Rejoignez-nous

Culture

Le GIFF célèbrera l'innovation narrative et la diversité formelle

Publié

,

le

La directrice générale Anaïs Emery présente la 27e édition du Geneva International Film Festival. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Plus de 150 oeuvres pluridisciplinaires composent le programme du Geneva International Film Festival (GIFF), du 5 au 15 novembre. La sélection - longs métrages, séries et oeuvres immersives - se cristallise autour de formes de narration et d'univers innovants.

"Cette année, l'ambition du GIFF ne réside pas dans sa taille, mais dans son intensité", a déclaré jeudi Anaïs Emery, lors de sa première présentation du festival depuis son arrivée à la direction générale l'année dernière.

L'idée est d'offrir au public "une expérience riche" avec, comme fil rouge à cette 27e édition, la notion de "beyond cinema" (au-delà du cinéma). Le public pourra profiter d'une "vision englobante" de l'univers audiovisuel, qui se décline en trois compétitions phares: longs-métrages, séries et oeuvres immersives.

De nombreuses avant-premières suisses et internationales jalonnent le programme, dont le mot d'ordre est "diversité".

Le GIFF invitera à l'exploration de la création numérique contemporaine au sein de son parc - le plus grand d'Europe - doté de 40 installations immersives . Des efforts ont également été mis en place pour rendre ces nouveaux médias accessibles à tous, précise Anaïs Emery. Des parcours adaptés guideront tous les publics, familles comprises.

Des invités de renom

Côté invités, le réalisateur italien Luca Guadagnino, auteur du film "Call me by your name" foulera le sol genevois pour se voir honoré du Geneva Award. L'artiste aux multiples casquettes Riad Sattouf sera également récompensé. Les cinéastes Jean-Gabriel Périot et Radu Jude ainsi que les acteurs Udo Kier et Adèle Haenel ont également rendez-vous au bout du lac.

Le petit écran n'a pas été oublié. Son histoire et son influence sur la culture contemporaine seront à l'honneur dans un nouveau programme rétrospectif.

Le traditionnel "Geneva Digital Market", le volet professionnel du GIFF, prendra ses quartiers dans la salle du Plaza. C'est de l'avenir des industries créatives dont il sera question. La stratégie du géant américain Netflix sera, par exemple, abordée par l'un de ses collaborateurs.

Un contexte particulier

L'annonce des festivités à venir a également été l'occasion de rappeler les "conditions exceptionnelles" dans lesquelles elles ont été envisagées. Entre gestion de la crise sanitaire et récente arrivée à la direction, le travail a été perturbé et réalisé "sur la brèche", a commenté Anaïs Emery.

Le film d'ouverture "It's alive: a journey into invisible cinema" donne d'ailleurs à voir des films qui ne se sont jamais faits, le 7e art ayant (presque) arrêté de tourner en 2020. Le GIFF avait d'ailleurs dû être annulé l'an dernier en raison de la situation sanitaire.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Château d'Yverdon: des briques de Lego pour interpeller et réparer

Publié

le

Oeuvres éphémères, des briques de Lego colorées apparaîtront sur la façade est du château et dans l'entrée de l'Echandole (Archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le 10 septembre, il sera possible de venir combler des interstices dans une façade du château d'Yverdon-les-Bains en y insérant des briques colorées de Lego. L'objectif de la démarche est de réveiller le patrimoine et de poser un regard neuf sur le bâtiment historique.

L'Echandole, le Musée d'Yverdon et l'Association pour la restauration du château (Archy) sont à l'origine du projet, inspiré et guidé à distance par l'artiste franco-allemand Jan Vormann. Depuis plus de 10 ans, ce dernier est connu pour ses réparations de monuments en Lego, des oeuvres éphémères.

Le lancement du projet Dispatchwork est prévu le samedi 10 septembre. "L'entrée est libre. Tout le monde pourra venir au château et à l'Echandole", a expliqué vendredi à Keystone-ATS Alice Kummer, chargée de communication du théâtre yverdonnois.

Ceux qui le souhaitent pourront colmater les brèches situées sur la façade est du château, du côté de la rue de la Plaine. Cette ½uvre collective restera deux semaines en place. Une autre zone, dans l'entrée de l'Echandole, sera "décorée" de la même manière, lors des spectacles pour les familles, puis démontée en fin de saison.

Collecte de briques

Pour l'heure, les organisateurs ont récolté plus de 50 kilos de Lego, parfois repris de festivals qui ont vécu la même expérience. Mais ils en cherchent encore et appellent la population à venir leur amener d'autres petites briques: "Nous recherchons surtout des pièces spéciales, des pièces d'angle notamment, mais surtout pas des accessoires ou des personnages", détaille Mme Kummer.

