Rejoignez-nous

Culture

Squid Game connaît le plus gros démarrage de l'histoire de Netflix

Publié

,

le

Des participants à la convention Comic Con de New York habillés comme des personnages de la série coréenne Squid Game, qui a connu un démarrage record depuis son lancement sur Netflix (archives). (© KEYSTONE/AP/Charles Sykes)

Le drame dystopique sud-coréen Squid Game, lancé il y a moins de quatre semaines sur Netflix, a été vu par 111 millions de foyers abonnés. Il s'agit d'un record pour un démarrage de série sur la plateforme, a indiqué mardi le groupe.

Mêlant allégorie sociale et violence extrême, Squid Game met en scène des personnages issus des franges les plus marginalisées de Corée du Sud, dont un migrant indien et un transfuge nord-coréen, participant à des jeux d'enfants traditionnels afin de remporter 45,6 milliards de won (35,4 millions de francs). Les perdants sont tués.

"Squid Game a atteint 111 millions de fans - connaissant le plus gros démarrage pour une série" sur la plateforme, a tweeté Netflix.

La juxtaposition des passe-temps enfantins et leur conséquence fatale, avec une production léchée et une scénographie somptueuse, a en effet conquis un très large public à travers le monde, la série caracolant en tête des classements sur Netflix dans plus de 80 pays.

Le record était jusqu'ici détenu par une série d'un tout autre genre, "Bridgerton", narrant les intrigues sentimentales de la bonne société britannique au début du 19e siècle, qui avait été visionnée par 82 millions de comptes lors des quatre semaines qui avaient suivi sa mise en ligne, fin décembre 2019.

Les chiffres publiés par Netflix, qui comptabilisent tous les comptes regardant un épisode pendant au moins deux minutes, ne font pas l'objet de vérification par un tiers, à la différence des mesures d'audience pour la télévision traditionnelle.

Le phénomène Squid Game est la dernière manifestation de l'influence croissante de la Corée du Sud sur la scène culturelle mondiale, après la sensation de K-pop BTS et Parasite, Palme d'or à Cannes et premier film en langue autre que l'anglais à remporter l'Oscar du meilleur film.

La vague coréenne ne devrait pas retomber tout de suite: en février, Netflix a annoncé un plan d'investissements de 500 millions de dollars (464 millions de francs) pour cette seule année sur les séries et films produits en Corée du Sud.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Adele sort son nouveau single, "Easy on me", un titre très "moi"

Publié

le

La chanteuse Adele sort vendredi son single "Easy on me" (archives). (© KEYSTONE/AP Invision/JORDAN STRAUSS)

Adele sort vendredi son single "Easy on me". C'est un titre qui porte la marque de la diva de la pop, avant la sortie le 19 novembre de son très attendu album "30", le premier en six ans.

Le choix du single s'est fait entre trois titres, "très différents", a raconté Adele vendredi sur les ondes de la BBC, "Finalement, on a choisi 'Easy on me' parce qu'il a cette envolée de choeurs", que "tout le monde va entendre". C'est une chanson "très 'moi'", a-t-elle poursuivi, "après une si longue absence, c'est probablement ce que les gens attendaient le plus de mes chansons".

"C'est la première chanson que j'ai écrite de l'album, c'est magnifique qu'elle devienne le premier single", a-t-elle ajouté. Quid d'une éventuelle tournée? A ce stade, l'artiste répond qu'elle n'a pas de tels projets, à cause de la pandémie.

Disque-thérapie

Traumatisée par l'annulation en 2017 de ses deux derniers concerts au stade londonien de Wembley, en raison d'un problème aux cordes vocales, la chanteuse ne "veut plus rien annuler". La Londonienne exilée à Los Angeles s'est récemment livrée longuement dans le magazine Vogue pour dire à quel point ce disque fut cathartique.

"A 30 ans, ma vie s'est effondrée sans prévenir", a ainsi confié Adele. "J'ai l'impression que cet album est celui de l'auto-destruction, puis de l'auto-réflexion et de l'auto-rédemption". C'est pour répondre aux nombreuses questions de son fils Angelo, bientôt neuf ans, sur son récent divorce, et la blessure résultante, qu'est notamment né ce disque-thérapie.

La chanteuse aux 15 grammies, également oscarisée pour la B.O. du James Bond "Skyfall", a par ailleurs expliqué avoir perdu quelque 45 kilos en devenant accro à l'exercice. "Il ne s'est jamais agi de perdre du poids, mais de devenir forte et de me donner le plus de temps possible chaque jour loin de mon téléphone".

