Rejoignez-nous

International

Merkel donne un coup de pouce aux sociaux-démocrates

Publié

,

le

Les sociaux-démocrates du SPD, avec leur tête de file Olaf Scholz, l'actuel ministre des Finances et vice-chancelier, ont remporté dimanche d'une courte tête les élections législatives, avec 25,7% des suffrages. (© KEYSTONE/dpa/Kay Nietfeld)

Angela Merkel a donné un coup de pouce mercredi au social-démocrate Olaf Scholz en le félicitant pour sa victoire aux législatives. Dans le même temps, une alliance entre le centre gauche, les Verts et les libéraux semble de plus en plus probable.

La chancelière, qui s'apprête à se retirer de la vie politique après 16 ans au pouvoir, s'est exprimée pour la première fois depuis la défaite historique de son camp dimanche, par le biais d'un court communiqué.

Elle a "félicité" Olaf Scholz, chef de file du centre gauche et vice-chancelier du gouvernement sortant, "pour son succès" aux élections législatives, qui a vu le parti social-démocrate (SPD) arriver, avec 25,7% des voix, légèrement en tête devant les conservateurs de la CDU/CSU. Ces félicitations ont été adressées dès lundi, soit au lendemain des élections, a précisé son service de presse.

Dans la foulée, Armin Laschet, le chef de file des conservateurs a senti le besoin d'en faire autant, et a laissé savoir qu'il avait lui aussi congratulé son rival, selon des sources anonymes au sein de son parti. Mais il n'en continue pas moins de vouloir former un gouvernement, avec l'appui des libéraux et des écologistes.

Sous pression

Depuis les élections, les critiques n'ont cessé de monter dans les rangs des conservateurs, face à l'entêtement de leur chef à vouloir diriger une coalition alors que le centre droit n'a recueilli que 24,1% des suffrages, arrivant en deuxième position et accusant un recul de près de 9 points par rapport à 2017.

Si Mme Merkel a pris ses distances mercredi, l'impopulaire Armin Laschet a déjà été plus ou moins lâché la veille par ses alliés bavarois. "Olaf Scholz a plus de chances de devenir chancelier en ce moment, clairement", avait ainsi asséné leur dirigeant Markus Söder.

Mais le Rhénan, connu pour sa ténacité, n'en démord pas. Mardi soir, lors d'une réunion de son groupe parlementaire, il s'était certes excusé pour le score décevant aux élections mais avait réaffirmé parallèlement que "personne n'avait le droit de se déclarer principal vainqueur", selon plusieurs médias allemands.

De plus en plus d'observateurs doutent qu'il puisse se maintenir encore longtemps. "Je pense qu'Armin Laschet ne survivra pas à cette semaine", a même lâché le vice-président du FDP, Wolfgang Kubicki. "La pression monte", a-t-il assuré.

Pendant ce temps, les sociaux-démocrates ont réitéré leur appel à la formation rapide d'une coalition avec les Verts et le FDP, qui ont tous deux progressé lors du scrutin avec respectivement 14,8% et 11,5% des voix. Les deux formations "devraient être assez avisées pour accepter notre offre d'entamer rapidement des discussions exploratoires" en vue d'une alliance, a ainsi jugé mercredi Rolf Mützenich, réélu chef du groupe parlementaire du SPD.

"Surmonter les différences"

Les dirigeants des Verts et du FDP, véritables faiseurs de rois de ces élections, se sont rencontrés mardi soir pour la première fois depuis les élections afin de dégager de possibles points d'accord, en vue de négocier ensuite avec la CDU ou plus vraisemblablement avec le SPD.

La réunion a été immortalisée par un selfie, posté sur Instagram, des quatre participants, les co-dirigeants des écologistes Robert Habeck et Annalena Baerbock, le chef du FDP Christian Linder et son secrétaire général Volker Wissing. Le message se voulait encourageant : ils se sentent en mesure de "surmonter leurs différences", majeures sur les questions budgétaires et fiscales. Les libéraux sont ainsi contre tout rétablissement de l'impôt sur les grandes fortunes préconisé par les Verts, mais aussi par le SPD.

Cette première prise de contact officielle sera suivie par une réunion en grand comité vendredi, ont annoncé les deux petits partis.Et dimanche, la valse des premières discussions va commencer, aussi bien avec l'Union conservatrice qu'avec le SPD.

