Rejoignez-nous

International

Deux ans de prison pour Aung San Suu Kyi - Des critiques de partout

Publié

,

le

La junte annonce une réduction de peine pour Aung San Suu Kyi. (© KEYSTONE/AP/Markus Schreiber)

Aung San Suu Kyi a été condamnée lundi pour incitation aux troubles publics et violation des règles sanitaires et va devoir passer deux ans en prison. Une première peine qui a suscité de vives inquiétudes de la communauté internationale.

L'ex-cheffe du gouvernement civil, renversée par l'armée en février, a été condamnée à deux ans de prison pour incitation aux troubles publics et à la même peine pour violation des règles sanitaires liées au Covid, soit un total de quatre ans.

Le même jour, alors que les réactions internationales se multipliaient, le chef de la junte a fait savoir dans un communiqué à la télévision que la peine d'Aung San Su Kyi, tout comme celle identique de l'ancien président Win Myint, avait été réduite de quatre à deux ans.

Un porte-parole de la junte, Zaw Min Tun, a dit à l'AFP qu'ils ne seraient pas conduits dans leurs lieux de détention pour le moment mais "devraient faire face à d'autres accusations".

La prix Nobel de la paix, 76 ans, est assignée à résidence depuis le coup d'Etat du 1er février qui a mis un terme brutal à la transition démocratique en cours en Birmanie depuis 2010. Jugée depuis juin, elle est inculpée pour une multitude d'infractions: sédition, corruption, fraude électorale... Et risque de finir ses jours en détention.

Procès politique truqué dénoncé

De nombreux observateurs dénoncent un procès politique dans le but de neutraliser la gagnante des élections de 2015 et de 2020.

La Haute-Commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU, Michelle Bachelet, a déploré "un procès truqué avec une procédure secrète devant une cour contrôlée par les militaires (qui) n'est rien d'autre que politiquement motivée". Elle a souligné que la condamnation "ferme aussi une porte au dialogue politique".

L'Union européenne a dénoncé "un nouveau revers majeur pour la démocratie", le Royaume-Uni une "tentative effroyable (...) d'étouffer l'opposition", les Etats-Unis "un affront à la démocratie et à la justice".

Quant au comité du prix Nobel de la paix, dont Aung San Su Kyi est lauréate 1991, il s'est dit "inquiet" autant pour l'ancienne dirigeante birmane que pour la démocratie en Birmanie.

Contacté par l'agence de presse Keystone-ATS, le Département fédéral des Affaires étrangères a pour sa part indiqué que "la condamnation d'Aung San Suu Kyi, démocratiquement élue, et du président Win Myint par un tribunal militaire au Myanmar est un mépris de l'Etat de droit". Selon Berne, "les prisonniers détenus illégalement doivent être relâchés et la transition démocratique reprise".

Pas de journalistes au procès

Pour Richard Horsey, analyste de l'International Crisis Group, le "pardon" partiel accordé par la junte était "une mise en scène encore davantage que la condamnation elle-même". "C'était une tentative de se montrer magnanime, c'est tombé à plat", a-t-il ajouté.

La condamnation pour incitation est liée à des déclarations publiées par le parti d'Aung San Suu Kyi, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), peu après le coup d'Etat, condamnant la prise de pouvoir par les généraux.

Le chef d'inculpation relatif au Covid est lié aux élections de l'année dernière, que la LND a remportées haut la main, mais les détails ne sont pas connus, la junte ayant imposé le silence sur les procédures judiciaires.

Elle risque des dizaines d'années de prison si elle est reconnue coupable de tous les chefs d'accusation.

Le prochain verdict est attendu pour le 14 décembre, pour une autre infraction à la loi sur les catastrophes naturelles.

Les journalistes n'ont pas le droit d'assister aux débats du tribunal spécial, installé dans la capitale Naypyidaw, et les avocats de Suu Kyi se sont récemment vu interdire de parler aux médias.

"Asphyxier les libertés"

Selon une ONG locale de défense des droits, plus de 1300 personnes ont été tuées et plus de 10'000 ont été arrêtées dans la répression de la dissidence depuis le coup d'État.

La junte birmane cherche à "asphyxier les libertés" en emprisonnant Aung San Suu Kyi, a estimé Amnesty International dans un communiqué.

Ces condamnations "relèvent de la vengeance et d'une démonstration de pouvoir de la part des militaires", a dit l'expert Richard Horsey.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Économie

HSBC cède ses activités au Canada à RBC pour près de 10 milliards

Publié

le

HSBC est sous pression de la part de son principal actionnaire l'assureur chinois Ping An pour séparer ses activités asiatiques et occidentales et se focaliser plus vers l'Asie (archives). (© KEYSTONE/EPA/JEROME FAVRE)

Le géant bancaire britannique HSBC, sous pression pour scinder ses activités occidentales de ses activités asiatiques, a annoncé la vente de ses activités au Canada à Banque royale du Canada (RBC). La transaction se chiffre à près de 10 milliards de francs.

