Rejoignez-nous

International

L'UE isole le Bélarus après le déroutement d'un avion

Publié

,

le

"La réponse européenne sera très forte et aura des conséquences sérieuses", a assuré la présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen. (©KEYSTONE/EPA/OLIVIER HOSLET/POOL)

Les dirigeants de l'UE ont décidé lundi de fermer l'espace aérien de leurs pays aux appareils du Bélarus et d'adopter un nouveau train de sanctions contre le régime d'Alexandre Loukachenko. Il est accusé d'avoir dérouté un avion de ligne pour arrêter un dissident.

Ils ont aussi recommandé aux compagnies européennes de contourner l'espace aérien du Bélarus, a indiqué le porte-parole du président du Conseil européen Charles Michel.

Ces mesures ont été approuvées rapidement. L'accord, préparé en amont par des consultations entre les capitales, a été annoncé deux heures après le début d'un sommet des Vingt-Sept organisé en présentiel sur deux journées à Bruxelles.

Londres et Kiev ont déjà mis sur liste noire l'espace aérien de cette ex-république soviétique et les compagnies Lufthansa, SAS et airBaltic ont annoncé leur décision d'éviter son survol.

Près de 2000 appareils effectuant des vols commerciaux empruntent chaque semaine l'espace aérien du Bélarus, a précisé l'organisation Eurocontrol. La compagnie bélarusse Belavia assure pour sa part une vingtaine de vols chaque jour au départ ou à destination d'aéroports de l'UE.

Opposant arrêté

L'opposant Roman Protassevitch, 26 ans, et sa compagne se trouvaient à bord d'un Boeing de Ryanair reliant Athènes à Vilnius dérouté dimanche sur Minsk après une alerte à la bombe qui s'est révélée mensongère, selon le Bélarus. Ils ont été arrêtés à l'aéroport et le jeune homme, désormais détenu à Minsk, la capitale, a dit être "passé aux aveux" dans une vidéo diffusée par la télévision d'Etat.

M. Protassevitch est un ancien rédacteur en chef de l'influent média d'opposition Nexta. Selon Svetlana Tikhanovskaïa, la figure de l'opposition bélarusse en exil en Lituanie, il risque la "peine de mort", que le Bélarus est le dernier pays en Europe à appliquer.

L'UE, les Etats-Unis et l'ONU ont exigé la libération immédiate de cet opposant incarcéré à Minsk.

Paquet de sanctions

"La réponse européenne sera très forte et aura des conséquences sérieuses", a assuré la présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen.

L'adoption rapide d'un nouveau paquet de sanctions ciblées contre des responsables du régime et des entités et l'examen de mesures économiques supplémentaires ont été réclamés par les dirigeants européens.

L'UE a déjà inscrit sur sa liste noire 88 membres du régime, dont le président Alexandre Loukachenko, et sept entités.

"Pas crédible"

Les dirigeants européens ont "condamné avec force l'atterrissage forcé d'un avion Ryanair à Minsk (...) qui a porté atteinte à la sécurité aérienne". L'action de Minsk a été qualifiée d'acte de "terrorisme d'Etat" par plusieurs capitales. Washington a dénoncé "un détournement forcé".

Les explications des autorités bélarusses "ne sont absolument pas crédibles", a lancé la chancelière allemande Angela Merkel

"Le régime a transformé notre pays en Corée du Nord au milieu de l'Europe", a déploré Svetlana Tikhanovskaïa.

Deux propositions sont sur la table : un appel à tous les transporteurs basés dans l'UE à éviter le survol du Bélarus et l'interdiction de l'espace aérien et des aéroports de l'UE à la compagnie nationale du Bélarus Belavia, ont dit deux diplomates européens. L'unanimité des 27 est requise pour toute sanction.

L'Otan se réunit mardi

L'Otan, qui veut une "enquête internationale", va réunir mardi ses ambassadeurs pour discuter de la situation. Son secrétaire général Jens Stoltenberg a fustigé "un incident grave et dangereux".

Le chef de l'ONU, Antonio Guterres, a appuyé les appels à une enquête transparente et indépendante complète sur "cet incident inquiétant".

L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), un organisme dépendant des Nations unies, a convoqué une réunion d'urgence pour jeudi matin. L'atterrissage forcé "pourrait être une violation de la Convention de Chicago", qui protège la souveraineté de l'espace aérien des nations, a-t-elle estimé.

Minsk conteste

Les accusations européennes ont été qualifiées de "sans fondement" par le Bélarus. Minsk assure avoir agi dans la légalité en interceptant ce vol commercial après avoir reçu une menace de l'organisation palestinienne Hamas.

Le régime a précisé avoir informé l'OACI et dit être disposé à coopérer à une enquête impartiale.

Le patron de Ryanair, Michael O'Leary, a déploré un acte de "piraterie" et affirmé que des agents des services de sécurité bélarusses, le KGB, ont pu se trouver à bord du Boeing.

La Russie également au menu

Les Vingt-Sept vont également aborder la question du regain de tension avec Moscou, après les sanctions russes prises fin avril contre des responsables européens en rétorsion à des mesures prises par Bruxelles en mars à la suite de l'arrestation de l'opposant Alexeï Navalny.

Les dirigeants européens doivent charger le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell de rédiger un rapport pour établir la stratégie européenne à adopter face à la Russie.

