Rejoignez-nous

Culture

Un festival sur le thème de la haine au palais de Rumine

Publié

,

le

Le palais de Rumine accueille, vendredi et samedi, un nouveau festival consacré à la thématique de la haine (Photo d'illustration © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La question de la haine sera au coeur d'un festival d'un nouveau genre, vendredi et samedi au palais de Rumine à Lausanne. Cette thématique sera déclinée sous la forme de débats, projections, performances artistiques et autres promenades.

L'événement a été imaginé par l'association Disputons-Nous, fondée en mars dernier et présidée par Charles Kleiber. "Ecran contre écran, croyance contre croyance, nous sommes à une époque où, plus que jamais, la haine circule. Il faut oser la questionner pour mieux la comprendre et éviter qu'elle ne soit refoulée", explique-t-il à Keystone-ATS.

C'est donc pour mettre la haine "en lumière" que l'ancien secrétaire d'Etat à l'éducation et à la recherche a créé cette 1ère édition de la Dispute. "La crise du Covid a agi comme un révélateur, même si j'avais déjà cette idée en tête depuis plusieurs années", relève-t-il.

Le festival proposera plusieurs débats (haine sur les réseaux sociaux, dans les religions, haines de demain, etc). Des promenades seront aussi organisées dans la bibliothèque et les musées du palais de Rumine, en compagnie de personnalités romandes comme Yves Daccord (l'ancien directeur du CICR) ou Marc Atallah (le directeur de la Maison d'Ailleurs à Yverdon).

Parmi les autres temps forts, le réalisateur Barbet Schroeder viendra présenter son documentaire "Le Vénérable W", sorti en 2017 et traitant du massacre des Rohingyas en Birmanie. L'écrivain, dramaturge et scénariste Antoine Jaccoud déclamera un monologue à partir de textes de Thomas Bernhard, accompagné d'un pianiste.

Charles Kleiber indique avoir voulu "ce mélange de regards" en faisant appel à des intervenants de différents milieux (politique, art, science, économie, philosophie ou encore journalisme).

Deuxième édition à Genève

Deux "disputes participatives" clôtureront samedi soir le festival. Il y sera question de la régulation de la haine, avec notamment l'exemple de la démocratie suisse. L'objectif consiste à revenir à une vieille tradition de joutes oratoires, souligne Charles Kleiber, citant la Dispute de Lausanne de 1536 (entre réformés et catholiques).

L'ensemble du programme est gratuit. Et s'il faudra montrer son certificat Covid, il n'est pas nécessaire de s'inscrire préalablement aux différentes activités.

Cette première édition de la Dispute est financée par la Société académique vaudoise et la Loterie romande. Charles Kleiber indique qu'il souhaite pérenniser l'événement, qui pourrait revenir dès l'année prochaine à la Comédie de Genève.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Coup d'envoi entre stars et zombies au festival de Cannes

Publié

le

Forest Whitaker recevra à 60 ans une Palme d'Or d'honneur pour une carrière marquée par un Oscar pour son interprétation d'Amin Dada, le dictateur ougandais, dans "Le dernier roi d'Ecosse" (2007), ou son rôle de tueur chez Jim Jarmusch dans "Ghost Dog" (1999). (© KEYSTONE/EPA/CLEMENS BILAN)

Une star hollywoodienne, Forest Whitaker, puis une comédie de zombies déjantée signée du réalisateur de "The Artist": coup d'envoi mardi soir du 75e Festival de Cannes, une édition entre 7e art, stars et ombre de la guerre en Ukraine.

En matinée, le tapis rouge de cette 75e édition a été déroulé sur les célèbres marches. Juste à temps pour accueillir stars et festivaliers, ainsi que les membres du jury, présidé par l'acteur français Vincent Lindon, qui ont pris leurs quartiers cannois dès lundi soir.

Les influenceurs seront nombreux cette année, notamment ceux du réseau social TikTok, nouveau partenaire du festival, mais privés de leur smartphone sur le tapis rouge, étiquette oblige...

A 19h00, la cérémonie d'ouverture sera présidée par Virginie Efira - attendue également à l'écran pour son rôle de survivante d'un attentat dans "Revoir Paris".

