Rejoignez-nous

Culture

Paléo: un détour par les loges des artistes

Publié

,

le

C’est en effet dans ces petites « chambres » que les artistes se retrouvent avec leurs équipes avant leur entrée sur scène, ils peuvent s’y reposer ou se restaurer.

 
Pour le festival vaudois, environ 50 personnes sont chargées des loges. 9 d’entre elles, sont mobilisées pour celles de la scène des Arches.
Leur rôle : faire en sorte que les artistes se sentent le mieux possible avant leur entrée sur scène. Les bénévoles nettoient les loges et leur apportent tout ce dont ils ont besoin.
Miguel Gonzalez est le responsable d’accueil aux loges des Arches, quelles sont les demandes qu’il a eu cette année ? :

Miguel GonzalezResponsable d’accueil aux loges des Arches

Des postes de travail qui attirent les convoitises, en effet, les bénévoles sont en contact direct avec les stars. Mais comment garder ses distances, lorsque l’on se retrouve face à un artiste que l’on adore ? La réponse de Miguel Gonzalez, le responsable d’accueil aux loges des Arches :

Miguel GonzalezResponsable d’accueil aux loges des Arches
Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Un festival sur le thème de la haine au palais de Rumine

Publié

le

Le palais de Rumine accueille, vendredi et samedi, un nouveau festival consacré à la thématique de la haine (Photo d'illustration © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La question de la haine sera au coeur d'un festival d'un nouveau genre, vendredi et samedi au palais de Rumine à Lausanne. Cette thématique sera déclinée sous la forme de débats, projections, performances artistiques et autres promenades.

L'événement a été imaginé par l'association Disputons-Nous, fondée en mars dernier et présidée par Charles Kleiber. "Ecran contre écran, croyance contre croyance, nous sommes à une époque où, plus que jamais, la haine circule. Il faut oser la questionner pour mieux la comprendre et éviter qu'elle ne soit refoulée", explique-t-il à Keystone-ATS.

C'est donc pour mettre la haine "en lumière" que l'ancien secrétaire d'Etat à l'éducation et à la recherche a créé cette 1ère édition de la Dispute. "La crise du Covid a agi comme un révélateur, même si j'avais déjà cette idée en tête depuis plusieurs années", relève-t-il.

Le festival proposera plusieurs débats (haine sur les réseaux sociaux, dans les religions, haines de demain, etc). Des promenades seront aussi organisées dans la bibliothèque et les musées du palais de Rumine, en compagnie de personnalités romandes comme Yves Daccord (l'ancien directeur du CICR) ou Marc Atallah (le directeur de la Maison d'Ailleurs à Yverdon).

Parmi les autres temps forts, le réalisateur Barbet Schroeder viendra présenter son documentaire "Le Vénérable W", sorti en 2017 et traitant du massacre des Rohingyas en Birmanie. L'écrivain, dramaturge et scénariste Antoine Jaccoud déclamera un monologue à partir de textes de Thomas Bernhard, accompagné d'un pianiste.

Charles Kleiber indique avoir voulu "ce mélange de regards" en faisant appel à des intervenants de différents milieux (politique, art, science, économie, philosophie ou encore journalisme).

Deuxième édition à Genève

Deux "disputes participatives" clôtureront samedi soir le festival. Il y sera question de la régulation de la haine, avec notamment l'exemple de la démocratie suisse. L'objectif consiste à revenir à une vieille tradition de joutes oratoires, souligne Charles Kleiber, citant la Dispute de Lausanne de 1536 (entre réformés et catholiques).

L'ensemble du programme est gratuit. Et s'il faudra montrer son certificat Covid, il n'est pas nécessaire de s'inscrire préalablement aux différentes activités.

Cette première édition de la Dispute est financée par la Société académique vaudoise et la Loterie romande. Charles Kleiber indique qu'il souhaite pérenniser l'événement, qui pourrait revenir dès l'année prochaine à la Comédie de Genève.

