Rejoignez-nous

International

Au moins 97 morts dans un accident d'un avion de ligne à Karachi

Publié

,

le

EPA/SHAHZAIB AKBER
Au moins 97 personnes ont péri dans le crash vendredi d'un avion de ligne Airbus A320 sur un quartier résidentiel de Karachi, au sud du Pakistan. Deux survivants ont été retrouvés. Un problème technique serait à l'origine de la catastrophe.

L'avion de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA) s'est écrasé sur un groupe de maisons alors qu'il approchait de l'aéroport de Karachi. Le dernier bilan, diffusé samedi et faisant état de 97 morts et deux survivants, inclut tous les occupants de l'appareil, ont indiqué les services sanitaires de la province du Sindh, dont Karachi est la capitale. Un hôpital local a par ailleurs fait état de plusieurs personnes tuées au sol.

L'appareil en provenance de Lahore, dans le nord du pays, transportait 98 personnes, selon PIA. Parmi les deux miraculés du crash figure le président de la Bank of Punjab, une des plus importantes banques du Pakistan, a précisé PIA.

Fin des opérations de sauvetage

Les opérations de sauvetage ont pris fin samedi à l'aube, selon les autorités. Durant toute la journée de vendredi, secouristes et habitants avaient fouillé les décombres à la recherche des corps. Un journaliste de l'AFP avait vu plusieurs cadavres calcinés chargés à bord d'une ambulance.

"Il y avait 91 passagers et 7 membres d'équipage" à bord du vol PK8303 "qui a perdu le contact avec le contrôle aérien à 14h37" (11h37 en Suisse), a déclaré le porte-parole de PIA. D'après le directeur de la compagnie, l'Airbus A320 se trouvait "en approche finale" de l'aéroport de Karachi quand un incident est survenu.

L'appareil, mis en service en 2004, n'opérait sous les couleurs de PIA que depuis 2014, d'après un communiqué d'Airbus.

"La dernière fois que nous avons eu des nouvelles du pilote, il a indiqué qu'il avait un problème technique", a raconté le directeur dans une vidéo mise en ligne sur Twitter. "On lui a dit [...] que deux pistes étaient prêtes pour l'atterrissage, mais il a décidé de remettre les gaz."

D'après le ministre de l'intérieur, Ijaz Ahmad Shah, le pilote avait indiqué avoir "perdu un moteur" puis lancé "un appel de détresse".

"Il était en vie"

"J'ai vu un passager hors de l'avion [...] Il était en vie. Il parlait. Il m'a demandé de le sauver, mais ses jambes étaient coincées dans la sortie de secours", a raconté un témoin qui avait auparavant vu un cadavre "tomber sur sa voiture". Il a ajouté n'avoir entendu "aucun cri" d'autres passagers, alors que l'avion s'embrasait.

Le premier ministre Imran Khan s'est dit "choqué et attristé" par la catastrophe, adressant sur Twitter ses "prières et condoléances aux familles et aux disparus".

Selon le ministre des affaires étrangères, Shah Mahmood Qureshi, l'avion avait à son bord "beaucoup de gens rentrant chez eux pour l'Aïd" el-Fitr, la célébration de la fin du ramadan, la fête la plus importante pour les musulmans.

L'accident survient quelques jours seulement après que le pays a autorisé la reprise des vols commerciaux intérieurs, suspendus pendant plus d'un mois pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. De très rares vols internationaux avaient été maintenus.

Réputation ternie

De fréquents crashs d'avions et d'hélicoptères civils et militaires se sont produits au Pakistan au fil des ans. Le dernier accident aérien d'ampleur dans le pays remonte à décembre 2016. Un avion de la PIA effectuant un vol intérieur s'était écrasé dans le nord montagneux du pays, tuant 47 personnes.

PIA était l'une des grandes compagnies aériennes mondiales jusqu'aux années 1970. Mais des années de pertes financières, de mauvaise gestion et de retards ont terni sa réputation.

La compagnie a été impliquée dans de nombreuses controverses, dont l'incarcération d'un pilote ivre en Grande-Bretagne en 2013. Elle a également eu des problèmes pour obtenir les certifications de sécurité de l'Union européenne pour ses vols cargo.

Entre mars et novembre 2007, toute la flotte de PIA, sauf huit avions, avait été placée sur la liste noire de l'Union européenne.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Le créateur de Mafalda est décédé

Publié

le

Le créateur de la fameuse Mafalda, la petite fille espiègle aux questions dérangeantes, est décédé. (Image d'archive - ©KEYSTONE/AP/VICTOR R. CAIVANO)

Le dessinateur argentin Joaquin Salvador Lavado, dit Quino, le créateur de Mafalda, la petite fille espiègle à la tignasse noire, est décédé mercredi à l'âge de 88 ans, a annoncé son éditeur, Daniel Divinsky.

