Rejoignez-nous

International

Macron et Le Pen reprennent leur souffle avant le sprint final

Publié

,

le

Marine Le Pen s'est défendue d'être "climatosceptique", après des accusations de son rival Emmanuel Macron. (© KEYSTONE/AP/Daniel Cole)

A une semaine du second tour de l'élection présidentielle, rien n'est joué entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Ils se sont accordé un court repos en ce dimanche de Pâques, dans une campagne électrique où chacun tente de rassembler au-delà de son camp.

Dans ce duel à couteaux tirés, qu'ont continué à entretenir leurs soutiens respectifs au travers des médias, le président sortant a un léger avantage sur sa rivale d'extrême droite, si l'on en croit les sondages d'opinion.

Il l'emporterait dimanche prochain dans une fourchette de 53 à 55,5% contre 44,5 à 47% pour Marine Le Pen, en légère progression mais dans la marge d'erreur et, donc, pas à l'abri d'un faux pas ou d'une forte mobilisation de l'électorat anti-Macron.

L'enjeu de ce second tour est de convaincre les indécis et les abstentionnistes, qui étaient au premier tour plus de 26% de la population en âge de voter.

Le Pen "sereine"

Le débat télévisé mercredi soir entre les deux rivaux jouera un rôle décisif. En 2017, la candidate du Rassemblement national avait sombré face à Emmanuel Macron. Elle estime être mieux préparée cette fois et se dit "extrêmement sereine".

En attendant, elle a passé un dimanche de Pâques sans rendez-vous et avec un seul média enregistré la veille: l'émission "Dimanche en politique" sur France 3.

Elle s'est défendue d'être "climatosceptique", après des accusations samedi à Marseille de son rival, et a répondu avoir "un projet qui précisément tient compte de l'environnement".

Ses lieutenants sont de leur côté revenus sur son projet d'interdiction du voile dans l'espace public: il n'est plus la priorité dans la lutte contre l'islamisme.

L'interdiction est un "objectif à terme", selon le président du RN Jordan Bardella, qui distingue "le voile pour les Françaises (...) issues de l'immigration dans les années 60-70" et "le voile devenu aujourd'hui un instrument de pression des fondamentalistes islamiques".

"Boule puante"

Le camp Le Pen est monté dimanche au créneau sur un autre sujet, celui des accusations de détournement d'argent public européen visant leur candidate, en dénonçant "une boule puante".

Marine Le Pen et ses proches sont accusés par l'office européen de lutte antifraude d'avoir détourné environ 600'000 euros (611'000 francs) d'argent public européen au cours de leurs mandats d'eurodéputés, selon un nouveau rapport remis en mars à la justice française et révélé samedi par Mediapart.

Depuis le premier tour, la stratégie de Mme Le Pen vise à asseoir sa crédibilité, et continuer à lisser son image.

Elle maintient la thématique du pouvoir d'achat, plutôt que l'immigration, et oppose deux France, celle des "élites" favorables selon elle à Emmanuel Macron et l'autre, populaire, qu'elle prétend incarner.

Son programme économique ne convainc pas le prix Nobel Jean Tirole, qui a jugé, dans une tribune parue dans La Dépêche du Midi, qu'il est "dissimulateur et non financé" et "appauvrira durablement notre pays".

Côté syndicats, Laurent Berger et Philippe Martinez, secrétaires généraux respectivement de la CFDT et de la CGT, ont appelé à "ne pas confier les clés de la démocratie" à la candidate RN, dans un texte commun paru dans le Journal du dimanche, sans toutefois mentionner le nom d'Emmanuel Macron.

Macron veut convaincre

Entré tardivement en campagne, le président sortant se démultiplie en cherchant à mobiliser, convaincre et être "à l'écoute" des Français.

A Marseille samedi, il a fait un long plaidoyer en faveur de l'écologie - thématique cruciale à gauche et notamment chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon -, tout en appelant au rassemblement derrière lui face à la montée de l'extrême droite.

Mais selon la consultation lancée par M. Mélenchon auprès de ses 310.000 soutiens en ligne en vue du second tour, le vote blanc ou nul (37,65%) est en tête. Additionnés, le vote blanc ou nul et l'abstention (près de 29%) sont nettement majoritaires, tandis que le vote Macron ne représente qu'un tiers.

Pour le leader LFI, 3e homme du premier tour, ce résultat "n'est pas une consigne donnée à qui que ce soit". Seul message martelé par M. Mélenchon dès le 10 avril au soir: "pas une seule voix" à Mme Le Pen. Il sera mardi l'invité de BFMTV pour ses premières déclarations publiques depuis le premier tour.

Les écologistes - qui ont eux appelé à voter Macron - accueillent avec scepticisme le verdissement du discours du président sortant. "Il n'y a aucune raison de croire véritablement ses promesses", a déclaré dimanche le patron d'EELV Julien Bayou.

Emmanuel Macron peut toutefois se prévaloir d'un nombre croissant de soutiens, de gauche comme de droite, caressant l'espoir d'une recomposition politique majeure.

