Rejoignez-nous

Culture

L'acteur Bob Odenkirk en état "stable" après un malaise

Publié

,

le

Bob Odenkirk a reçu quatre Emmy et a été nommé plusieurs fois aux Golden Globes pour son rôle dans "Better Call Saul" (archives © KEYSTONE/AP Lionsgate/PHILIPPE BOSSé)

L'acteur américain Bob Odenkirk se trouvait dans un état stable mercredi dans un hôpital, où il a été transporté après s'être effondré pendant le tournage de la série télévisée "Better Call Saul". Les messages d'inquiétude se sont multipliés sur les réseaux sociaux.

Bob Odenkirk, 58 ans, était en plein tournage dans l'Etat américain du Nouveau-Mexique de la dernière saison de cette série, lorsqu'il a souffert d'un "incident cardiaque", selon un communiqué.

"Nous pouvons confirmer que Bob est dans un état stable [...] Sa famille et lui souhaitent exprimer leur gratitude envers les incroyables médecins et infirmiers qui s'occupent de lui", a-t-il poursuivi.

"Better Call Saul" est un "spin-off" de la série "Breaking Bad", considérée comme l'une des meilleures jamais réalisées et saluée à l'époque par la critique. Dans "Breaking Bad", Bob Odenkirk incarnait Saul Goodman, l'avocat sans scrupules de Walter White, professeur de chimie devenu baron de la drogue. Dans "Better Call Saul", il joue Jimmy McGill, un avocat hâbleur, sans envergure et à moitié véreux, qui n'est pas encore devenu le Saul Goodman de "Breaking Bad".

Messages d'inquiétude

Les messages d'inquiétude se sont multipliés sur les réseaux sociaux où l'acteur, qui a également joué dans des dizaines de longs métrages, bénéficie d'une forte notoriété.

La famille Odenkirk "souhaite également remercier tout le monde pour le flot de voeux de rétablissement et demander au respect de son intimité pendant que Bob se concentre sur sa convalescence", a relevé le communiqué des représentants de l'acteur.

Bob Odenkirk a reçu quatre Emmy Awards et a été nommé plusieurs fois aux Golden Globes pour son rôle dans "Better Call Saul". Il avait par le passé remporté deux Emmy en tant qu'auteur dans d'autres productions.

La sixième saison de "Better Call Saul" est attendue au début 2022.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

"Défigurée" par un soin, Linda Evangelista réclame 50 millions

Publié

le

La top model Linda Evangelista, 56 ans, réclame 50 millions de dollars à l'entreprise responsable d'un traitement esthétique qui l'a selon elle "défigurée". Ici, une photo de 2012 (archives). (© KEYSTONE/AP AGOEV/EVAN AGOSTINI)

La top model Linda Evangelista réclame 50 millions de dollars à l'entreprise responsable d'un traitement esthétique qui l'a selon elle "défigurée" et rendue "inemployable", dans une plainte déposée devant un tribunal fédéral de New York.

Elle a confié cette semaine avoir été "défigurée irrémédiablement" par un traitement esthétique ayant mal tourné il y a cinq ans, dans un message destiné à ses plus de 980.000 abonnés sur Instagram.

Censé être amincissant, le traitement "CoolSculpting" de l'entreprise Zeltiq avait eu pour effet contraire de multiplier ses cellules adipeuses, modifiant ainsi son visage.

Cryolipolyse

Il utilise la technique de la cryolipolyse, qui permet normalement de redessiner une silhouette en exposant au froid des amas de graisse localisés.

Linda Evangelista, 56 ans, veut obtenir une indemnisation pour sa "détresse émotionnelle" et les "pertes économiques" subies, selon sa plainte déposée mardi à New York et dont les médias ont eu connaissance plus tard dans la semaine.

Le traitement l'a rendue "inemployable et incapable de gagner un revenu en tant que mannequin", précise le document, alors que la Canadienne était l'un des mannequins les mieux payés au monde aux côtés de stars comme Naomi Campbell ou Claudia Schiffer.

Elle dit n'avoir touché "aucun revenu issu du mannequinat depuis 2016", à l'exception du paiement d'une campagne antérieure à cette date, et avoir dû renoncer à des engagements nécessitant qu'elle se montre en public.

Linda Evangelista assure aussi que sa "réputation" a été affectée par la "médiatisation" de son changement d'apparence.

Vie recluse

L'ancien mannequin, aujourd'hui retiré de la vie publique, a dit vivre en "recluse" et avoir traversé un "cycle de grave dépression, de profonde tristesse" et de "dégoût de soi".