"Quino est mort. Toutes les bonnes personnes du pays et du monde entier le pleureront", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Entré à l'école des Beaux-Arts de Mendoza à 13 ans, la région argentine qui l'a vu naître le 17 juillet 1932, ce fils d'Andalous avait tôt arrêté ses études pour se consacrer à sa passion: illustrateur d'humour.

Sa plus célèbre création, l'irrespecteuse Mafalda (publiée pour la première fois en 1964), deux points pour les yeux et une petite boule en guise de nez, est la fille d'une femme au foyer et d'un agent d'assurances argentins totalement dépassés par sa maturité.

Ses demandes d'explication sur la condition féminine, la dictature, la surpopulation, la guerre atomique ou encore Fidel Castro sont en réalité l'expression d'une indignation constante contre le monde des années 60.

A sa sortie en Espagne, alors sous Franco, Mafalda est réservée aux adultes. Elle est censurée en Bolivie, au Chili et au Brésil. Après le coup d'Etat de 1976 en Argentine, Quino s'exile en Italie, puis en Espagne.

Continuer la lecture

International

Swiss accélère les remboursements de vols

Publié

le

Le transporteur national Swiss a déjà remboursé pour plus de 585 millions de francs de billets d'avion. (Image d'archive - ©KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

La compagnie aérienne Swiss accélère le processus de remboursement des vols, suite à la crise pandémique qui a mis un frein brutal au trafic aérien et au tourisme international. Le transporteur national a déjà remboursé pour plus de 585 millions de francs.

Swiss a assuré se conformer aux exigences des autorités fédérales en la matière, d'après un communiqué publié mercredi.

La compagnie affirme en effet avoir traité à fin septembre la plupart des demandes déposées jusqu'à fin juillet par les voyagistes et les particuliers. Le délai de traitement des demandes de remboursement sera revenu au niveau pré-pandémique à partir d'octobre.

Ainsi cette année, Swiss a traité "au total plus de 1,1 million de demandes dans le monde entier et a effectué des remboursements pour une valeur de plus de 585 millions de francs".

S'il y a donc un retour à la normale en ce qui concerne les délais, le groupe prévient que le volume des demandes restera important. Les mesures de lutte contre l'expansion de la pandémie évoluent chaque jour d'un pays à l'autre, et en particulier les obligations de quarantaine après avoir voyagé dans une zone à risque.

"Le nombre de demandes en suspens continuera donc à se développer et à diminuer de manière dynamique, mais n'atteindra pas zéro", d'après le communiqué.

Continuer la lecture

International

Le feu ravage le Nord de la Californie

Publié

le

Plusieurs incendies ravagent le nord-ouest de la Californie. (©AP PHOTO/NOAH BERGER)

Des incendies dévastaient lundi les célèbres vignobles de la Napa Valley au nord-ouest de la Californie, en proie à une nouvelle vague de chaleur, des milliers de personnes ayant dû évacuer leurs habitations en pleine nuit.

Plus au nord, dans une zone boisée et escarpée du comté de Shasta, le "Zogg Fire", qui s'est lui aussi déclaré dimanche, a fait trois morts et continuait à se propager lundi soir.

Ciel incandescent, arbres et vignes calcinés, maisons ravagées par les flammes: le brasier nommé "Glass Fire", qui s'est déclenché dimanche, a dévoré selon les pompiers près de 4500 hectares dans le comté de Napa, l'une des zones de production de vin les plus prestigieuses des États-Unis.

Certains domaines viticoles sont partis en fumée, comme le Château Boswell dans la ville de St. Helena tandis que d'autres étaient fortement menacés par les flammes tels le Merus Wines vineyards et le Davis Estates.

Evacuations

Quelque 34'000 personnes avaient reçu l'ordre d'évacuer lundi et 14'000 autres devaient se tenir prêtes. En pleine nuit, 4500 habitants d'une zone résidentielle pour personnes âgées du comté viticole de Sonoma, voisin de celui de Napa et menacé par un autre feu baptisé "Shady Fire", avaient ainsi dû embarquer dans des cars municipaux afin d'être transportés en lieu sûr.

Résidente de St. Helena, Susan Fielder a eu les larmes aux yeux lorsqu'elle a roulé pour rejoindre un refuge de Napa, laissant derrière elle sa maison en emportant seulement un petit sac et une photo de ses grands-parents.

"Ce matin, je me disais: 'qu'est-ce que tu vas faire si tu perds tout?", confie-t-elle à l'AFP. Elle a pu retrouver sa maison, intacte mais recouverte d'une couche de cendres, à la mi-journée.

Courant coupé

Par précaution, le fournisseur d'énergie Pacific Gas and Electric (PG&E) a coupé dimanche le courant à près de 65'000 foyers au nord de la Californie, notamment dans les comtés de Napa et Sonoma.

Plus de 1000 soldats du feu, aidés d'hélicoptères et de bombardiers d'eau, combattaient lundi le Glass Fire, alimenté par une énième vague de chaleur et des vents secs, et qui n'était toujours pas maîtrisé.