Ancienne animatrice de télévision, l'actrice a prévenu lundi qu'elle ne s'interdirait "pas de faire rire", lors de l'évènement retransmis sur France 2, et par Brut. "Je vais essayer de faire court", a-t-elle promis.

Forest Whitaker honoré

Mais la star internationale de la soirée sera Forest Whitaker, qui recevra à 60 ans une Palme d'Or d'honneur pour une carrière marquée par un Oscar pour son interprétation d'Amin Dada, le dictateur ougandais, dans "Le dernier roi d'Ecosse" (2007), ou son rôle de tueur chez Jim Jarmusch dans "Ghost Dog" (1999).

Le comédien américain, également à la tête d'une association caritative qui lutte contre la pauvreté, du Soudan du Sud au Mexique en passant par la Seine-Saint-Denis, est un habitué de la Croisette, où il a obtenu un prix d'interprétation en 1988 pour "Bird" de Clint Eastwood.

Parodie déjantée

L'ambiance promet ensuite de changer radicalement, avec la projection en ouverture de "Coupez !", de Michel Hazanavicius, une parodie déjantée de films de zombies et une déclaration d'amour à tous les films - même les plus ratés.

Le film, qui sort simultanément en salles, fera office d'exutoire pour un monde du cinéma qui tente de se remettre de la pandémie: "Coupez!" "est joyeux, il met en valeur les gens du cinéma, et j'espère qu'il donne envie d'en faire", a déclaré à l'AFP le réalisateur français, "très heureux" de revenir à Cannes en ouverture.

Quelques heures auparavant, les festivaliers auront pu remonter le temps, et redécouvrir "La Maman et la Putain", l'un des films qui ont fait la légende de Cannes, en 1973. Certains cinéphiles le verront enfin, et pour la première fois: un demi-siècle après avoir fait scandale, cette oeuvre majeure de la Nouvelle Vague signée Jean Eustache, n'avait pas été rééditée, et était devenue difficile à visionner pour des questions de droits.

Le film est désormais restauré, et deux de ses interprètes, Jean-Pierre Léaud et Françoise Lebrun, devraient assister avec émotion à sa projection cannoise, avant sa ressortie en salles le 8 juin.

21 films en compétition

Cannes, qui s'achève le 28 mai, entrera le lendemain dans le vif du sujet: symbole fort, la compétition officielle débute mercredi par la projection du dernier film du Russe Kirill Serebrennikov, en rupture avec le régime. Il pourra venir pour la première fois défendre en personne son film. Le Festival refuse en revanche d'accueillir "des représentants officiels russes, des instances gouvernementales ou des journalistes représentant la ligne officielle".

Mais "nous allons afficher un soutien absolu et non négociable au peuple ukrainien", a affirmé lundi Thierry Frémaux, le délégué général du Festival, avec plusieurs films sélectionnés.

Côté tapis rouge, les appareils photos chaufferont pour la montée des marches de l'équipe du nouveau "Top Gun" (hors compétition), dont Tom Cruise.

Côté réalisateurs, parmi les cinéastes en lice pour la Palme d'or (21 films en compétition), Park Chan-wook ("Old boy") revient avec une enquête sulfureuse ("Decision to leave"), James Gray présente "Armageddon Time", avec Anthony Hopkins et Anne Hathaway, tandis que d'autres, déjà médaillés, tenteront de décrocher un nouveau trophée, dont les frères Dardenne ("Rosetta") avec "Tori et Lokita" ou le grinçant Ruben Östlund ("The Square"), avec "Sans filtre".

Plusieurs films suisses, dont l'un du cinéaste romand Lionel Baier, seront également au rendez-vous.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le violoncelliste Yo-Yo Ma décroche un prestigieux prix suédois

Publié

le

Virtuose de renommée mondiale, Yo-Yo Ma a remporté un total de 19 Grammy Awards pour près de 90 albums (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le violoncelliste américain Yo-Yo Ma s'est vu décerner mardi le prix Birgit Nilsson. Il est devenu le premier musicien à décrocher la récompense suédoise dotée d'un million de dollars, traditionnellement réservée à des artistes lyriques.

Le musicien d'origine chinoise, né à Paris, a apporté "un chapitre important à l'histoire de la musique", a salué Susanne Rydén, présidente de la fondation Birgit Nilsson, dans un communiqué. "Avec un sens musical exceptionnel, passion et dévouement, l'engagement de Yo-Yo Ma dans la musique nous aide à imaginer et construire une société plus forte et un futur meilleur", a-t-elle affirmé.

