Rejoignez-nous

International

L'Italie plonge dans l'inconnu après la victoire de Giorgia Meloni

Publié

,

le

Giorgia Meloni a remercié les électeurs pour son succès. (© KEYSTONE/EPA/ETTORE FERRARI)

Une période d'incertitude s'est ouverte lundi en Italie après la victoire aux législatives de Giorgia Meloni. La leader de la droite nationaliste est aux commandes d'une coalition divisée qui devra s'accorder sur un gouvernement avant d'affronter la crise économique.

Forts de la majorité absolue au Parlement, la dirigeante de Fratelli d'Italia et ses alliés Matteo Salvini de la Ligue (anti-immigration) et Silvio Berlusconi de Forza Italia (droite) vont discuter ces prochains jours en vue de former un gouvernement, qui verra le jour au plus tôt fin octobre.

Mme Meloni a recueilli plus de 26% des suffrages dans un contexte d'abstention record (36%), et sa coalition environ 44%, ce qui lui assure une majorité dans les deux chambres.

Giorgia Meloni, qui devrait devenir à 45 ans la première dirigeante post-fasciste d'un pays fondateur de l'Europe, a tenu à rassurer, tant en Italie qu'à l'étranger: "Nous gouvernerons pour tous" les Italiens, a-t-elle promis.

"Confiance"

Des mots qui portaient chez des électeurs croisés lundi dans les rues de Rome. "Il faut avoir confiance, d'abord parce que c'est une femme, et ensuite parce que le discours qu'elle a tenu était mesuré", estimait ainsi Andrea Fogli, un artiste sexagénaire.

Sous la barre des 9%, soit un score divisé par deux par rapport à 2018, Matteo Salvini paie au prix fort la participation de la Ligue aux gouvernements qui se sont succédé depuis 2018, mais a exclu de démissionner.

"Avec Giorgia, nous nous parlerons dès aujourd'hui pour réfléchir, vite et bien, au prochain gouvernement", a-t-il affirmé.

"Il aura un rôle plus marginal que celui qu'il souhaiterait dans la formation du gouvernement", a analysé pour l'AFP Sofia Ventura, professeur de sciences politiques de l'université de Bologne, excluant qu'il retourne au ministère de l'Intérieur, où il avait imposé une politique anti-migrants.

"Impatients"

A l'étranger, la présidence française a assuré respecter le "choix démocratique et souverain" des Italiens, estimant qu'"en tant que pays voisins et amis, nous devons continuer à oeuvrer ensemble".

Berlin attend pour sa part de l'Italie qu'elle reste "très favorable à l'Europe".

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a déclaré que les Etats-Unis étaient "impatients" de travailler avec le nouveau gouvernement tout en encourageant le respect des droits de l'Homme.

"Nous sommes prêts à saluer toute force politique capable de dépasser le courant dominant établi plein de haine envers notre pays (...) et d'être plus constructifs dans les relations avec notre pays", a déclaré en revanche le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Mme Meloni a reçu le soutien enthousiaste des bêtes noires de Bruxelles, la Pologne et la Hongrie, ainsi que les félicitations du parti espagnol d'extrême droite VOX et du Rassemblement national (RN) en France.

Silvio Berlusconi s'est lui voulu rassurant sur l'orientation du prochain gouvernement, promettant d'en "garantir le profil européen et atlantiste" et soulignant qu'"un bon rapport avec nos alliés historiques des Etats-Unis et des grands pays de l'UE est essentiel pour l'avenir de l'Italie".

Le patron du Parti démocrate (PD, principale formation de gauche) Enrico Letta a déploré "un jour triste pour l'Italie" et annoncé, après son résultat décevant, qu'il abandonnerait ses fonctions lors du prochain congrès du parti.

Défis économiques

Le nouvel exécutif succédera au cabinet d'union nationale dirigé depuis janvier 2021 par Mario Draghi, l'ancien chef de la Banque centrale européenne (BCE), appelé au chevet de la troisième économie de la zone euro mise à genoux par la pandémie.

M. Draghi avait négocié avec Bruxelles l'octroi de près de 200 milliards d'euros d'aides financières à l'Italie en échange de profondes réformes économiques et institutionnelles, une manne qui représente la part du lion du plan de relance européen.

Malgré les enjeux, plusieurs partis qui avaient accepté d'intégrer son gouvernement (Fratelli d'Italia était resté dans l'opposition) ont fini cet été par le faire tomber, entraînant la convocation de législatives anticipées.

Et alors que "Super Mario", présenté en sauveur de la zone euro lors de la crise financière de 2008, apparaissait comme une caution de crédibilité aux yeux de ses partenaires européens, l'arrivée au pouvoir de l'extrême droite nationaliste, eurosceptique et souverainiste fait craindre une nouvelle ère d'instabilité.

D'autant que l'Italie, qui croule sous une dette représentant 150% du PIB, le ratio le plus élevé de la zone euro derrière la Grèce, connaît une inflation de plus de 9%, avec des factures de gaz et d'électricité mettant en difficulté ménages et entreprises.

Signe des inquiétudes persistantes des investisseurs sur la dette de l'Italie, le "spread", c'est-à-dire l'écart très surveillé entre le taux d'emprunt à 10 ans allemand qui fait référence et celui de l'Italie à dix ans, a grimpé à 235 points lundi, en hausse de 6,68%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Les millions suisses "sur le point d'être versés" selon Lazzarini

Publié

le

Le commissaire général de l'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) Philippe Lazzarini salue la décision suisse d'une relance d'une aide à son entité (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a désormais des liquidités pour son enveloppe régulière jusqu'à fin août. Sur la bande de Gaza, les 10 millions de francs promis la Suisse "sont sur le point d'être versés", a affirmé mardi son chef.