Les comtés de Napa et Sonoma avaient déjà été frappés par des feux dévastateurs en 2017, faisant au total 44 morts et détruisant plusieurs milliers de bâtiments.

La Californie s'embrase depuis des mois, les feux, qui intervenaient habituellement entre août et novembre, sont devenus plus fréquents et plus importants dans cet Etat au cours des dernières années, en raison notamment du changement climatique.

Continuer la lecture

International

Montréal et Québec passent en "alerte rouge" pendant 28 jours

Publié

le

Les bars, restaurants, cinémas, musées et bibliothèques notamment seront fermés pour un mois, notamment dans la capitale Québec. (©AP PHOTO/CP/JACQUES BOISSINOT)

Le Premier ministre du Québec a annoncé lundi de nouvelles restrictions pour les régions de Montréal et Québec. Elles passent au plus haut niveau d'alerte pendant 28 jours, alors que les cas de coronavirus ont fortement grimpé dans cette province.

Les Québécois sont appelés à ne pas recevoir d'invités à leur domicile. Les bars, restaurants, cinémas, musées et bibliothèques notamment seront fermés du 1er au 28 octobre dans trois régions dont la métropole Montréal et la capitale Québec, passées au seuil d'alerte rouge.

"Les chiffres sont sans appel: on doit prendre nos responsabilités, on doit prendre des décisions difficiles", a prévenu le Premier ministre François Legault lors d'une conférence de presse en annonçant, "le coeur gros", la fermeture de plusieurs secteurs de l'économie durant le mois d'octobre. Le gouvernement travaille à "une formule pour aider financièrement" les propriétaires de ces commerces, a-t-il promis.

Le Québec, qui compte plus de huit millions d'habitants, a annoncé lundi 750 nouveaux cas en une journée. La province la plus durement touchée par l'épidémie, notamment dans ses maisons de retraite lors de la première vague, est entrée "dans la deuxième vague", avait prévenu la semaine dernière, le directeur national de la santé publique.

Situation "critique"

Le nombre de nouveaux malades, autour de la centaine fin août, n'a cessé de grimper depuis pour approcher le millier le week-end dernier, mais le nombre de décès restait stable (entre zéro et six par jour).

"Ce qu'on voit pour l'instant, c'est une augmentation importante des cas et on peut penser que dans plusieurs semaines, ça va vouloir dire des augmentations importantes des hospitalisations et des décès", a expliqué M. Legault, ajoutant que la situation était "critique".

Les écoles et les commerces, salons de coiffure et hôtels resteront ouverts. "Notre objectif c'est d'abord de protéger les écoles", a indiqué M. Legault. Le Québec "recommande fortement" d'éviter les déplacements entre les régions de la province.

Province voisine et deuxième la plus touchée par la pandémie, l'Ontario a enregistré plus de 700 nouveaux cas, un record depuis le début de la pandémie qui a conduit les autorités à parler, elles aussi, de "deuxième vague". Au total, le Canada recensait lundi plus de 155'000 cas et 9318 morts.

Continuer la lecture

International

Plus d'un million de décès dus au Covid-19 recensés dans le monde

Publié

le

Le SARS-CoV-2 a fait officiellement plus d'un million de morts en sept mois (archives). ©KEYSTONE/EPA NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH/NIAID- RML/NATIONAL INST)

Plus d'un million de décès liés au nouveau coronavirus ont été recensés dimanche dans le monde depuis sa détection en Chine en décembre 2019, selon un comptage établi par l'AFP à partir de sources officielles. L'Amérique latine est la région la plus touchée.

Au total, 1'000'009 décès ont été officiellement comptabilisés dans le monde, pour 33'018'877 cas. 22'640'048 personnes sont, elles, considérées comme guéries par les autorités.

Les régions les plus touchées en nombre de décès sont l'Amérique latine et les Caraïbes (341'032 décès pour 9'190'683 cas), l'Europe (229'945/5'273'943) et les Etats-Unis et le Canada (214'031/7'258'663).

"Un million est un nombre terrible", avait déclaré dès vendredi le directeur des situations d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Michael Ryan, estimant un doublement "très probable". Les perspectives sont sombres, en effet, avec une courbe qui repart à la hausse en Europe, au Moyen-Orient et en Asie, renforçant la crainte d'une seconde vague.

Et on ne peut pas "sauver les gens aujourd'hui simplement en priant ou en travaillant sur des vaccins qui ne viendront que plus tard", a prévenu vendredi le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Cinq vaccins (trois occidentaux et deux chinois) sont en phase III de tests. Un candidat-vaccin russe, Spoutnik V, a donné des résultats préliminaires encourageants. Mais ces recherches ne peuvent pour l'instant pas prendre de vitesse le virus.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Bélier

Ambiance professionnelle baignée par un bleu azuré. Période idéale pour une création ! Finances en hausse.

Publicité

Les Sujets à la Une

X