Rejoignez-nous

Football

"L'Equipe" annonce Vladimir Petkovic à Bordeaux

Publié

,

le

Vladimir Petkovic courtisé de plus en plus par Bordeaux. (© KEYSTONE/AP/Dmitri Lovetsky)

La Suisse est en passe de perdre le plus grand sélectionneur de son histoire. Selon "L'Equipe", Vladimir Petkovic s'apprête, en effet, à rejoindre Bordeaux.

Selon le quotidien sportif, le Tessinois "souhaite rejoindre les Girondins" et les "négociations menées avec l'Association Suisse de Football (ASF) ne sont pas simples". Elles ont connu une première phase dimanche avec une démarche officielle de la part des dirigeants bordelais auprès de l'ASF. Ils ont manifesté leur intérêt pour la venue de Vladimir Petkovic qui est sous contrat avec l'ASF jusqu'à la fin du tour préliminaire de la Coupe du monde 2022. L'ASF précise que "son contrat sera prolongé automatiquement au 31 décembre 2022 en cas de qualification et qu'elle n'a pas d'autres déclarations à faire pour le moment". Mais selon Vinicio Fioranelli, son agent, Vladimir Petkovic et les Girondins ont déjà finalisé un accord qui porte sur trois ans.

Ce choix d'abandonner l'équipe de Suisse qu'il a conduit en quart de finale à l'Euro après avoir éliminé la France est, pour le moins, étonnant. Bordeaux a, en effet, failli être rétrogradé sur le tapis vert en raison de ses problèmes financiers avant d'être repris par l'homme d'affaires Gérard Lopez qui prend le pari de financer les clubs par un endettement massif.

S'il rejoint Bordeaux, Vladimir Petkovic (57 ans) devra composer avec un effectif qui sera amputé de ses gros salaires, dont Loris Benito. Les émoluments de l'Argovien, qui a rejoint Bordeaux il y a deux ans, ne collent plus à la nouvelle politique du club.

Gérard Lopez avait établi une liste de quatre noms pour succéder à Jean-Louis Gasset dont il ne veut plus. Lucien Favre était en tête de cette liste, mais le Vaudois n'est pas entré en matière. Aujourd'hui, Vladimir Petkovic possède, dans l'esprit du nouveau propriétaire, une belle longueur d'avance sur l'adjoint de Jose Mourinho à la Roma Joao Sacramento et sur l'ancien entraîneur de Reims David Guion.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Football

Sion laisse filer deux points contre Lucerne

Publié

le

Lorik Emini égalise en fin de match sur penalty pour Lucerne. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le FC Sion a, une nouvelle fois, laissé échapper la victoire en fin de match. Contre Lucerne, les Valaisans ont dû se contenter du match nul (1-1) lors de la 7e journée de Super League.

Les hommes de Marco Walker semblaient avoir fait tout juste pour empocher leur troisième succès de l'exercice. Bien sûr, le jeu des Sédunois était encore hésitant, mais quand Guillaume Hoarau a ouvert la marque peu avant la mi-temps après avoir envoyé le ballon sur le poteau d'un coup de tête, l'avantage n'était pas immérité.

En deuxième période, les Valaisans ont paru même dominer dans le jeu. Wesley a possédé la balle de match à la 62e après avoir dupé l'expérimenté Badstuber mais il a buté sur le gardien Vaso Vasic, qui remplaçait l'habituel titulaire, Marius Müller. Deux points se sont envolés quand le jeune Théo Berdayes a commis une incompréhensible faute de bras dans ses seize mètres. Lorik Emini, qui venait d'inquiéter très sérieusement Fayulu d'un tir dangereux juste auparavant, n'a pas manqué cette occasion pour égaliser sur penalty (81e).

Les joueurs de Fabio Celestini n'ont toujours pas remporté le moindre match de championnat cette saison. Ils prennent un point d'avance sur la lanterne rouge, Lausanne.