Avec un million de dollars, le prix Birgit Nilsson est le plus richement doté du monde de la musique classique, selon la fondation. "C'est un grand privilège de recevoir ce prix et de jouer un petit rôle dans l'héritage de l'un de nos plus grands modèles musicaux", a déclaré Yo-Yo Ma.

Remis en mémoire de la cantatrice suédoise du même nom, ce prix récompense les cantateurs, chefs d'orchestres et institutions actives. En 2019, le prix a été étendu aux musiciens.

Virtuose de renommée mondiale, Yo-Yo Ma a remporté un total de 19 Grammy Awards pour près de 90 albums. Il a également interprété de nombreuses musiques de films.

Lors de la pandémie de Covid-19, l'artiste de 66 ans avait publié fréquemment sur les réseaux sociaux des interprétations de compositeurs classiques comme Bach et Beethoven, jouant à plusieurs reprises en mémoire des victimes de la pandémie et en l'honneur des personnels médicaux.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le Swiss Jazz Award 2022 au trompettiste tessinois Nolan Quinn

Publié

le

Le trompettiste tessinois Nolan Quinn remporte le Swiss Jazz Award 2022. (© Keystone/Anna-Lena Holm/JazzAscona)

Le trompettiste et compositeur tessinois Nolan Quinn est lauréat du Swiss Jazz Award 2022. Il s'est notamment imposé par sa polyvalence stylistique, ont annoncé mardi les organisateurs. Le prix lui sera remis le 25 juin lors de la 38e édition du festival JazzAscona.

Né en 1986 à Lugano, Nolan Quinn a débuté la trompette à neuf ans. Il a poursuivi des études classiques et a obtenu en 2014 son Master of Arts in Music Performance Jazz à Berne. Depuis, il a donné plus de cinq cents concerts, en direct ou pour la télévision et la radio, avec des tournées dans toute l'Europe et aux Etats-Unis.

Nolan Quinn a partagé la scène avec des artistes de renommée internationale, comme Paul Anka, DJ Bobo, Tony Momrelle, Roberto Blades, Frank Dellé, Rick Margitza, Lutz Häfner et Guillermo Klein. Il collabore en outre depuis de nombreuses années avec le Swiss Jazz Orchestra.

Institué en 2007, le prix est organisé par JazzAscona, avec le soutien du Pourcent Culturel Migros Ticino et de Radio Swiss Jazz.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Nouvelle plateforme Web pour découvrir le patrimoine bâti en Suisse

Publié

le

La nouvelle application permet par exemple de découvrir le patrimoine bâti de Langenthal (BE), lauréate du Prix Wakker en 2019. (© Patrimoine suisse)

Patrimoine suisse étend son offre en ligne. L'amateur pourra à l'avenir découvrir notamment les communes lauréates du Prix Wakker, en marchant avec son smartphone à la main.

La série de dépliants "Découvrir le patrimoine" a été conçue par Patrimoine suisse et ses sections il y a 20 ans, rappelle mardi l'organisation. Depuis, ce format a permis de publier de nombreuses promenades consacrées à la culture du bâti dans toute la Suisse.

En ligne

Désormais, cette formule se trouve également en ligne, avec un premier choix de promenades à travers les neuf dernières communes lauréates du Prix Wakker – d’Aarau à Meyrin en passant par Prangins – ainsi que des itinéraires dans les cantons du Valais, Bâle-Ville, Schaffhouse et Zoug.

Sur le terrain, les promenades peuvent être consultées sur smartphone. Selon les paramétrages choisis, la carte indique directement la localisation. Cette offre, disponible en français et en allemand, s’étoffera peu à peu.

www.patrimoinesuisse.ch/promenades

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Ultimes préparatifs avant le top départ du 75e Festival de Cannes

Publié

le

Ex-patron de Canal+, le journaliste Pierre Lescure mène depuis plusieurs années aux destinées du Festival de Cannes (Archives). (© KEYSTONE/AP/LIONEL CIRONNEAU)

Derniers préparatifs avant le déluge de films, de stars et de paillettes: à la veille de l'ouverture du 75e Festival de Cannes, la Croisette s'apprête à recevoir la planète cinéma et retrouve ses airs de fête.

