Rejoignez-nous

Culture

Lausanne: 168 projets prendront corps au Festival de la Cité

Publié

,

le

Martine Chalverat, nouvelle directrice du Festival de la Cité, a dévoilé mercredi la programmation de la 51e édition. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Festival de la Cité propose 168 projets artistiques lors de sa 51e édition du 4 au 9 juillet, soit 61 spectacles, 55 concerts, 34 dj sets et 18 projets satellites. La manifestation investira 20 lieux du quartier historique de Lausanne, dont trois nouvelles scènes.

Cette édition, la première de la nouvelle directrice Martine Chalverat, poursuit son exploration des potentialités de la Cité. "On aime réfléchir aux liens entre les projets artistiques et l'architecture des lieux. La programmation est le résultat "d'un ficelage assez méticuleux, a déclaré Mme Chalverat mercredi lors de la présentation du programme.

Et de souligner que le grand rendez-vous culturel gratuit lausannois dispose de "trois nouveaux écrins": deux plateformes au Pont Bessières, la scène des Balcons de la Mercerie et celle au sud de la Cathédrale.

Engagé et militant

La manifestation se déclinera en quatre parcours thématiques qui feront bouger les corps et les esprits. "L'écho des luttes" accueillera des voix engagées, des personnalités atypiques, des chansons qui déménagent, telles que les Lambrini Girls, un trio queer "très revendiqué".

A l'affiche également, le monologue poignant de Laurène Marx sur sa transition, Rage, un spectacle joyeux dénonçant le harcèlement banalisé, ainsi qu'un concert d'un groupe de rockers autistes.

"L'intangible légèreté" proposera des projets qui donnent envie de rêver, des moments, immersifs et magiques. A l'instar du concert de spiritual jazz planant du saxophoniste Alabastair De Plume ou du spectacle de danse de la Tierce "Construire un feu".

"La mécanique des corps" entre acrobatie, performance et danse, sollicitera les corps à l'extrême avec notamment deux pièces de la compagnie bretonne de la Société protectrice des petites idées. Le public sera invité à danser lui aussi, notamment sur la techno instrumentale de Scalping ou l'afro hip-hop d'Aunty Razor.

Disco pour enfants

Enfin, la thématique des "familles curieuses" proposera des projets décontractés pour petits et grands, tels que les disco kids de Precious Bloom et Meme Pimineto. Ou encore un essai de cirque graphique inspiré par les oeuvres de Miro et Kandinsky, interprété par la Lausannoise Robyn Haefeli.

Si les artistes sont de 24 nationalités différentes, le Festival accueille également beaucoup de Suisses, notamment alémaniques, a précisé Mme Chalverat. Parmi eux, le Zurichois Chistian Zehnder et son yodel revisité ou la Grisonne Mel D et son folk.

Quant aux 18 projets "satellites", les programmateurs ont entre autres cité une pièce déambulatoire dans le quartier des Faverges, des histoires de piscines de quartier lausannoises qui seront recueillies par le collectif d'auteurs Caractères mobiles et enfin les afters à l'usine Tridel qui dureront jusqu'au bout de la nuit. Des cartes blanches complètent cette dense affiche.

Une manifestation accessible

"Le festival a également travaillé sur l'accessibilité des infrastructures pour les personnes à mobilité réduite. Une boucle magnétique a été installée sur la Place St-Maur pour les personnes malentendantes", a rappelé Mme Chalverat.

Le budget de la manifestation se monte à 2,1 millions. L'an dernier, elle avait accueilli 100'000 personnes à l'occasion de son cinquantième anniversaire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Culture

St-Gall n'est finalement pas candidate pour l'Eurovision 2025

Publié

le

Après la victoire de Nemo à Malmö (Suède) à la mi-mai, l'Eurovision viendra en Suisse l'an prochain, mais pas à St-Gall (archives). (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

La ville de St-Gall n'est pas candidate à l'organisation du Concours Eurovision de la chanson 2025. Intéressée dans un premier temps, elle renonce à se lancer dans la course, en raison des lourdes exigences, financières notamment, que cet évènement génère.

La ville, le canton, l'organisation de tourisme de la région de St-Gall et du lac de Constance ainsi que la société de foires de l'Olma ont étudié "de manière détaillée" les conditions cadres pour l'organisation de l'Eurovision Song Contest (ESC), écrit la municipalité mercredi.

Ces conditions n'auraient pas permis à St-Gall de proposer une candidature ayant des chances de succès, constate-t-elle. Malgré l'attention internationale qu'elle aurait attirée, celle-ci n'est "pas réaliste actuellement", écrit la ville.

