Rejoignez-nous

International

Elon Musk amplifie la désinformation sur son réseau social Twitter

Publié

,

le

Depuis son arrivée à la tête de Twitter en octobre dernier, Elon Musk s'est fait écho de nombreuses théories du complot par le biais de son compte personnel. (archives) (© KEYSTONE/AP dpa-Zentralbild POOL/PATRICK PLEUL)

Elon Musk avait promis de faire de Twitter "la source d'information la plus fiable", mais le milliardaire semble plutôt avoir amplifié la voix de propagateurs notoires de désinformation sur la plateforme, selon une analyse réalisée par l'AFP.

Depuis son arrivée à la tête du réseau social en octobre dernier, M. Musk s'est fait écho de nombreuses théories du complot par le biais de son compte personnel, notamment au sujet de la guerre en Ukraine ou encore de l'agression du mari de Nancy Pelosi, l'ancienne cheffe des démocrates au Congrès américain.

La semaine dernière, il a répondu à un internaute qui s'interrogeait sur la "mystérieuse" absence de cas de grippe pendant la pandémie de coronavirus. "Bonne question," a commenté le patron de Twitter, qui a déjà interagi plusieurs fois avec des utilisateurs anti-vaccination ou émettant des doutes sur la sévérité de la crise sanitaire.

Cette réponse fait ainsi partie d'un ensemble d'au moins 40 échanges avec "KanekoaTheGreat", un profil qui partage régulièrement des théories conspirationnistes QAnon avec ses plus de 370.000 abonnés, et dont l'auteur se dit "ressuscité par Elon" dans sa biographie.

Grâce aux données du site PolitiTweet, qui référençait le contenu posté par des personnalités publiques sur Twitter avant que ce dernier n'en limite l'accès, l'AFP a pu analyser des milliers de messages publiés par Elon Musk entre octobre 2022 et mars.

En quelques mois, le milliardaire a partagé un faux article portant le logo du média américain CNN ou encore assuré que la police avait escorté un des assaillants dans le Capitole américain, le 6 janvier 2021 alors que c'était faux. Dernièrement, il a aussi donné de l'ampleur à une publication à caractère discriminatoire blâmant les personnes de la communauté LGBT+ pour certaines fusillades meurtrières, un fléau récurrent aux Etats-Unis.

"On va vite être en manque de +théories conspirationnistes+ qui finissent par être vraies!" s'était-il exclamé en mars. M. Musk répondait à un tweet dénonçant comme des "mensonges" les informations comme quoi le vaccin était une solution efficace et sans danger pour se protéger contre le Covid.

Quelques jours plus tard, le patron de SpaceX tweetait néanmoins que la meilleure manière de combattre la désinformation était en "y répondant par des faits avérés".

Activité inquiétante

L'activité de M. Musk sur Twitter est inquiétante, selon des experts, et pas seulement à cause de son influence.

"Musk a presque 135 millions d'abonnés, il a aussi forcé ses ingénieurs à accroître la visibilité de ses tweets, donc nous devrions nous inquiéter quand il propage de la désinformation", explique à l'AFP Brendan Nyhan, professeur et politologue à l'université de Dartmouth.

"Mais je suis avant tout inquiet de ce que ces tweets révèlent du raisonnement de la personne en charge des décisions d'un réseau social majeur", ajoute-t-il.

Des chercheurs ont établi un lien entre les récents changements instaurés par Elon Musk sur Twitter, comme la certification payante et le rétablissement de certains comptes auparavant bannis de la plateforme -- et la recrudescence de désinformation sur le réseau.

Le site d'analyse des médias NewsGuard a constaté que les comptes qui payent pour leur certification inondent la plateforme de fausses informations.

Elon Musk, lui, en rajoute en attirant encore davantage l'attention sur ces comptes.

Un rapport publié en janvier par l'Institut pour le Dialogue Stratégique, un laboratoire indépendant de lutte contre l'extrémisme basé à Londres, détaille la montée en flèche des échanges entre Musk et des comptes partageant du contenu d'extrême droite depuis son rachat de Twitter - y compris des comptes qui avaient diffusé de la désinformation au sujet des élections américaines.

Parmi les comptes les plus prisés du patron de Twitter: celui d'Ian Miles Cheong, un blogueur d'extrême droite, qui a reçu pas moins de 60 réponses de Musk - d'après une analyse de l'AFP.

"Musk donne de la visibilité aux pires voix sur Twitter," selon Brendan Nyhan, au risque "d'augmenter la portée et l'importance de ces comptes".

Sollicité par l'AFP, le service de presse de Twitter n'a renvoyé par email que la réponse automatique prévue: un emoji en forme d'excrément.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Climat

Les Etats-Unis se préparent à une vague de chaleur écrasante

Publié

le

Il pourrait faire jusqu'à 38 degrés celsius dans le nord-est des Etats-Unis (archives). (© KEYSTONE/AP/David Santiago)

Des régions du centre et de l'est des Etats-Unis d'Amérique se préparent à subir une vague de chaleur étouffante la semaine prochaine. Les températures, qui devraient être anormalement élevées pour un mois de juin, pourraient monter jusqu'à 38 degrés par endroits.

"Les températures vont s'envoler la semaine prochaine du Midwest vers le nord-est" du pays, a prévenu vendredi sur le réseau social X (ex-Twitter) le service météorologique national (NWS). Il s'attend à "plusieurs dizaines de records" de chaleur journaliers.

Cette vague doit commencer dimanche dans le centre puis se propager à travers le Midwest et le nord-est avant mardi. Elle durera presque toute la semaine, selon le NWS. "La chaleur est la principale cause de décès liés aux conditions météorologiques la plupart des années. Prenez-la au sérieux", a mis en garde le service.

