Rejoignez-nous

International

Allemagne: SPD de Scholz et conservateurs se disputent la principale région

Publié

,

le

Le parti-social-démocrate pourrait pâtir de l'impopularité grandissante du chef du gouvernement, jugé dépourvu de charisme et trop discret dans la crise ukrainienne. (© KEYSTONE/AP/Markus Schreiber)

Le SPD du chancelier Olaf Scholz, critiqué pour sa gestion de la crise ukrainienne, et les chrétiens-démocrates de la CDU se disputent la principale région allemande, la Rhénanie du Nord-Westphalie, qui élit dimanche son parlement.

A Cologne, Bonn, Düsseldorf ou encore Essen et Dortmund, quelque 13 millions d'électeurs ont jusqu'à 18h00 pour élire le parlement de ce Land, le plus peuplé du pays et poids lourd industriel.

D'ultimes sondages ont donné ces derniers jours la CDU très légèrement en tête, avec environ 32%, devant les sociaux-démocrates du SPD, à 29%, dans cette région de l'ouest du pays où vit environ un quart de la population allemande.

La CDU, menée par l'actuel ministre-président Hendrik Würst, paraît donc la mieux placée pour garder le contrôle d'une région conquise en 2017 par Armin Laschet, candidat malheureux à la succession d'Angela Merkel en septembre 2021.

Le SPD, qui a gouverné la région pendant plusieurs décennies, semble distancé, malgré l'implication personnelle dans la campagne du chancelier Scholz.

Impopularité de Scholz

Le parti-social-démocrate, conduit localement par Thomas Kutschaty et distancé au niveau fédéral par les conservateurs dans les sondages nationaux, pourrait pâtir de l'impopularité grandissante du chef du gouvernement, jugé dépourvu de charisme et trop discret dans la crise ukrainienne.

Il y a une semaine, le 8 mai, le SPD avait déjà enregistré une cuisante défaite dans la région du Schleswig-Holstein (nord).

Verts faiseurs de roi?

En Rhénanie du nord-Westphalie, ce sont au final les Verts, crédités d'environ 17%, qui pourraient jouer les faiseurs de rois soit en s'alliant, comme à l'échelon fédéral, avec le SPD, soit en se rapprochant de la CDU, qui dirige la région depuis cinq ans avec les libéraux.

Au gouvernement, le chancelier et les ministres sociaux-démocrates se font voler la vedette par les écologistes, en particulier le vice-chancelier Robert Habeck et la ministre des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, qui se sont hissés parmi les personnalités politiques préférées des Allemands.

Dans le même temps, la ministre SPD de la Défense, Christine Lambrecht, est la cible de critiques et de demandes de démission pour avoir effectué un déplacement privé avec son fils à bord d'un hélicoptère de l'armée.

"L'enjeu de l'élection est de taille", résume l'hebdomadaire Der Spiegel, soulignant que "celui qui gouverne ici a automatiquement son mot à dire au niveau fédéral".

Une victoire serait ainsi un signe encourageant pour la CDU, reléguée dans l'opposition après 16 années d'ère Merkel et dirigé désormais par le très droitier Friedrich Merz, lui-même élu de la région et bien déterminé à devenir chancelier en 2025.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

"Je suis encore vivant": le pape quitte l'hôpital en bonne forme

Publié

le

Le pape François est sorti samedi de l'hôpital à Rome (archives). (© KEYSTONE/AP/JOHN LOCHER)

"Je suis encore vivant": après trois jours de soins pour une bronchite, le pape François est sorti en bonne forme de l'hôpital samedi à Rome. Il est de retour au Vatican pour préparer les célébrations de Pâques.

Le jésuite argentin, âgé de 86 ans, souffre de problèmes de santé chroniques. Il se déplace en fauteuil roulant en raison de douleurs au genou et a subi une opération du côlon en juillet 2021.

Mercredi, le Vatican avait annoncé qu'il se rendait à l'hôpital Gemelli de Rome pour des examens programmés, avant d'admettre qu'il avait éprouvé des difficultés à respirer et souffrait d'une "infection respiratoire" nécessitant un traitement antibiotique.

Le pape est finalement sorti de l'hôpital samedi matin, visiblement en bonne forme, plaisantant volontiers avec les nombreux fidèles et journalistes massés aux abords de l'établissement romain.

"Je suis encore vivant", a lancé le pontife, descendu quelques instants de sa petite Fiat blanche avant de repartir vers le Vatican.

Visite surprise à des enfants

Vendredi, il avait effectué une visite surprise dans le service d'oncologie pédiatrique de l'hôpital, apportant aux enfants des ½ufs en chocolat, des chapelets et des livres.

François a également baptisé un nouveau-né de quelques semaines. Sur une vidéo et des photos diffusées par le Vatican, on voit le pape, souriant, appuyé sur un déambulateur, écrivant sur un papier et aspergeant d'eau bénite la tête du nouveau-né.

Le pape doit présider la messe du dimanche des Rameaux place Saint-Pierre. Cette cérémonie marque le début de la Semaine sainte précédant les célébrations de Pâques, principal temps fort de l'année chez les chrétiens.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Les Hawks battus à Brooklyn

Publié

le

Mikal Bridges fut le "bourreau" des Hawks vendredi (© KEYSTONE/AP/Mary Altaffer)

Atlanta ne peut plus viser mieux que la 8e place, synonyme de barrages d'accession aux play-off, dans la Conférence Est de NBA.

Les Hawks de Clint Capela ont subi vendredi une 6e défaite dans leurs 10 derniers matches, s'inclinant 124-107 à Brooklyn.

Atlanta (38 victoires-39 défaites) reste pour l'heure 8e à l'Est, mais à égalité avec Toronto (9e) et avec une courte avance sur Chicago (10e/37-40). Et la 6e place, la dernière donnant directement accès aux séries finales, est hors de portée: Brooklyn l'a confortée en cueillant son 42e succès en 77 sorties.

