Rejoignez-nous

International

L'OMS et l'Allemagne lancent un centre mondial sur les pandémies

Publié

,

le

La chancelière allemande Angela Merkel a relevé le besoin de collaborer et souhaite que le nouveau centre permette cet effort des différents acteurs face aux pandémies. (© KEYSTONE/EPA/ROBIN VAN LONKHUIJSEN)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Allemagne s'unissent pour améliorer la préparation des pandémies dans le monde. Ils ont annoncé mercredi un nouveau centre de données, de surveillance et d'analyse, à Berlin, sur le modèle du CERN.

Cette infrastructure doit mener l'innovation avec des partenaires dans le monde entier pour tenter d'anticiper et de répondre aux pandémies. La chancelière allemande Angela Merkel a appelé "les partenaires du monde entier à contribuer", alors que la pandémie a montré les besoins d'une collaboration. Le nouveau centre "ouvrira dès cette année", a-t-elle dit à la presse.

Doté par l'Allemagne d'un financement d'une trentaine de millions d'euros par an pour le moment, il fera partie de l'OMS. Mais davantage de fonds seront requis, a admis le chef du programme d'urgence au sein de l'organisation Michael Ryan. Des discussions sont en cours avec le G7 et les acteurs des dispositifs de préparation des pandémies.

Elles seront élargies à tous les Etats membres au moment d'établir le budget de l'OMS. Mais le centre ne doit pas devenir un nouvel appareil "bureaucratique", ajoute M. Ryan. Du personnel supplémentaire sera attribué mais le site doit fonctionner comme le CERN à Genève, une plateforme où "d'autres personnes peuvent venir appliquer leur savoir-faire".

Mobilité, climat ou animaux

Des systèmes existent déjà au sein de l'OMS, notamment l'un d'entre eux qui sera appliqué dans plus de 50 pays d'ici la fin de l'année. Cette initiative doit permettre d'aller au-delà de la simple détection pour évaluer en permanence des composantes comme la mobilité, le climat ou les animaux pour évaluer la menace.

Outre les données et des outils d'analyse, la plateforme surveillera les dispositifs de contrôle de la maladie, l'acceptation par les populations et les mensonges propagés. Elle doit assister les responsables politiques et de santé publique pour décider rapidement d'une réponse.

Le coronavirus a révélé l'importance de "meilleures données", explique encore le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, appelant à utiliser davantage les nouvelles technologies. Mais il a aussi provoqué des polémiques, notamment autour de l'attitude de la Chine au début de la pandémie.

Evaluations sur la pandémie

"Il y a un consensus pour le renforcement des systèmes d'alerte", affirme toutefois M. Tedros. Selon M. Ryan, qui admet que les problèmes pour améliorer le partage de données sont "nombreux", la réaction à l'initiative, que l'OMS et l'Allemagne préparent depuis l'année dernière, est très positive.

"Nous devons identifier les menaces de pandémie et d'épidémie aussi rapidement que possible", ajoute le ministre allemand de la santé Jens Spahn. Selon lui, les rapports attendus en mai à l'Assemblée mondiale de la santé sur la réponse de l'OMS et de tous les acteurs à la pandémie appelleront tous à une relance mondiale de la préparation aux épidémies.

"Nous devons renforcer le rôle" de l'organisation face aux situations d'urgence, insiste le ministre allemand. Face à ces défis, le nouveau

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Allemagne: rebond des commandes industrielles en décembre

Publié

le

Le rebond des commandes industrielles allemandes a été porté par la demande intérieure, tirée par les secteurs de la distribution d'électricité, la fabrication de moteurs à combustion et l'ingénierie aérospatiale. (archives) (© KEYSTONE/DPA/JULIAN STRATENSCHULTE)

Les commandes passées à l'industrie allemande sont reparties à la hausse en décembre, progressant de 3,2% sur un mois, au moment où les risques d'un ralentissement économique sévère s'atténuent, selon les chiffres publiés lundi par Destatis.

Cette reprise a "largement compensé" la baisse importante enregistrée en novembre (-4,4%), selon l'office fédéral des statistiques Destatis, dans un contexte de crise énergétique freinant l'activité industrielle.

"Les commandes n'ont pas poursuivi la tendance à la baisse observée depuis février de l'année dernière", au moment du déclenchement de la guerre en Ukraine, a commenté le ministère de l'Economie dans un communiqué distinct.

Ces données, "ainsi que l'amélioration du climat des affaires ces derniers mois, suggèrent que le ralentissement économique du semestre d'hiver devrait être plus modéré", a ajouté le ministère.

Dans le détail, la hausse a été particulièrement forte pour les commandes intérieures (5,7%), tirées principalement par les secteurs de la distribution d'électricité, la fabrication de moteurs à combustion et l'ingénierie aérospatiale.

Les commandes de matériel électrique (+34%) et d'informatique/optique (+9,3%) ont été particulièrement fortes.

La demande extérieure a elle aussi progressé, surtout au sein de l'Union européenne (+9,8%).