"C'était la bonne décision" pour les commissions des deux Chambres du Parlement fédéral de valider la solution proposée par le Conseil fédéral, a dit à la presse à Genève le commissaire général Philippe Lazzarini. L'aide est prévue pour les exigences les plus urgentes de l'organisation dans la bande de Gaza jusqu'à la fin de l'année.

"L'ordre a peut-être déjà été établi. Je n'ai pas vérifié le compte bancaire aujourd'hui", affirme M. Lazzarini. Sur l'appel d'urgence de 1,2 milliard de dollars lancé par l'UNRWA pour les territoires palestiniens, seuls 15 à 18% ont été financés.

Plus largement, une vingtaine de pays avaient suspendu leur aide à l'agence après des accusations israéliennes selon lesquelles plus d'une dizaine d'employés auraient été associés au massacre du 7 octobre dernier. Une investigation internationale lancée par le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres avait affirmé qu'aucune preuve de ces allégations n'a été donnée. Un dispositif interne est encore en cours pour une quinzaine de cas.

Désormais, seuls les Etats-Unis, qui ont gelé pour un an toute assistance, et le gouvernement britannique n'ont de leur côté pas relancé leur financement. Il manque environ 125 millions de dollars jusqu'à la fin de l'année pour l'enveloppe régulière de l'UNRWA qui rassemble quelque 30'000 collaborateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

La CPI émet des mandats d'arrêt contre le chef de l'armée russe

Publié

le

Sergueï Choïgou est notamment accusé d'être responsable de crimes de guerre consistant à diriger des attaques contre des biens civils (archives). (© Keystone/EPA SPUTNIK POOL/VYACHESLAV PROKOFYEV /SPUTNIK/KR)

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé mardi avoir émis des mandats d'arrêt contre le chef d'état-major russe Valéri Guérassimov et l'ancien ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Ils sont tous deux accusés d'être responsables de crimes de guerre consistant à diriger des attaques contre des biens civils et à causer des dommages accidentels excessifs à des civils, ainsi que du crime contre l'humanité d'"actes inhumains", a indiqué la CPI dans un communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Watches and Wonders: la fondation intègre Chanel, Hermès et LVMH

Publié

le

Lors de sa dernière édition au mois d'avril, Watches and Wonders a réuni 54 marques exposantes et 49'000 visiteurs. (KEYSTONE/Valentin Flauraud) (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le Conseil de fondation de Watches and Wonders accueille trois nouveaux membres. En intégrant les groupes Chanel, Hermès et LVMH, il explique vouloir soutenir l'ensemble de l'industrie horlogère.

"Cette intégration et cette ouverture marquent une étape importante dans la volonté de la fondation de soutenir l'industrie horlogère dans son ensemble, avec toutes ses parties prenantes",Geneva dans un commu informe la fondation Watches and Wonders niqué publié mardi.

La fondation, à but non lucratif, a été créée en septembre 2022 par les entreprises Rolex, Richemont et Patek Philippe suite au lancement de la première édition du nouveau salon de l'horlogerie Watches and Wonders.

Après deux ans de présidence, Jean-Frédéric Dufour, directeur général de Rolex, passera le flambeau le 1er juillet à son successeur, Cyrille Vigneron, président et directeur général de Cartier, pour deux ans. Il deviendra le trésorier de la fondation, précise le communiqué.

Sous la conduite de Cyrille Vigneron en tant que président et de Claude Peny en tant que vice-président, le Conseil d'administration "se concentrera sur la définition des axes stratégiques et de développement de Watches and Wonders Geneva".

Lors de sa dernière édition au mois d'avril, Watches and Wonders a réuni 54 marques exposantes et 49'000 visiteurs.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

International

Coup dur pour la Visma: Sepp Kuss déclare forfait

Publié

le

Vainqueur du Tour d'Espagne l'année dernière, Sepp Kuss ne participera finalement pas au Tour de France. (© KEYSTONE/EPA EFE/MANUEL BRUQUE)

L'Américain Sepp Kuss, l'un des principaux lieutenants de Jonas Vingegaard ne participera pas au Tour de France, qui débute samedi. C'est un nouveau coup du pour l'équipe Visma.

"Sepp Kuss n'a pas suffisamment récupéré du Covid et ne prendra pas le départ du Tour de France. Il sera remplacé par Bart Lemmen", a indiqué la formation néerlandaise. Ce forfait prive le double vainqueur sortant Jonas Vingegaard de son lieutenant le plus précieux en montagne depuis des années.

Au top de sa forme, l'infatigable grimpeur américain est même tellement fort qu'il a réussi à remporter le Tour d'Espagne l'an dernier devant son leader danois. Mais, après avoir participé aux trois grands Tours l'an dernier, un défi rare et très exigeant, le coureur du Colorado a connu une saison 2024 difficile. Il a notamment été rapidement à la peine dans les cols sur le Critérium du Dauphiné début juin, épreuve qu'il a fini par abandonner.

Jorgenson en roue de secours?

Son absence constitue un énième coup d'arrêt pour Visma qui a multiplié les déconvenues cette année, à commencer par les lourdes chutes de Vingegaard et du Belge Wout Van Aert, victimes tous deux de multiples fractures au printemps. Les deux leaders seront au départ du Tour, mais leur état de forme reste incertain.

En l'absence de Kuss, un autre Américain, Matteo Jorgenson, vainqueur de Paris-Nice et deuxième du Dauphiné, paraît le mieux placé pour épauler Vingegaard voire le suppléer comme leader si le Danois peine à retrouver ses sensations.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X