Rejoignez-nous

International

Elizabeth II célèbre ses 70 ans de règne et prépare l'avenir

Publié

,

le

Elizabeth II s'est largement retirée de la vie publique depuis des ennuis de santé en octobre. (© KEYSTONE/AP/Steve Parsons)

Louée par son fils Charles, la reine Elizabeth II est devenue dimanche le premier monarque britannique à atteindre les 70 ans de règne, préparant l'avenir avec le souhait que l'épouse du prince héritier, Camilla, devienne reine consort après sa mort.

Dans un message publié à l'occasion de son Jubilé de platine, la souveraine de 95 ans a renouvelé son engagement à servir les Britanniques tout en créant la surprise avec ce soutien appuyé à sa belle-fille, depuis Sandringham (Est de l'Angleterre) où elle célèbre traditionnellement ce jour anniversaire dans l'intimité.

"Alors que nous marquons cet anniversaire, j'ai plaisir à renouveler l'engagement que j'avais pris en 1947, que ma vie serait entièrement consacrée à votre service", a écrit la souveraine dans cette lettre publiée la veille du jour anniversaire, signée à la main "votre servante Elizabeth R".

Record de longévité en 2015

Elle n'était pourtant pas née pour devenir reine, héritière de la Couronne seulement depuis l'accession inattendue de son père, le roi George VI, au trône après l'abdication, par amour, du roi Edward VIII en 1936.

Elle est montée sur le trône à 25 ans, le 6 février 1952, le jour même de la mort de son père, auquel elle était très attachée, d'un cancer du poumon à 56 ans à Sandringham. Elle a depuis traversé, imperturbable, les époques et les crises.

Une photo publiée dimanche par Buckingham Palace montre celle qui détenait déjà le record de longévité sur le trône britannique depuis septembre 2015 assise, souriante dans une robe vert clair, à Sandringham.

Très populaire, Elizabeth II s'est toutefois largement retirée de la vie publique depuis des ennuis de santé en octobre, et deux apparitions avant son Jubilé de platine l'ont montrée frêle et marchant une canne à la main.

"Dévouement"

Dans sa lettre, elle exprime son "souhait sincère" que Camilla, 74 ans, deuxième épouse du prince héritier Charles dont elle fut la maîtresse et longtemps mal aimée des Britanniques, "soit connue comme la reine consort" lorsqu'il deviendra roi à sa mort.

Appelant les Britanniques à soutenir le couple dans son futur rôle, comme ils l'ont fait envers elle, la reine met fin à des années de controverse sur le titre de la duchesse de Cornouailles, qui selon certains devrait plutôt être connue comme "princesse" consort en raison de la sensibilité du sujet après la mort de la princesse Diana.

Dans un communiqué, Charles, 73 ans, a dit que lui-même et "sa chère femme" Camilla, son "soutien indéfectible", étaient "pleinement conscients de cet honneur" fait par sa mère, dont il a salué "la remarquable réussite". "Le dévouement de la reine envers le bien-être de tous ses peuples", au Royaume-Uni et dans le Commonwealth, suscite "une admiration de plus en plus grande au fil des ans", a-t-il salué.

Le premier ministre Boris Johnson lui aussi a rendu hommage à son "sens du devoir inspirant" et son "dévouement inébranlable à cette nation".

Des hommages sont parvenus aussi de l'étranger. Justin Trudeau, premier ministre du Canada dont Elizabeth II est chef d'Etat, a salué "un leadership inébranlable en période de changement, de difficultés ou d'incertitude". Pour la Maison Blanche, "elle a renforcé les liens d'amitié, les idéaux partagés et la foi dans la démocratie" unissant le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Journée douce-amère

Journée douce-amère pour Elizabeth II, cette année est aussi son premier anniversaire de règne sans son cher époux le prince Philip, décédé en avril 2021 à 99 ans, alors que la monarchie vit une période tourmentée avec notamment les accusations d'agression sexuelle visant son fils Andrew.

Avant de rejoindre Sandringham, la reine avait examiné, au château de Windsor, des objets et messages qui lui avaient été adressés pour ses précédents jubilés, dont la "recette d'une reine parfaite" imaginée par un enfant. Elle a aussi eu un aperçu des premiers desserts créés dans le cadre d'un concours lancé à l'occasion du Jubilé de platine.