"Je dois me préparer à devenir célèbre à nouveau", a-t-elle encore glissé dans Vogue, "ce que, comme tout le monde le sait, je n'aime pas être".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Les jeunes de droite s'opposent à la "loi Netflix"

Publié

le

La loi sur le cinéma prend en otage les producteurs de films et ignore complètement les besoins des gens, critiquent les jeunes PLR, UDC et PVL (archives). (© KEYSTONE/AP Netflix/Disney+/Hulu/HBO Max/Amazon/Paramount+)

La "loi Netflix" est une tromperie. Elle passe complètement à côté des besoins des consommateurs, notamment des jeunes, dénoncent les jeunesses des partis de droite. Elles ont lancé vendredi le référendum contre la loi sur le cinéma.

Face à l'explosion des plateformes en ligne, le Parlement a concocté un projet pour protéger la création cinématographique suisse indépendante. Les services de streaming (Netflix, Disney+, etc) et les diffuseurs étrangers, comme TF1 ou M6, devront affecter 4% de leurs recettes brutes réalisées en Suisse au secteur. Ils seront également obligés de programmer 30% de films européens.

Pour Matthias Müller, président des jeunes PLR Suisse, l'investissement équivaut à un impôt extraordinaire. Les producteurs répercuteront les frais sur les consommateurs et augmenteront le prix des abonnements.

"C'est injuste - surtout pour les jeunes générations", estime-t-il. "Une part non négligeable des utilisateurs se dirigeront vers des sites de téléchargement illégaux", argumente encore la vice-présidente des jeunes Vert'libéraux, Virginie Cavalli.

Liberté et discrimination

Chacun devrait être libre de décider ce qu'il veut regarder ou non, critique l'alliance "non à la taxe sur les films". L'Etat essaie de nous dicter ce que nous devons regarder, précise Matthias Müller.

Certains services de vidéo à la demande ne pourront jamais atteindre le quota des 30% de films européens. L'offre sera moins bonne, avance Samuel Hasler de l'UDC. Pour Virginie Cavalli, ce quota représente une discrimination à l'égard des producteurs de pays hors de l'UE.

Il est faux de ne soutenir que la culture européenne et suisse. Cela "dénote un manque d'ouverture des politiques publiques appliquées par la Suisse qui n'est pas tolérable", précise-t-elle. Cette loi crée un avantage concurrentiel inacceptable. L'octroi du soutien devrait se baser sur la qualité des films et non sur leur provenance.

Cette loi est hostile à l'innovation et à Internet, estime le parti pirate qui se rallie aux jeunes partis bourgeois. Il protège d'anciens modèles de travail.

Tâche de l'Etat

Par ailleurs, la promotion de la culture est une tâche de l'Etat, souligne le conseiller national Philipp Kutter (Centre/ZH). La Confédération et la SSR soutiennent déjà le cinéma suisse à hauteur de 100 millions de francs par an.

Et les films subventionnés ne s'adressent qu'à un public de niche, relève le conseiller national UDC Mike Egger (SG). Les offres de streaming sont mieux accueillies par le public que les films suisses. De plus, la loi est une attaque massive contre la liberté économique des entreprises.

Hypocrite

De son côté, cinésuisse, l'association faîtière de la branche suisse du cinéma et de l'audiovisuel, décrit un référendum "peu crédible et hypocrite". Les entreprises internationales ne doivent pas transférer à l'étranger tout l'argent qu'elles gagnent ici. Sans obligation, l'industrie cinématographique suisse perdra progressivement de son importance au niveau international.

"Les jeunes poussent les entreprises internationales à faire encore plus de profits", déclare Mathias Aebischer, président de cinésuisse. Par ailleurs, il n'y a pas d'indication que le prix des abonnements pourrait augmenter.

Les jeunes UDC, PLR et PVL ont jusqu'au 20 janvier 2022 pour récolter 50'000 signatures.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Stromae revient et il a la "Santé"

Publié

le

Stromae, retiré du circuit musical depuis 2015, revient avec le morceau "Santé", lâché vendredi matin sur les plateformes musicales (archives). (© KEYSTONE/EPA/ETIENNE LAURENT)

C'est le premier single de son futur album tant attendu: Stromae, retiré du circuit musical depuis 2015, au dernier album datant de 2013, revient avec le morceau "Santé", lâché vendredi matin sur les plateformes musicales.

Avec ce titre dédié aux petites mains, travailleurs du quotidien à qui on ne prête pas toujours attention, on retrouve le style imparable du Belge.