Au Cornaredo, Lugano, dirigé par Mattia Croci-Torti, a partagé l'enjeu (1-1) avec Grasshopper. Les Tessinois avaient pris l'avantage à la faveur d'un incroyable autogoal concocté par le duo Diani - Margreitter (50e). Le puissant Autrichien se rachetait en arrachant l'égalisation à la 91e minute. Les Luganais bénéficiaient d'une occasion en or sous la forme d'un penalty suite à une faute de main de Schmied à la 95e minute. Las, Olivier Custodio tirait à côté des buts de Moreira !

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Naples et Osimhen volent en tête de la Serie A

Publié

le

Victor Osimhen (à droite) marque but sur but. (© KEYSTONE/EPA/LUCA ZENNARO)

Le leader Naples, emmené par un Victor Osimhen en jambes, auteur d'un doublé sur la pelouse de la Sampdoria (4-0), a poursuivi son sans-faute en championnat avec une cinquième victoire en 5 matches.

Pendant que le Napoli vole en tête, la Lazio Rome continue de se chercher: les Laziali de Maurizio Sarri ont péniblement pris un point sur le terrain du Torino (1-1), à trois jours du derby de la capitale contre la Roma.

Osimhen, dont la première saison napolitaine avait été perturbée par une longue blessure à l'épaule, a inscrit cinq buts en une semaine, entre Serie A et Ligue Europa, soit déjà la moitié de son total de tout son exercice précédent.

D'une reprise en finesse (10e), le Nigérian a montré la voie avant de mettre le but du 3-0, en force cette fois, juste après la pause (50e).

Fabian Ruiz (39e) et Piotr Zielinski (59e), avec des frappes au ras des poteaux, ont aussi participé à cette seconde large victoire de la semaine après le 4-0 infligé lundi à Udinese, également en déplacement.

Avec 15 points, Naples compte deux longueurs d'avance sur l'Inter Milan (2e) et l'AC Milan (3e), et dix sur la Juventus (12e).

La Lazio Rome (7e), elle, avance toujours au ralenti avec un troisième match consécutif sans victoire.

Surpris par une belle équipe du Torino et un but du Croate Marko Pjaca (76e), les joueurs de Sarri ont arraché l'égalisation dans le temps additionnel grâce à un penalty de l'inévitable Ciro Immobile (90+1e), son sixième but de la saison.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Liga: le Real Madrid leader

Publié

le

Benzema célèbre un nouveau but (© KEYSTONE/AP/Manu Fernandez)

Grâce à un triplé de Marco Asensio et à un Karim Benzema encore stratosphérique, le Real Madrid a balayé le promu Majorque 6-1 au Santiago-Bernabeu. Le Real prend ainsi la tête du classement.

Les piliers du Real tiennent toujours debout ! Asensio, né à Majorque et formé au club jusqu'en 2015, a passé trois buts à son ancienne équipe pour sa première titularisation de la saison. Karim Benzema a marqué deux buts et a livré deux passes décisives pour surfer sur la vague de son début de saison canon.

Benzema impressionne

Benzema totalise déjà 8 buts et 7 passes décisives sur les six premiers matches de la saison en Liga, des chiffres supérieurs au Lionel Messi de la saison 2011-2012 (8 buts et 5 passes) et au Cristiano Ronaldo de la saison 2014-2015 (13 buts et 1 passe).

L'efficacité redoutable de "KB9" et la précision d'Asensio, qui n'a célébré aucun de ses buts par respect pour son ancienne formation, ont quelque peu éclipsé la première titularisation d'Eduardo Camavinga. Le prodige français est sorti sous les applaudissements à la 60e, après avoir pris le temps de régaler le public d'un crochet spectaculaire (10e).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

YB une classe au-dessus du LS

Publié

le

La mine basse des joueurs vaudois après la correction reçue de la part d'YB à la Tuilière (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Young Boys a infligé une correction au Lausanne-Sport lors du premier match de la 7e journée de Super League. Le champion s'est imposé 6-1 à la Tuilière.

