Rejoignez-nous

Culture

L'oeuvre de Banksy en partie autodétruite vendue 23,5 millions

Publié

,

le

Rebaptisée "L'amour est dans la poubelle" ("Love is in the Bin"), l'oeuvre vendue chez Sotheby's à Londres dépasse le précédent record atteint en mars dernier par "Game Changer". (© KEYSTONE/EPA/FACUNDO ARRIZABALAGA)

La version de "La Fille au Ballon" de Banksy, dont l'autodestruction partielle il y a trois ans avait fait sensation, a été vendue jeudi pour près de 18,6 millions de livres (23,5 millions de francs). Cette somme constitue un nouveau record pour l'artiste britannique.

Rebaptisée "L'amour est dans la poubelle" ("Love is in the Bin"), l'oeuvre vendue chez Sotheby's à Londres dépasse le précédent record atteint en mars dernier par "Game Changer", une toile mettant à l'honneur les soignants en période de pandémie de coronavirus, vendu pour 16,75 millions de livres (19,5 millions d'euros) au profit du service public de santé britannique.

Très rapidement après le début de la vente, "moment que nous attendons tous", a lancé le commissaire-priseur Oliver Barber, les offres ont tourbillonné jusqu'à pulvériser le prix de 1,042 million de livres auquel le tableau avait été vendu à une collectionneuse européenne en 2018. Avant la vente de jeudi, Sotheby's avait estimé l'oeuvre entre 4 et 6 millions de livres sterling.

Stupéfaction

Sa dernière apparition lors d'une vente aux enchères en octobre 2018 avait suscité la stupéfaction dans le monde entier. A peine le coup de marteau avait-il retenti qu'un broyeur dissimulé dans le cadre avait réduit en lambeaux la moitié inférieure de la toile, qui représente une petite fille lâchant un ballon rouge en forme de coeur, ne laissant intact que le ballon sur fond blanc.

Il s'agissait de "l'un des moments les plus ingénieux de la performance artistique de ce siècle", qui avait "fait rentrer cette vente aux enchères dans l'histoire", a souligné Alex Branczik, responsable de l'art moderne et contemporain chez Sotheby's Asie, dans un communiqué jeudi soir.

Avec cette action retentissante, qui avait provoqué un véritable séisme dans le milieu de l'art, l'artiste de rue avait pour ambition de dénoncer la "marchandisation" de l'art. Mais depuis ce coup d'éclat, Banksy affole les ventes aux enchères, où ses oeuvres atteignent des records.

Avant même cette notoriété planétaire, "La Fille au Ballon", apparue pour la toute première fois en 2002 sous forme de graffiti réalisé au pochoir sur un mur de la rive sud de Londres, avait déjà été désignée comme l'oeuvre d'art préférée des Britanniques.

Nouvelle vente ce vendredi

Ce vendredi, une version en diptyque de "La Fille au Ballon" sera mise en enchère, également dans la capitale britannique, cette fois chez Christie's. Réalisée en 2005, la toile en deux parties est estimée entre 2,5 et 3,5 millions de livres sterling (entre 2,9 et 4,1 millions d'euros).

L'artiste, qui s'est fait connaître par une série de graffitis apparaissant sur des bâtiments, entretient le mystère sur son identité.

En 2005, il avait réalisé le graffiti "Le lanceur de fleurs" sur un mur de Jérusalem, représentant un manifestant masqué sur le point de lancer un bouquet de fleurs. En octobre 2013, il avait fait des rues de New York son terrain de jeu en dessinant presque une oeuvre par jour pendant un mois, ses fans se faisant chasseurs de trésor à ses trousses.

L'artiste utilise également sa bombe de graffeur pour manifester son opposition au Brexit, son soutien aux migrants, ou encore pour alerter sur l'urgence climatique

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Culture

Harry Styles remporte le Grammy de l'album de l'année

Publié

le

Harry Styles avait déjà remporté le prix du meilleur album de pop vocale en début de soirée. (© KEYSTONE/AP/Chris Pizzello)

Le chanteur britannique Harry Styles a remporté dimanche le prix du meilleur album de l'année aux Grammy Awards. Il s'agit d'une victoire surprise face aux grandes favorites Beyoncé, à qui la récompense échappe encore, ou Adele.

La sensation pop a raflé la récompense la plus convoitée de cet équivalent des Oscars pour la musique grâce à "Harry's House", son troisième opus. Un disque où les synthétiseurs et l'acoustique douce s'accompagnent de paroles très personnelles, pour en faire l'album le plus intime de la star britannique.

