Rejoignez-nous

International

Le ministre américain de la Défense hospitalisé en soins intensifs

Publié

,

le

Le ministre de la Défense américain Lloyd Austin, a qui un cancer de la prostate a été diagnostiqué, aurait été hospitalisé pour un problème à la vessie. (© KEYSTONE/AP/MAYA ALLERUZZO)

Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a été admis en unité de "soins intensifs" après une nouvelle hospitalisation pour un problème de vessie, a annoncé le Pentagone dimanche soir.

Lloyd Austin, dont plusieurs hospitalisations gardées secrètes pour un cancer de la prostate, ont suscité la controverse, avait été admis plus tôt dans la journée à l'hôpital pour "un problème urgent de la vessie", avant de déléguer ses fonctions à son adjointe.

"Ce soir, après une série de tests et d'évaluations, le secrétaire a été admis dans l'unité de soins intensifs du Centre médical militaire national Walter Reed pour des soins de support et une étroite surveillance", a indiqué le Pentagone dans un communiqué.

"A cette heure, il n'est pas clair combien de temps le ministre Austin restera hospitalisé", précise le communiqué des Dr John Maddox et Gregory Chesnut.

"Le problème de vessie actuel ne devrait pas affecter son complet rétablissement prévu. Son pronostic pour le cancer reste excellent", ajoutent les médecins.

Depuis dimanche 17H00 (22H00 GMT), la secrétaire adjointe à la Défense Kathleen Hicks assume les fonctions de cheffe du Pentagone. Quelques heures auparavant, le Pentagone avait pourtant indiqué que M. Austin s'était "rendu à l'hôpital avec les systèmes de communications classifiées et non classifiées nécessaires" pour exercer ses fonctions.

La Maison Blanche et le Congrès ont été informés, a assuré le Pentagone.

Lors d'une conférence de presse le 1er février, le secrétaire à la Défense, 70 ans, s'était excusé d'avoir gardé le secret sur son cancer de la prostate, une affaire qui a provoqué un tollé dans le pays.

Car en pleine année électorale et alors que les Etats-Unis, première puissance militaire mondiale, suivent de près deux conflits majeurs en Ukraine et dans la bande de Gaza, le septuagénaire a été opéré et deux fois hospitalisé en décembre et en janvier sans que le président Joe Biden n'en sache rien.

"C'était une erreur", avait reconnu le ministre lors de ce point de presse auquel il s'est présenté avec une démarche encore raide.

"J'aurais dû informer le président de mon diagnostic de cancer. J'aurais aussi dû le dire à mon équipe et à la population américaine et j'en assume l'entière responsabilité. Je présente mes excuses à mes collègues et à la population américaine", avait-il ajouté.

Le ministre avait cependant tenu à dire "très clairement qu'il n'y a pas eu de vacance du pouvoir et (qu'il n'y a eu) aucun risque pour le commandement et le contrôle du ministère".

Il avait indiqué avoir "directement" présenté ses excuses à M. Biden et que ce dernier avait réagi "avec grâce".

Stupéfaction et appels à la démission

L'affaire avait provoqué la stupéfaction jusque dans le camp démocrate et suscité des appels de républicains à la démission de Lloyd Austin.

Cette fois, son ministère a promptement communiqué sur sa nouvelle hospitalisation: les médias ont été prévenus à peu près deux heures après son départ à l'hôpital.

La controverse sur ses problèmes de santé est aussi survenue au moment où les forces américaines en Irak et en Syrie sont régulièrement visées par des attaques de combattants soutenus par l'Iran, selon Washington.

Le plus haut responsable de la défense américaine est également une figure clé dans les efforts de l'administration Biden de maintenir son soutien à l'Ukraine dans son conflit avec la Russie, alors que les républicains du Congrès refusent d'autoriser de nouveaux financements pour l'aide militaire à Kiev.

Plusieurs parlementaires républicains ont demandé son limogeage, mais M. Biden, tout en déplorant le manque de discernement du chef du Pentagone, a déclaré qu'il lui gardait sa confiance.

M. Austin a acquis la réputation d'un fonctionnaire largement apolitique, très à l'aise avec les troupes américaines. D'une stature imposante, il est d'une grande discrétion et évite les feux de la rampe, ce qui, selon lui, a joué un rôle dans sa décision de garder secret le diagnostic de son cancer.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Sri Lanka: l'ONU réclame justice pour les attentats de Pâques

Publié

le

Le Sri Lanka commémore dimanche le 5e anniversaire du massacre de 279 personnes. L'ONU a appelé le pays à faire avancer l'enquête. (© KEYSTONE/EPA/CHAMILA KARUNARATHNE)

Les Nations unies ont appelé le Sri Lanka à remédier à son "déficit de responsabilité" et à garantir la justice dimanche, date à laquelle le pays commémore le 5e anniversaire du massacre de 279 personnes, l'attaque terroriste la plus meurtrière de l'histoire de l'île.

Une "enquête approfondie et transparente" doit être menée pour découvrir les responsables de l'attaque du dimanche de Pâques 2019, a déclaré Marc-André Franche, coordinateur de l'ONU dans le pays lors d'une cérémonie commémorative à Colombo.

Trois églises et trois hôtels avaient été ciblés par un attentat-suicide, attribué à un groupe jihadiste local revendiquant son affiliation au groupe Etat islamique.

Parmi les victimes, 45 étrangers, dont des touristes qui visitaient l'île 10 ans après la fin d'un conflit ethnique brutal qui avait fait plus de 100'000 morts depuis 1972, ont trouvé la mort dans l'attaque.