L'artiste aux 3 millions d'albums vendus s'appuie sur une trame mêlant cumbia sud-américaine et électro pour faire briller un texte où il se fait poète des humbles, à qui il porte un toast. "Chauffeur de camion, hôtesse de l'air/ Boulanger ou marin pêcheur/Un verre aux champions des pires horaires", chante-t-il, juste accompagné pour l'heure d'un visuel où il arbore une coiffure avec un double chignon.

On y retrouve aussi son amour des jeux de mots comme "Céline... bataire, toi tu te prends des vestes aux vestiaires". Le Belge de 36 ans prépare le terrain à un futur disque, dont la date de sortie n'a toujours pas été dévoilée.

"Stromae est un artiste complet, fascinant, rare, et à la fois tellement fédérateur et inspirant, un génie créatif (...) il a cette capacité hors du commun de toucher profondément les gens partout dans le monde", se félicite dans un communiqué Olivier Nusse, patron d'Universal Music France, maison de disque chargée de l'exploitation du futur album sorti du propre label de Stromae, Mosaert (les mêmes lettres mais dans le désordre).

Essoré physiquement et mentalement

Son dernier album, "Racine carrée" (2013, après "Cheese" en 2010) avait fait basculer le Belge dans une autre dimension. Pour le meilleur et le pire. Ce succès public et critique l'avait entraîné dans deux années de tournées folles dans le monde qui l'avaient essoré physiquement et mentalement.

"Même si on vend du rêve, ça reste un métier, et comme dans n'importe quel métier, quand on travaille de trop, on arrive à un burn-out", avait-il concédé en 2018 dans un entretien accordé à France 2.

Son grand retour sur scène avait été annoncé il y a une semaine. L'interprète de "Alors on danse", "Papaoutai" ou "Formidable" avait d'abord été officialisé à Rock en Seine, festival en région parisienne, le 28 août 2022.

Puis d'autres annonces avaient suivi et ce ne sont sans doute pas les dernières. Stromae sera ainsi auparavant en Belgique au festival de Werchter (nord) le 19 juin, avant les Ardentes, à Liège (sud), le 10 juillet.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

L'oeuvre de Banksy en partie autodétruite vendue 23,5 millions

Publié

le

Rebaptisée "L'amour est dans la poubelle" ("Love is in the Bin"), l'oeuvre vendue chez Sotheby's à Londres dépasse le précédent record atteint en mars dernier par "Game Changer". (© KEYSTONE/EPA/FACUNDO ARRIZABALAGA)

La version de "La Fille au Ballon" de Banksy, dont l'autodestruction partielle il y a trois ans avait fait sensation, a été vendue jeudi pour près de 18,6 millions de livres (23,5 millions de francs). Cette somme constitue un nouveau record pour l'artiste britannique.

Rebaptisée "L'amour est dans la poubelle" ("Love is in the Bin"), l'oeuvre vendue chez Sotheby's à Londres dépasse le précédent record atteint en mars dernier par "Game Changer", une toile mettant à l'honneur les soignants en période de pandémie de coronavirus, vendu pour 16,75 millions de livres (19,5 millions d'euros) au profit du service public de santé britannique.

Très rapidement après le début de la vente, "moment que nous attendons tous", a lancé le commissaire-priseur Oliver Barber, les offres ont tourbillonné jusqu'à pulvériser le prix de 1,042 million de livres auquel le tableau avait été vendu à une collectionneuse européenne en 2018. Avant la vente de jeudi, Sotheby's avait estimé l'oeuvre entre 4 et 6 millions de livres sterling.

Stupéfaction

Sa dernière apparition lors d'une vente aux enchères en octobre 2018 avait suscité la stupéfaction dans le monde entier. A peine le coup de marteau avait-il retenti qu'un broyeur dissimulé dans le cadre avait réduit en lambeaux la moitié inférieure de la toile, qui représente une petite fille lâchant un ballon rouge en forme de coeur, ne laissant intact que le ballon sur fond blanc.

Il s'agissait de "l'un des moments les plus ingénieux de la performance artistique de ce siècle", qui avait "fait rentrer cette vente aux enchères dans l'histoire", a souligné Alex Branczik, responsable de l'art moderne et contemporain chez Sotheby's Asie, dans un communiqué jeudi soir.

Avec cette action retentissante, qui avait provoqué un véritable séisme dans le milieu de l'art, l'artiste de rue avait pour ambition de dénoncer la "marchandisation" de l'art. Mais depuis ce coup d'éclat, Banksy affole les ventes aux enchères, où ses oeuvres atteignent des records.

Avant même cette notoriété planétaire, "La Fille au Ballon", apparue pour la toute première fois en 2002 sous forme de graffiti réalisé au pochoir sur un mur de la rive sud de Londres, avait déjà été désignée comme l'oeuvre d'art préférée des Britanniques.