La jeune chanteuse américaine de jazz Samara Joy a quant à elle remporté le très prisé Grammy Award de la révélation de l'année. Cette Afro-américaine de 23 ans originaire du Bronx à New York a triomphé face à la pop-star brésilienne Anitta, au duo franco-américain DOMi & JD Beck ou encore aux rockers italiens de Maneskin.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Lizzo remporte le Grammy du meilleur enregistrement de l'année

Publié

le

Lizzo prend sa revanche après avoir été devancée en 2020 par Billie Eilish dans cette catégorie. (© KEYSTONE/AP/Chris Pizzello)

La chanteuse américaine Lizzo a devancé les grandes favorites Beyoncé et Adele, en remportant dimanche le prix du meilleur enregistrement de l'année aux Grammy Awards. Ce grâce à son titre "About Damn Time".

Ce prix d'interprétation a un goût de revanche pour Lizzo. En 2020, elle était largement pressentie comme la grande gagnante de cet équivalent des Oscars de la musique, mais avait finalement dû s'incliner face au phénomène pop Billie Eilish.

La chanteuse américaine de blues, folk et country Bonnie Raitt a quant à elle remporté le prix de la chanson de l'année aux Grammy Awards, avec son titre "Just Like That", une surprise face aux poids lourds Beyoncé, Taylor Swift et Adele. La chanteuse de 73 ans compte déjà 10 gramophones à son actif.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Beyoncé, artiste la plus couronnée de l'histoire des Grammy Awards

Publié

le

L'artiste américaine a battu le record alors jusqu'à présent détenu par le chef d'orchestre Georg Solti. (© KEYSTONE/AP/Chris Pizzello)

Beyoncé est devenue dimanche soir l'artiste la plus couronnée de tous les temps aux Grammy Awards. Elle a remporté quatre récompenses, soit un total de 32 durant sa carrière, alors que la cérémonie à Los Angeles n'était toujours pas terminée.

La chanteuse américaine est encore en lice pour d'autres catégories, mais elle en a déjà remporté quatre dimanche: pour son album "Renaissance", sorti l'été dernier, et certaines de ses chansons. Le précédent record était détenu par le chef d'orchestre Georg Solti (31).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Beyoncé déjà reine dans l'histoire des Grammy Awards

Publié

le

L'artiste américaine a remercié tour à tour ses parents, son "magnifique mari" et ses "trois beaux enfants" et "la communauté queer" au moment de recevoir son 32e grammy. (© KEYSTONE/AP/Chris Pizzello)

Le grand soir pour Beyoncé? La chanteuse américaine est devenue dimanche l'artiste la plus couronnée de tous les temps aux Grammy Awards, à Los Angeles, en attendant peut-être de remporter le prix suprême du meilleur album et prendre sa revanche sur Adele.

Avec déjà quatre récompenses, Beyoncé qui a sorti l'été dernier son dernier album "Renaissance", un opus aux accents dance, house et disco, comptera désormais au moins 32 gramophones dans son armoire, soit un de plus que le chef d'orchestre Georg Solti.

Et la 65e cérémonie de l'industrie musicale américaine n'est pas encore terminée, dans l'arène rougeoyante de la Crypto.com Arena, remplie de stars, de l'époux de Beyoncé, Jay-Z à Kendrick Lamar et Dr Dre, en passant par Stevie Wonder, qui a rendu hommage à la Motown, ou Madonna, Lizzo et Mary J. Blige.

La pop star britannique Harry Styles a raflé la première récompense de la soirée, celle du meilleur album de pop vocale ("Harry's House"), avant d'entonner son tube "As It Was", vêtu tout entier de franges scintillantes.

En retard

Arrivée un peu en retard, "Queen B" n'était pas encore là qu'un premier gramophone lui était destiné, celui de la meilleure chanson R&B pour "Cuff it". Dans une robe à traine argentée, elle est ensuite montée sur scène pour récupérer celui du meilleur album dance/électronique, sous les yeux brillants de son époux, le rappeur Jay-Z.

"J'essaye de ne pas être trop émue", a-t-elle lancé, remerciant tour à tour ses parents, son "magnifique mari" et ses "trois beaux enfants" et "la communauté queer" qui l'a toujours soutenue. Elle est encore en lice pour le meilleur album notamment, mais doit faire face à la concurrence de la Britannique Adele, avec son album introspectif "30".

Beyoncé vs Adele: la revanche

En 2017, l'interprète d'"Hello" avait ainsi écrasé ses concurrents dans les principales catégories, remportant cinq récompenses avec son album "25", au détriment de la chanteuse née à Houston, dont l'album "Lemonade", aujourd'hui un classique, avait dû se contenter du Grammy Award du "meilleur album de musique urbaine contemporaine".

