Rejoignez-nous

Climat

Boris Johnson appelle à agir rapidement contre la crise climatique

Publié

,

le

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, a encouragé les Etats à agir rapidement pour lutter contre la crise climatique, lors de la réunion en ligne du Conseil de sécurité. (© KEYSTONE/EPA/HOLLIE ADAMS / POOL)

Les dirigeants du Conseil de sécurité de l'ONU se réunissaient mardi pour débattre des implications du changement climatique sur la paix internationale, à l'initiative du Britannique Boris Johnson. Ce dernier a appelé à une action rapide.

"Le changement climatique est une menace pour notre sécurité collective", a martelé M. Johnson, dont le pays préside en février le Conseil de sécurité, sans hésiter à pointer les approches divergentes sur la question des 15 membres de cette instance.

"Je sais que certains pensent qu'il ne s'agit que de lubies vertes de quelques mangeurs de tofu qui aiment étreindre les arbres, inopportunes en politique et en diplomatie internationale", a-t-il dit. "Je ne pourrais pas être en plus profond désaccord."

"Quand allons-nous faire quelque chose si nous n'agissons pas maintenant? (...) Lorsque des masses de gens fuyant la sécheresse, des feux ou des conflits pour accéder à des ressources, arriveront à nos frontières?", a-t-il demandé. "Que vous le vouliez ou non, c'est une question de 'quand', et non de 'si', vos pays et vos peuples devront affronter les conséquences du changement climatique sur la sécurité."

Le Premier ministre britannique a, peu après son discours, dû quitter la séance, à laquelle participaient également le chef de l'ONU Antonio Guterres, l'envoyé américain pour le changement climatique, John Kerry, les présidents français Emmanuel Macron, tunisien Kais Saied ou encore kenyan Uhuru Kenyatta et le conseiller fédéral Ignazio Cassis.

Réduire les tensions

En ouverture, le naturaliste britannique David Attenborough, 94 ans, a pris la parole pour souligner que ces menaces devraient "nous unir" car elles concernent en réalité tous les pays. "Le changement dont nous avons besoin est immense (...) mais nous avons déjà beaucoup des technologies dont nous avons besoin."

Dans sa prise de parole, le conseiller fédéral Ignazio Cassis, chargé du Département des affaires étrangères, a souligné l'importance de l'Accord de Paris, indique un communiqué du DFAE.

Il a également mentionné l'initiative Blue Peace, qui encourage une bonne gestion commune des ressources en eau afin de réduire les tensions et favoriser des relations stables entre les Etats.

M. Guterres s'est efforcé, dans son intervention, de rendre tangibles les problématiques soulevées: "En Afghanistan, par exemple, où 40% des travailleurs sont liés à l'agriculture, des moissons réduites précipitent les gens dans la pauvreté et l'insécurité alimentaire, les rendant susceptibles d'être recrutés par des groupes armés", a-t-il expliqué.

"Distraction"

Mais la Russie a, au contraire, remis en cause l'idée que les problématiques environnementales soient à la "racine" des conflits. Soutenir cela, est "une diversion" éloignant des "véritables causes", a estimé Vassily Nebenzia, ambassadeur russe à l'ONU.

"Imposer une telle connexion de façon systématique serait même dangereux", a-t-il jugé.

La Russie "partage l'idée qu'il faille produire une réponse rapide au changement climatique, mais cela doit être fait dans le cadre de mécanismes où il est traité par des professionnels", a-t-il ajouté, défendant une approche différenciée par régions, plutôt que "globale".

La Chine, plus nuancée, a déclaré par la voix de Xie Zhenhua, son envoyé spécial pour le climat, que le "développement durable était la clé pour résoudre tous les problèmes et éliminer la cause des conflits".

Mais "la coopération internationale sur le climat doit être traitée dans le cadre de la Convention internationale de l'ONU sur le climat, comme voie principale", a-t-il ajouté.

"Lien indéniable"

"Le lien entre climat et sécurité, s'il est complexe, est indéniable", a abondé Emmanuel Macron. "Sur les vingt pays les plus touchés par les conflits dans le monde, douze font également partie des pays les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques", a-t-il également relevé.

Certains des membres non permanents du Conseil, comme le Kenya ou le Niger, en première ligne, ont soutenu l'inclusion de cette problématique dans les discussions diplomatiques des Nations unies.

L'Inde et le Mexique, entrés au Conseil de sécurité en janvier et progressistes sur le sujet, ont également acquiescé.

Par tradition, "les Russes et les Chinois vont dire que (le climat) n'a rien à voir avec les sujets du Conseil de sécurité", a relevé un ambassadeur. "Mais aujourd'hui, les Chinois sont susceptibles d'être légèrement ouverts à la discussion, ce qui isolerait les Russes", a-t-il ajouté.

Retour des Etats-Unis

Cette session se tient quelques jours après le retour formel des Etats-Unis, sous l'impulsion du démocrate Joe Biden, dans l'accord de Paris de 2015 visant à limiter le réchauffement de la planète.

