Rejoignez-nous

Culture

Enchères record en vue en Allemagne pour un portrait de Beckmann

Publié

,

le

L'autoportrait jaune-rose de Max Beckmann suscite un intérêt mondial (archives). (© KEYSTONE/DPA Grisebach GmbH/PEDRINI PHOTOGRAPHY)

Un autoportrait de Max Beckmann, l'une des grandes figures de l'expressionnisme allemand, est mis aux enchères jeudi prochain à Berlin. Son prix pourrait grimper jusqu'à un montant record pour l'Allemagne: 30 millions d'euros.

Considéré comme un chef-d'oeuvre, "Selbstbildnis gelb-rosa", (autoportrait jaune-rose), détenu par des particuliers depuis sa création en 1943, représente l'artiste pendant son exil aux Pays-Bas après avoir fui l'Allemagne nazie.

Offert à son épouse Mathilde, surnommée Quappi, qui l'a conservé jusqu'à sa mort en 1986, ce tableau est resté pendant des décennies dans une collection suisse privée et n'a pas été montré au public depuis le milieu des années 1990.

Intérêt mondial

"Aucune oeuvre d'art comparable n'a été mise aux enchères en Allemagne depuis 1945", explique Micaela Kapitzky, directrice et partenaire de la Maison Grisebach, basée à Berlin et chargée de la vente.

Elle pourrait être adjugée entre 20 et 30 millions d'euros, soit la plus forte estimation faite jusqu'ici pour un tableau vendu en Allemagne, selon Grisebach. Des collectionneurs privés, des musées et d'autres institutions du monde entier se sont dit intéressés par son acquisition, dans un marché de l'art en plein boom en Allemagne.

Art "dégénéré"

Dès son vivant, Beckmann (1884-1950) a connu le succès en Allemagne, jusqu'à ce que les nazis qualifient son art de "dégénéré" et le retirent des musées allemands en 1937. De plus en plus menacé, Beckmann a quitté sa patrie pour s'exiler à Amsterdam où il a vécu pour une décennie avant de déménager aux Etats-Unis.

Pour Beckmann, l'exil néerlandais était à la fois marqué par le soulagement d'avoir échappé aux nazis mais aussi par la frustration, ce qui transparaît dans ses oeuvres, analyse Mme Kapitzky, interrogée par l'AFP.

Contrairement à beaucoup de ses tableaux réalisés aux Pays-Bas, dominés par des tons sombres, son autoportrait est teinté de couleurs plus chaudes. Il en ressort une impression de ténacité mêlée de défiance.

Valeur record

Beckmann est mort à 66 ans d'une crise cardiaque alors qu'il se rendait au Metropolitan Museum of Art de New York, où son autoportrait en veste bleue est exposé.

Ses oeuvres de Beckmann, désormais considéré comme l'un des plus importants artistes du XXe siècle, ont vu leur valeur exploser ces dernières décennies. Son tableau "l'enfer des oiseaux" ("Hölle der Vögel), allégorie féroce du IIIe Reich, avait été adjugé en 2017 à 36 millions de livres (47 millions de francs à l'époque), un montant record alors pour l'expressionnisme allemand pendant des enchères.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Près de 30'000 personnes pour le retour de la St-Nicolas à Fribourg

Publié

le

Saint Nicolas est revenu à Fribourg pour un retour à la normale de la manifestation, après deux années de crise sanitaire. (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Saint Nicolas a opéré samedi son grand retour dans les rues de Fribourg, après deux années d'absence, crise sanitaire oblige. La manifestation-phare du chef-lieu cantonal a attiré près de 30'000 personnes, venues honorer le Saint Patron de la cité.

Avec son âne et son cortège d'accompagnants, saint Nicolas a revisité avec humour, comme à son habitude, l'actualité cantonale et prodigué ses conseils aux Fribourgeois, petits et grands. "Mes bien chers enfants! Quel bonheur de vous retrouver si nombreux!", a lancé l'évêque de Myre, incarné par un collégien du collège Saint-Michel.

C'est du balcon de la cathédrale éponyme que saint Nicolas, à 18h00, a harangué la population fribourgeoise. Dans sa conclusion, il a appelé à croire en l'avenir. "Un monde durable et pacifique est possible!", a-t-il lâché. L'édition 2022 est synonyme de retour à la normale d'un événement cher aux Fribourgeois.

La manifestation s'est ouverte vendredi par une soirée en l’église Saint-Michel. Samedi, le point d’orgue de la journée est survenu en fin de journée avec le traditionnel cortège qui s’est ébranlé à la nuit tombée, du collège en direction de la cathédrale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Frises du Parthénon: des "entretiens secrets" durent depuis un an

Publié

le

La Grèce demande depuis le début du XXe siècle la restitution d'une frise de 75 mètres détachée du Parthénon, actuellement exposée au British Museum (archives). (© KEYSTONE/EPA PA FILES/MATTHEW FEARN)

Des "entretiens secrets" à propos d'un retour des frises du Parthénon ont lieu depuis un an entre le président du British Museum de Londres, George Osborne, et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, a rapporté samedi le quotidien grec Ta Nea.