Continuer la lecture

Culture

Décès de James Michael Tyler, acteur de la série "Friends"

Publié

le

James Michael Tyler est surtout connu pour son rôle de Gunther dans la série télévisée "Friends" (archives). (© KEYSTONE/AP/Carlo Allegri)

L'acteur James Michael Tyler, connu pour son rôle de Gunther dans la série télévisée américaine "Friends", est décédé dimanche à l'âge de 59 ans, a rapporté la presse américaine. Il a succombé à son domicile à Los Angeles des suites d'un cancer de la prostate.

"Le monde l'a connu comme Gunther (le septième 'Friend') de la série, mais ses proches l'ont connu comme acteur, musicien, militant de la lutte contre cancer et mari affectueux", a déclaré un proche, Toni Benson.

Son personnage dans "Friends" est apparu dans 150 épisodes à travers les 10 saisons de la populaire série des années 1990. Il était le gérant sarcastique de Central Perk, le café où les autres personnages traînaient.

Cancer depuis 2018

Tyler a joué dans d'autres séries comme "Scrubs," "Sabrina, l'apprentie sorcière" et "Modern Music".

Dans un tweet, Warner Bros a dit pleurer la perte d'un "acteur aimé, partie intégrante de notre famille Friends. Nos pensées sont avec sa famille, ses collègues, ses amis et ses fans".

Tyler avait annoncé en juin lors d'une émission sur NBC qu'il souffrait d'une forme avancée de cancer de la prostate depuis septembre 2018, qui avait gagné son système osseux.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le chanteur colombien J. Balvin s'excuse auprès des femmes noires

Publié

le

Avant qu'elle ne soit retirée de la plateforme YouTube, la vidéo de J. Balvin avait dépassé les 10 millions de vues (archives). (© KEYSTONE/AP Invision/GREG ALLEN)

La star colombienne du reggaeton J. Balvin a présenté dimanche des excuses publiques aux "femmes et à la communauté noire" pour le clip de sa chanson "Perra", qui met en scène des femmes noires déguisées en animaux à quatre pattes. Le chanteur a été accusé de racisme.

"Je veux présenter mille excuses à toutes les personnes qui se sont senties offensées, en particulier les femmes et la communauté noire", a déclaré l'artiste dans une vidéo publiée sur son compte Instagram.

La vidéo, qui montre Balvin à côté de deux femmes noires qui rampent à côté de lui attachées par le cou avec des chaînes, a indigné les internautes ainsi que des personnalités publiques. La vice-présidente de Colombie, Marta Lucia Ramirez, a ainsi accusé le musicien de promouvoir des messages "machistes" et "racistes".

"En guise de réponse, et évidemment par respect, j'ai retiré la vidéo [de YouTube, ndlr] il y a huit jours. Voyant qu'ils ont continué à critiquer, je suis là [...] en personne", a ajouté le chanteur de 36 ans.

Au début du clip, J. Balvin dit qu'il part pour un "monde souterrain" et apparaît ensuite comme le seul métis à la peau claire qui danse parmi des dizaines de personnes noires dans un quartier pauvre.

Avant qu'elle ne soit retirée de la plateforme YouTube, la vidéo avait dépassé les 10 millions de vues. Elle peut encore être vue sur d'autres réseaux sociaux.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Des Picasso vendus à Las Vegas pour 108 millions de dollars

Publié

le

Onze oeuvres de Pablo Picasso ont trouvé preneur lors d'une vente aux enchères de Sotheby's à Las Vegas pour plus de 108 millions de dollars. (© KEYSTONE/AP/Ellen Schmidt)

Onze oeuvres de Pablo Picasso appartenant au groupe américain d'hôtels-casinos MGM Resorts ont rapporté 108,87 millions de dollars lors d'une vente aux enchères organisée par la maison Sotheby's au célèbre hôtel Bellagio de Las Vegas, connu pour sa collection d'art.

Le joyau de cette vente samedi, à deux jours du 140ème anniversaire du peintre espagnol, était le célèbre tableau "Femme au béret rouge-orange", l'un des derniers portraits réalisé par l'artiste de Marie-Thérèse Walter, sa muse et amante des années 1930.