La prise de fonctions de l'administration Biden, aux vues radicalement opposées à celles défendues par Donald Trump, devrait changer la dynamique du Conseil autour de ce sujet, selon des diplomates.

La réunion devrait aussi servir de test pour les relations sino-américaines, avait estimé avant sa tenue un ambassadeur sous couvert d'anonymat.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

Froid polaire historique outre-Atlantique

Publié

le

Froid polaire historique au nord-est des Etats-Unis. (archives, à New York). (© KEYSTONE/FR171797 AP/BRITTAINY NEWMAN)

"Epique" et du jamais-vu depuis des "générations": les services météos des Etats-Unis et du Canada ont redoublé vendredi d'avertissements catastrophistes face aux températures polaires risquant d'atteindre -50 degrés dans le nord-est américain et l'est canadien.

Sous l'effet aussi d'un vent glacial, l'Etat septentrional du Maine en particulier pourrait voir vendredi et samedi la température chuter à -51 degrés Celsius, selon un bulletin du National Weather Service (NWS) pour la région de Caribou, non loin de la frontière avec le Canada.

"C'est un coup (de froid) arctique épique", du jamais-vu à l'échelle d'une "génération", en particulier "quelque chose que le nord et l'est du Maine n'ont pas connu depuis 1982 et 1988", note le NWS.

Invraisemblable

En certains endroits du nord-est américain, et de cette région de la Nouvelle-Angleterre, les températures sous un vent glacial "pourraient atteindre leur plus bas niveau depuis des décennies voire un niveau jamais encore enregistré", selon le NWS.

De l'autre côté de la frontière, des alertes de froid polaire ont été émises pour l'est du Canada, selon le ministère de l'Environnement, qui a prévenu du risque d'engelures en quelques minutes.

La température ressentie était de -41° à Montréal vendredi après-midi. Le mercure pourrait descendre jusqu'à -50° dans les régions plus au nord du Québec. Une fumée blanche, appelée "fumée de mer arctique", s'élevait au-dessus du fleuve Saint-Laurent en raison du froid extrême passant au-dessus de l'eau non gelée.

De fortes bourrasques de vent frappaient les rares passants croisés dans le centre-ville de Montréal lors d'un vendredi ensoleillé, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Phénomènes extrêmes

La compagnie d'électricité Hydro-Québec se préparait à ce qu'un seuil de consommation historique survienne vendredi et samedi et a appelé ses clients à faire des économies d'énergie.

Le pire du froid aux Etats-Unis devrait frapper dans la nuit de vendredi à samedi, notamment à Boston et à New York, plus au sud, où il pourrait faire -15°.

Avant que les températures ne remontent dimanche.

Pluie, neige, tempêtes, froid polaire et chaleur humide: le nord-est des Etats-Unis est tout au long de l'année soumis à des phénomènes météo extrêmes qui s'accompagnent de pertes en vies humaines et en dégâts matériels.

Dernier en date, durant le week-end de Noël 2022, un blizzard et une tempête de neige ont frappé la ville de Buffalo, dans le nord-ouest de l'Etat de New York, faisant des dizaines de morts.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Deux corps retrouvés au-dessus de Fully (VS)

Publié

le

De nombreux moyens terrestres et aériens ont été déployés depuis l’annonce des disparitions de ces deux personnes en Valais (image symbolique). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La police cantonale valaisanne a retrouvé deux corps sur l'avalanche qui s'était déclenchée sur les hauts de Fully (VS). Les identifications formelles sont en cours, mais elle fait le lien avec les deux randonneurs portés disparus mercredi.

Les recherches menées depuis ont abouti ce mardi matin, indique dans un communiqué la police cantonale qui avait indiqué lundi avoir pu localiser la zone où les deux victimes pouvaient se trouver après avoir retrouvé "des éléments concrets". La coulée qui s'était déclenchée à 2100 mètres d'altitude au-dessus du chemin de l’Erié peu avant Sorniot mesure environ un kilomètre.

"Au vu du nombre de jours écoulés et les éléments retrouvés, les recherches en mode sauvetage sont terminées", précisait lundi à Keystone-ATS un porte-parole de la police cantonale. Mais celle-ci poursuivait ses efforts pour récupérer les corps. De nombreux moyens terrestres et aériens ont été déployés depuis l’annonce des disparitions.

La police cantonale avait été avertie mercredi par des tiers de la disparition de ces deux personnes, une ressortissante française domiciliée dans le canton de Vaud ainsi qu’un ressortissant belge domicilié en Valais, tous deux âgés de 42 ans. Le Ministère public a ouvert une instruction.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Dons records pour la Chaîne du Bonheur en 2022

Publié

le

Autour de l'incontournable Jean-Marc Richard, la Chaîne du Bonheur fait régulièrement appel à des bénévoles, parfois soutenus par des personnalités, pour récolter les promesses de dons au standard téléphonique (Archives), (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Chaîne du Bonheur n'avait récolté qu'une seule fois dans son histoire davantage de dons que l'an dernier. En 2022, année touchée notamment par la guerre en Ukraine et les inondations au Pakistan, les Suisses ont versé 154 millions de francs.