Que se passe-t-il quand un club champion en titre, tombeur de Manchester United en Ligue des champions, rencontre une formation qui n'a pas gagné un match cette saison et qui a péniblement éliminé Bulle en 16es de finale de la Coupe de Suisse? Eh bien le fort donne une leçon au faible.

Les Bernois ont passé un début de soirée extrêmement plaisant en montrant aux Vaudois tout ce qui leur manquait pour être une vraie force dans ce championnat.

Bons sur le terrain, bons au pressing, bons dans leurs passes, à l'aise techniquement, les joueurs de David Wagner ont fait la loi dans la capitale olympique. Et comme en face les hommes de Borenovic doutent, la sanction s'est matérialisée tout d'abord par deux buts en première mi-temps (27e et 31e). Trop naïfs, les Lausannois n'ont jamais osé regarder YB dans les yeux.

De retour des vestiaires, Fassnacht a enfoncé le clou, puis Siebatcheu a enfilé le 4e à la 62e. Totalement désorganisés, les Vaudois ont encore encaissé deux buts (85e et 88e).

Du côté bleu et blanc, il a fallu attendre la 80e (!) minute pour voir Lausanne tester les réflexes de von Ballmoos. C'est Ouattara qui a expédié une belle frappe du gauche. Rebelote quelques instants plus tard, mais le portier d'YB a encore pu dévier l'envoi. La seule minuscule lueur est finalement venue sur corner et le but de l'honneur signé Amdouni, mais cela reste pauvre pour une formation qui reste collée au fond de la classe avec trois petits points.

Dans l'autre match de la soirée, Bâle est allé chercher un précieux succès 2-0 à St-Gall. L'homme du match fut une fois encore Cabral. Le Brésilien a signé les deux réussites des Rhénans. Il compte dix buts en sept matches de championnat sur les 19 inscrits par les Rotblau...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Samuel Eto'o candidat à la présidence de la fédération

Publié

le

Samuel Eto'o est prêt à postuler à la présidence de la fédération camerounaise. (© KEYSTONE/AP/DMITRY LOVETSKY)

L'ex-international camerounais Samuel Eto'o, 40ans, a annoncé sa candidature à la présidence de la fédération camerounaise de football (Fecafoot).

"J'ai le plaisir et l'honneur de vous annoncer ma candidature à la présidence de la Fédération camerounaise de football", a écrit sur son compte Twitter l'ex-attaquant star de Barcelone passé aussi par l'Inter Milan, Chelsea et le Real Madrid entre autres.

"Après mûre réflexion, j'ai pris cette liberté par amour du Cameroun et par passion pour notre football", a expliqué Eto'o, ajoutant: "il est temps de lancer le chantier de la reconstruction de notre football".

L'annonce de la candidature du jeune retraité du football intervient alors que la Fecafoot est en crise depuis plusieurs mois.

L'actuel président, Seidou Mbombo Njoya, avait été élu en 2018, mais son élection, contestée par plusieurs acteurs de football camerounais, avait été annulée à la mi-janvier par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Malgré tout, il est resté en poste avec pour mission de travailler à l'organisation de nouvelles élections.

Ce maintien en poste a été mal accueilli par une frange d'acteurs sportifs qui avaient alors décidé de nommer un autre président à la tête de la Fecafoot. Celui-ci n'a pas cependant bénéficié du soutien des autorités, de la Confédération africaine de football (CAF) et de la FIFA.

En 2018, Samuel Eto'o avait soutenu la candidature de M. Mbombo Njoya mais il exprime aujourd'hui sa "déception". Les promesses faites il y a trois ans par l'actuel président "me paraissaient digne d'intérêt pour l'avenir de notre pays", s'est-il justifié. "A l'heure du bilan, je n'ai pas de regrets même si les fruits n'ont pas tenu la promesse des fleurs", a-t-il constaté.

L'élection du nouveau président est prévue en décembre.

Le Cameroun accueillera du 9 janvier au 7 février 2022 la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Regardez-y à deux fois avant de vous embarquer dans des opérations financières inconnues… Le domaine spéculatif cache bien des embûches !

Les Sujets à la Une

X