La seconde journée du sommet sera consacrée à la pandémie de Covid-19 et au climat.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Une défaite logique pour Antoine Bellier

Publié

le

Pas d'exploit pour Antoine Bellier à Montpellier. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Antoine Bellier (ATP 190) n'a pas déjoué les pronostics au tournoi ATP 250 de Montpellier. Le Geevois s'est logiquement incliné 6-3 6-2 devant Maxime Cressy (ATP 51).

Issu des qualifications presque par miracle - il avait écarté trois balles de match lundi lors de son second tour contre le Russe Ivan Gakhov -, Antoine Bellier a concédé à trois reprises son service face à l'Américain, à 3-2 au premier set, à 1-1 et à 4-2 au second. A la relance, son butin s'est chiffré à trois balles de break, deux dans le premier jeu du match à 15-40 et une dans le... dernier.

A la faveur de ses deux victoires en qualifications, Antoine Bellier gagnera six rangs au prochain classement ATP.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Meillard seulement 6e du combiné, Pinturault en or

Publié

le

Déception pour Loïc Meillard lors du combiné masculin des Mondiaux (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Loïc Meillard a pris la 6e place du combiné des Mondiaux à Courchevel. Alexis Pinturault a remporté l'or devant les Autrichiens Marco Schwarz et Raphael Haaser.

Grosse déception pour la délégation suisse en Savoie. Favori de l'épreuve, Loïc Meillard n'a pu faire mieux que 6e à 1''20 du skieur de Courchevel. C'est logiquement lors de la manche de Super-G que le Valaisan d'origine neuchâteloise a vu ses espoirs de breloque s'évanouir.

Trop gentil dans son ski, Meillard n'a pas pu rattraper son retard matinal d'1''34 en slalom où il n'a finalement repris que quatorze centièmes au Français.

Sur la plus haute marche du podium, on retrouve donc un Alexis Pinturault maître chez lui. Auteur d'un magnifique Super-G, le Tricolore a su résister à la pression sur le virage court. Il devance Marco Schwarz de dix centièmes. Le tenant du titre peut d'ailleurs s'en vouloir après avoir commis une immense erreur en fin de parcours. Sans ça, l'Autrichien aurait conservé son titre.

Pinturault ajoute une sixième médaille mondiale à son palmarès, la deuxième en or après celle du combiné à Are en 2019. Schwarz quant à lui se pare d'une cinquième médaille lors des Mondiaux. Le podium est complété par Raphael Haaser qui imite sa soeur Ricarda, bronzée la veille à l'occasion du combiné féminin.

Marco Odermatt éliminé lors du Super-G et Stefan Rogentin présent pour se familiariser avec la piste, seul Justin Murisier était encore en lice avec Loïc Meillard. Sixième à l'issue du Super-G, le Valaisan avait l'occasion de confirmer sa 4e place de Pékin. Mais le Bagnard a connu l'élimination lors du slalom en enfourchant la...première porte.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Une femme vivait avec 800 rats dans sa maison

Publié

le

Les services vétérinaires ont déjà pris en charge 400 animaux la semaine dernière (archives). (© KEYSTONE/DPA/BERND VON JUTRCZENKA)

Une femme vivait avec près de 800 rats dans une maison à Wissen an der Sieg dans le land allemand de Rhénanie-Palatinat. La propriétaire des animaux s'est laissée complètement dépassée par la situation. Des voisins avaient averti les services vétérinaires.

Les services vétérinaires ont déjà pris en charge 400 animaux la semaine dernière et veulent venir chercher les 400 autres lors d'une nouvelle opération menée avec l'aide d'organisations de protection animale privées.

Diverses associations actives dans la protection animale ont recueilli les rongeurs afin de leur prodiguer des soins vétérinaires et leur trouver un nouveau foyer. Plusieurs femelles étaient également gestantes. Des poursuites à l'encontre de la propriétaire des animaux sont à l'étude.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / dpa

Continuer la lecture

International

Somalie: l'ONU veut une investigation indépendante après des heurts

Publié

le

Le Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Volker Turk dénonce de "possibles exécutions illégales" en Somalie (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'ONU demande des investigations indépendantes après des affrontements entre forces de sécurité et des tribus qui ont fait au moins 20 victimes. Le Haut commissaire aux droits de l'homme Volker Türk s'est dit mardi à Genève "inquiet".

Les heurts ont débuté dimanche à Las Anod. Outre les tués, près de 120 personnes auraient été blessées, dont des enfants, alors que les violences se poursuivraient.

M. Türk déplore de "possibles exécutions illégales", un mois après des affrontements qui avaient abouti au déplacement d'au moins 20'000 personnes à Laas Canood. Selon lui, les investigations doivent être "crédibles" et les responsables poursuivis.

Las Anod se trouve dans les régions de Sool et Sanaag revendiquées par le Somaliland et le Puntland. Quelques heures avant les affrontements, des chefs coutumiers du territoire de Sool avaient publié une déclaration s'engageant à soutenir "l'unité et l'intégrité de la République fédérale de Somalie".

Ils avaient appelé les autorités du Somaliland à retirer leurs forces de la région. Le ministre de l'Intérieur du Somaliland, Mohamed Kahin Ahmed, a lui accusé des milices alliées aux chefs coutumiers d'avoir attaqué des sites militaires.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Les Etoiles prédisposent certains d’entre vous à un rapprochement fort tendre avec un être assez hors normes… Grand bonheur à la clé !

Les Sujets à la Une

X