Samedi, elle a reçu lors d'une réception à Sandringham des membres de la communauté locale et d'associations, ainsi qu'une femme ayant contribué à la création du classique britannique "coronation chicken" pour le couronnement en 1953, le premier à être retransmis en direct sur les télévisions du monde entier.

Salve lundi

Pour le Jubilé, des pièces commémoratives ont été battues et huit timbres émis, la représentant à différents moments de son règne. Lundi, une salve de coups de canon sera tirée dans le centre de la capitale.

Quatre jours de festivités, joyeusement attendues par les Britanniques, sont prévus du 2 au 5 juin, avec parade militaire, grand concert et des milliers de déjeuners populaires.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Culture

Hugh Grant conclut un accord financier avec un tabloïd

Publié

le

L'acteur britannique Hugh Grant s'est vu proposer "une énorme somme d'argent" par le tabloïd The Sun pour éviter un procès. (archives) (© KEYSTONE/AP Invision/JORDAN STRAUSS)

L'acteur britannique Hugh Grant a conclu un accord financier avec l'éditeur du tabloïd The Sun qu'il poursuivait en justice pour collecte illégale d'informations, a-t-il annoncé mercredi, affirmant s'être vu proposer "une énorme somme d'argent".

Hugh Grant, âgé de 63 ans, poursuivait le Sun, dont l'éditeur NGN a récusé tout procédé illégal, pour "piratage téléphonique, collecte illégale d'informations, écoutes téléphoniques", a rappelé l'acteur sur X (ex-Twitter).

Il l'accuse également d'avoir cambriolé son appartement et mis sur écoute sa voiture.

NGN "affirme être totalement innocent", a écrit l'acteur sur X. "Comme c'est souvent le cas avec des personnes totalement innocentes, (l'entreprise) m'offre une énorme somme d'argent pour éviter que cette affaire ne soit portée devant les tribunaux", a-t-il ajouté, ironique.

L'affaire devait être jugée en janvier 2025.

Lors d'une audience préliminaire mercredi, l'avocat de NGN, Anthony Hudson, a indiqué qu'un accord avait été trouvé "récemment".

L'accord "a été fait sans reconnaissance de responsabilité", a ajouté un porte-parole de NGN. "Il est dans l'intérêt financier des deux parties de ne pas entamer un procès coûteux".

Hugh Grant a affirmé sur X qu'il aurait aimé aller jusqu'au procès.

Mais en raison des règles encadrant les procès civils, il explique qu'il aurait dû payer les frais de justice des deux parties, si le tribunal lui accordait des dommages et intérêts inférieurs au montant proposé par NGN.

Or les avocats de NGN, qui fait partie de l'empire de Rupert Murdoch, "sont très chers", a-t-il ajouté, invoquant un montant de près de 10 millions de livres sterling (11,7 millions d'euros).

L'acteur a indiqué qu'il reverserait l'argent à des groupes dénonçant "les pires excès de notre presse détenue par les oligarques". Parmi ces groupes, figure Hacked Off, dont il est au membre du conseil d'administration.

Harry aussi

Le prince Harry, fils cadet du roi Charles III, a engagé une procédure similaire contre NGN. Le procès est prévu pour janvier 2025.

Harry a lancé plusieurs procédures judiciaires visant les méthodes de certains médias britanniques.

En février, son avocat a annoncé un accord avec l'éditeur du tabloïd Daily Mirror, MGN, pour mettre fin à des poursuites pour collecte illicite d'informations. Harry a obtenu une "somme substantielle", a indiqué son avocat, sans révéler le montant de la transaction.

Exilé aux Etats-Unis, Harry, 39 ans, éprouve une rancoeur tenace envers la presse à scandales, qu'il tient pour responsable de la mort de sa mère Lady Di, tuée dans un accident de voiture à Paris en 1997.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Tempête "exceptionnelle" à Dubaï, cause artificielle évoquée

Publié

le

Dubaï sous les eaux, les pluies torrentielles ont peut-être été provoquées par des ensemencements de nuages. (© KEYSTONE/AP/Jon Gambrell)

Les autoroutes géantes de Dubaï étaient encore inondées mercredi, les écoles fermées et le trafic aérien perturbé au lendemain de pluies records aux Emirats arabes unis. L'hypothèse de pluies déclenchées artificiellement est évoquée.

