Rejoignez-nous

Culture

Kendji Girac blessé par balle, l'arme en cours d'analyse

Publié

,

le

Kendji Girac a été grièvement blessé par balles. Son pronostic vital était momentanément engagé. (archives) (© KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER)

Le chanteur à succès français Kendji Girac a été blessé par balle au thorax lundi matin dans les Landes dans des circonstances encore floues. L'arme du tir a été retrouvée et "fait l'objet d'analyses", a indiqué en soirée le parquet de Mont-de-Marsan.

L'interprète de "Color Gitano" et "Andalouse", qui a lui-même évoqué un "tir accidentel" selon le parquet, était toujours hospitalisé lundi soir au centre hospitalier Haut-Lévêque à Pessac, au sud-ouest de Bordeaux, où il a été transporté au petit matin "dans un état grave, bien que conscient".

Du fait de la confusion des premiers témoignages recueillis, "tant sur les circonstances des faits que sur le lieu exact où ils s'étaient produits" et de la disparition de l'arme, qui a été depuis retrouvée "sur indication de membres de sa famille", le parquet de Mont-de-Marsan, a ouvert une enquête "sous la qualification de tentative d'homicide volontaire".

A l'arrivée des secours sur l'aire de grand passage à Biscarrosse, le chanteur de 27 ans présentait "une plaie par balle au niveau du thorax" et "ressortant au niveau du dos", écrit le procureur Olivier Janson, dans un communiqué.

"Tir accidentel"

Son état de santé ne lui permettant pas d'être auditionné, il a "brièvement" indiqué aux enquêteurs venus à son chevet "qu'il s'agissait d'un tir qu'il qualifiait d'accidentel, qu'il aurait lui-même provoqué en manipulant un pistolet automatique de calibre 11, acheté peu auparavant", selon le magistrat.

Il n'a cependant pas expliqué "ni les circonstances de cet achat ni les raisons qui l'auraient conduit à manipuler cette arme au milieu de la nuit", ajoute-t-il. Selon une source proche du dossier, Kendji Girac aurait indiqué aux secours avoir acheté l'arme dans une brocante.

Les enquêteurs ont recueilli le "témoignage de sa compagne", fait également savoir M. Janson, précisant que l'audition du chanteur "sera effectuée dès que son état de santé le permettra".

Lundi matin, des gendarmes ont sécurisé l'entrée de l'aire d'accueil de Biscarrosse, sur le littoral atlantique, avant de quitter les lieux en début d'après-midi, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Ce n'est pas un règlement de comptes, c'est un accident. Il a joué avec le truc et bam", affirme à l'AFP Emilio, un sexagénaire qui se présente comme son oncle.

"On jouait de la guitare, tranquilles. Un accident ça arrive n'importe quand, à n'importe quelle heure", ajoute-t-il en évoquant une soirée la veille.

À Biscarrosse depuis plusieurs jours

Des membres de sa famille, dont sa mère, se sont rendus à l'hôpital de Pessac, mais n'ont pas souhaité s'exprimer, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Il va bien", a indiqué sommairement à l'AFP une proche à la sortie de l'hôpital. Kendji Girac était présent à Biscarrosse depuis plusieurs jours, précise une source proche de la mairie.

Le camp où se sont déroulés les faits, réunissant "quatre-vingt caravanes sur l'aire, appartenant toutes à des membres de la famille ou à des proches" du chanteur selon le parquet, est situé sur la départementale D652. Cette aire d'accueil n'est pas connue pour des faits récents de violence, selon cette même source.

Originaire de Périgueux (Dordogne), Kendji Maillé, de son vrai nom, est né dans une famille d'origine gitane catalane il y a 27 ans.

"Nous souhaitons un prompt rétablissement à @GIRACKENDJI enfant de #Bergerac", a écrit sur X la ville de Bergerac où il a aussi des attaches.

Millions de disques

Le chanteur a été rendu célèbre "un peu par accident", selon ses termes, lorsqu'en août 2013 son oncle a publié une vidéo dans laquelle il reprend à la guitare le tube de Gims, "Bella".

Il a ensuite remporté l'émission The Voice en 2014 et vendu des millions de disques, porté notamment par ses hits "Color Gitano" ou "Andalouse", vus des centaines de millions de fois sur YouTube.

En parallèle de son cinquième album, paru en 2022 et intitulé "L'école de la vie", Kendji Girac a également participé aux tournées des Enfoirés, dont il est devenu l'un des piliers.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Culture

L'amphithéâtre de Nyon à l'honneur d'une nouvelle exposition

Publié

le

L'amphithéâtre de Nyon fait l'objet d'une exposition jusqu'en 2026. (© Archeodunum SA)

Le Musée romain de Nyon dévoile vendredi une nouvelle exposition consacrée à l'un des principaux monuments antiques de la ville: son amphithéâtre. A voir jusqu'au 11 janvier 2026 et accompagnée de nombreux événements, elle vise à répondre aux questions soulevées depuis la découverte de l'édifice en 1996.

