Rejoignez-nous

Football

Equipe de Suisse: Petkovic s'en va à Bordeaux

Publié

,

le

Vladimir Petkovic veut relever un nouveau défi (© KEYSTONE/AP/Kirill Kudryavtsev)

Vladimir Petkovic (57 ans) quitte son poste de sélectionneur de l'équipe de Suisse, a confirmé l'ASF. Il s'est engagé pour trois ans avec les Girondins de Bordeaux,

Petkovic était encore sous contrat jusqu'à fin 2022 avec l'Association suisse de football (ASF). Celle-ci a donc accepté de le libérer avant l'échéance. Les deux parties ont convenu de ne pas dévoiler les modalités de l'accord.

L'ASF et le club français, qui vient de changer de propriétaire, ont officialisé le transfert en soirée. Le quotidien L'Equipe avait annoncé l'information en fin d'après-midi.

Sept années merveilleuses

"Je tiens à remercier les responsables de l’ASF d'avoir accédé à mon souhait et de m'avoir laissé partir pour un nouveau défi", a déclaré Petkovic. "Ce furent sept années merveilleuses que je n'oublierai jamais. Je tiens également à remercier tous ceux qui m'ont soutenu et accompagné pendant cette période afin de rendre ces succès possibles pour notre pays", a-t-il encore dit.

Le technicien était en poste depuis le 1er juillet 2014. Il a mené la sélection à l'Euro 2016 (8es de finale), à la Coupe du monde 2018 (8es de finale) et à l'Euro 2021 (quarts de finale), avec l'exploit d'éliminer la France championne du monde en 8es de finale.

Devant Rappan

Le natif de Sarajevo est le sélectionneur qui a dirigé l'équipe de Suisse le plus souvent, avec 78 rencontres (42 victoires, 15 nuls, 21 défaites), soit une de plus que Karl Rappan. Ce dernier avait été en poste à quatre reprises entre 1937 et 1963.

Le directeur de l'équipe nationale, Pierluigi Tami, regrette le départ anticipé de Petkovic. "Je peux comprendre Vlado, mais je suis déçu que nous devions mettre fin prématurément à notre coopération fructueuse. C'est avec le coeur lourd que nous devons le laisser partir. Je lui souhaite le meilleur dans son nouveau défi", a commenté le Tessinois.

Pour sa part, le président de l'ASF Dominique Blanc a dit: "Nous sommes tristes que Vladimir Petkovic nous quitte, mais nous sommes très reconnaissants à Vlado pour les sept années extrêmement bonnes et réussies qu'il nous a données en tant qu'entraîneur national."

Retour au football de club

Cette arrivée en Ligue 1 constitue un retour au football de club pour Petkovic. Son dernier poste avant la Suisse l'avait mené à la Lazio Rome de juin 2012 à décembre 2013. Dans la capitale, il avait gagné la Coupe d'Italie. Plus tôt, il avait dirigé Lugano, Bellinzone, Young Boys, Samsunspor et Sion. Sa mission en Valais avait cependant été brève, soit juste quatre matches.

A Bordeaux, Petkovic va remplacer Jean-Louis Gasset sur le banc des Girondins. "Il a le profil parfait pour s'inscrire dans le projet long terme avec le club. Recruter un tel coach avec une telle aura et un tel CV, c'est aussi la preuve de notre ambition pour cette saison", a réagi Gérard Lopez, propriétaire des Girondins.

Le technicien arrive dans un club qui a connu récemment de nombreux déboires et qui a échappé in extremis à une relégation administrative sur le tapis vert en raison de gros problèmes financiers. L'homme d'affaires hispano-luxembourgeois Gérard Lopez en est devenu propriétaire cet été.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Djibril Sow s'est cassé un pied: il ne jouera plus cette saison

Publié

le

Une première saison pas inoubliable pour Sow en Espagne (© KEYSTONE/EPA EFE/JOSE MANUEL VIDAL)

Coup dur pour Djibril Sow (27 ans): l'international suisse du FC Séville s'est cassé un pied. Il doit mettre un terme à sa saison et manquera donc aussi l'Euro en Allemagne.

"Moment difficile d'accepter que la saison est terminée pour moi et que je ne peux pas aider l'équipe lors des derniers matches", a-t-il publié sur son compte Instagram. Sow, dont la première saison en Liga n'a pas été facile, a pour objectif "de récupérer complètement et de revenir au meilleur de ma forme", a-t-il ajouté.

Cette saison, Djibril Sow a fait 24 apparitions en championnat avec son club qui n'occupe que le 14e rang de la Liga. Il a marqué un but et donné une passe décisive.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

L'entrepreneur et mécène Hansjörg Wyss citoyen d'honneur de Berne

Publié

le

Hansjörg Wyss, dans le cadre d'un consortium, a notamment racheté le club de football de Chelsea, en 2022. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

L'entrepreneur, mécène et scientifique Hansjörg Wyss (88 ans) est fait citoyen d'honneur de la Ville de Berne, dont il est originaire. L'exécutif municipal l'honore pour sa contribution en faveur de la culture, des sciences et pour son activité de philanthrope.