D'énormes files se sont formées sur des autoroutes à six voies dont certains tronçons ont été submergés mardi, les Emirats ayant enregistré 254 millimètres de pluie en une journée, l'équivalent de près de deux ans de précipitations dans ce pays désertique.

Au moins une personne a péri, un homme de 70 ans dont la voiture a glissé dans l'émirat de Ras el-Khaïmah, a annoncé la police.

Les voyageurs ont été invités à ne pas se rendre à l'aéroport de Dubaï, le plus fréquenté au monde en termes de trafic international, "sauf en cas d'absolue nécessité".

Chaos

"Les vols continuent d'être retardés et détournés (...). Nous travaillons d'arrache-pied pour rétablir les opérations le plus rapidement possible dans des conditions très difficiles", a déclaré un porte-parole de Dubai Airports.

La compagnie aérienne Emirates, fleuron de Dubaï, a suspendu les enregistrements mercredi, en raison des difficultés d'accès à l'aéroport pour le personnel et les passagers, les routes étant bloquées et certains services de métro suspendus.

De longues files d'attente se sont formées devant les stations de taxis de l'aéroport, tandis que de nombreux passagers attendaient à l'intérieur des nouvelles de leur vol. Mardi, des dizaines de vols avaient été retardés, annulés ou détournés.

Les écoles sont également restées fermées pour le deuxième jour consécutif.

Plus fortes que jamais

La tempête a touché les Emirats arabes unis et Bahreïn, dans la nuit de lundi à mardi, après avoir frappé Oman, un autre pays du Golfe, où 18 personnes, dont plusieurs enfants, ont été tuées.

Les précipitations aux Emirats arabes unis sont les plus importantes jamais enregistrées dans le pays, depuis le début des relevés en 1949, selon les autorités.

Pour Friederike Otto, maître de conférences en sciences du climat au Grantham Institute de l'Imperial College de Londres, "les pluies meurtrières et destructrices à Oman et Dubaï" ont probablement été accentuées par le "changement climatique provoqué par l'homme".

Ensemencement de nuages

Selon d'autres hypothèses relayées par les agences Bloomberg et au Benelux, Les conditions météorologiques extrêmes aux Emirats pourraient être le résultat de pluies générées artificiellement. Le Centre national de météorologie (NCM) a confirmé que des avions avaient décollé lundi et mardi pour influencer la météo.

Au moins sept avions ont décollé de l'aéroport international d'Al-Aïn entre lundi soir et mardi après-midi pour ensemencer les nuages, c'est-à-dire libérer des produits chimiques dans l'atmosphère afin de favoriser les précipitations. Les avions ont profité des cumulus qui passaient à ce moment-là.

En 2002, les Émirats arabes unis ont commencé à ensemencer les nuages ​ ​pour lutter contre la chaleur et la sécheresse, mais le manque de drainage dans de nombreuses régions peut provoquer des inondations. Selon le météorologue du NCM, Ahmed Habib, qui s'est entretenu avec l'agence de presse Bloomberg, la pluie est en partie due à la technologie.

Malgré les maisons et routes inondées et les vols annulés, l'agence de presse locale a parlé mardi de "pluies de bonté". Le gouvernement de Dubaï a conseillé mercredi aux habitants de travailler à domicile en raison des conditions météorologiques. Les écoles sont également fermées.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Volvo Group: le bénéfice net progresse au premier trimestre

Publié

le

Volvo Group est le numéro 2 mondial des poids lourds derrière l'allemand Daimler (archives). (© KEYSTONE/AP/Steve Helber)

Le constructeur suédois de poids lourds Volvo Group a annoncé mercredi une hausse de 9,9% de son bénéfice net au premier trimestre grâce au relèvement de ses prix, sur fond de stabilisation des ventes.

"La demande a continué à se normaliser au premier trimestre à de bons niveaux sur de nombreux marchés" après une demande record en 2023, a dit le patron Martin Lundstedt, cité dans un communiqué.