Au total sur l'année 2022, les prises de commandes restent inférieures à celles de l'année précédente, mais sont légèrement supérieures à celles d'avant la crise du coronavirus, a conclu Destatis.

Malgré la détente sur les chaînes d'approvisionnement, la flambée des prix de l'énergie causée par la guerre en Ukraine a bousculé le modèle économique allemand, basé notamment sur l'importation massive de gaz peu cher venant de Russie.

La guerre a mis fin aux livraisons de gaz russe, occasionnant, pendant une partie de l'année, une flambée des prix en Europe.

Mais l'économie allemande a globalement mieux résisté que redouté, l'approvisionnement en gaz liquéfié et les aides aux ménages et aux entreprises ayant permis de la contenir.

Le gouvernement prévoit désormais une croissance de 0,2% sur l'ensemble de l'année 2023, et non plus une récession.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

International

Hüsler grimpe à la 49e place mondiale

Publié

le

Hüsler fait désormais partie des 50 meilleurs joueurs du monde (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Marc-Andrea Hüsler fait désormais partie des 50 meilleurs joueurs du monde. Le gaucher zurichois de 26 ans a gagné quatre places au classement ATP pour figurer en 49e position ce lundi.

Sa progression de la semaine n'est pas liée à ses deux succès obtenus à Trèves en Allemagne, où il a mené la Suisse à la victoire en Coupe Davis vendredi et samedi. Elle est due aux lourdes chutes d'Alexander Bublik, Emil Ruusuvuori et Albert Ramos-Viñolas qui ont tous perdu plus de dix places pour se rerouver derrière lui.

Mais Marc-Andrea Hüsler trouve là la juste récompense de ses immenses progrès. Encore classé 186e début 2022, il a fait une première apparition dans le top 100 en juillet avant de s'y installer durablement en août après avoir atteint les demi-finales à Winston-Salem. Son sacre à Sofia début octobre lui avait permis de grimper de 31 places pour se retrouver 66e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Un séisme fait des centaines de morts en Turquie et en Syrie

Publié

le

Les destructions sont impressionnantes,comme ici à Malatya, en Turquie. (© KEYSTONE/AP)

Un séisme de magnitude 7,8 a frappé lundi le sud de la Turquie et la Syrie voisine. Il a fait des centaines de morts dans les deux pays et de très importants dégâts selon de premiers bilans en constante évolution.

Au moins 284 personnes ont été tuées en Turquie et plus de 2000 blessées, dans sept différentes provinces, d'après les premières données de l'agence gouvernementale de gestion des catastrophes (Afad) qui dénombre près de 1800 immeubles effondrés.

En Syrie, 237 personnes ont perdu la vie, selon les autorités et des dizaines d'autres dans les zones rebelles. Plus de 600 personnes ont été blessées, ont indiqué les mêmes sources.

"Ma soeur et ses trois enfants sont sous les décombres. Aussi son mari, son beau-père et sa belle-mère. Sept membres de notre famille sont sous les débris", a raconté à l'AFP Muhittin Orakci qui attendait les opérations de secours devant un immeuble effondré à Diyarbakir, dans le sud-est du pays.

Bilan en évolution

Le bilan risque d'évoluer rapidement compte tenu du nombre d'immeubles effondrés dans les villes touchées, comme à Adana, Gaziantep, Sanliurfa, Diayarbakir notamment.

A Iskenderun et Adiyaman, ce sont les hôpitaux publics qui ont cédé sous l'effet du séisme, survenu en pleine nuit à 04h17 locales (02h17 suisses), selon l'institut sismologique américain USGS, à une profondeur d'environ 17,9 kilomètres.

L'épicentre se situe dans le district de Pazarcik, dans la province de Kahramanmaras (sud-est), à 60 km environ à vol d'oiseau de la frontière syrienne.

Ce séisme est le plus important en Turquie depuis le tremblement de terre du 17 août 1999, qui avait causé la mort de 17'000 personnes, dont un millier à Istanbul.

Intempéries

Les intempéries qui frappent cette région montagneuse paralysent les principaux aéroports autour de Diyarbakir et Malatya, où il continue de neiger très fortement, laissant les rescapés hagards, en pyjama dehors dans le froid.

"Nous entendons des voix ici et là-bas. Nous pensons que peut-être 200 personnes se trouvent sous les décombres", a déclaré un secouriste dépêché devant un immeuble détruit de Diyarbakir, selon des images diffusées sur la chaîne NTV.

Face à cette désolation, partout les habitants se mobilisent et tentent de dégager les ruines à mains nues, utilisant des seaux pour évacuer les débris.

Plus au sud, toujours selon NTV, la citadelle byzantine de Gaziantep, érigée au 6e siècle, s'est partiellement effondrée.

Les secouristes turcs et la défense civile ainsi que les pompiers syriens sont à l'oeuvre pour tenter d'extraire d'éventuelles victimes des décombres, selon les médias locaux.

Sur Twitter, des internautes turcs partageaient l'identité et la localisation de personnes prises au piège sous les décombres dans plusieurs villes du sud-est du pays.

Répliques

50 répliques ont été enregistrées en Turquie, selon l'Afad.