Après les sportifs, nombre de personnalités du monde de la culture, puis dimanche un millier d'acteurs du secteur de la santé, ont appelé à voter pour lui au second tour pour faire barrage à l'extrême droite.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Harris dit à Gantz, rival de Netanyahou, sa "profonde inquiétude"

Publié

le

La visite à Washington de Benny Gantz, grand rival politique du premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, suscite des remous en Israël. (© KEYSTONE/EPA/MICHAEL REYNOLDS)

La vice-présidente américaine Kamala Harris a dit lundi à Benny Gantz, membre du cabinet de guerre israélien, sa "profonde inquiétude" face à la crise humanitaire à Gaza. Elle a "exhorté Israël à prendre des mesures" pour augmenter l'entrée d'aide.

Elle a aussi "salué l'approche constructive" des autorités israéliennes dans les négociations en cours pour une cessation temporaire des hostilités déclenchées par l'attaque du mouvement islamiste Hamas le 7 octobre sur le sol israélien.

La démocrate a "appelé le Hamas à accepter les conditions qui sont sur la table pour une libération des otages, qui se traduiraient par un cessez-le-feu immédiat de six semaines et permettraient d'augmenter l'aide humanitaire".

La visite à Washington de cet ancien ministre de la défense, grand rival politique du premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, suscite des remous en Israël. M. Gantz doit aussi rencontrer le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan et le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

L'Inter signe son 9e succès d'affilée en Serie A

Publié

le

Alexis Sanchez a marqué sur penalty lundi face au Genoa (© KEYSTONE/AP/Luca Bruno)

L'Inter Milan est idéalement lancé vers un 20e Scudetto.

Les hommes de Simone Inzaghi ont cueilli lundi soir leur 9e victoire consécutive en Serie A en battant le Genoa 2-1 en clôture de la 27e journée. Ils comptent 15 points d'avance sur la Juventus et 16 sur le Milan AC.

Yann Sommer en reste donc à 16 blanchissages dans ce championnat d'Italie 2023/24 en 26 apparitions. Le gardien de l'équipe de Suisse est resté sans réaction sur la puissante reprise du pied gauche armée des 16 mètres par Johan Vasquez après un dégagement manqué par la défense lombarde (54e, 2-1).

Les Intéristes, qui affichent un "goal-average" de 18-3 sur leurs cinq derniers matches de championnat, avaient fait la différence en première mi-temps grâce à un but de Kristjan Asllani (30e) et à un penalty transformé par Alexis Sanchez (38e). Ils ont maîtrisé leur sujet après la réduction du score pour signer leur 11e succès en autant de matches joués en 2024 toutes compétitions confondues.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Sam Kerr inculpée pour outrage à caractère raciste

Publié

le

Sam Kerr a été inculpée d'outrage à caractère raciste (© KEYSTONE/AP/TERTIUS PICKARD)

Sam Kerr a été inculpée d'outrage à caractère raciste sur un agent de police au Royaume-Uni. L'internationale australienne est l'une des stars féminines du football.

Les faits sont anciens et remontent au 30 janvier de l'année dernière à Twickenham, dans la banlieue sud-ouest de Londres, a précisé un porte-parole de la Metropolitan Police. Ils se sont produits alors qu'un agent de police intervenait en réponse à un litige sur le tarif d'une course en taxi, a-t-il poursuivi.

Agée de 30 ans, Sam Kerr, qui joue au FC Chelsea, a comparu devant un tribunal de Wimbledon le 1er février dernier. La Fédération australienne a indiqué dans un communiqué qu'elle était "au courant de la procédure impliquant Sam Kerr au Royaume-Uni".

"Puisqu'il s'agit d'une affaire judiciaire en cours, nous sommes dans l'incapacité de fournir d'autres commentaires à ce stade", a ajouté Football Australia dans un communiqué diffusé à Sydney.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le premier mariage homosexuel, sous protection policière

Publié

le

Le chef du parti de gauche Syriza, première force d'opposition au parlement, Stefanos Kasselakis (ci-contre) a annoncé qu'il épouserait son compagnon américain, Tyler McBeth, en Grèce cet été (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/AP/YORGOS KARAHALIS)

Le premier mariage entre personnes du même sexe a eu lieu ce week-end en Grèce, sous protection de la police qui a fait état lundi de "menaces" reçues par les amoureux.

"Notre mariage, qui a eu lieu en présence de nos trois enfants, s'est déroulé sans peur ni stress, comme il se doit", ont écrit les jeunes mariés dans une lettre publiée par la police sur X.

Le couple, qui a indiqué avoir reçu des "menaces pour leur sécurité", a remercié la police pour son assistance "pendant et après la cérémonie", selon le communiqué de la police.

La Grèce a adopté le 16 février une loi autorisant le mariage homosexuel et l'adoption d'enfants par des couples de même sexe.

Quelque 4000 opposants à la loi, emmenés notamment par Niki, le parti d'extrême droite proche de la Russie, avaient manifesté devant le Parlement brandissant des icônes de la Vierge et des croix chrétiennes.

Ce pays méditerranéen, dans lequel l'influente Eglise orthodoxe était farouchement opposée à la réforme, est devenu ainsi le 37e pays dans le monde, le 17e de l'Union européenne et le premier pays chrétien orthodoxe à légaliser l'adoption pour des parents de même sexe.

Le chef du parti de gauche Syriza, première force d'opposition au parlement, Stefanos Kasselakis a annoncé qu'il épouserait son compagnon américain, Tyler McBeth, en Grèce cet été.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Les personnes qui aspirent à suivre une formation bénéficient de tous les soutiens célestes nécessaires dans cette entreprise… Qu’ils se lancent !

Les Sujets à la Une

X