Les avocats de la top model accusent Zeltiq de n'avoir "pas suffisamment mis en garde" ou "intentionnellement dissimulé l'incidence et la survenue d'effets indésirables graves" comme l'hyperplasie adipeuse paradoxale (PAH), qui a touché Linda Evangelista.

Les liposuccions qu'elle a subies pour "corriger" cet effet secondaire n'ont fait "qu'aggraver encore ses blessures physiques", mentionne la plainte.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le nouveau James Bond dévoilé la semaine prochaine

Publié

le

Daniel Craig incarne pour la dernière fois James Bond. (© KEYSTONE/AP/LEO HUDSON)

Fin d'une attente interminable pour les fans de l'espion le plus célèbre du monde: retardé par la pandémie, le nouveau James Bond, "Mourir peut attendre", est présenté à Londres la semaine prochaine, dernière occasion de sauver la planète pour Daniel Craig.

Avant de ranger son smoking au placard, l'acteur britannique de 53 ans va être mis à rude épreuve: courses poursuites, explosions, fusillades... la bande-annonce laisse entrevoir un épisode intense, riche en cascades et gadgets, dans la pure tradition des 007.

Avec un an et demi de retard en raison de la pandémie, le film sera dévoilé en avant-première mondiale mardi au Royal Albert Hall à Londres, ainsi qu'au Festival du film de Zurich, avant sa sortie dans les salles de cinéma britanniques deux jours plus tard, puis le 30 septembre ailleurs en Suisse et le 6 octobre en France.

A cette occasion, les producteurs Michael G. Wilson, Barbara Broccoli et le réalisateur Cary Joji Fukunaga ("Beasts of No Nation", "True Detective") rejoindront sur le tapis rouge les acteurs Daniel Craig, Rami Malek et Léa Seydoux ainsi que la chanteuse Billie Eilish qui interprète la chanson officielle du film, également intitulé "No Time To Die".

Aux côtés de ces stars, et des princes Charles et William, des soignants ont été invités à découvrir le film dans la prestigieuse salle de spectacle pour les remercier pour leur travail pendant la pandémie.

"Animal blessé"

Dans le film, le personnage inventé par l'écrivain Ian Fleming a quitté ses activités au sein des services secrets et profite d'un repos bien mérité en Jamaïque. Une tranquillité interrompue lorsque son vieil ami de la CIA, Felix Leiter, vient lui demander de l'aide pour sauver un scientifique qui vient d'être kidnappé.

De retour au travail, le plus célèbre agent au service de Sa Majesté doit travailler avec une nouvelle et "désarmante" collègue, jouée par la Britannique Lashana Lynch. Celle-ci le prévient d'emblée: "Si vous me barrez la route, je vous mets une balle dans le genou".

Face à eux, un mystérieux ennemi doté d'armes high-tech, incarné par l'Américain d'origine égyptienne Rami Malek, Oscar du meilleur acteur en 2019 pour son interprétation du chanteur Freddie Mercury.

La conquête de Bond depuis "Spectre", la psychologue Madeleine Swann, interprétée par la Française Léa Seydoux, semble aussi avoir des choses à cacher.

Dans cet opus, tourné notamment en Italie et en Jamaïque, 007 "est une sorte d'animal blessé en lutte avec son passé d'agent secret", a décrit l'an dernier le réalisateur Cary Joji Fukunaga dans une vidéo du distributeur Universal Pictures.

Selon le réalisateur, c'est une "course" pour James Bond, "non seulement pour sauver le monde mais ceux qu'il aime".

L'actrice et scénariste Phoebe Waller-Bridge ("Fleabag") a été mise à contribution pour améliorer la représentation des femmes dans le film, une façon de répondre aux critiques sur le sexisme de certaines oeuvres de la franchise.

Initialement prévue en mars 2020, la sortie de ce 25e épisode des aventures de l'agent secret a été repoussée plusieurs fois en raison de la pandémie. Sa sortie est donc très attendue par les fans mais aussi par les exploitants de cinémas qui cherchent à remplir leurs salles après les confinements.

"Nous savons qu'il s'est fait attendre mais il était important pour nous de sortir ce film à un moment où les fans pouvaient voir James Bond comme il se doit: sur grand écran", a assuré le mois dernier Michael De Luca, le responsable des films des studios MGM, récemment rachetés par Amazon pour 8,45 milliards de dollars (8 milliards d'euros).

Le dernier volet des aventures de James Bond, "Spectre", sorti fin 2015, avait rapporté plus de 880 millions de dollars de recettes dans le monde, selon la presse spécialisée.

La même année, Daniel Craig avait déclaré qu'il préférerait se "tailler les veines" que de jouer de nouveau James Bond.