Intitulée "Amphithéâtre ?", l'exposition interroge sa construction, sa localisation, son âge et son ensevelissement, sa fonction, ou encore la place des animaux, des gladiateurs et des femmes dans l'arène. Une sélection de blocs, inscriptions, monnaies et petits objets trouvés sur le site sont également présentés. Evolutive, l'exposition reviendra aussi, courant 2025, sur les enjeux de la conservation du monument et de sa valorisation.

"La Ville de Nyon souhaite tout autant exposer la richesse de ce patrimoine inestimable que présenter les coulisses et les enjeux d'un chantier à venir (ndlr: de valorisation) qui sera exceptionnel", indique Alexandre Démétriadès, municipal nyonnais chargé de la culture, cité dans un communiqué.

En lien avec l'exposition, plusieurs rendez-vous sont proposés au public: des visites commentées du musée et de l'amphithéâtre, des conférences suivies d'un brunch, des "apéros-archéo", une exposition photographique dans l'espace urbain (10 décembre 2024 - 21 janvier 2025), ainsi que des ateliers et anniversaires thématiques pour les enfants.

De plus, le Musée romain organise cette année les Journées romaines et Journées vaudoises d'archéologie sur le thème des jeux antiques, dans l'arène notamment (Spectaculum ! 8-9 juin 2024). L'exposition servira aussi de décor à des concerts proposés dans le cadre de la Fête de la musique de Nyon (22 juin 2024), comme à des projections de péplums (courant 2025).

Rare édifice

L'amphithéâtre de Nyon est le seul édifice de ce type dans le bassin lémanique. Ses dimensions, 50 mètres dans son grand axe et 36 mètres dans son petit axe, le placent au milieu des édifices suisses de même nature, derrière ceux de Windisch (AG) et d'Avenches (VD) et devant ceux d’Augst-Sichelengraben (BL) et de Martigny (VS).

Sa date de construction n'est pas connue avec précision, sinon par quelques indices comme une inscription en l'honneur de l'empereur Trajan. Après son abandon comme lieu de spectacles à la fin de l'époque romaine, probablement au début du 4e siècle, le site sert de carrière, avant d'être totalement comblé par des remblais au 17e siècle, puis oublié jusqu'à sa découverte en 1996.

Crédit à venir

L'amphithéâtre est aujourd’hui classé au plan cantonal et national. La Ville de Nyon mène depuis plusieurs années, en collaboration avec l'Archéologie cantonale et l'Office fédéral de la culture, des réflexions sur la préservation et la valorisation du monument.

Un crédit d'études a été voté par le conseil communal en 2022. Il permet de financer l'avant-projet ainsi que les projets d'architecture et de scénographie qui seront soumis pour l'obtention d'un crédit de réalisation d'ici fin 2025. L'exposition "Amphithéâtre ?" évoluera donc entre mai 2024 et janvier 2026, au gré du projet de valorisation du monument.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

30 lieux de fêtes pour le Festival de la Cité 2024

Publié

le

13 scènes seront à retrouver au coeur de la Cité durant le Festival. La récente, "Les Balcons de la Mercerie", sera de retour cette année avec une nouvelle scénographie. (Archives © KEYSTONE/Cyril Zingaro)

Le Festival de la Cité va à nouveau prendre possession du quartier historique de Lausanne. Une 52e édition, prévue du 2 au 7 juillet prochain et dont la programmation a été dévoilée ce mercredi. 136 projets seront à découvrir, avec pas moins de 33 nationalités représentées.

52e mouture du Festival de la Cité. Sa programmation a été dévoilée ce mercredi matin par l'équipe : près de 140 projets artistiques (dont une quarantaine premières suisses), dans plus de 30 lieux différents. L'occasion, selon la directrice de la Cité, de découvrir le quartier historique différemment, mais pas seulement comme nous le confirme Martine Chalverat :

Cette année, le Festival propose également des projets co-construits avec des institutions ou collectifs locaux. On peut citer une parade avec les Maisons de Quartier et Eben-Hézer, un cinéma open air nomade géré par le Nouveau Cinématographe, ou encore une scène dans les Vergers de l'Hermitage. Cela permettra au Festival d'investir de nouveaux lieux.

Martine Chalverat, directrice du Festival de la Cité :

La découverte, c'est aussi le crédo de la programmation. Par exemple avec le volet musical, où les programmateurs ont garanti que le public pourra découvrir des "futures têtes d'affiches"

Joe Frailich, programmatrice musique du festival :

Une belle place aux artistes suisses

Comme chaque année, le Festival dédie une belle place aux groupes ou projets helvétiques. La musicienne Billie Bird sera notamment présente, accompagnée de plusieurs choristes et de son groupe.