Bien qu'il ait rapidement émigré à l'étranger, M. Wyss est toujours resté étroitement lié à la ville de Berne, écrit jeudi le conseil municipal. La cérémonie officielle en son honneur aura lieu le 23 mai à l'Hôtel de Ville.

Hansjörg Wyss, après des études à Harvard, a fait fortune en vendant les parts de sa société de techniques médicales Synthes. Il a régulièrement investi son argent au service de la société. Ce milliardaire d'origine modeste est notamment à l'origine de la Fondation pour l'art contemporain au Musée des Beaux-Arts de Berne. Il s'engage actuellement pour l'agrandissement de ce musée. La cause écologique lui tient aussi à coeur.

En avril 2022, un consortium autour de Hansjörg Wyss et de l'Américain Tom Boehly a racheté à Roman Abramovitch le prestigieux club de football londonien de Chelsea, pour 5,2 milliards de dollars.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le PSG et le Borussia Dortmund battus

Publié

le

Gianluigi Donnarumma coupable sur 2 des 3 buts catalans... (© KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT)

Paris n’y arrive toujours pas ! Battu 3-2 au Parc des Princes par le FC Barcelone, le PSG risque bien de connaître mardi prochain en Catalogne une désillusion de plus en Ligue des Champions.

Trahi à la fois par un collectif toujours aussi déficient et par des erreurs individuelles, notamment celles d’un Gianluigi Donnarumma coupable sur deux des trois buts adverses, le PSG est condamné presque à un impossible exploit au match retour. Sept ans après la remontada, l’histoire risque bien de s’écrire toujours aussi tristement pour les Parisiens.

Même s’il n’a pas fait tout juste et si un ancien de la maison en la personne d’Ousmane Dembélé a bien failli le battre à lui tout seul, le FC Barcelone mérite sa victoire dans ce match aller. Avec un joueur de 17 ans – Pau Cubarsi – titularisé en défense centrale et un autre de 16 ans – Lamine Yamal – aligné en attaque, la composition du onze de base de Xavi fut presque un défi contre tous les standards. Mais il a maîtrisé en grande partie cette rencontre avant que le coaching de l’entraîneur ne s’avère décisif avec les introductions de Pedri, passeur sur le 2-2 de Rafinha, et d’Andreas Christensen, auteur du 3-2 aur un corner qui a vu Donnarumma resté pétrifié sur sa ligne comme un junior apeuré.

Funeste erreur de Gregor Kobel

Au Mertopolitano de Madrid, Gregor Kobel a, comme l'Italien, traversé l’une des pires soirées de sa carrière. Le portier zurichois endosse, en effet, une très grande part de responsabilité dans la défaite du 2-1 du Borussia Dortmund face à un Atlético Madrid plus clinique que jamais. Son erreur à la relance de la 4e minute qui a amené l’ouverture du score de Rodrigo De Paul est impardonnable.

Mené trop tôt au score en raison du péché de gourmandise de son gardien, le Borussia Dortmund a livré un match qui fut celui de toutes les frustrations jusqu'à la réussite de Sebastian Haller à la 81e. Une erreur cette fois de son Champion du monde Mats Hummels sur le 2-0 de Lino le plaçait dans une situation désespérée. Mais sorti du banc à l'heure de jeu, Haller inscrivait le but del l'espoir qui laisse aux Allemands une chance de se qualifier mardi prochain. Et à Gregor Kobel de se racheter...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Marco Schällibaum nouvel entraîneur des Grasshoppers

Publié

le

Marco Schällibaum doit sauver son club de coeur de la relégation. (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

La mission de sauver les Grasshoppers revient au soldat Marco Schällibaum. Ancien joueur du club, le Zurichois succède à Bruno Berner, limogé mardi au surlendemain d’une défaite 3-2 à Yverdon.

Après son renvoi bien inattendu à Yverdon l’automne dernier, Marco Schällibaum rebondit aux Grasshoppers qu’il dirigera pour la première fois. "Avec son expérience, sa personnalité et son rayonnement, Marco Schällibaum remettra l’équipe sur les bons rails, indique le directeur sportif Stephan Schwarz. Je suis convaincu que l’équipe va se maintenir."

Les nouveaux dirigeants des Grasshoppers ont fait le choix de la sagesse avec l’engagement d’un enfant du club. Comme joueur, Marco Schällibaum avait remporté trois titres et une Coupe de Suisse avec les Grasshoppers. A 62 ans, il peut croire que ce retour aux sources lui permettra en quelque sorte de boucler la boucle. "Nous sommes devant un immense défi", rappelle toutefois le nouvel homme fort des Grasshoppers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Lion

Sensibilité et nervosité en alternance vous exposent à d’importantes chutes d'énergie. Prenez le temps de de vous occuper de votre petite personne !

Les Sujets à la Une

X