M. Osborne a également rencontré deux ministres grecs, ajoute le journal. La dernière de ces rencontres, qui ont débuté en novembre 2021, se serait déroulée cette semaine dans un hôtel du quartier de Knightsbridge, dans le centre de la capitale britannique .

Le premier ministre grec "aurait rencontré" l'ancien chancelier de l'Echiquier alors qu'il "se trouvait à Londres pour promouvoir l'industrie et les intérêts économiques de la Grèce en Grande-Bretagne", selon le journal.

Optimisme

M. Mitsotakis a participé lundi à un événement à la London School of Economics (LSE) et s'est montré optimiste sur une solution permettant d'aboutir à une "réunification" du monument du Parthénon à Athènes. Selon l'agence de presse grecque ANA-MPA, il a dit qu'il s'attendait à des progrès sur cette question, mais ne souhaitait pas prendre publiquement position.

"Je comprends qu'il y a une dynamique, je parle sciemment de réunification des sculptures et pas d'un retour", avait-il ajouté.

Selon le quotidien Ta Nea, "des initiés ont indiqué que les négociations" entre MM. Osborne et Mistotakis "se trouvaient à 'un stade avancé'". Le journal souligne toutefois qu'un accord reste à finaliser et que des responsables grecs ont averti "ne pouvoir exclure que les discussions se retrouvent dans une impasse de dernière minute comme c'est le cas dans toute négociation délicate".

Accord "possible"

M. Osborne s'était dit mi-juin ouvert à un accord avec Athènes pour partager les marbres du Parthénon. "Je pense qu'un accord est possible pour raconter (leur) histoire à la fois à Athènes et Londres si nous approchons cette situation sans préconditions ni trop de lignes rouges", avait-il dit.

Interrogé pour savoir si un accord pouvait être trouvé pour voir les marbres exposés un temps en Grèce puis revenir à Londres, il a estimé que "ce type d'arrangement" serait possible, "quelque chose permettant de les voir dans toute leur splendeur à Athènes et de les voir avec des exemples d'autres civilisations à Londres".

Depuis le début du XXe siècle, la Grèce demande officiellement la restitution sans succès d'une frise de 75 mètres détachée du Parthénon ainsi que d'une des célèbres cariatides provenant de l'Erechtheion, petit temple antique également sur le rocher de l'Acropole, toutes deux pièces maîtresses du British Museum.

Londres affirme que les sculptures ont été "acquises légalement" en 1802 par le diplomate britannique Lord Elgin qui les a revendues au British Museum. Mais la Grèce soutient qu'elles ont été l'objet d'un "pillage" alors que le pays était sous occupation ottomane.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Un suspect arrêté après le meurtre du rappeur américain Takeoff

Publié

le

Takeoff a été tué dans un bowling à Houston (archives). (© KEYSTONE/AP/Jordan Strauss)

La police de Houston a annoncé vendredi l'arrestation et l'inculpation d'un suspect dans l'affaire du meurtre le mois dernier du jeune rappeur américain Takeoff. Le chanteur avait été tué le 1er novembre dans un bowling de Houston, au Texas.

Le suspect de 33 ans a été appréhendé jeudi soir, a indiqué le chef de la police de Houston. Un individu de 22 ans avait aussi été arrêté mercredi dans cette affaire pour port illégal d'une arme.

Un responsable de la police a précisé que la fusillade avait eu lieu après une dispute lors d'une soirée privée à laquelle ne participait pas le rappeur. Deux personnes avaient aussi reçu des tirs. L'enquête se poursuit.

Né le 18 juin 1994 dans l'Etat de Géorgie (sud), Takeoff, de son vrai nom Kirshnik Khari Ball, était connu pour sa participation au groupe de rap Migos avec son oncle Quavo et son cousin Offset, qui les a depuis lors quittés.

Le groupe originaire d'Atlanta s'était notamment fait connaître en 2013 avec son tube "Versace", que le rappeur canadien Drake avait remixé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Weinstein attend son verdict après un âpre procès à Los Angeles

Publié

le

Près de 90 femmes, dont Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow et Rosanna Arquette, ont accusé Harvey Weinstein de harcèlement, d'agressions sexuelles ou de viols. Mais le délai de prescription a été dépassé dans nombre de ces affaires (archives). (© KEYSTONE/AP/Etienne Laurent)

Le sort du magnat déchu d'Hollywood Harvey Weinstein est désormais dans les mains des jurés, partis délibérer vendredi après presque deux mois d'un procès incendiaire à Los Angeles. Combative, sa défense a tenté de décrédibiliser ses accusatrices.