Trop cher et hôtellerie manquante

En cas de désignation, par la SSR, de la capitale st-galloise comme ville organisatrice, cette dernière aurait dû financer de nombreux coûts et prestations dont le "village de l'Eurovision" - une zone de fans avec ses animations - ainsi qu'un "Euro Club", soit une boîte de nuit accueillant les clubs de fans.

Outre les coûts liés directement à l'organisation de l'ESC, une contribution supplémentaire de 30 à 40 millions de francs, couverte par la manne publique pour l'essentiel, s'y serait ajoutée. De plus, la région ne dispose pas d'un nombre suffisant d'hôtels de plus de 25 chambres, accessibles dans le temps de trajet maximal exigé.

Enfin, l'occupation des halles de foire de l'Olma pendant huit semaines aurait entraîné "un manque à gagner difficilement estimable" pour l'exploitant.

Les villes candidates ont jusqu'à la fin juin pour déposer leur dossier auprès de la SSR. Zurich, Genève, Bâle et Bienne/Berne ont marqué leur intérêt. La ville organisatrice de l'ESC 2025 doit être désignée vers la fin août.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Un architecte d'une des tours de Ground Zero à New York disparaît

Publié

le

Le One World Trade Center (à droite) à Manhattan New York. (© Keystone/LAURENT GILLIERON)

Fumihiko Maki, architecte japonais lauréat du prestigieux prix Pritzker en 1993 et concepteur d'une tour du nouveau complexe du World Trade Center à New York, est mort jeudi dernier à l'âge de 95 ans chez lui à Tokyo. Il a également laissé son empreinte en Suisse.

A Bâle, un immeuble de bureaux porte son nom : l'immeuble de bureaux Maki sur le campus Novartis à Bâle. L'ouverture spatiale, les grandes fenêtres et les espaces d'aération à travers les étages doivent créer une ambiance de bureau transparente.

Vu de l'extérieur et surtout dans l'obscurité, le bâtiment éclairé de l'intérieur a quelque chose de flottant. Cette transparence flottante a également marqué "The Circle" à l'aéroport de Zurich, en particulier l'intérieur du bâtiment.

Avant-gardiste nippone

Il était aussi l'un des fondateurs du métabolisme, un mouvement d'architecture avant-gardiste nippon des années 1960 qui proposait de concevoir les bâtiments comme des organismes vivants.

Né à Tokyo le 6 septembre 1928, Fumihiko Maki a d'abord étudié au Japon auprès de Kenzo Tange, grand maître de l'architecture japonaise de l'après-guerre, très influencé par Le Corbusier.

Il a ensuite poursuivi sa formation aux Etats-Unis, où il a démarré sa carrière dans les années 1950, comme architecte et enseignant à la fois.

De retour à Tokyo en 1965, il fonde son propre cabinet d'architecture, Maki and Associates, toujours en activité aujourd'hui et qui compte le rester.

"Pour moi, le projet de création le plus significatif est ma société - Maki and Associates. Elle reste une oeuvre perpétuellement en évolution, en adoptant de nouvelles idées, assurant ainsi sa pérennité", selon une citation de M. Maki mentionnée mercredi par son cabinet.

"Manifeste du métabolisme"

Avec d'autres anciens disciples de Kenzo Tange comme Kisho Kurokawa (1934-2007) et Kiyonori Kikutake (1928-2011), Fumihiko Maki était l'un des auteurs du "manifeste du métabolisme" en 1960, qui posait les bases d'une nouvelle architecture s'inspirant des principes biologiques de la croissance et de la régénération.

Ce courant utopique, qui a connu son âge d'or dans les années 1960-70, proposait de considérer l'architecture comme un processus vital, avec des structures s'intégrant harmonieusement dans l'environnement urbain, mais aussi remplaçables voire modulables, comme des cellules.

Parmi ses nombreuses et très variées réalisations dans le monde figurent l'une des tours de bureaux formant le nouveau complexe du World Trade Center reconstruit à New York après les attentats du 11 septembre 2011 (4 WTC, 2013).

A l'inverse d'autres grands architectes japonais contemporains, Fumihiko Maki était plutôt méconnu en France, où il n'a été associé qu'à un seul projet, le plan d'urbanisme du quartier d'affaires de Châteaucreux à Saint-Etienne (sud-est) dans les années 2000-2010.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp / dpa

Continuer la lecture

Culture

Des "Fantômes de papier" au Château de Nyon (VD)

Publié

le

L'artiste belge Isabelle de Borchgrave est célèbre pour ses réalisations de vêtements historiques en papier. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Des "Fantômes de papier" peupleront le Château de Nyon (VD) du 14 juin au 1er décembre prochain. Ces mannequins en papier grandeur nature, en costume du 18e siècle, ont d'abord été exposés au Neues Palais à Potsdam (D).