"Le Sri Lanka souffre d'un déficit persistant en matière de responsabilité, que ce soit pour des crimes de guerre présumés, des violations plus récentes des droits de l'homme, la corruption ou l'abus de pouvoir, et ce déficit doit être comblé si le pays veut aller de l'avant", a déclaré M. Franche.

Il a souligné que les victimes cherchaient toujours à obtenir justice bien que la Cour suprême du pays ait déclaré l'ancien président Maithripala Sirisena et ses hauts fonctionnaires responsables de ne pas avoir empêché l'attaque.

Le bureau des droits de l'homme des Nations unies a demandé à Colombo de publier les conclusions complètes des enquêtes précédentes sur les attentats du dimanche de Pâques et de mettre en place une commission d'enquête indépendante, a-t-il noté.

Autorités inertes

L'Église catholique du Sri Lanka a affirmé que des officiers du renseignement militaire étaient en relation avec les extrémistes qui ont perpétré l'attentat qui a favorisé les ambitions politiques de Gotabaya Rajapaksa. Quelques mois plus tard, cet ancien officier de l'armée qui a fait campagne sur la sécurité était élu à la présidence.

M. Rajapaksa a été chassé du pouvoir en juillet 2022 après des mois de protestations contre une crise économique sans précédent.

Les catholiques du Sri Lanka doivent organiser une manifestation silencieuse dimanche pour exiger une enquête sur les attentats.

Des preuves présentées dans le cadre d'une procédure civile engagée peu après les attentats ont montré que les services de renseignement indiens avaient prévenu Colombo des attentats 17 jours plus tôt, mais que les autorités n'avaient pas agi.

Le président de l'époque, Maithripal Sirisena, et ses collaborateurs ont été condamnés à verser 310 millions de roupies (1 million de dollars) d'indemnités aux victimes et à leurs proches. Mais la décision n'a pas encore été pleinement appliquée, car M. Sirisena a fait appel.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Une nouvelle démonstration de Max Verstappen

Publié

le

Max Verstappen toujours aussi intouchable. (© KEYSTONE/AP)

Triple Champion du monde en titre, Max Verstappen a enlevé le Grand Prix de Chine. A Shanghai, le pilote Red Bull a devancé le Britannique Lando Norris (McLaren) et son coéquipier Sergio Pérez.

Max Verstappen a cueilli le 58e succès de sa carrière, le quatrième déjà cette année, mais son premier sur sol chinois. Autant dire que l’emprise qu’il exerce sur ses adversaires est toujours aussi oppressante. Elle n’autorise aucun espoir.

Parti en pole position au lendemain de sa victoire dans la course sprint, Max Verstappen n’a jamais été inquiété. Les deux interventions de la safety car n’ont nullement troublé sa domination. A l’arrivée, sa marge sur Lando Norris était de 13’’.

Cette course n’a pas souri à Sauber. L’écurie suisse attend toujours de cueillir son premier point dans ce championnat du monde. Le Finlandais Valtteri Bottas a été contraint à l’abandon alors que le Chinois Guanyu Zjou a terminé au 14e rang.

undefined

undefined

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Auston Matthews: une soirée à oublier

Publié

le

L'occasion en or galvaudée par Auston Matthews (34) face au gardien Jeremy Swayman. (© KEYSTONE/AP/Michael Dwyer)

Meilleur buteur de la saison régulière avec ses 69 réussites, Auston Matthews a failli. L’ancien joueur de Zurich porte une part de responsabilité dans la défaite 5-1 de Toronto à Boston en play-off.

Auston Matthews a, en effet, trouvé le poteau sur une action de rupture qu’il aurait dû conclure mille fois alors que les Maple Leafs n’étaient menés que d’une longueur. Une minute plus tard, Brandon Carlo signait le 2-0 pour les Bruins dans un deuxième tiers temps qui a tourné au cauchemar pour Toronto.

Les chiffres parlent contre les Maple Leafs . Jamais Toronto n’a battu Boston dans les séries finales en six confrontations. Et avant cet acte I, les Bruins avaient gagné leurs quatre rencontres de la saison régulière contre Toronto.

Plus tôt dans la journée Carolina, sur sa glace, avait battu les Islanders 3-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Un 9e succès de rang pour les Nuggets face aux Lakers

Publié

le

Nikola Jokic (15) au dunk devant LeBron James l'imag du match en quelque sorte. (© KEYSTONE/AP/Jack Dempsey)

Champion en titre, Denver a lancé sa campagne des play-off de la meilleure des manières. Sur leur parquet, les Nuggets ont battu les Lakers 114-103.

Porté par les 32 points et les 12 rebonds de Nikola Jokic, Denver a cueilli un neuvième succès de rang devant la franchise de Los Angeles. Cette précision souligne combien la tâche des Lakers s’apparente à une mission impossible dans ce premier tour des play-off.

Les Lakers avaient pourtant viré en tête à la pause (60-57) grâce notamment aux 19 points de LeBron James. Mais les Nuggets ont su neutraliser la star des Lakers en seconde période. James ne devait inscrire que 8 points après le repos. Lors de l’ultime quarter, il a même dû attendre plus de 10 minutes avant de prendre un tir.

Comme Denver, les trois équipes qui ont joué à domicile samedi ont gagné. Cleveland a battu Orlando 97-83, Minnesota s’est imposé 120-95 devant Phoenix alors que les Knicks l’ont emporté 111-104 face à Philadelphia.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Il est possible que certains célibataires soient charmés par quelqu'un rencontré récemment. Soyez attentifs et ouvrez votre cœur et vos yeux...

Les Sujets à la Une

X