univers à Lausanne. Il a publié trois romans aux éditions de l'Age d'Homme, dont "Rêver d'Alma" en 2020.

Continuer la lecture

Culture

"Toutes les entreprises culturelles ne survivront pas"

Publié

le

Toutes les entreprises culturelles ne pourront pas survivre à cette 2e vague" selon Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture. (©KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Malgré les mesures prises pour soutenir le secteur culturel, "toutes les entreprises culturelles ne pourront pas survivre à cette 2e vague", a déclaré Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture, vendredi à Berne. Avec les dernières décisions prises par Berne, les acteurs culturels disposent pourtant de nouveaux moyens, notamment pour adapter leur offre.

La loi Covid octroie des moyens au secteur culturel, a rappelé vendredi Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture lors du point de presse des experts de la Confédération. Dès la semaine prochaine, via les portails des cantons, un théâtre peut par exemple solliciter des fonds pour transformer son offre et l'adapter aux contraintes liées au Covid.

Le secteur culturel bénéficie d'une panoplie d'aide, passant du chômage partiel, les RHT, aux APG (allocation perte de gain) sans oublier les indemnisations pour les manifestations annulées. Elles sont disponibles par paquets successifs.

Outre les actions de la Confédération, celles des cantons et des communes sont aussi importantes dans ce secteur. Dans ce domaine, "le dialogue est important avec les cantons", selon Mme Chassot.

Continuer la lecture

Culture

Beausobre: Souchon, Sardou, Lambiel et autre Lhermitte en vedette

Publié

le

Yann Lambiel ouvrira les feux avec son spectacle "Multiple". (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Théâtre de Beausobre à Morges (VD) a dévoilé mercredi le programme de sa prochaine saison. Elle démarrera plus tard que d'habitude, le 4 février, en raison des travaux de rénovation en cours sur le site.

C'est l'humoriste Yann Lambiel, établi de longue date à Morges, qui ouvrira les feux avec son spectacle "Multiple". Suivront plusieurs pièces montées à Paris dans lesquelles jouent notamment Laetitia Casta, Clémentine Célarié, Daniel Auteuil, Thierry Lhermitte, Michel Sardou ou Patrick Chesnais.

Côté musique, plusieurs concerts sont programmés avec notamment Alain Souchon, Yannick Noah, Avishai Cohen, les Soeurs Berthollet et I Muvrini. Deux spectacles musicaux, ceux de Michaël Gregorio et The Opera Locos, sont aussi proposés, de même que des représentations de danse et de cirque.

Outre Yann Lambiel, l'humour romand sera à l'honneur avec Brigitte Rosset et Simon Romang. D'autres spectacles suisses sont prévus avec notamment les pièces "Le Journal d’Anne Frank" et "Un fil à la patte". La saison se terminera le 3 juin avec le concert de la famille Oesch's die Dritten.

Optimisme

Face à la crise du coronavirus, le Théâtre de Beausobre se veut optimiste et dit "croire en un avenir sanitaire meilleur pour 2021", dans lequel les spectacles pourront avoir lieu. "L’envie est aussi de faire oublier un instant l'ambiance actuelle en proposant au public de se projeter dans l'avenir avec des spectacles qui sauront les faire rire, rêver et s'émouvoir", poursuit-il dans son communiqué.

Pour mémoire, le chantier à Beausobre a démarré il y a une année. Les travaux de rénovation de la salle et du hall du théâtre doivent se terminer début 2021. Quant à la création d'un nouveau bâtiment, baptisé Beausobre V, elle devrait s'étendre jusqu'à l'automne 2021.

Continuer la lecture

Culture

Yann Lambiel honoré par la Ville de Morges

Publié

le

Yann Lambiel au Théâtre du Pré-aux-Moines à Cossonay (@La Soupe Prod/Thomas Masotti)

Humoriste bien connu des auditeurs de la radio LFM, Yann Lambiel est le récipiendaire de la Distinction culturelle de la Ville de Morges. Valaisan d'origine, cela fait près de 20 ans qu'il s'est installé à la Coquette.

C'est Yann Lambiel qui a été choisi. Choisi par la Ville de Morges pour recevoir la Distinction culturelle qui récompense "des personnalités qui ont marqué le paysage culturel morgien, voire rayonné au-delà de celui-ci". Et Yann Lambiel, cela fait bien longtemps qu'il rayonne bien au-delà des frontières de la Coquette. Morgien d'adoption depuis 2001, il occupe le paysage culturel romand depuis près d’une vingtaine d’années. C'est sa participation à l’émission La soupe est pleine de la Radio Suisse Romande qui le fait connaître du grand public dès l'an 2000. Dans leur communiqué de presse, les autorités morgiennes soulignent que l’humoriste de 47 ans "se démarque par ses imitations de personnalités suisses et sa connaissance pointue de l’actualité helvétique". Elles rappellent par ailleurs qu'en 1998, il avait remporté le concours du festival Morges-sous-Rire. Vingt ans plus tard, il tourne avec son nouveau spectacle Multiple et c'est sur LFM qu'il officie tous les jours à 7h50. Et ce, depuis 2016. Après le Prix suisse de la scène en 2009 et le Prix de la Société Suisse des Auteurs pour trois de ses spectacles, la Ville de Morges souhaite "lui faire honneur en récompensant sa carrière remarquable ainsi que sa contribution active au rayonnement culturel de la Ville".

Morges a aussi décerné un Prix d'encouragement, qui revient à La Compagnie du Botte-Cul. Celle-ci cherche à amener l'art dans la rue avec diverses créations (théâtre, cirque, marionnettes).

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Sagittaire

Baisse flagrante de vitalité sans doute due à une trop grande dose de tensions… Ne poussez pas le bouchon !!!

Publicité

Les Sujets à la Une

X