L'artiste belge Isabelle de Borchgrave, créatrice touche-à-tout, est célèbre pour ses réalisations de vêtements historiques en papier, qui sont exposés à Versailles, Venise ou Florence. En 2012, elle a réalisé une nouvelle série pour le musée de Potsdam à l'occasion des 300 ans de la naissance du roi de Prusse Frédéric II (1712-1786).

Pour cet évènement, l'artiste a choisi d'illustrer avec des figures de papier des personnages de la pièce "Le singe à la mode", une comédie écrite en 1742 par Frédéric II. "C'était un prince érudit, qui correspondait avec Voltaire, écrivait de la poésie et des pièces de théâtre", rappelle la conservatrice Catherine Schmutz Nicod.

Un Prince moqueur

Dans sa pièce, Frédéric II se moque des gens de la Cour "qui se veulent toujours à la mode", raconte la conservatrice. Le Château de Nyon a réuni une vingtaine de personnages inspirés de l'oeuvre, comme un marquis et son valet, une jeune demoiselle à marier, des architectes ou une femme qui converse avec un perroquet.

L'artiste réalise ses personnages sur une armature en fil de fer. Elle utilise du papier assez rigide qui lui permet de faire des plis. Puis le tout est peint avec des motifs inspirés de visuels de l'époque, après de véritables recherches historiques, explique Mme Schmutz Nicod.

Lien avec Nyon

Un lien se tisse avec le Château de Nyon, qui expose un service à porcelaine tiré de ses collections. Cette pièce a été commandée par Frédéric II à la Manufacture royale de porcelaine de Berlin. La Manufacture où Jakob Dortu a fait ses premières armes, avant de fonder la manufacture de Nyon, en activité de 1781 à 1813.

"C'est une exposition très visuelle, qui s'adresse à tous les publics", observe Mme Schmutz Nicod. Des visites commentées et des ateliers papier pour créer des bijoux, des médaillons et des éventails complètent le programme. Au menu également: un concert de flûte traversière (19 septembre) et une lecture de la pièce de théâtre "Le signe à la mode" (12 octobre).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Céline Dion promet de revenir sur scène, même si elle doit "ramper"

Publié

le

Céline Dion a fait une apparition surprise en début d'année aux Grammy Awards pour remettre le prix de l'album de l'année à Taylor Swift (archives). (© KEYSTONE/AP Invision/CHRIS PIZZELLO)

Céline Dion est déterminée à remonter sur scène malgré la maladie neurologique rare qui la frappe. Et même s'il "faut ramper" pour cela, a-t-elle déclaré dans une interview qui devait être diffusée mardi soir.

Dans un extrait de cet entretien avec la chaîne américaine NBC, la chanteuse québécoise a de nouveau évoqué ses souffrances liées au syndrome de la personne raide - qui provoque des raideurs musculaires dans le torse, les bras et les jambes, et peut déclencher de graves spasmes.

"Je vais remonter sur scène, même si je dois ramper. Même si je dois parler avec mes mains, je le ferai. Je le ferai", a déclaré la chanteuse de 56 ans. "C'est parce que je le veux et que cela me manque" et "pas seulement parce que je dois le faire ou parce que j'en ai besoin", a-t-elle ajouté.

L'interview a été publiée avant la sortie de son documentaire "Je suis: Céline Dion", qui sortira le 25 juin sur la plateforme d'Amazon, Prime Video.

Pas de traitement

L'artiste a révélé pour la première fois en décembre 2022 qu'elle avait été diagnostiquée avec le syndrome de la personne raide, une maladie auto-immune. Il n'y a pas de remède pour cette condition, qui est progressive, mais un traitement peut aider à contrôler les symptômes. Selon l'Institut national américain de la santé, cette maladie touche deux fois plus de femmes que d'hommes.

"C'est comme si quelqu'un vous étranglait", dit-elle, précisant que la douleur peut traverser tout son corps et que les spasmes lui ont parfois cassé les côtes.

Céline Dion a été contrainte d'annuler une série de spectacles prévus pour 2023 et 2024, déclarant qu'elle n'était pas assez forte pour partir en tournée. Elle a fait une apparition surprise en début d'année aux Grammy Awards, remettant le prix de l'album de l'année à Taylor Swift. La Québécoise a vendu plus de 250 millions d'albums au cours de sa carrière.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Aujourd’hui, les vibrations planétaires sont des alliées de taille dont il faut profiter pour donner vie à vos idées et bâtir un avenir prometteur…

Les Sujets à la Une

X