Lundi matin, le Palais des festivals a ouvert ses portes, accueillant les journalistes au compte-gouttes. Des aficionados, équipés d'escabeaux, ont déjà pris place pour ne rien rater du défilé de stars.

Sur les fameuses marches, pas encore recouvertes du tapis rouge, des policiers répétaient en uniforme la sécurisation de la soirée d'ouverture de mardi. Indifférents à l'agitation des manutentionnaires transportant des cartons dans le Village international, les touristes profitaient déjà du soleil et de la mer sur la plage.

"On arrive au bout, pour nous, après trois semaines de montage", se félicite José Will, chef de service exposition au palais des festivals, auprès de l'AFPTV.

Pour cette édition anniversaire, plus de 35'000 cinéphiles et professionnels s'apprêtent à rallier la cité balnéaire de la Côte d'Azur. Dans une ambiance balançant entre stars, crème du cinéma d'auteur et échos de la guerre en Ukraine à travers plusieurs films sélectionnés.

Tom Hanks dans les traits d'Elvis

Peu de professionnels russes sont attendus, le Festival ayant annoncé dès l'invasion de l'Ukraine qu'il n'accueillerait pas de "délégations" officielles ou de structures liées au gouvernement.

Et certains pays comme la Chine pourraient être moins présents que d'habitude, en raison de la situation sanitaire sur place. Mais à Cannes, la page de l'épidémie de Covid, qui a contraint à l'annulation en 2020 et à une édition en juillet l'an dernier, semble tournée: le Festival a retrouvé ses dates habituelles et il n'y aura ni masques obligatoires, ni passe sanitaire cette année.

Dès mardi soir, la fête et le 7e art retrouveront leurs droits, après l'arrivée du jury, présidé par l'acteur français Vincent Lindon, qui succède à Spike Lee.

L'une des premières stars internationales à monter les marches sera l'acteur Forest Whitaker ("Ghost dog", "Le dernier roi d'Ecosse"). Une Palme d'Or d'honneur lui sera remise lors de la cérémonie d'ouverture mardi soir, présentée par l'actrice Virginie Efira.

Beaucoup d'autres stars suivront: Kristen Stewart, qui montera les marches aux côtés de Léa Seydoux et Viggo Mortensen pour le dernier film de David Cronenberg, le prometteur Austin Butler et le vétéran Tom Hanks, qui interprètent Elvis et son manager dans un biopic événement, et bien sûr Tom Cruise, pour "Top Gun: Maverick".

Côté compétition, 21 films - et 5 réalisatrices - sont en lice pour succéder à "Titane", Palme d'Or gore et sans concessions de la Française Julia Ducournau, 2e réalisatrice couronnée dans l'histoire du Festival.

Film posthume

Parmi les cinéastes attendus, David Cronenberg ("Crash") promet une nouvelle fois de secouer le public avec "Les crimes du futur", Park Chan-wook ("Old boy") revient avec une enquête sulfureuse ("Decision to leave"), et James Gray présente "Armageddon Time", avec Anthony Hopkins et Anne Hathaway.

Plusieurs cinéastes déjà couronnés sont en lice, dont les frères Dardenne ("Rosetta") avec "Tori et Lokita", Ruben Östlund, le plus grinçant des cinéastes suédois ("The Square"), avec "Sans filtre", ou le Japonais Kore-eda ("Une Affaire de famille"), qui a cette fois tourné "Broker" avec la star sud-coréenne de "Parasite", Song Kang-ho. Ainsi que de jeunes talents prometteurs, comme Lukas Dhont ou Leonor Serraille, tous deux en compétition pour leur deuxième film.

Le Festival a aussi promis de ne pas oublier l'Ukraine et a ajouté la semaine dernière en sélection le film posthume du réalisateur lituanien Mantas Kvedaravicius, tué début avril à Marioupol. Sa fiancée qui l'accompagnait a pu rapporter les images tournées là-bas et les assembler.

La compétition ouvrira mercredi avec le dernier film de Kirill Serebrennikov, devenu symbole des artistes russes en rupture avec le régime depuis qu'il a pu rejoindre légalement l'Europe après le déclenchement de la guerre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X