Rejoignez-nous

International

La présidente de Harvard vivement critiquée après une audition

Publié

,

le

La présidente de Harvard Claudine Gay et deux autres présidentes d'université ont été auditionnées mardi. (© KEYSTONE/EPA/WILL OLIVER)

La présidente de la prestigieuse université américaine de Harvard, Claudine Gay, s'est retrouvée mercredi sous le feu des critiques. Elle fait face à des appels à sa démission après une audition parlementaire consacrée à l'antisémitisme sur les campus universitaires.

Ce n'est pas la première fois que Mme Gay et son établissement sont au centre d'une controverse: le conflit entre Israël et le Hamas déchaîne les passions dans plusieurs des universités les plus renommées des Etats-Unis, et Harvard en particulier a été sommée par des donateurs de condamner clairement des groupes d'étudiants pro-palestiniens.

Mardi, Mme Gay et deux autres présidentes d'université ont été auditionnées à ce sujet par une commission parlementaire dont l'objectif affiché était de leur "faire rendre des comptes" après "d'innombrables manifestations antisémites".

L'élue républicaine Elise Stefanik a assimilé les appels de la part de certains étudiants à l'"intifada" - terme arabe signifiant "soulèvement" et renvoyant notamment à la première révolte palestinienne de 1987 contre l'occupant israélien - à une exhortation à un "génocide contre les juifs en Israël et dans le monde". Elle a exigé de Mme Gay qu'elle dise si ce type de slogan était contraire au code de conduite de Harvard.

"Réponses hésitantes"

"Nous souscrivons à un engagement en faveur de la liberté d'expression, même d'opinions répréhensibles, insultantes, haineuses", a répondu Mme Gay. "Quand le discours se transforme en comportement qui viole nos politiques, y compris contre le harcèlement ou l'intimidation, nous prenons des mesures".

Un argumentaire qui n'a pas été du goût de Mme Stefanik, qui a réclamé que Mme Gay démissionne "immédiatement". Yad Vashem, le mémorial de la Shoah en Israël, s'est dit de son côté "consterné que des dirigeants d'institutions académiques d'élite utilisent une contextualisation trompeuse pour minimiser et excuser les appels au génocide des juifs".

"Toute université, institution ou société qui peut 'contextualiser' et excuser des appels au génocide est vouée à l'échec", a déclaré son président Dani Dayan dans un communiqué. Le sénateur républicain Ted Cruz a lui estimé sur X que la réponse de la présidente de Harvard était "honteuse", tandis que le professeur de droit Laurence Tribe a regretté "les réponses hésitantes, stéréotypées et bizarrement évasives de Claudine Gay".

Propos précisés

L'éditorialiste et chercheur Shadi Hamid a lui aussi jugé la réponse de Mme Gay "gênante", mais "parce qu'elle a accepté le postulat de Stefanik selon lequel dire 'intifada' équivaut à appeler au génocide, ce qui est ridicule". Mme Gay a été contrainte mercredi de préciser ses propos dans un court communiqué.

"Certains ont confondu le droit à la libre expression avec l'idée que Harvard cautionnerait les appels à la violence contre les étudiants juifs. Je veux être claire: les appels à la violence ou au génocide contre la communauté juive, ou tout autre groupe ethnique ou religieux, sont ignobles", a-t-elle dit. Ces appels "n'ont pas leur place à Harvard et ceux qui menacent nos étudiants juifs devront rendre des comptes", a-t-elle affirmé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Gaza: le président brésilien persiste à accuser Israël de génocide

Publié

le

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a utilisé à plusieurs reprises le terme de "génocide". (© KEYSTONE/EPA/Andre Coelho)

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a persisté vendredi à accuser Israël de "génocide" envers les Palestiniens à Gaza. Il a récemment déclenché une crise diplomatique en comparant l'offensive israélienne contre le Hamas à la Shoah.

"Ce que l'Etat d'Israël est en train de faire, ce n'est pas une guerre, c'est un génocide, car il est en train de tuer des femmes et des enfants", a lancé Lula lors d'une cérémonie à Rio de Janeiro. Il a été déclaré lundi "persona non grata" par Israël pour avoir tenu ces mêmes propos.

Le dirigeant brésilien, qui réagissait pour la première fois depuis la polémique lancée par sa comparaison de l'offensive israélienne à la Shoah, a maintenu sa position, soulignant à plusieurs reprises le terme de "génocide".

"C'est un génocide. Ce sont des milliers d'enfants morts et des milliers de disparus. Ce ne sont pas des soldats qui meurent, ce sont des femmes et des enfants à l'hôpital. Si cela n'est pas un génocide, je ne sais pas ce qu'est un génocide", a martelé Lula.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le soutien de la France à l'Ukraine ne "faiblira pas", lance Macron

Publié

le

Après deux ans de guerre, la situation est "extrêmement difficile" pour l'armée ukrainienne sur le front est, selon Kiev (archives). (© KEYSTONE/AP 10th Mountain Assault Brigade "Edelweiss"/SHANDYBA MYKY)

Le président français Emmanuel Macron a averti samedi son homologue russe Vladimir Poutine que le soutien de la France auprès de l'Ukraine ne "faiblira pas". Il ne faut "pas compter" sur une "lassitude des Européens", a-t-il lancé.

"Deux ans de guerre. Frappée et meurtrie, mais toujours debout. L'Ukraine se bat pour elle, pour ses idéaux, pour notre Europe. Notre engagement à ses côtés ne faiblira pas", a écrit M. Macron, dans un message posté par l'Elysée sur le réseau social X (ex-Twitter) à l'occasion du deuxième anniversaire de l'invasion russe.

"La Russie du président Poutine ne doit pas compter sur une quelconque lassitude des Européens", prévient également la présidence française dans un communiqué sur X.