L'acteur a affirmé dans une interview à Radio Times cette semaine qu'il s'agissait d'une plaisanterie. Il a expliqué qu'à l'époque il venait d'achever un tournage éprouvant pendant lequel il s'était cassé la jambe et "avait besoin de faire une pause".

Le mystère demeure entier sur le choix du prochain ou de la prochaine 007.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

La "tablette de Gilgamesh", joyau mésopotamien, restituée à l'Irak

Publié

le

"L'épopée de Gilgamesh" narre les aventures d'un puissant roi de Mésopotamie en quête d'immortalité (archives). (© KEYSTONE/EPA/MICHAEL REYNOLDS)

Les Etats-Unis ont rendu jeudi à l'Irak la "tablette de Gilgamesh", un joyau mésopotamien de 3500 ans volé et introduit illégalement sur le sol américain. "L'épopée de Gilgamesh" est considérée comme l'une des plus anciennes oeuvres littéraires de l'humanité.

Cette restitution "restaure l'amour-propre et la confiance de la société irakienne", a déclaré jeudi le ministre irakien de la culture Hasan Nazim lors d'une cérémonie à Washington.

Malgré sa petite taille, la tablette a en effet une immense valeur. Elle comporte des fragments de "l'épopée de Gilgamesh", qui narre les aventures d'un puissant roi de Mésopotamie en quête d'immortalité.

"Cette histoire a influencé les grandes religions monothéistes, a laissé des traces sur l'Iliade et l'Odyssée", a relevé la directrice générale de l'UNESCO Audrey Azoulay. "L'épopée de Gilgamesh nous parle de ce que nous avons en commun" et sa restitution représente "une grande victoire contre ceux qui mutilent le patrimoine", a-t-elle ajouté.

"Son rapatriement est, en soi, un conte épique", a pour sa part souligné Kenneth Polite, un haut responsable du ministère américain de la justice. Cette tablette en argile sur laquelle figure des caractères cunéiformes aurait été volée dans un musée irakien en 1991, alors que le pays était plongé dans la première guerre du golfe. Elle est réapparue au Royaume-Uni en 2001, selon M. Polite.

Un marchand d'art américain l'avait achetée en 2003 auprès d'une famille jordanienne établie à Londres. Il l'avait ensuite expédiée aux Etats-Unis sans préciser aux douanes la nature du colis et l'avait vendue à des antiquaires en 2007 contre 50'000 dollars, avec un faux certificat d'origine.

Elle avait finalement été revendue en 2014 pour 1,67 million de dollars aux propriétaires de la chaîne de décoration Hobby Lobby, la famille Green, connue pour son militantisme chrétien, qui souhaitait l'exposer dans son musée de la Bible, à Washington. En 2017, un conservateur du musée s'était inquiété de la provenance de la tablette, jugeant les documents fournis lors de l'achat incomplets, ce qui avait entraîné sa saisie en 2019.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Daniel Craig fait commandant de la Royal Navy... comme 007

Publié

le

Le nouvel opus de James Bond "Mourir peut attendre" doit sortir dans les salles britanniques la semaine prochaine. (© KEYSTONE/AP Metro-Goldwyn-Mayer Pictures/Columbia Pictures)

L'acteur Daniel Craig a été nommé commandant honoraire de la Royal Navy, la marine britannique, a annoncé jeudi le ministère de la Défense. Il décroche ainsi le même grade que son personnage à l'écran, James Bond.

Cette nomination a été annoncée une semaine avant la sortie dans les salles britanniques de "Mourir peut attendre", nouveau volet des aventures du célèbre agent secret, et cinquième et dernier film de Daniel Craig dans la peau de 007.

"Daniel Craig est bien connu pour avoir été le commandant Bond au cours des 15 dernières années - un officier de marine qui assure la sécurité de la Grande-Bretagne lors de missions à travers le monde", a déclaré l'amiral Tony Radakin. "C'est ce que la vraie Royal Navy fait tous les jours, en utilisant moyens technologiques et compétences de la même manière que Bond lui-même".

L'acteur britannique de 53 ans a déclaré se sentir "privilégié" et "honoré" de cette nomination. Sortes d'ambassadeurs de la Royal Navy, les officiers honoraires contribuent à faire la promotion de la marine britannique et de son rôle dans le monde.

Un Bond au quartier général

Avant la remise de cette distinction, l'acteur a rencontré le commandant Frances Bond, qui travaille au quartier général de la Royal Navy à Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre. "Des collègues m'ont pas mal charrié sur le fait d'être le véritable Bond, mais je n'aurais jamais imaginé que je rencontrerais un jour l'acteur qui l'a interprété", a relevé Frances Bond.