"RBC fera l'acquisition de 100% des actions ordinaires émises de HSBC Canada pour (...) 13,5 milliards de dollars canadiens" (9,5 milliards de francs), a annoncé mardi la banque britannique dans un communiqué, précisant que la transaction devrait être finalisée fin 2023.

HSBC est sous pression de la part de son principal actionnaire l'assureur chinois Ping An pour séparer ses activités asiatiques et occidentales et se focaliser plus vers l'Asie.

"Nous avons décidé de vendre à la suite d'un examen approfondi, qui a évalué la position relative de l'entreprise sur le marché canadien et son adéquation stratégique avec le portefeuille de HSBC", a indiqué le directeur général d'HSBC Noel Quinn, cité dans le communiqué.

Selon HSBC, l'examen approfondi a mis en exergue "la part de marché relativement faible de HSBC Canada", et la banque a conclu, "dans le contexte d'opportunités sur d'autres marchés" que "la meilleure ligne de conduite stratégique" était de vendre HSBC Canada.

La vente "présente une valeur ajoutée importante" et permettra de "libérer des capitaux supplémentaires pour investir dans la croissance de nos activités principales" et verser des redistributions aux actionnaires, a ajouté M. Quinn.

HSBC Canada compte plus de 130 succursales et plus de 780'000 clients de détail.

RBC reprendra en outre les actions préférentielles et la dette subordonnée de HSBC Canada détenues par le groupe pour un total de 2,1 milliards de dollars canadiens (1,5 milliard de dollars américains), a précisé la banque dans son communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

International

Un base-jumper meurt en sautant du viaduc de Millau

Publié

le

La Préfecture avait pourtant émis une interdiction de sauter depuis le viaduc de Millau. (© KEYSTONE/AP AVEYRON REGIONAL COUNCIL/PASCAL LE DOARE)

Un homme de 32 ans est mort mardi matin après avoir sauté depuis le viaduc de Millau (Aveyron) en faisant du base-jump, a-t-on appris auprès des secours.

Les circonstances du décès de cet homme, lors de ce saut de 200 m de haut depuis le viaduc qui surplombe le Tarn, ne sont pas encore connues.

Alertés à 08h30, les pompiers de l'Aveyron n'ont pu que constater sa mort.

La ville de Millau, dans le sud de l'Aveyron, est particulièrement prisée par les amateurs de sports extrêmes, malgré une interdiction de sauter en parachute depuis le viaduc émise par la préfecture en mai 2022.

Le base-jump est un sport à sensations consistant à sauter dans le vide depuis une plateforme (pont, immeuble, falaise, etc.) avant d'ouvrir son parachute.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / afp

Continuer la lecture

Football

Benzema à La Réunion, son cas "n'occupe pas l'esprit" de Deschamps

Publié

le

Karim Benzema est en vacances à la Réunion. (© KEYSTONE/AP/Christophe Ena)

La situation de Karim Benzema, arrivé mardi sur l'île de La Réunion, ne fait pas partie "des choses qui occupent mon esprit", a balayé le sélectionneur Didier Deschamps.

Le coach français préfère s'"occuper des 24 joueurs qui sont là" au Mondial avec l'équipe de France.

Forfait pour la Coupe du monde après une blessure au Qatar contractée à la veille du match d'ouverture, Benzema est arrivé mardi matin vers 09h20 (06h20 à Paris) à La Réunion, selon un correspondant de l'AFP, au lendemain de rumeurs en Espagne sur un possible retour anticipé du joueur à l'entraînement du Real Madrid.

Le Ballon d'Or 2022, en visite privée, doit séjourner une semaine dans l'océan Indien, a-t-on appris auprès d'un proche du joueur. Il est arrivé à l'aéroport international Roland-Garros à Sainte-Marie sans faire de déclaration. En tenue décontractée et casquette rouge, il s'est directement engouffré dans un SUV.

Interrogé sur le cas du Madrilène, toujours présent administrativement dans la liste officielle des Bleus à la Coupe du monde, Didier Deschamps a évacué la question. "Vous cherchez des trucs là...", a-t-il répondu en conférence de presse avant Tunisie-France, mercredi en clôture du premier tour. "Ce ne sont pas des choses qui occupent mon esprit, je ne sais pas qui dit quoi, où, comment".

Une médaille pour lui

"J'ai échangé avec Karim après son départ, vous savez sa situation et le délai pour qu'il se rétablisse. Je m'occupe des 24 joueurs qui sont là. Je vous laisse ça si vous voulez en parler, débattre, imaginer. Je ne vais pas commenter des trucs qui ne concernent pas notre quotidien", a-t-il ajouté.

Benzema a déclaré forfait le 19 novembre, après avoir été victime d'une blessure à une cuisse à l'entraînement. Son délai de convalescence avait été évalué à trois semaines par la Fédération française.

Non remplacé par Deschamps, le Madrilène figure encore dans la liste officielle des Bleus au Mondial. Lors des deux premiers matches, son nom était bien présent sur la feuille de match, avec la mention "absent".