Le bénéfice net a atteint 14,1 milliards de couronnes (près de 1,2 milliard de francs) sur le trimestre, contre 12,9 milliards un an plus tôt pour un chiffre d'affaires stable à 131,2 milliards de SEK (11,3 milliards d'euros).

"Le prix facturé a continué à augmenter, principalement en raison des augmentations de prix que nous avons progressivement mises en oeuvre", a ajouté le patron du groupe suédois.

Le bénéfice d'exploitation est en légère baisse à 18,2 milliards de couronnes mais nettement supérieur aux 17,2 milliards de couronnes anticipés par les analystes interrogés par Bloomberg.

Au premier trimestre, Volvo Trucks a livré 55.470 camions, soit 10% de moins que l'année précédente à la même période et ses prises de commandes nettes ont diminué de 19%, à 48.701 camions.

Le groupe explique avoir réduit ses capacités de production en Europe mais en revanche les livraisons et prises de commande ont "significativement augmenté" au Brésil.

Le constructeur suédois avait prévenu lors de ses résultats annuels que la demande était en train de décroître en raison d'une baisse des volumes de transport, après la flambée post-Covid, et d'une économie mondiale plus faible.

Volvo Group, numéro 2 mondial des poids lourds derrière l'allemand Daimler, est distinct du constructeur de voitures Volvo Cars depuis 2000. Le groupe est entre autres propriétaire de la marque Renault Trucks.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

International

Conférence du Bürgenstock: "encore beaucoup de travail" selon Pékin

Publié

le

Le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis avec son homologue chinois Wang Yi (archives). (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

La Chine estime "qu'il reste encore beaucoup de travail" avant la tenue de la conférence de paix que la Suisse veut organiser en juin au Bürgenstock (NW). Elle réagissait à des propos du chancelier allemand Olaf Scholz affirmant que Pékin semblait soutenir la réunion.

En visite en Chine, Olaf Scholz avait affirmé mardi en marge de sa rencontre avec le président chinois Xi Jinping que Berlin et Pékin souhaitaient "se concerter de manière intensive et positive sur la promotion de l'organisation d'une conférence de haut niveau en Suisse".

Interrogé mercredi sur le fait de savoir si Pékin pousserait Moscou à participer à cette conférence, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lin Jian, a nuancé ces propos. "De ce que je sais, cette réunion est encore en préparation et il reste encore beaucoup de travail à faire", a-t-il dit.

Lors de sa rencontre avec Olaf Scholz, Xi Jinping a déclaré que la Chine "soutenait la convocation en temps opportun d'une conférence de paix internationale reconnue par la Russie et l'Ukraine, avec une participation égale de toutes les parties et une discussion équitable de tous les plans de paix", a souligné M. Lin.

Des propos qui laissent penser que la Chine ne soutient pas la tenue de cette conférence en l'état actuel de la situation, la Russie n'y participant pas.

Autre "format" envisagée

A la fin mars, Pékin avait déjà dit souhaiter "un format de coopération internationale" approuvé par les deux belligérants, "dans lequel toutes les parties sont sur un pied d'égalité et où toutes les questions proposées peuvent être discutées équitablement". Cette conférence pourrait se tenir en Suisse.

Mardi, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) avait indiqué sur le réseau social X "prendre note avec un grand intérêt" que la "conférence de haut niveau" sur la paix en Ukraine prévue au Bürgenstock ait fait l'objet de discussions officielles à Pékin entre MM. Scholz et Xi.

Sur la crise ukrainienne, la Chine appelle au dialogue, s'oppose à tout recours à l'arme nucléaire et exhorte au respect de l'intégrité territoriale "de tous les pays" - sous-entendu Ukraine comprise. Mais elle n'a jamais condamné publiquement Moscou pour l'invasion de l'Ukraine et elle appelle régulièrement à prendre en considération les préoccupations de sécurité de la Russie face à l'Otan.

Après l'annonce par la Suisse de l'organisation de la conférence, Moscou avait estimé que des pourparlers sur l'Ukraine en l'absence de la Russie n'avaient "aucun sens".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

Encore une fois, vos choix surprennent votre entourage. Cependant, ne vous souciez pas de cela, affirmez-vous pour démontrer votre valeur.

Les Sujets à la Une

X