Rejoignez-nous

International

Le producteur Harvey Weinstein inculpé par la justice

Publié

,

le

Le producteur américain déchu Harvey Weinstein, accusé par des dizaines de femmes d'agressions sexuelles, s'est présenté vendredi à un commissariat de New York. Il a été inculpé pour un viol et une agression sexuelle, sur deux femmes différentes, selon la police.

Le producteur de 66 ans, à l'origine du déclenchement du mouvement #MeToo, devait ensuite être présenté à un juge avant d'être libéré sous caution. M. Weinstein, veste sombre et chemise claire, avait été accueilli à son arrivée par des dizaines de caméras, a constaté l'AFP. Il n'a fait aucune déclaration.

Longtemps vénéré dans le monde du cinéma, il devait être enregistré, sa photo et ses empreintes digitales prises avant d'être transféré au tribunal situé non loin de là pour y être présenté à un juge. Le producteur avait disparu de la circulation depuis les premières révélations en octobre sur les agressions sexuelles qu'il aurait commises.

Il devrait être remis en liberté moyennant une caution d'un million de dollars, le port d'un bracelet électronique et la remise de son passeport, au terme d'un arrangement entre ses avocats et le procureur, selon le New York Times. Depuis les premières révélations du New York Times et du New Yorker en octobre, Harvey Weinstein a été mis en cause par une centaine d'actrices, dont Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou Asia Argento.

Au fil des révélations, il est apparu que Weinstein avait usé de son pouvoir pour obliger de jeunes actrices ou aspirantes actrices à céder à ses fantasmes sexuels, se faisant parfois aider par ses employés et achetant le silence de certaines victimes via des accords de confidentialité. Les premiers témoignages contre Harvey Weinstein ont fait l'effet d'une bombe et ont déclenché le puissant mouvement #MeToo.

(ATS / KEYSTONE - EPA - JUSTIN LANE)

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Trump remporte deux nouveaux Etats aux primaires républicaines

Publié

le

Donald Trump a remporté toutes les primaires organisées jusqu'à présent. (© KEYSTONE/EPA/JIM LO SCALZO)

Donald Trump a gagné samedi les élections internes du Parti républicain dans deux nouveaux Etats américains, le Missouri et le Michigan, selon les médias. Il se rapproche ainsi un peu plus de l'investiture pour la présidentielle de novembre.

Dans le Missouri, le milliardaire républicain a écrasé sa rivale Nikki Haley en remportant tous les caucus organisés dans l'Etat, selon le New York Times. Et dans le Michigan, Trump a raflé les 39 délégués élus lors d'un caucus rassemblant quelque 2000 militants, a rapporté CNN. Plus tôt dans la semaine, l'ancien président avait déjà remporté les 16 délégués restants du Michigan, désignés au cours d'une élection primaire.

Les Républicains d'un troisième Etat, l'Idaho, ont également voté samedi pour désigner leur candidat mais le résultat n'a pas été immédiatement proclamé. Les scrutins organisés dans le Missouri, le Michigan et l'Idaho étaient des élections internes hybrides avec des règles différentes, reflétant dans certains cas des dissensions et des tensions malgré l'influence de Donald Trump.

L'ancien président a remporté toutes les primaires organisées jusqu'à présent. Ses nouvelles victoires de samedi interviennent à trois jours du "Super Tuesday" du 5 mars, rendez-vous crucial au cours duquel 15 Etats organisent simultanément leurs primaires démocrates et républicaines. Le président démocrate Joe Biden et Donald Trump sont quasiment assurés d'être investis par leur parti respectif.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

L'artiste Raye remporte six récompenses aux Brit Awards, un record

Publié

le

Raye, émue aux larmes, a reçu sa récompense pour l'album de l'année aux côtés de sa grand-mère (à gauche). (© KEYSTONE/AP/Alberto Pezzali)

La chanteuse et compositrice Raye a remporté samedi à Londres six récompenses, dont celles d'artiste et d'album de l'année, aux Brit Awards, l'équivalent des Victoires de la musique au Royaume-Uni. Il s'agit d'un record.

"Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela représente pour moi", a-t-elle dit, émue aux larmes, en recevant sa récompense pour l'album de l'année, sa grand-mère à ses côtés.

Quasi-inconnue il y a quelques mois, la chanteuse de 26 ans a terminé la soirée avec six trophées: chanson de l'année pour "Escapism", meilleure nouvelle artiste, autrice-compositrice de l'année, artiste et album de l'année avec son disque "My 21st Century Blues". Elle a aussi dominé la catégorie R&B.

"L'artiste que j'étais il y a trois ans ne croirait pas ce qu'elle voit aujourd'hui", a dit la chanteuse dont la musique se situe à la croisée du R&B et du jazz. Jamais personne n'avait remporté autant de récompenses aux Brit Awards en une seule soirée. Blur en 1995, Adele en 2016 et Harry Styles en 2023 en avaient reçu quatre.

Succès sur TikTok

Cette autrice, compositrice et interprète née à Londres a longtemps collaboré avec des artistes comme David Guetta ou écrit pour Beyoncé, sans que son label de l'époque, Polydor, ne la laisse selon elle sortir son propre album. Elle a dénoncé la situation sur les réseaux sociaux en 2021, conduisant à la rupture de son contrat, et a recommencé à zéro comme indépendante.