Sur scène, Adele avait rendu un vibrant hommage à "Queen B", et l'Académie des arts et sciences de l'enregistrement, qui décerne les récompenses, avait été accusée une fois de plus de reléguer au second plan les artistes de couleur.

Bad Bunny, le succès hispanophone

La soirée, animée par l'humoriste Trevor Noah, s'est ouverte sur une prestation sur scène du prince du reggaeton portoricain Bad Bunny, l'un des artistes au plus gros succès commercial dans le monde en 2022. Nommé dans trois catégories, il a remporté pour l'instant un gramophone.

Quelle que soit l'issue dimanche, l'histoire était déjà en marche pour Beyoncé: avec les nominations pour cette édition, elle avait égalé le record de son mari, Jay-Z, comme artiste le plus nommé de l'histoire de ces récompenses (88).

Au-delà de son duel avec Adele, d'autres stars brillent dans cette édition, comme le rappeur Kendrick Lamar qui a déjà engrangé trois récompenses sur huit nominations, avec la meilleure performance rap et la meilleure chanson rap pour "The Heart Part 5" et le meilleur album, avec "Mr. Morale & the Big Steppers". La star américaine de folk-rock Brandi Carlile, sept nominations, en a déjà transformées trois en gramophones, dont la meilleure chanson rock et meilleure performance rock avec "Broken Horses".

Parmi les premières sensations de la pré-cérémonie, l'actrice Viola Davis est entrée dans le club très fermé des artistes ayant remporté les quatre grandes récompenses américaines, l'Oscar (cinéma), l'Emmy (télévision), le Tony (théâtre) et dimanche soir un Grammy, dans la catégorie "livre audio, narration" pour ses mémoires "Finding Me".

C'est la 18e artiste à accomplir cette performance exceptionnelle, baptisée "EGOT", après notamment Whoopi Goldberg, Mel Brooks, ou Rita Moreno. Première récompense du genre dans toute l'histoire des Grammys, le prix de la meilleure musique d'un jeu vidéo est allé à l'Américaine Stephanie Economou, pour la musique d'"Assassin's Creed Valhalla: Dawn Of Ragnarok".

BTS en lice

Taylor Swift, venue de la country et devenue une immense popstar, pourrait de son côté enfin décrocher un Grammy dans la catégorie "titre de l'année" avec la version longue de son "All too well". Un morceau sorti en 2012 mais réenregistré avec suffisamment de différences pour qu'il puisse concourir à nouveau.

Pour la catégorie "révélation de l'année", la course est grande ouverte. Parmi les artistes nommés, on retrouve la Brésilienne Anitta, les rockeurs italiens de Maneskin, la rappeuse Latto... Autant d'artistes rendus célèbres par TikTok, devenu pépinière de révélations.

Le groupe BTS, vedettes de la K-Pop en pause, est aussi en lice. L'Académie, composée notamment d'auteurs, compositeurs, ingénieurs du son, a également nommé toute une série d'artistes déjà bien installés dans l'industrie musicale parmi lesquels Bonnie Raitt, Willie Nelson et ABBA.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Une exposition à Genève sur le patrimoine culturel en péril

Publié

le

Des mesures ont été prises dans les musées en Ukraine, comme ici au Musée de l'histoire de la religion à Lviv, pour protéger les trésors patrimoniaux. Une exposition de photos à Genève revient sur ce sujet (archives). (© KEYSTONE/AP/BERNAT ARMANGUE)

La guerre en Ukraine menace l'héritage culturel du pays. Afin de protéger ce patrimoine national, des mesures ont été prises par les autorités. Une exposition de photos présentée à l'Université de Genève à partir du 7 février illustre cette problématique. A voir jusqu'au 1er mars.

Les musées en particulier ont été contraints d’évacuer leurs trésors pour les protéger. Les images exposées à UniDufour montrent ainsi les galeries vides du Musée national des arts Bohdan et Varvara Khanenko de Kiev, le plus important musée d'art d'Ukraine.

L’exposition, proposée en partenariat avec l’International Council of Museums-Suisse et le Musée national suisse, porte aussi un regard d'espoir sur l'avenir. L'inauguration se fera avec Yuliya Vaganova, directrice du Musée national des arts Bohdan et Varvara Khanenko de Kiev qui sera présente en visioconférence.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Superbes couleurs sidérales dans votre Firmament ! Plusieurs « coups de chance » pourraient se présenter et vous saurez les « choper » !

Les Sujets à la Une

X