Lors de la production du dernier opus de la franchise 007, dont la première aura lieu mardi à Londres, les cinéastes ont travaillé en étroite collaboration avec la Royal Navy et le ministère de la Défense. Le navire de guerre HMS Dragon apparaît dans le film ainsi que le destroyer type 45, avec son emblème de dragon rouge sur la coque, qu'on aperçoit fendant les flots dans la dernière bande-annonce.

La sortie du prochain James Bond, initialement prévue en mars 2020, a été reportée à plusieurs reprises et repoussée au total de 18 mois, en raison de la pandémie de Covid-19.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

La langue des signes en mal de reconnaissance en Valais

Publié

le

La Société des sourds du Valais rappelle que la langue des signes est une langue à part entière (archives). (© Keystone/ENNIO LEANZA)

La langue des signes ne figure pas dans la constitution valaisanne de 1907. Une anomalie selon la société des sourds du Valais qui veut inscrire la reconnaissance de l'idiome dans la nouvelle constitution en phase d'élaboration.

La Société des sourds du Valais a profité de la journée internationale des langues des signes, ce jeudi 23 septembre, pour transmettre leurs revendications aux journalistes réunis à Sion. Nous suivons très attentivement le travail des 130 membres de la constituante, et plus particulièrement celui des commissions thématiques 1 et 2 qui planchent notamment sur les langues et les droits fondamentaux et sociaux, a indiqué Stéphane Faustinelli, président de la Société des sourds du Valais, dont les propos étaient relayés par un interprète en langue des signes.

Dans son rapport, la commission 2 de la constituante mentionne les langues des signes dans l'article 206 sur les droits des personnes en situation de handicap. L'alinéa 4 précise que "dans leur rapport avec les autorités, les personnes en situation de handicap ont le droit d'obtenir des informations et de communiquer sous une forme adaptée à leurs besoins et leurs capacités, notamment en langues des signes et en braille, sans frais supplémentaires."

Cela est bien, mais ce n'est pas suffisant, estime Stéphane Faustinelli. Pour la Société des sourds du Valais, il est important que la langue des signes "ne soit pas cantonnée à un rôle de moyen auxiliaire mais soit reconnue comme une langue à part entière, vectrice de culture, de pensée et d'identité".

Dans le camp de la constituante

Pour aboutir à cette reconnaissance, la Société des sourds du Valais a diffusé à tous les membres de la constituante une proposition d'amendement demandant l'ajout d'un 5e alinéa à l'article 206: "La langue des signes française et die Deutschschweizer Gebärdensprache sont reconnues".

La reconnaissance pourrait aussi se faire via l'article 110 sur les langues, porté par la commission 1. La balle est maintenant dans le camp de la constituante. Si l'un ou plusieurs de ses membres déposent l'amendement, il sera débattu lors de la session des 5 et 7 octobre, voire lors de la deuxième lecture qui n'est pas encore planifiée.

"S'exprimer et se construire"

"La langue des signes nous permet de nous exprimer et de nous construire", a relevé Rolande Praplan, enseignante de langue des signes auprès des enfants. Elle permet "d'abattre les barrières dans l'éducation, la culture, le travail, la santé ou encore la politique, elle permet l'autonomie".

Sa reconnaissance dans la constitution lui ouvrirait des portes jusqu'ici fermées ou seulement entrouvertes. Stéphane Faustinelli explique qu'au début de la pandémie de Covid-19, la Société des sourds du Valais a interpellé le canton pour que les conférences de presse soient traduites en langue des signes. Après avoir essuyé un refus, leur demande a finalement été satisfaite.

"Nous ne demandons pas que la langue des signes soit reconnue comme langue officielle mais comme une langue à part entière. Comme c'est déjà le cas ailleurs en Suisse".

A Genève et Zurich

A Genève, la reconnaissance de la langue des signes est inscrite dans la constitution. Les débats du Grand Conseil retransmis sur le site Internet du Parlement sont accessibles aux personnes sourdes et malentendantes depuis fin 2019.

A Zurich, bien que la terminologie soit un peu différente, la reconnaissance de la langue est aussi inscrite dans la constitution. l'objet est également en discussion à Berne, Vaud, dans le Tessin comme en Valais précise encore le président de la Société des sourds du Valais.

En Valais, on estime le nombre de personnes sourdes et mal entendantes à 350 personnes environ. La Société des sourds du Valais, fondée en 1939 sur l'impulsion d'Esther Giroud qui en sera la première présidente, réunit 110 membres et est également ouverte aux sympathisants entendants.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Verseau

Séduction, jeux amoureux avec des situations totalement imprévisibles... Laissez-vous porter par ce tourbillon terriblement sensuel.

Les Sujets à la Une

X