Son premier disque studio "My 21st Century Blues" est sorti en mars 2023. Comme beaucoup d'artistes ces dernières années, elle a bâti sa notoriété en partie grâce aux succès de ses tubes sur TikTok, comme "Flip A Switch" et surtout "Escapism".

Kylie Minogue, "icône mondiale"

Accumulant les trophées, Raye a laissé peu de place aux autres artistes. Mais la soirée a été marquée par des performances sur scène de Dua Lipa et de la star australienne Kylie Minogue, qui après plus de 35 ans de carrière a encore fait danser cette année avec son tube "Padam Padam". Elle a reçu le prix "icône mondiale".

Dua Lipa a remporté un trophée dans la catégorie Pop. Jungle a été sacré groupe de l'année. L'Américaine Sza a été couronnée artiste internationale de l'année. Miley Cyrus a reçu un prix pour la chanson "Flowers". Le trio féminin Boygenius a lui été sacré groupe international de l'année, avec sa musique indie rock.

Dans la catégorie Artiste de l'année, concourrait six femmes et quatre hommes. L'an dernier, cette catégorie n'avait vu concourir que des hommes, ce qui avait provoqué un tollé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le pape, pris de toux, dit souffrir d'une bronchite

Publié

le

Le pape François a indiqué ne pas pouvoir lire le discours qu'il a préparé "à cause d'une bronchite". (© KEYSTONE/AP/Andrew Medichini)

Le pape François, 87 ans, a confié souffrir d'une bronchite samedi lors d'un événement au Vatican. Pris de toux, il n'a pu lire son discours.

"Je vous remercie tous, j'ai préparé un discours mais je suis incapable de le lire, à cause d'une bronchite", a déclaré le pontife argentin à l'ouverture de l'année judiciaire du Saint-Siège.

Le pape présentant un "léger état grippal" s'est rendu mercredi dans un hôpital de Rome "pour des examens de contrôle". Plus tôt dans la matinée, Jorge Bergoglio avait tenu son audience générale hebdomadaire au Vatican, mais n'avait pas lu son texte lui-même.

Il avait annulé ses rendez-vous le samedi précédent et lundi, célébrant toutefois la prière de l'Angélus dimanche. Il a reçu samedi le chancelier allemand Olaf Scholz avec lequel il a évoqué l'espoir d'une solution diplomatique en Ukraine et à Gaza.

François, qui se déplace en fauteuil roulant, a connu une série de problèmes de santé ces dernières années, notamment aux genoux, aux hanches et au côlon. Il a aussi été opéré de l'abdomen en juin et a annulé son voyage à Dubaï pour la COP28 en décembre en raison d'une bronchite.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Arrivée à Jérusalem d'une marche réclamant la libération des otages

Publié

le

L'arrivée samedi à Jérusalem de la marche partie quatre jours plus tôt de la bande de Gaza pour réclamer la libération des otages. (© KEYSTONE/EPA/ABIR SULTAN)

Des milliers de manifestants sont arrivés samedi à Jérusalem à l'issue d'une marche de quatre jours destinée à mettre la pression sur le gouvernement israélien pour qu'il parvienne à un accord avec le Hamas sur la libération des otages retenus à Gaza.

Cette marche a commencé près de la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Selon les médias israéliens, environ 15'000 personnes y participaient à son arrivée à Jérusalem.

"Ensemble, nous allons ramener (...) les personnes kidnappées à la maison", a déclaré à l'AFP Gabriela Leimberg, une ancienne otage du Hamas libérée lors d'une trêve entre Israël et le mouvement islamiste palestinien en novembre.

Les otages "sont la priorité numéro un", a insisté pour sa part Nadav Rudaeff, le fils de Lior Rudaeff, un otage âgé de 61 ans, auprès des manifestants, selon une vidéo diffusée par les organisateurs de la marche.

"Les otages et les familles des otages ne sont pas l'ennemi. L'ennemi, c'est le Hamas", a-t-il ajouté, en appelant la population "à crier aussi fort que possible avec nous: "'Ramenez-les à la maison maintenant'", slogan des familles des otages.

Environ 250 personnes ont été enlevées et emmenées à Gaza durant l'attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre en Israël qui a entraîné la mort de 1160 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l'AFP à partir de données officielles israéliennes.

En représailles, Israël a juré "d'anéantir" le Hamas et lancé une vaste offensive terrestre et aérienne qui a fait plus de 30'300 morts à Gaza, en grande majorité des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Encore 130 otages

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu fait face à une intense pression de l'opinion publique pour ramener en Israël les otages encore retenus dans la bande de Gaza.

D'après les autorités israéliennes, ils sont encore 130, dont 31 seraient morts, après la libération de plus d'une centaine d'otages en échange de 240 prisonniers palestiniens lors de la trêve de novembre.

Le Qatar, les Etats-Unis et l'Egypte tentent d'arracher un accord entre le Hamas et Israël, prévoyant une trêve de six semaines associée à une libération d'otages en échange de prisonniers palestiniens détenus par Israël.

Selon un haut responsable américain, les Israéliens ont "plus ou moins accepté" les termes d'un accord "et un cessez-le-feu de six semaines pourrait commencer aujourd'hui à Gaza si le Hamas acceptait de libérer une catégorie bien définie d'otages vulnérables".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Ne vous retenez pas de dire aux uns et aux autres, à quel point vous tenez à eux. Partagez, avec eux, ces douces sensations qu'il faut absolument préserver…

Les Sujets à la Une

X