Sollicitée par l'AFP, la FIFA a précisé qu'en cas de sacre, elle décernerait une médaille à chaque joueur et que Benzema "aurait droit" à l'une d'elles, mais que la décision de le considérer comme champion du monde revenait en dernier ressort à la sélection française.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

L'écoulement des eaux largement inférieur à la normale en 2021

Publié

le

Plusieurs cours d'eau du continent américain ont été très affectés par la sécheresse l'année dernière, comme ici le Rio Paraguay (archives). (© KEYSTONE/AP/JORGE SAENZ)

L'écoulement fluvial dans le monde a été confronté à des problèmes en 2021 en raison du changement climatique et d'un épisode La Niña. Les étendues où il était inférieur à la normale étaient deux fois plus nombreuses que celles où il était plus important, selon l'ONU.

Dans son premier rapport sur les ressources en eau dans le monde publié mardi à Genève, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) relève que plusieurs cours d'eau du continent américain ont été très affectés l'année dernière. L'impact a aussi été observé dans certains territoires en Afrique, en Russie et en Asie centrale.

En revanche, le débit était plus important que la normale dans d'autres cours d'eau américains, d'Afrique australe ou d'une partie de l'Asie. Environ un tiers étaient alignés avec la moyenne des trois dernières décennies.

L'OMM dénonce le manque de données hydrologiques accessibles et vérifiables. Elle rappelle que 3,6 milliards de personnes ont un accès insuffisant à l'eau au moins une fois par an. Ce nombre devrait dépasser 5 milliards d'ici 2050.

Sécheresses plus intenses

"Les effets du changement climatique sont souvent ressentis à travers l'eau", fait remarquer le secrétaire général Petteri Taalas. Les sécheresses sont plus intenses et plus fréquentes, les inondations plus extrêmes, les précipitations saisonnières plus irrégulières et le recul des glaciers s'accélère. Au total, 74% des désastres sont liés à l'eau.

Cette ressource a été associée il y a quelques semaines pour la première fois dans l'accord de la COP sur le climat. En 2021, le stockage des eaux terrestres était aussi inférieur à la normale dans de nombreuses régions du monde. En revanche, plusieurs territoires africains et le Nord de l'Amazonie ont pu voir une anomalie positive.

Dans certaines régions, la situation est exacerbée par la surexploitation des eaux souterraines pour l'irrigation. Le recul des neiges et des glaces a également eu des répercussions sur le continent américain et en Asie. Les modifications des ressources en eau de la cryosphère nuisent à la sécurité alimentaire, à la santé ou encore au maintien des écosystèmes, a également ajouté l'OMM.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Économie

Gianluca Ferrero recommandé comme président de la Juventus

Publié

le

Si la Juventus ne se débrouille pas trop mal sur le terrain - troisième de Serie A -, c'est plus agité en coulisses. (© KEYSTONE/EPA/ALESSANDRO DI MARCO)

Gianluca Ferrero, un homme d'affaires de 59 ans, a été recommandé comme nouveau président de la Juventus Turin, a annoncé l'actionnaire principal du club italien.

Il s'est exprimé au lendemain de la démission de l'ensemble des membres du conseil d'administration.

"Exor (la holding contrôlant la formation turinoise, NDLR) annonce qu'il recommandera Gianluca Ferrero au poste de président de la Juventus", club mythique du championnat italien, a indiqué la société détenue par la famille Agnelli dans un communiqué.

Cette annonce intervient moins de 24 heures après la démission en bloc du conseil d'administration de la "Vieille Dame", avec à sa tête Andrea Agnelli, alors que le club turinois est plongé dans des problèmes sportifs, financiers et judiciaires.

Exor, qui détient 63,8% du capital de la Juventus, assure que Ferrero possède "une expérience significative et les compétences techniques requises" pour diriger la Juve, qualités auxquelles s'ajoute sa "passion pour le club bianconero", ce qui fait de lui "la personne la plus qualifiée pour remplir ce rôle".

Fausses informations comptables ?

Conseil en entreprise, commissaire aux comptes et membre du conseil d'administration de plusieurs sociétés, Ferrero doit prendre le relais à un moment plus que délicat.

Le CA sortant avait demandé un avis juridique indépendant sur une enquête en cours menée depuis plus d'un an par les procureurs de Turin sur des allégations de fausse comptabilité et d'irrégularités dans le transfert et le prêt de joueurs.

Les procureurs enquêtent sur la possibilité que la Juve, qui est cotée à la bourse italienne, ait présenté de fausses informations comptables aux investisseurs et produit des factures pour des transactions inexistantes au cours de cette période.

Le club a indiqué lundi que le conseil d'administration sortant avait estimé qu'il était "dans le meilleur intérêt social de recommander que la Juventus se dote d'un nouveau conseil d'administration pour traiter ces questions".

Mardi matin, le titre du club plongeait de près de 5% à la Bourse de Milan, après avoir perdu plus de 7% peu après l'ouverture, dans un marché en hausse de 0,23%.

La prochaine assemblée générale du club turinois est programmée le 18 janvier prochain.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X