Une assistante de Jan Vormann fera le déplacement, pour partager son savoir-faire. "On ne peut pas se contenter d'assembler les pièces. Il faut faire attention à ne pas détériorer le monument. On ne colle pas les briques, on ne les cloue pas non plus", relève Alice Kummer.

Dispatchwork fait écho aux restaurations en cours du château médiéval, qui s'étendront jusqu'en 2024. "C'est notre clin d'oeil artistique et ludique en tant que locataire des lieux", glisse la porte-parole.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Bons Plans LFM

Coup d'envoi de l'édition 2022 de Rock Oz'Arènes

Publié

le

Rock Oz'Arènes LFM
Les arènes d'Avenches / @Nacho Nojek @rockozarenes.com

Rock Oz'Arènes a débuté ce mercredi à Avenches. Une 30ème édition qui aura lieu une dernière fois dans l'amphithéâtre romain avant sa rénovation. Aucune annulation n'avait eu lieu jusqu'à présent. Néanmoins le comité du festival a communiqué hier soir sur l'annulation du groupe Placebo pour raisons familiales.

Baptisée «La 30ème détonante», cette nouvelle mouture proposera  jusqu'à dimanche du rock, de la pop, du rap, de la chanson française, de l'électro et de l'humour. Charlotte Carrel, Directrice artistique de Rock Oz'Arènes nous livre ses impressions peu avant l'ouverture officielle du festival avenchois.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

Une édition 2022 qui aura lieu une dernière fois cette année dans les arènes d'Avenches avant 5 ans de travaux d'assainissement nécessaires. Le festival pourra-t-il se poursuivre normalement dès 2023 sans cet écrin qui est l'âme de la manifestation et qui a, entres autres qualités, une acoustique atypique ? Nous avons posé la question à Charlotte Carrel.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

Un changement qui n'est pas anodin et qui touche à l'identité même du festival. La manifestation pourrait-elle être remise en question dans ses fondamentaux du fait de ce changement de lieu ? Charlotte Carrel, aux origines de la manifestation, nous répond.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

La 30ème édition du festival a débuté ce mercredi. Une édition anniversaire qui n'a pas été simple à mettre sur pied du fait du covid et de 2 ans de pandémie qui ont rendu l'exercice de programmation du Rock Oz'Arènes périlleux, comme nous l'explique Charlotte Carrel, programmatrice des différents concerts proposés.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

Une programmation éclectique et intergénérationnelle est proposée, à nouveau cette année, comme nous le détaille Charlotte Carrel. Passage en revue des différents artistes à l'affiche de cette édition 2022 à ses côtés.

Charlotte CarrelDirectrice artistique de Rock Oz'Arènes

Placebo annule sa venue

Jusqu'à présent, aucune annulation n'avait été annoncée. Néanmoins, quelques heures après cette interview réalisée le 10 août, le festival a signalé, via un communiqué, l'annulation de la venue du groupe britannique Placebo pour raisons familiales. Le Rock Oz'Arènes perd, avec cette annonce, l'une de ses têtes d'affiche. Le comité du festival a communiqué, dans la foulée, mettre tout en œuvre pour remplacer le groupe de Brian Molko. A noter que les billets ne pourront pas être échangés ou remboursés selon l'organisation.

Le programme 2022 est à retrouver sur le site officiel de l'événement

 

Continuer la lecture

Culture

Metallica et Mariah Carey chantent pour l'aide contre la pauvreté

Publié

le

Mariah Carey va participer à la 10e édition du Global Citizen Festival (archives). (© KEYSTONE/AP/Kamran Jebreili)

Metallica, Mariah Carey, Rosalia et les Jonas Brothers, entre autres, se retrouveront à New York cette année pour le Global Citizen Festival, ont annoncé jeudi les organisateurs. La manifestation vise à rallier des soutiens pour l'aide contre l'extrême pauvreté.

L'événement, qui est dans sa dixième année, se tiendra à Central Park le 24 septembre. Un spectacle similaire se tiendra le même jour à Accra, au Ghana, avec Usher, SZA, Stormzy, H.E.R., Sarkodie, Stonebwoy et Tems.

Ces concerts ont lieu depuis 2012 au moment où les dirigeants mondiaux se réunissent à New York pour l'assemblée générale de l'ONU. Global Citizen distribue des billets gratuits aux personnes promettant par exemple d'envoyer des lettres à leur gouvernement pour soutenir l'aide au développement.