Nouvelle vente ce vendredi

Ce vendredi, une version en diptyque de "La Fille au Ballon" sera mise en enchère, également dans la capitale britannique, cette fois chez Christie's. Réalisée en 2005, la toile en deux parties est estimée entre 2,5 et 3,5 millions de livres sterling (entre 2,9 et 4,1 millions d'euros).

L'artiste, qui s'est fait connaître par une série de graffitis apparaissant sur des bâtiments, entretient le mystère sur son identité.

En 2005, il avait réalisé le graffiti "Le lanceur de fleurs" sur un mur de Jérusalem, représentant un manifestant masqué sur le point de lancer un bouquet de fleurs. En octobre 2013, il avait fait des rues de New York son terrain de jeu en dessinant presque une oeuvre par jour pendant un mois, ses fans se faisant chasseurs de trésor à ses trousses.

L'artiste utilise également sa bombe de graffeur pour manifester son opposition au Brexit, son soutien aux migrants, ou encore pour alerter sur l'urgence climatique

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

A Saillon (VS), Pascal Thurre vendange "sa" Vigne à Farinet

Publié

le

Fondateur des "Amis de Farinet", Pascal Thurre a attiré dès les années 1980 des personnalités du monde entier sur la vigne qui porte le nom du célèbre faux-monnayeur au grand coeur. Réussissant même l'exploit d'y réunir l'Abbé Pierre et le Dalaï Lama. (© KEYSTONE/LAURENT DARBELLAY)

Pendant plus de trente ans, le journaliste Pascal Thurre a amené des centaines de célébrités à Saillon (VS) pour qu'elles y vendangent les trois ceps de la Vigne à Farinet. Cette année, c'est lui qui avait le sécateur en main et des anecdotes plein les poches.

"Merci d'être là, c'est probablement ma dernière vendange. Je frôle l'au-delà, je sens ma fin prochaine et vous me manquez déjà", a dit jeudi Pascal Thurre après avoir récolté les raisins de la plus petite vigne cadastrée du monde sur les hauts du village et les avoir pressés sous le regard d'une petite centaine d'invités.

Fondateur des "Amis de Farinet", Pascal Thurre a attiré dès les années 1980 des personnalités du monde entier sur la vigne qui porte le nom du célèbre faux-monnayeur au grand coeur. Réussissant même l'exploit d'y réunir l'Abbé Pierre et le Dalaï Lama.

Le kidnapping de Tino Rossi

Au total, plusieurs centaines de personnalités viendront vendanger, tailler, piocher. Parmi eux, Roger Moore, Gina Lollobrigida, Claudia Cardinale, Bernadette Chirac, Zinédine Zidane, Michael Schumacher, Caroline de Monaco ou encore Claude Nicollier. Dernièrement, la vigne a été vendangée par les dessinateurs et caricaturistes Wozniak, Adelinaa, François Maret et Patrice Zeltner ou encore par la violoncelliste Estelle Revaz.

Devant les invités, Pascal Thurre se souvient avoir installé le célèbre avocat Jacques Vergès dans une baignoire avec une boîte de cigares ou d'avoir fait presser le raisin par l'éléphant des Knie à Plainpalais. "Ses propriétaires avaient prévenu que l'animal ne pourrait pas monter jusqu'à la vigne", raconte-t-il. Et puis l'inoubliable kidnapping de Tino Rossi: "Nous l'avions enlevé après un concert à Savièse et lui avions demandé de servir la raclette. Il a accepté", confie-t-il à Keystone-ATS.

Les colombes de la paix

Co-créée notamment par Jean-Louis Barrault et sa compagne, la comédienne Madeleine Renaud, la vigne dédiée à Farinet sur la "colline ardente" de Saillon est la plus petite du monde avec ses 1,618 m2. L'acteur avait incarné Farinet en 1938 dans un film tiré du roman "Farinet ou la fausse monnaie" de Charles-Ferdinand Ramuz.

Après le décès du comédien français, en janvier 1994, l'Abbé Pierre devient le nouveau propriétaire de la vigne. Malgré son voeu de pauvreté, il accepte la charge qu'il remet au Dalaï Lama en 1999. Les deux hommes se rencontrent sur la vigne en août de cette année-là. Ensemble, ils lâchent deux colombes en signe de paix et baptisent le lopin de terre "Vigne de la paix".

"J'aimerais qu'elle le reste, qu'elle soit une réponse à toutes les imbécilités du monde, à l'égoïsme, le racisme, le terrorisme; qu'elle soit une vigne d'amour", conclut Pascal Thurre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X