Le maire de la ville d'Adana, Zeydan Karalar, a déclaré que deux immeubles de 17 étages et 14 étages avaient été détruits, selon la chaîne TRT. 13 personnes ont été tuées dans la province d'Adiyaman, a annoncé le vice président Fuat Oktay faisant état d'une centaine de bâtiments effondrés.

Au moins 47 personnes ont été tuées et 550 autres blessées dans la province de Malatya, selon l'AFAD. A Gaziantep, 80 personnes ont péri et 600 personnes ont été blessés. 581 bâtiments se sont effondrés dans la province.

Les gazoducs alimentant la région ont aussi été touchés et les provinces de Hatay, Kahramanmaras et Gaziantep sont privés de gaz a affirmé l'organisme public Botas.

Les secousses, ressenties dans tout le sud-est du pays, ont également été ressenties au Liban et à Chypre, selon des correspondants de l'AFP, ainsi qu'au Kurdistan iraquien dans le nord du pays à Erbil et Douk, mais aucune victime n'a été signalée.

Appel à l'aide internationale

"Toutes nos équipes sont en alerte. Nous avons émis une alarme de niveau quatre. C'est un appel y compris à l'aide internationale", a indiqué le ministre turc de l'Intérieur Süleyman Soylu sur la chaîne Haberturk.

"Nos équipes sont en état d'alerte pour secourir les survivants", ont aussi affirmé les Casques Blancs syrien, des secouristes engagés dans les zones rebelles en Syrie, sur Twitter.

L'Azerbaïdjan, pays frère de la Turquie, a annoncé l'envoi immédiat de 370 secouristes, selon l'agence officielle turque Anadolu. Les Etats-Unis, la France, l'Italie, Israël se sont dits prêts à faire de même.

Le gouverneur de la province de Gaziantep a appelé les habitants à se rassembler dehors malgré le froid, tandis que le chef du Diyanet, l'organisme public turc chargé d'encadrer le culte, a appelé les Turcs dans le besoin à trouver refuge dans les mosquées.

La Turquie est située sur l'une des zones sismiques les plus actives du monde.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Stephen Curry forfait pour une durée indéterminée

Publié

le

Stephen Curry est forfait pour plusieurs semaines (© KEYSTONE/AP/Jeff Chiu)

La star des Golden State Warriors Stephen Curry est forfait pour une durée indéterminée en raison d'une blessure au genou gauche, a annoncé son équipe.

L'arrière de 34 ans ne disputera vraisemblablement pas le All Star Game le 20 février à Cleveland.

Dans un communiqué, les tenants du titre ont indiqué qu'une IRM a confirmé que le quadruple champion NBA "souffre de déchirures partielles des ligaments tibio-fibulaires supérieurs" du genou gauche, ainsi que d'une déchirure de la membrane interosseuse et d'une contusion au tibia.

Stephen Curry pourrait être absent des terrains "plusieurs semaines", selon des médias. De leur côté, les Warriors se sont bornés à déclarer qu'il "ne jouera pas le match (de lundi) et que des précisions sur son probable calendrier seront données dans les jours à venir".

Son genou gauche a plié samedi lors d'un choc avec le joueur des Dallas Mavericks, McKinley Wright, au troisième quart-temps de la rencontre qui a été remportée par les Warriors. Il a boité jusqu'à la ligne de touche, n'a pas joué la fin de la rencontre.

"Je pense que l'essentiel est qu'il va être absent pour un petit moment", a déclaré à la presse Steve Kerr, l'entraîneur des Warriors, ajoutant que la situation serait réévaluée dans quelques jours. "La bonne nouvelle est qu'il va revenir. Nous ne savons pas exactement quand, mais ce n'est pas une blessure qui va l'empêcher de jouer toute la saison".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Harry Styles remporte le Grammy de l'album de l'année

Publié

le

Harry Styles avait déjà remporté le prix du meilleur album de pop vocale en début de soirée. (© KEYSTONE/AP/Chris Pizzello)

Le chanteur britannique Harry Styles a remporté dimanche le prix du meilleur album de l'année aux Grammy Awards. Il s'agit d'une victoire surprise face aux grandes favorites Beyoncé, à qui la récompense échappe encore, ou Adele.

La sensation pop a raflé la récompense la plus convoitée de cet équivalent des Oscars pour la musique grâce à "Harry's House", son troisième opus. Un disque où les synthétiseurs et l'acoustique douce s'accompagnent de paroles très personnelles, pour en faire l'album le plus intime de la star britannique.

La jeune chanteuse américaine de jazz Samara Joy a quant à elle remporté le très prisé Grammy Award de la révélation de l'année. Cette Afro-américaine de 23 ans originaire du Bronx à New York a triomphé face à la pop-star brésilienne Anitta, au duo franco-américain DOMi & JD Beck ou encore aux rockers italiens de Maneskin.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Superbes couleurs sidérales dans votre Firmament ! Plusieurs « coups de chance » pourraient se présenter et vous saurez les « choper » !

Les Sujets à la Une

X