Joe Frailich, programmatrice musique du festival :

Et la Suisse alémanique sera également à l'honneur pour cette édition 2024, avec certains groupes qui franchiront le Röstigraben pour la première fois. On retrouve Joe Frailich :

Du monde en plateau

Autre axe du Festival de la Cité, les arts vivants. Parmis les différents projets présentés, l'équipe du Festival souligne le nombre de ceux mettant en scène un grand nombre de personnes, ce qui tend à devenir plus rare dans ce domaine, comme nous le confirme le programmateur arts vivants de la Cité, Jonas Parson :

La programmation d'arts vivants veut aussi mettre en lumière le cirque contemporain et les frontières poreuses qui délimitent ces domaines artistiques.

Jonas Parson, programmateur arts vivants du Festival :

La programmation du Festival de la Cité 2024 est à retrouver sur le site internet de la manifestation.

Continuer la lecture

Culture

Vibiscum: pas de remboursement, mais une entrée offerte ailleurs

Publié

le

Le festival Vibiscum, ici lors de sa 2e édition, ne remboursera pas les billets vendus cette année (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le festival Vibiscum à Vevey, annulé mi-mai, ne remboursera pas les billets vendus. Les personnes lésées peuvent toutefois échanger gratuitement leur billet contre une entrée au festival Stars of Sounds de Morat ou à l'Openair Fluo de Neuchâtel.

Pour les 8605 détenteurs de billets, "aucune autre compensation ne pourra malheureusement être envisagée", annonce mercredi le festival veveysan. Les billets peuvent être échangés jusqu'au 20 juin auprès de deux autres festivals à la programmation "similaire à celle du Vibiscum", poursuit le communiqué.

Le 16 mai, le festival Vibiscum a annulé sa 3e édition en raison de ventes insuffisantes. Les organisateurs avaient écoulé moins de 9000 billets à cette date, alors qu'ils en espéraient le double.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

"Un clown": De Niro attaque Trump devant le tribunal de New York

Publié

le

"La seule manière de préserver nos libertés et de maintenir notre humanité est de voter pour Joe Biden", a lancé Robert De Niro devant une nuée de microphones. (© KEYSTONE/AP/Seth Wenig)

Robert De Niro s'est présenté par surprise devant les caméras mardi près du tribunal de New York pour attaquer Donald Trump, un "clown" qui pourrait devenir un "tyran". L'acteur a pris fait et cause pour Joe Biden en pleine campagne présidentielle.

"C'est mon quartier", a déclaré la légende d'Hollywood sur un morceau de trottoir. "J'adore cette ville, je ne veux pas la détruire. Donald Trump ne veut pas seulement détruire cette ville, mais aussi le pays et, en fin de compte, il pourrait détruire le monde", a fulminé cet opposant de longue date à l'ancien président républicain.

Cette prise de parole a été organisée par l'équipe de campagne du président démocrate Joe Biden alors qu'au même moment, à quelques encablures, Donald Trump écoutait ses avocats plaider son acquittement à son procès pénal.

Une intervention visiblement destinée à capter un moment d'attention médiatique pour les démocrates, alors que le milliardaire républicain s'exprime devant les caméras chaque jour de son procès pour dénoncer une "chasse aux sorcières" politiques.

"Nous avons oublié les leçons de l'histoire"

Qualifiant le candidat républicain de "clown", Robert de Niro, 80 ans, a rappelé: "Quand Trump s'est présenté en 2016, c'était comme une blague, un bouffon candidat à la présidentielle."

Mais "nous avons oublié les leçons de l'histoire, qui nous montrent que d'autres clowns n'ont pas été pris au sérieux, jusqu'à ce qu'ils deviennent de féroces dictateurs", a-t-il souligné.

"Avec Trump, nous avons une seconde chance, et plus personne ne rigole désormais. Nous avons une occasion unique de l'arrêter en votant contre lui, une fois pour toutes", a insisté l'acteur, qui va apparaître dans une publicité pour la campagne du démocrate.

"La seule manière de préserver nos libertés et de maintenir notre humanité est de voter pour Joe Biden", a-t-il lancé devant une nuée de microphones, alors qu'un klaxon résonnait avec insistance dans la rue.

Policiers blessés en défendant le Capitole

Chemise grise, veste noire et lunettes fumées, le géant de "Taxi Driver" et des "Affranchis" s'exprimait aux côtés de deux agents de police présents lors de l'attaque du Capitole le 6 janvier 2021. Harry Dunn et Michael Fanone, blessés lors de l'assaut et qui ont depuis quitté la police, sont "de vrais héros", selon l'acteur.

Harry Dunn est l'un des trois agents de police présents ce jour-là à Washington qui vont faire campagne pour Joe Biden pour la présidentielle de novembre, a fait savoir mardi son équipe de campagne.

Donald Trump "continue de soutenir la violence politique, en allant jusqu'à dire qu'il y aura un 'massacre' s'il perdait à nouveau l'élection et qu'il sera un dictateur dès 'le premier jour' de son mandat", a alerté Harry Dunn, candidat malheureux aux primaires démocrates dans le Maryland pour un siège d'élu au Congrès.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X