Seule l'année suivant le tsunami de 2004 en Asie du sud-est avait permis à la Chaîne du Bonheur de faire mieux, soit 227 millions de francs, a précisé l'oeuvre d'entraide à Keystone-ATS. Quant à l'année dernière, elle a été marquée par des crises humanitaires majeures, une collecte historique et un élan de solidarité exceptionnel, écrit la Chaîne du Bonheur mardi dans un communiqué.

Plus de 56 millions de francs ont été investis par la fondation dans 326 projets de ses organisations partenaires suisses dans 42 pays du monde entier, précise-t-elle. Il s'agit notamment de projets pour les enfants ainsi que l'aide en Afghanistan après la prise de pouvoir des talibans ou de projets pour les personnes réfugiées en Europe.

Ukraine

L'Ukraine a représenté une grosse part de l'activité. Ainsi, la Chaîne du Bonheur a reçu plus de 130 millions de francs jusqu'à fin 2022 pour l'aide en Ukraine et dans les pays voisins. Avec ces dons, elle a financé des projets d'aide de ses organisations partenaires suisses sur place, immédiatement après le début de la guerre le 24 février.

Plus de 11,5 millions de francs ont été utilisés en Suisse, entre autres, pour soutenir les personnes sans abri, les réfugiés de la guerre en Ukraine ainsi que les jeunes et les enfants en détresse.

Après les inondations de grande ampleur au Pakistan fin août, la Chaîne du Bonheur a reçu plus de 5,3 millions de francs de dons, selon le communiqué. L'argent récolté a permis de financer rapidement l'aide d'urgence des organisations partenaires suisses.

Le 23 novembre, la Chaîne du Bonheur a organisé, avec le soutien de la SSR, une journée nationale de solidarité pour les personnes touchées par la sécheresse en Afrique de l'Est. Jusqu'à la fin de l'année, 13,8 millions de francs ont été récoltés pour l'aide en Somalie, au Kenya et en Ethiopie, a précisé l'oeuvre d'entraide.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Deux personnes disparues en Valais localisées

Publié

le

De nombreux moyens terrestres et aériens sont déployés depuis l’annonce des disparitions de ces deux personnes en Valais, indique lundi la police cantonale valaisanne (archives/image symbolique). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les deux personnes portées disparues depuis mercredi 25 janvier dans les montagnes sises entre Ovronnaz et Fully ont été localisées. La police cantonale valaisanne indique avoir retrouvé des éléments concrets sur les lieux d'une avalanche.

"Au vu du nombre de jours écoulés et les éléments retrouvés, les recherches en mode sauvetage sont terminées", indique lundi à Keystone-ATS un porte-parole de la police cantonale. Mais celle-ci poursuit ses efforts pour récupérer les corps.

De nombreux moyens terrestres et aériens sont déployés depuis l’annonce des disparitions. L'opération a permis "de retrouver des éléments concrets sur une avalanche s’étant déclenchée dans la région du Chavalard au-dessus de Fully", précisent les forces de l'ordre dans un communiqué. Le secteur concerné étant particulièrement dangereux, la police "interdit à quiconque de s’approcher du site".

La police cantonale avait été avertie mercredi par des tiers de la disparition de ces deux personnes, une ressortissante française domiciliée dans le canton de Vaud ainsi qu’un ressortissant belge domicilié en Valais, tous deux âgés de 42 ans. Le Ministère public a ouvert une instruction.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Le bilan des inondations à Auckland grimpe à quatre morts

Publié

le

Vendredi a été le "jour le plus humide" jamais enregistré à Auckland, selon le premier ministre néo-zélandais Chris Hipkins. (© KEYSTONE/AP/Dean Purcell)

Une quatrième personne a été retrouvée morte après les inondations d'ampleur record qui ont frappé vendredi Auckland, a annoncé dimanche la police. Un drone a localisé le corps sans vie d'un homme à Onewhero, au sud de la plus grande ville de Nouvelle-Zélande.

Il avait été emporté par les eaux, après que des pluies diluviennes ont transformé ses rues en rivières et inondé l'aéroport. Selon la vice-première ministre Carmel Sepuloni, environ 3000 foyers restaient dimanche sans électricité et nombre d'autres sans eau.

L'état d'urgence décrété dans la ville de 1,6 million d'habitants est toujours en vigueur. Vendredi a été le "jour le plus humide" jamais enregistré à Auckland, selon le premier ministre néo-zélandais Chris Hipkins.

L'aéroport a rouvert aux vols intérieurs samedi et les vols internationaux devaient reprendre dimanche.

Pour des raisons de sécurité, deux concerts de la star britannique de la pop Elton John, qui étaient prévus vendredi et samedi à Auckland dans le cadre de sa tournée d'adieux, ont dû être annulés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Une nouvelle passion intense pourrait s'inscrire dans l'avenir. Dans les couples existants, des disputes suivies de réconciliations…

Les Sujets à la Une

X