Rejoignez-nous

Culture

La machine Red Hot Chili Peppers a déferlé sur Paléo

Publié

,

le

C’était l’évènement mardi soir, les Red Hot Chili Peppers ont mis le feu sur la grande scène du festival vaudois.

Mais pour accueillir cette grosse machine, il a fallu une organisation de pointe. Les Red Hot sont arrivés avec leurs 60 techniciens qui ont travaillé main dans la main avec les équipes du festival, soit au total, une centaine de personnes.

Dan Hauri, le responsable de la Grande Scène :

Dan HauriLe responsable de la Grande Scène

 

Californication, Scar Tissue ou encore By the Way, les Red Hot Chili Peppers ont enchainé quelques tubes et des nouveautés.

La réaction des fans après le show:

Réactions après le concert

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Spectacle de flammes aux Bains de Lavey

Publié

le

Un spectacle sur le thème du feu est proposé jusqu'au 23 décembre aux Bains de Lavey. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Un nouveau spectacle sur le thème du feu est proposé jusqu'au 23 décembre aux Bains de Lavey. Du lundi au jeudi à 20h00, trois artistes s'adonnent au bord des bassins à des chorégraphies, dans lesquelles ils jouent avec des flammes.

Le spectacle, qui dure une demi-heure, vise à créer "une ambiance magique et propre à la période des Fêtes de fin d'année", indiquent les Bains de Lavey dans leur communiqué. Il n'y a pas de ticket spécifique à l'événement, le spectacle étant inclus avec l'accès aux bains. Les réservations sont toutefois conseillées.

Pour accompagner ces "baignades féériques", les arbres qui bordent les bassins sont illuminés dès la tombée de la nuit sous forme de fresques en trois dimensions.

L'an dernier déjà, les Bains de Lavey avaient proposé un spectacle son et lumières, notamment avec des LED.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Tir mortel sur un tournage: Baldwin n'a pas pressé la détente

Publié

le

Aucune poursuite n'a été lancée pour l'instant contre Alec Baldwin malgré son tir mortel sur le tournage de "Rust" (archives). (© KEYSTONE/AP/Evan Agostini)

Alec Baldwin assure ne pas avoir pressé la détente du revolver qu'il avait en main lorsqu'une cinéaste a été mortellement blessée par balle sur le tournage de "Rust". "Jamais je ne pointerais une arme sur quelqu'un en pressant la détente. Jamais", a ajouté l'acteur.

"La détente n'a pas été pressée... Je n'ai pas pressé la détente", affirme-t-il dans un extrait rendu public mercredi de sa première interview formelle depuis le drame du 21 octobre, dont l'intégralité doit être diffusée jeudi soir par la chaîne américaine ABC.

Au cours de cet entretien, Alec Baldwin ajoute n'avoir "aucune idée" de la façon dont une munition réelle a pu se trouver sur le plateau du film, aboutissant au décès accidentel de la directrice de la photographie Halyna Hutchins. Il ne donne pas plus de détails permettant d'expliquer comment le revolver a pu se déclencher et tirer la balle mortelle.

L'acteur travaillait une scène où son personnage dégaine une arme, lorsque Halyna Hutchins a été touchée.

Pas de poursuites pour l'instant

L'arme en question était censée ne contenir que des balles factices. A la question de savoir comme une munition réelle a pu se trouver dans le barillet du revolver, Alec Baldwin répond: "Je n'en ai aucune idée. Quelqu'un a mis une balle réelle dans une arme. Une balle qui n'était même pas censée se trouver sur place."

L'enquête de police se poursuit. Si aucune arrestation n'a eu lieu, des poursuites pénales ne sont pas exclues au cas où des responsabilités seraient établies, ont souligné les services du procureur de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, où était tourné le western.

L'armurière, qui avait la responsabilité des armes à feu sur le tournage de "Rust", a déclaré aux enquêteurs qu'elle avait été négligente dans la vérification du revolver manié par l'acteur juste avant le drame. Elle dit, elle aussi, n'avoir aucune explication quant à la présence de munitions réelles sur le tournage.

Mardi, les enquêteurs ont fait état de possibles pistes pouvant expliquer la présence de ces munitions réelles, formellement interdites sur les tournages par les règles en vigueur dans l'industrie du cinéma aux Etats-Unis.

L'un des fournisseurs des munitions employées sur le tournage de "Rust", Seth Kenney, a indiqué qu'il avait potentiellement vendu à l'équipe du film des munitions assemblées artisanalement - peut-être à partir d'éléments recyclés - dont le logo correspond à celui figurant sur la cartouche mortelle.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

La première vente de billets pour le Paléo Festival a cartonné

Publié

le

Le patron du Paléo Festival Daniel Rossellat peut afficher son sourire: la billetterie de Noël a été un succès total. (© Keystone/PIERRE ALBOUY)

Tout le premier quota de billets mis en vente mercredi pour la 45e édition du Paléo Festival de Nyon (VD) de l'été prochain a trouvé preneur. Au total, 170'000 billets ont été vendus en ligne en moins de 1h30 sur les 200'000 prévus au total.

"C'est un beau succès. Nous sommes extrêmement contents et très satisfaits de la fidélité du public", a confié à Keystone-ATS Michèle Müller, porte-parole du plus grand festival open air de Suisse. Les abonnements pour les six jours ont connu une vente fulgurante puisqu'ils étaient épuisés après déjà moins de 20 minutes, selon elle. Mercredi, cette billeterie de Noël a ouvert à 12h00.