L'oeuvre, estimée entre 20 et 30 millions de dollars, s'est vendue pour 40,47 millions. Picasso avait peint la mère de sa fille Maya en janvier 1938 alors qu'il avait déjà une liaison avec la photographe Dora Maar, durant "l'une des périodes les plus inspirées et les plus productives de Picasso"", selon Sotheby's.

Portraits emblématiques

Deux autres portraits emblématiques exécutés par le peintre durant les dernières années de sa vie ont été vendus, "Homme et enfant" pour 24,39 millions de dollars et "Buste d'homme" pour 9,45 millions - soit en dessous de l'estimation initiale de 10 millions.

Présentés par le peintre dans son exposition de 1970 au Palais des Papes d'Avignon, ces portraits avaient été réalisés entre le 5 janvier 1969 et le 2 février 1970.

Parmi les autres oeuvres cédées lors de cette vente aux enchères figuraient des céramiques, des dessins et des natures mortes.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Un groupe de collectionneurs achète l'album unique du Wu-Tang Clan

Publié

le

La bande du Wu-Tang Clan est connue pour ses textes sur la dureté des quartiers pauvres de New York, notamment à Staten Island, et ses titres inspirés de films d'arts martiaux (archives). (© KEYSTONE/AP/JOEL RYAN)

Un groupe de collectionneurs basé à New York a annoncé avoir acheté pour 4 millions de dollars l'unique exemplaire d'un album quasiment jamais diffusé des rappeurs du Wu-Tang Clan. L'oeuvre est protégée par une clause interdisant sa commercialisation avant 2103.

A la fin juillet, la justice américaine avait annoncé la vente aux enchères de l'album "Once upon a time in Shaolin" pour solder la condamnation de Martin Shkreli, l'entrepreneur pharmaceutique provocateur et honni qui se l'était offert avant sa chute. Les acheteurs, restés secrets à l'époque, sont enfin sortis du bois.

Dans une vidéo mise en ligne mercredi, PleasrDAO, un groupe de collectionneurs de NFT ("non-fungible token", jeton non fongible), ces objets numériques en théorie uniques et non piratables grâce à la technologie blockchain, a annoncé s'être offert ce double album de 31 titres, dont il n'existerait qu'une copie.

Prix d'achat: 4 millions de dollars, selon plusieurs médias américains, dont les articles ont été retweetés par PleasrDAO. Le groupe est connu chez les collectionneurs de NFT pour avoir déjà acheté des oeuvres numériques du lanceur d'alerte américain Edward Snowden ou du groupe de punk féministe russe Pussy Riot.

Partager l'album

La vidéo mise en ligne montre l'un des leaders de PleasrDAO, Jamis Johnson, ouvrir le précieux coffret argenté dans lequel se trouve l'album et un livret manuscrit, puis déboucher le champagne en écoutant un titre, casque sur la tête.

L'unique copie de ce double album de 31 titres aurait été enregistrée entre la fin des années 2000 et le début des années 2010 par la bande du Wu-Tang Clan, des légendes du hip-hop connues pour leurs textes sur la dureté des quartiers pauvres de New York, notamment à Staten Island, et leurs titres inspirés de films d'arts martiaux.

A l'époque, elles voulaient dénoncer la marchandisation de la musique et ont protégé l'oeuvre, désormais vue par certains comme un précurseur des NFT, par une clause interdisant la commercialisation de l'album avant 88 ans, soit 2103.

Mais sur son site, PleasrDAO espère le partager avant. "Bien que nous soyons liés par l'accord juridique qui accompagne cette oeuvre d'art et que nous ne soyons peut-être pas en mesure de dupliquer et de partager la musique sous forme numérique, nous sommes convaincus qu'il existe des moyens de partager ce chef-d'oeuvre musical avec le monde entier", écrit le collectif.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Vous passez votre temps à couper les cheveux en quatre ! Vos contradictions systématiques découragent ceux qui vous veulent du bien !

Les Sujets à la Une

X