"L'issue de cette guerre sera décisive pour les intérêts, les valeurs et la sécurité européenne. La France est et restera aux côtés de l'Ukraine et du peuple ukrainien", ajoute encore le communiqué de l'Elysée.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

La sonde lunaire américaine a probablement aluni sur le côté

Publié

le

Selon Steve Altemus, Odysseus s'est "pris le pied sur la surface de la Lune et l'alunisseur s'est renversé" sur le côté en s'appuyant sur un rocher. (© KEYSTONE/AP)

Intuitive Machines, la première société privée à avoir réussi à alunir, a annoncé vendredi que sa sonde était probablement allongée sur un côté. "Nous pensons" qu'Odysseus s'est "pris le pied sur la surface de la Lune et que l'alunisseur s'est renversé".

La sonde Odysseus de l'entreprise américaine s'est posée sur la Lune vendredi à 00h23 (heure en Suisse), au terme d'une descente finale pleine de rebondissements, après une défaillance de son système de navigation et une communication compliquée juste après l'alunissage.

A l'aide d'une maquette de la sonde, Steve Altemus, le directeur et le co-fondateur d'Intuitive Machines a montré lors d'une conférence de presse l'appareil sur un côté, mais avec sa partie supérieure probablement appuyée sur "une roche", lui permettant d'être partiellement "surélevée", selon les analyses.

La société, fondée en 2013 et basée à Houston, au Texas, avait déclaré jeudi soir que l'appareil avait atterri "debout", mais ces données étaient erronées, a-t-il ajouté.

L'alunisseur peut malgré tout produire de l'énergie grâce à ses panneaux solaires et donc fonctionner, a-t-il dit. Des photographies sont attendues "ce week-end", qui devraient confirmer la position d'Odysseus.

Une première depuis plus de 50 ans

Cette sonde est le premier appareil américain à avoir atterri sur la Lune depuis plus de 50 ans. L'appareil transporte notamment des instruments scientifiques de la NASA, qui souhaite explorer le pôle Sud de la Lune avant d'y envoyer ses astronautes dans le cadre de ses missions Artémis.

Outre les images prises par Odysseus lui-même, un petit engin équipé de caméras et appelé EagleCam, développé par l'université d'aéronautique Embry-Riddle, devait être éjecté de l'alunisseur au dernier moment pour capturer de l'extérieur l'atterrissage.

Malheureusement, à cause des complications rencontrées durant cette phase, le déploiement d'EagleCam a été reporté, a déclaré l'université vendredi. Celui-ci est désormais prévu durant la mission au sol, ce qui permettrait malgré tout d'obtenir une vue externe de l'alunisseur.

Intuitive Machines a d'ores et déjà reçu des félicitations du monde entier, y compris de sociétés concurrentes ayant elles-mêmes tenté la manoeuvre récemment, sans succès: la start-up japonaise ispace, qui s'était écrasée sur la Lune l'année dernière, et la société américaine Astrobotic, qui n'était pas parvenue à atteindre l'astre en janvier.

Solution de secours

L'alunissage marque également une réussite pour la NASA, qui avait passé un contrat à 118 millions de dollars avec Intuitive Machines pour qu'elle transporte six instruments scientifiques lors de cette mission, nommée IM-1.

L'un d'entre eux a d'ailleurs vraisemblablement sauvé le voyage. Le système de navigation de l'alunisseur n'ayant pas fonctionné comme prévu, l'entreprise a dû improviser. Durant un tour de Lune supplémentaire ajouté juste avant la descente tant redoutée, des employés ont programmé in extremis un système de lasers de la NASA pour qu'il guide l'alunisseur.

Ce système, qui a pour but d'améliorer la précision des atterrissages, devait être activé pour la première fois dans l'espace durant cette mission, lors d'un test. Mais il a finalement été utilisé avec succès comme système de navigation principal.

Odysseus doit désormais fonctionner durant sept jours environ, avant que la nuit ne s'installe sur le pôle Sud lunaire.

Economie lunaire

Cette mission est la première pour Intuitive Machines, mais la deuxième du nouveau programme de livraisons lunaires de la NASA, nommé CLPS. Une première mission, celle d'Astrobotic, avait échoué le mois dernier.

Au lieu d'envoyer des instruments scientifiques sur la Lune à l'aide de véhicules lui appartenant, l'agence spatiale publique américaine a décidé de commander ce service à des entreprises privées.

Cette stratégie doit lui permettre de faire le voyage plus souvent et pour moins cher, mais aussi de stimuler le développement d'une économie lunaire, capable de soutenir une présence humaine durable sur la Lune, ce qui est l'un des buts du programme Artémis de la NASA.

Au total, quatre missions lunaires américaines supplémentaires sont officiellement prévues cette année dans le cadre du programme CLPS, dont deux autres d'Intuitive Machines.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Serie A: Bologne dans le top 4 avec un but de Freuler

Publié

le

Remo Freuler célèbre son but (© KEYSTONE/AP/Massimo Paolone)

Remo Freuler a signé sa première réussite de l'exercice en Serie A. L'international suisse a marqué le 2-0 lors du succès de Bologne contre Hellas Vérone lors de la 26e journée.

Ce cinquième succès consécutif en championnat permet à Bologne d'occuper le quatrième rang provisoire du classement. Le club dans lequel évoluent aussi Dan Ndoye (remplacé à la 82e) et Michel Aebischer (entré à la 82e pour relayer Freuler) peut vraiment rêver à un top 4 synonyme de Ligue des champions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Vous êtes en forme, en tout cas pour une majorité d'entre vous. Par ailleurs, La Pleine Lune en Vierge ne peut qu’être favorable à vos plans familiaux.

Les Sujets à la Une

X