"Des décennies d'échecs"

L'actrice Priyanka Chopra Jonas présentera l'événement, qui exhorte les dirigeants ainsi que les philanthropes à soulager la dette, améliorer l'accès à la nourriture et investir dans des solutions pour le climat.

"Des décennies d'échecs politiques et systémiques ont mené l'humanité vers des crises qui convergent et se détériorent rapidement: climat, faim, santé, guerre et conflit", a dit Hugh Evans, co-fondateur et directeur de Global Citizen, dans un communiqué.

"Les populations les plus marginalisées paient le prix de l'inaction de nos dirigeants et maintenant des millions de vies, ainsi que l'avenir de notre planète, sont en jeu."

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Décès du créateur de mode japonais Issey Miyake à 84 ans

Publié

le

Issey Miyake avait été l'un des premiers créateurs de mode japonais à s'imposer dans la capitale française après avoir travaillé pour Guy Laroche et Givenchy. (© KEYSTONE/AP)

Le créateur de mode japonais Issey Miyake est décédé à l'âge de 84 ans, a annoncé mardi à l'AFP une employée de son bureau à Tokyo. Sa carrière s'est étendue sur plus d'un demi-siècle.

"Il est mort dans la soirée du 5 août", a-t-elle dit au téléphone, ajoutant que les obsèques d'Issey Miyake avaient déjà eu lieu en présence "uniquement de proches", conformément à ses souhaits. Il n'est pas prévu de cérémonie publique, a précisé cette source.

La chaîne de télévision publique japonaise NHK a également annoncé la mort du grand créateur de mode.

Survivant de la bombe

Né le 22 avril 1938 à Hiroshima (ouest du Japon), Issey Miyake avait sept ans le 6 août 1945 quand les Etats-Unis avaient largué la première bombe atomique de l'Histoire sur sa ville natale, faisant 140'000 morts et traumatisant à vie les rescapés. Il avait survécu, mais sa mère était morte trois ans plus tard des suites des radiations.

A peine diplômé de l'université des beaux-arts de Tama à Tokyo, il s'était installé à Paris en 1965 et avait étudié à l'école de la Chambre syndicale de la Couture parisienne.

Issey Miyake avait été l'un des premiers créateurs de mode japonais à s'imposer dans la capitale française après avoir travaillé pour Guy Laroche et Givenchy.

Matériaux jamais vus

A partir des années 1980, il avait fait rayonner son style à travers le monde en utilisant des matériaux jamais vus dans la mode jusqu'alors (fil de fer, papier artisanal japonais, crin...). Il était connu notamment pour avoir confectionné des habits d'une seule pièce et pour sa technique du plissé.

En juin dernier, un défilé spectacle de sa marque avait été mis en scène à Paris par Rachid Ouramdane, directeur du Théâtre national de Chaillot, rassemblant mannequins, performeurs et un collectif d'acrobates.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Beyoncé au sommet des ventes aux Etats-Unis

Publié

le

Beyoncé a sorti son septième album solo six ans après "Lemonade", devenu un classique (archives). (© KEYSTONE/AP/Chris Pizzello)

La chanteuse américaine Beyoncé s'est propulsée au sommet des ventes aux Etats-Unis avec un titre de l'album "Renaissance", une première pour l'artiste depuis près de 15 ans. C'est son single "Break My Soul" qui s'est hissé lundi en haut du palmarès Billboard Hot 100.

Le disque "Renaissance", sorti le 29 juillet, est aussi en tête du palmarès Billboard pour les albums. Il réalise également le deuxième meilleur résultat de l'année, derrière Harry Styles et son "Harry's House".

Ce nouveau triomphe de Beyoncé, bientôt 41 ans, a été légèrement terni par une polémique la semaine dernière sur les réseaux sociaux: la chanteuse va devoir réenregistrer le titre "Heated" après des critiques sur un mot d'argot considéré comme une insulte à l'égard de personnes souffrant de handicaps moteurs.

"Spaz"

Elle chante "Spazzin' on that ass, spazz on that ass". Le terme "spaz" en anglais, dérivé de l'adjectif "spastic" (spastique en français), peut être utilisé pour se moquer de personnes souffrant d'une infirmité motrice cérébrale et peut être associé au sens large aux termes "crétin", "dérangé" ou encore "empoté".

Aux Etats-Unis, le mot "spaz" est peu fréquent et semble plutôt qualifier une personne jugée "hors de contrôle" ou qui agit de manière "erratique".

Beyoncé a sorti son septième album solo six ans après "Lemonade", devenu un classique.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X