Accusé de viols et d'agressions sexuelles, l'ancien "roi" américain du cinéma de 70 ans a déjà été condamné à New York en 2020 à 23 ans de prison pour des faits similaires. Au cours de ce nouveau procès, quatre femmes témoignant de manière anonyme ont accusé le producteur de les avoir contraintes à des relations sexuelles dans des hôtels de Beverly Hills et de Los Angeles entre 2004 et 2013.

Une cinquième a finalement refusé de témoigner. Après des semaines d'audiences éprouvantes, souvent interrompues par les sanglots des victimes, l'accusation a dépeint M. Weinstein comme un ogre tout-puissant, dont la mainmise sur Hollywood a longtemps empêché ses victimes de parler, par peur de répercussions sur leur carrière.

"Règne de terreur"

"Il n'y a aucun doute qu'Harvey Weinstein était un prédateur", a lancé la procureure dans son réquisitoire. "Et comme tous les prédateurs, il avait une méthode", a-t-elle insisté, en appelant les jurés à "mettre un terme à son règne de terreur".

"Les hôtels étaient son piège. Confinées entre ces murs, les victimes ne pouvaient pas échapper à sa masse imposante", a résumé la procureure, en s'appuyant sur les similarités entre les témoignages.

L'ex-producteur, qui a toujours assuré que toutes ses accusatrices étaient consentantes, a refusé de témoigner pendant l'audience. Pour lui, les enjeux sont de taille. S'il est reconnu coupable, il pourrait être condamné à plus de 100 années supplémentaires derrière les barreaux.

Le verdict de ce nouveau procès à Los Angeles est aussi particulièrement important, car, après un refus initial de la justice, la cour suprême de New York l'a finalement autorisé en août à faire appel de sa condamnation de 2020, qui avait constitué une victoire majeure du mouvement #MeToo.

Au total, près de 90 femmes, dont les actrices Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow et Rosanna Arquette, ont accusé Harvey Weinstein de harcèlement, d'agressions sexuelles ou de viols. Mais le délai de prescription a été dépassé dans nombre de ces affaires, certaines remontant à 1977.

L'ex-producteur est également inculpé au Royaume-Uni pour des agressions sexuelles qui remonteraient à 1996.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le complotiste américain Alex Jones se déclare en faillite

Publié

le

Le complotiste américain Alex Jones, condamné à verser près de 1,5 milliard de dollars après avoir nié un massacre dans une école, s'est déclaré en faillite personnelle (archives). (© KEYSTONE/AP Pool Hearst Connecticut Media/TYLER SIZEMORE)

Le complotiste américain Alex Jones, condamné à verser près de 1,5 milliard de dollars après avoir nié un massacre dans une école, s'est déclaré en faillite personnelle vendredi, selon des documents judiciaires consultés par l'AFP.

Cette figure de l'extrême droite, qui avait déjà déposé en juillet le bilan pour sa compagnie Free Speech Systems, a transmis une requête en ce sens à un tribunal des faillites situé au Texas.

Si la justice l'avalise, la procédure gèlera ses actifs et empêchera leur saisie.

En 2012, un jeune homme armé d'un fusil semi-automatique avait tué 20 enfants et six adultes dans l'école Sandy Hook de Newton, dans le Connecticut. Alex Jones avait, contre toute évidence, affirmé sur son site Infowars que le massacre n'était qu'une mise en scène pilotée par des opposants aux armes à feu, et les parents éplorés des "acteurs".

Admission tardive

Cette théorie avait essaimé sur internet et plusieurs proches des victimes avaient porté plainte pour diffamation, expliquant être harcelés par des fans d'Alex Jones.

Le complotiste avait tardivement admis publiquement la réalité de la tuerie mais a été condamné, à l'issue de deux procès, à verser près de 1,5 milliard de dollars d'amendes ou de dommages-intérêts.

Sur les documents transmis au tribunal texan, il estime avoir des dettes situées entre un et dix milliards, et des actifs compris entre un et dix millions de dollars.

L'étendue exacte de sa fortune a fait l'objet de nombreuses spéculations, les procès ayant montré qu'il avait capitalisé sur sa notoriété dans les cercles complotistes pour vendre toutes sortes de produits sur internet.

Banni de Twitter, mais toujours présent avec Infowars, il continue de défrayer la chronique. Dernier scandale en date: son interview jeudi du rappeur Kanye West, dans laquelle la star s'est livrée à une apologie d'Adolf Hitler.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Un léger chaos menace votre bien-être mais c’est seulement votre susceptibilité qui s’accroche à des bêtises ! Regardez devant vous !

Les Sujets à la Une

X