Mené de 4 points à la mi-temps (59-55), Atlanta a cédé dans un troisième quart remporté 42-24 par les Nets. Maladroits (8/37 à 3 points), les Hawks ne sont qui plus est pas parvenus à freiner Mikal Bridges: l'ailier des Nets a dépassé les 40 points (42) pour la deuxième fois dans ses trois derniers matches.

Le meilleur marqueur des Hawks fut Dejounte Murray, avec 21 points. Clint Capela n'a guère brillé dans cette rencontre, se contentant de 6 points et 6 rebonds en 20 minutes passées sur le parquet. L'intérieur genevois a terminé avec un différentiel de -12.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Sinner affrontera Medvedev en finale, Alcaraz perd sa place de no 1

Publié

le

Battu en demie à Miami, Alcaraz va perdre sa place de no 1 mondial (© KEYSTONE/EPA/CRISTOBAL HERRERA-ULASHKEVICH)

Sensation à Miami: Carlos Alcaraz a perdu son titre et sa place de no 1 mondial. Il a été battu au terme d'un exceptionnel bras de fer par Jannik Sinner, qui affrontera Daniil Medvedev en finale.

A compter de lundi, Novak Djokovic, privé des joutes du printemps aux Etats-Unis car non vacciné contre le Covid, va ainsi remonter sur le trône d'où l'avait délogé l'Espagnol deux semaines plus tôt en s'imposant à Indian Wells. Car pour y rester, ce dernier devait impérativement réussir le "Sunshine Double".

Or, lui qui semblait évoluer sur une autre planète depuis sa marche victorieuse en Californie où il avait écarté sans ménagement Sinner en demie et Medvedev en finale, a fini par être ramené sur terre. Il s'est incliné 6-7 (4-7) 6-4 6-2 au bout d'un combat très intense de trois heures qui l'a entamé physiquement dans un troisième set où il a semblé gêné musculairement à une jambe.

"J'ai vu qu'il avait des difficultés pendant quelques jeux et j'ai essayé de lui mettre la pression. Nous avons tous les deux joué un tennis très agressif, à un niveau très élevé, et aujourd'hui (la victoire) est tombée de mon côté. Elle signifie évidemment beaucoup", a commenté le 11e mondial, revanchard depuis leur duel homérique, en quart de finale à Flushing Meadows l'an passé, qui avait tourné en faveur d'Alcaraz au bout de 5h15 de lutte.

5 à la suite

Déjà finaliste en 2021 à Miami, Jannik Sinner aura donc l'occasion de faire mieux dimanche face au Russe Daniil Medvedev (ATP 5). Ce dernier disputera sa cinquième finale consécutive après avoir écarté son compatriote Karen Khachanov (ATP 16), cueillant sa 23e victoire sur ses 24 derniers matches.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Détention préventive de 36 mois confirmée pour Castillo

Publié

le

La chute et le remplacement de Pedro Castillo ont provoqué une vague de manifestations à travers le pays (archives). (© KEYSTONE/EPA EFE/PAOLO AGUILAR)

Une cour d'appel péruvienne a confirmé vendredi la détention préventive de 36 mois pour l'ancien président Pedro Castillo. Celui-ci est accusé de corruption et détenu depuis décembre pour rébellion après une tentative de coup d'Etat présumée.

"La Chambre pénale permanente de la Cour suprême, présidée par César San Martín Castro, ratifie 36 mois de détention préventive contre l'ancien président Pedro Castillo Terrones, mis en examen pour le délit présumé d'organisation criminelle entre autres", a indiqué sur Twitter le compte de la Cour suprême.

L'ex-président, âgé de 53 ans, doit rester derrière les barreaux jusqu'en décembre 2025, le temps que le parquet avance dans ses enquêtes et décide s'il sera jugé pour les deux crimes.

Le 10 mars, le juge Juan Carlos Checkley a annoncé lors d'une audience virtuelle le prolongement de la détention préventive de M. Castillo, de 18 à 36 mois, pour avoir tenté de dissoudre inconstitutionnellement le Parlement, d'intervenir dans le système judiciaire et de gouverner par décret.

L'ancien président avait alors annoncé qu'il ferait appel de la décision du tribunal. Deux des anciens ministres de M. Castillo sont également en détention préventive dans le cadre de l'affaire de corruption.

"Injustement kidnappé"

M. Castillo, un homme de gauche et dirigeant d'un syndicat d'enseignants, nie les accusations de corruption et dit se sentir "injustement kidnappé". Le parquet estime que M. Castillo était à la tête d'un réseau de corruption, de blanchiment d'argent et de passation de marchés publics constitué de son environnement familial et politique.

L'ancien président péruvien, qui avait été élu en 2021 pour gouverner jusqu'en 2026, a été démis de ses fonctions 17 mois après le début de son mandat. Après l'échec de sa tentative de dissoudre le Parlement, M. Castillo a été démis de ses fonctions et conduit le 7 décembre à la prison de Barbadillo, un mini-centre de détention pour hauts fonctionnaires située dans les locaux de la direction des opérations spéciales de la police, à l'est de la capitale Lima.

Sa chute et son remplacement par son ancienne vice-présidente Dina Boluarte ont provoqué une vague de manifestations à travers le pays, qui ont fait une cinquantaine de morts et environ 600 blessés. Les partisans de M. Castillo exigent la démission de Mme Boluarte, la dissolution du Parlement et de nouvelles élections cette année.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Le contexte est capricieux et irritant, il bouscule votre petit confort ; vous n'aurez pas le temps de vous poser trop de questions, il faudra vous lancer !

Les Sujets à la Une

X