Réchauffement climatique

La capitale Washington a d'ores et déjà activé son alerte à "l'urgence chaleur" pour ce vendredi, a indiqué la maire Muriel Bowser. "Des températures extrêmes sont prévues pour la semaine prochaine".

Le mercure pourrait ainsi monter jusqu'à 38 degrés celsius le 23 juin. Plusieurs autres grandes villes seront concernées, de Chicago à New York.

Selon les scientifiques, les canicules à répétition sont un marqueur sans équivoque du réchauffement de la planète et ces vagues de chaleur sont appelées à encore se multiplier, s'allonger et s'intensifier.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Yuliya Efimova autorisée sous statut neutre

Publié

le

Yulia Efimova (ici en 2016 à Rio) est autorisée à participer aux JO de Paris (© KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER)

Yuliya Efimova est devenue la première nageuse russe à bénéficier du statut d'athlète individuel neutre (AIN) pour les JO de Paris. L'intéressée estime néanmoins qu'elle aura du mal à se qualifier.

La brasseuse, sextuple champion du monde et triple médaillée olympique à Londres 2012 (200 m, bronze) et Rio 2016 (100 et 200 m, argent), a reçu le statut de nageuse neutre pour Paris vendredi de la part de l'instance dirigeante de la natation, World Aquatics.

Le CIO autorise à titre individuel les sportifs russes et bélarusses à participer sous bannière neutre aux Jeux, aux conditions de ne pas avoir ouvertement soutenu l'offensive lancée en Ukraine par la Russie en février 2022 et de ne pas être membre d'un club lié aux forces de sécurité.

Efimova, 32 ans, a toutefois déclaré à la chaîne russe Match TV.Ru qu'elle aurait du mal à respecter la date limite de qualification pour les Jeux olympiques, fixée au 23 juin. N'ayant pas de visa pour l'Europe, elle ne peut pas participer à des épreuves où elle aurait pu se qualifier.

"Ils m'ont donné (le statut neutre) aujourd'hui mais c'est un gros problème de ne pas avoir assez de temps pour les qualifications internationales. Les compétitions se terminent toutes le 23 juin - soit elles ont eu lieu, soit elles auront lieu la semaine prochaine", a-t-elle souligné.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Doublé de Messi avec l'Argentine

Publié

le

Messi a signé un doublé face au Guatemala (© KEYSTONE/EPA/SHAWN THEW)

Lionel Messi a inscrit un doublé lors du succès 4-1 de l'Argentine face au Guatemala vendredi dans le Maryland. Il s'agissait du dernier match de préparation de l'Albiceleste avant la Copa America.

Après l'ouverture du score surprise du Guatemala avec un but contre son camp de Lisandro Martinez (4e), Messi a rapidement égalisé (12e) en profitant d'une erreur du gardien adverse, avant de clore la marque à la 77e minute. Entretemps, Lautaro Martinez avait donné l'avantage aux champions du monde 2022 (39e sur penalty, puis 66e).

L'Argentine entamera la défense de son titre de champion de la Copa America jeudi prochain contre le Canada à Atlanta. Cette édition disputée aux Etats-Unis a été élargie à l'Amérique du nord, à l'Amérique centrale et aux Caraïbes (Concacaf).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Aberg en tête après le 2e tour, Woods manque le cut

Publié

le

Ludvig Aberg pointe en tête de l'US Open après 2 tours (© KEYSTONE/AP/George Walker IV)

Ludvig Aberg pointe seul en tête de l'US Open à l'issue du 2e tour. La légende Tiger Woods n'a pour sa part pas franchi le cut vendredi à Pinehurst en Caroline du Nord.

Ludvig Aberg confirme son arrivée tonitruante dans le monde professionnel à 24 ans, après sa 2e place au Masters. Une carte de 69 (1 sous le par) lui a permis de capitaliser sur son excellente première journée jeudi (66) pour se retrouver seul à -5 sous le par.

"J'ai très bien tapé la balle. C'était évidemment un parcours très difficile. Mais j'ai l'impression d'avoir su rester discipliné, très patient, en essayant de viser les zones que je ciblais", a déclaré le jeune Suédois.

McIlroy en embuscade

Un coup derrière Aberg, les Américains Bryson DeChambeau et Patrick Cantlay, ainsi que le Belge Thomas Detry partagent la 2e place. Le Nord-Irlandais Rory McIlroy, no 3 mondial vainqueur du tournoi en 2011 et co-leader jeudi soir, reste en embuscade à deux coups, à égalité avec le Français Matthieu Pavon et l'Américain Tony Finau.

Bien plus loin au classement, Tiger Woods (carte de 73, +7 total) a de nouveau échoué à passer le cut d'un Majeur, après le PGA Championship en mai et une 60e place au Masters en avril. L'homme aux 15 titres majeurs est revenu en janvier après une opération à une cheville en avril 2023, sans parvenir à retrouver un bon niveau.

"Une corvée"

Le no 1 mondial Scottie Scheffler, vainqueur du Masters et quasi invincible cette saison, a lui étalé sa frustration lors d'une journée achevée avec une carte de 74, pour un score total de +5 à 10 coups de la tête qui lui permet tout juste de franchir le cut avant les deux derniers tours ce week-end.

"Ca a été une corvée. Je suis fier de la façon dont je me suis battu. Je n'arrivais juste pas à faire tomber les putts", a lâché Scheffler, auteur d'une carte sans birdie rarissime pour lui, dans une journée où il a lancé plusieurs fois ses clubs de rage.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Vous naviguez au milieu de certaines ambiguïtés émotionnelles, il est essentiel de ne pas prendre de résolutions trop draconiennes en ce moment.

Les Sujets à la Une

X