La prochaine vente de billets aura lieu le 23 mars prochain après l'annonce de la suite de la programmation. Trois mille places par soir seront alors à disposition ce jour-là. Une bourse au billet aura ensuite lieu dans le courant du mois d'avril et 1500 tickets "last minute" seront disponibles chaque jour durant le festival.

La 45e édition du Paléo Festival se tiendra du 19 au 24 juillet 2022. Sting, KISS, PNL, DJ Snake, Rag'n'Bone Man, OrelSan et Ninho sont quelques-unes des têtes d'affiche annoncées la semaine passée. Stromae, Angèle, Francis Cabrel, Maxime Le Forestier et Feu!Chatterton seront également présents sur la plaine de l'Asse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Tir mortel de Baldwin: l'armurière avait négligé de vérifier l'arme

Publié

le

Le tournage du western "Rust" avait lieu près de Santa Fe, dans le Nouveau-Mexique (archives). (© KEYSTONE/AP/Jae C. Hong)

L'armurière sur le tournage du western "Rust", lors duquel Alec Baldwin a accidentellement tué une cinéaste en octobre, a déclaré aux enquêteurs qu'elle avait été négligente dans la vérification du revolver. L'arme avait été présentée à l'acteur comme inoffensive.

La jeune femme a été interrogée par les policiers, qui cherchent notamment à déterminer comment une munition réelle a pu être introduite sur le tournage du western à petit budget, aboutissant à la mort de la directrice de la photographie, Halyna Hutchins. Cette dernière a été mortellement blessée, lorsque Alec Baldwin a actionné un revolver pendant qu'il travaillait une scène.

Selon un document diffusé mardi par les services du shérif de Santa Fe, dans l'Etat du Nouveau-Mexique, l'armurière a dit aux policiers qu'elle avait chargé cinq cartouches factices dans le revolver juste avant la pause déjeuner.

A la reprise, elle avait extrait l'arme du coffre, où elle l'avait placée, et avait ajouté une sixième cartouche, remettant ensuite le revolver à un autre employé du tournage. Peu après, elle dit avoir entendu une détonation en provenance du plateau.

500 cartouches saisies

La femme a déclaré aux enquêteurs qu'elle n'a "pas vraiment beaucoup vérifié" l'arme, car elle était restée sous clef pendant le déjeuner. Elle avait auparavant affirmé ignorer la présence d'une quelconque munition réelle sur le tournage.

La police a saisi plus de 500 munitions sur le tournage, présentées comme étant un mélange de cartouches à blanc, de cartouches factices et de quelques munitions suspectées d'être bien réelles.

Mardi, les enquêteurs ont fait état de possibles pistes pouvant expliquer la présence de ces munitions réelles, formellement interdites sur les tournages par les règles en vigueur dans l'industrie du cinéma aux Etats-Unis.

L'un des fournisseurs des munitions employées sur le tournage de "Rust", Seth Kenney, a indiqué qu'il avait potentiellement vendu à l'équipe du film des munitions assemblées artisanalement - peut-être à partir d'éléments recyclés - dont le logo correspond à celui figurant sur la cartouche mortelle.

De son côté, le père de l'armurière, lui aussi un armurier de cinéma, a précisé avoir fourni à Seth Kenney des munitions réelles "artisanales" pour les préparatifs d'un film sur lequel ils avaient collaboré auparavant. Il affirme que son collègue ne les lui a jamais restituées.

L'enquête de police se poursuit. Aucune arrestation n'a eu lieu pour l'instant.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Iggy Pop, Limp Bizkit, Madness et Julien Clerc au Venoge Festival

Publié

le

Le Venoge Festival n'a cessé de croître en 25 éditions, atteignant 30'000 spectateurs sur cinq jours lors de sa dernière édition en 2019. (Image d'archives - ©Keystone/LAURENT GILLIERON)

Après deux ans d'absence, le Venoge Festival sera de retour du 17 au 21 août 2022 à Penthaz. Les organisateurs ont annoncé mardi une partie de l'affiche de cette 26e édition: Iggy Pop, Limp Bizkit, Madness, Kool & The Gang, Alphaville, Julien Clerc, Calogero, Martin Solveig ou encore Bob Sinclar.

Soirées rock, années 80, électro, pop et journée famille le dimanche, l'open air du Gros-de-Vaud se déclinera à nouveau sur cinq jours. La suite du programme sera révélée en trois temps: le 25 janvier, le 29 mars ainsi que le 24 mai pour la scène suisse.

"Cette nouvelle édition sera l'occasion d'inaugurer un nouveau cycle. Le comité du Venoge Festival a profité de cette pause forcée due au Covid pour repenser le festival tout en conservant l'identité et l'âme même du festival", expliquent les organisateurs dans un communiqué.

Né dans les années 90 à Penthalaz, l'open air a été contraint de déménager à la suite de la pression de riverains. Il a d'abord été question de le baser à Cossonay, avant qu'une solution ne se dessine à Penthaz sur le site de la Léchire. L'espace a été légèrement agrandi, avec toujours la grande scène et le Riverstage, scène couverte.

Les billets vendus en 2021 et gardés au chaud par les festivaliers restent valables pour 2022. Lors de sa dernière édition en 2019, le festival a accueilli 30'000 personnes.

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X