Si les libéraux se gardent toujours de dévoiler leur préférence - même s'ils sont idéologiquement plus proches du centre droit -, Annalena Baerbock est plus directe: "nous avons reçu un contrat clair pour un renouveau de notre pays", a-t-elle lancé mercredi, ajoutant que les Verts privilégiaient en conséquence "d'abord" les discussions avec le FDP et le SPD.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

La COP15 s'engage sur la restauration d'un milliard d'hectares

Publié

le

La COP15 d'Abidjan sur la désertification a mis en avant les effets négatifs de la sécheresse et de la désertification pour l'Afrique et "l'urgence" d'y remédier (archives). (© KEYSTONE/AP/PETROS KARADJIAS)

La COP15 contre la désertification, qui s'est achevée vendredi à Abidjan, s'est engagée à "accélérer la restauration d'un milliard d'hectares de terres dégradées d'ici à 2030", indique la déclaration finale. Il y a urgence à agir, ont rappelé les participants.

Cet engagement fait partie d'une série de décisions prises après onze jours de travaux par la 15e conférence des parties (COP) de la convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), qui a rassemblé quelque 7000 participants.

Outre l'engagement sur les terres dégradées dans lequel est mis en avant "l'implication des femmes", la COP15 s'engage aussi à "renforcer la résilience face à la sécheresse en identifiant l'expansion des zones arides", à "combattre les tempêtes de sable et de poussière et d'autres risques de catastrophes croissantes" ou encore à "s'attaquer aux migrations forcées et aux déplacements provoqués par la désertification et la dégradation des terres".

Ibrahim Thiam, secrétaire exécutif de la CNULCD, a souligné l'importance de la restauration des terres dégradées dans la lutte contre le dérèglement climatique. "Si l'on restaure les terres, on réduit les émissions [de CO2] et on les ramène dans le sol", a-t-il dit lors d'une de la conférence de presse de clôture.

Pas irréversible

Alain Richard Donwahi, nouveau président de la COP15, s'est engagé "à accélérer la mise en oeuvre des décisions prises", car "il y a une obligation de résultats" de la part de toutes les parties prenantes.

Le premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a pour sa part invité lors de la cérémonie de clôture "toutes les parties à faire preuve d'efficacité et de célérité dans la mise en oeuvre des projets déjà identifiés et de ceux qui émergeront demain".

La COP15 d'Abidjan sur la désertification s'était ouverte le 9 mai en présence de neuf chefs d'Etat africains, qui avaient mis en avant les effets négatifs de la sécheresse et de la désertification pour leur continent et "l'urgence" d'y remédier.

Dans un message vidéo, le président français Emmanuel Macron avait estimé que "la désertification a le visage de plus de 3,2 milliards de personnes qui vivent sur des terres dégradées, partout dans le monde. Il y a urgence à agir".

"La désertification et la dégradation des terres ne sont pas une fatalité. Ces crises ne sont pas irréversibles et des solutions existent", avait-il ajouté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Économie

Trump paie 110'000 dollars d'amende pour "entrave" à une enquête

Publié

le

Donald Trump et la Trump Organization sont suspectés d'avoir surestimé la valeur de propriétés immobilières lorsqu'ils demandaient des prêts bancaires et de les avoir sous-estimées auprès du fisc pour payer moins d'impôts (archives). (© KEYSTONE/AP/Alex Brandon)

L'ex-président américain Donald Trump a payé 110'000 dollars d'amende pour "entrave" à une enquête pour fraude fiscale menée depuis 2019 à New York. Il avait été condamné le 25 avril à verser 10'000 dollars par jour tant qu'il refuserait de fournir des documents.

"Le 19 mai, Donald Trump a payé 110'000 dollars aux services de la procureure générale" de l'Etat de New York, a annoncé vendredi dans un courriel un porte-parole de cette dernière, Letitia James. La magistrate élue du parti démocrate le milliardaire républicain se livrent depuis des mois une bataille de procédures acharnée.

Le 17 février, la procureure avait obtenu qu'un juge de New York ordonne à M. Trump et à ses enfants Donald Jr. et Ivanka de témoigner sous serment dans le cadre de cette enquête, où elle soupçonne des pratiques fiscales "frauduleuses". Une décision contre laquelle les Trump, qui accusent Mme James de "chasse aux sorcières politique", ont fait appel.

Mais la justice new-yorkaise avait aussi réclamé avant le 31 mars des documents comptables et fiscaux de la Trump Organization. Face au refus de Donald Trump, Letitia James avait donc obtenu le 25 avril qu'il soit condamné pour "entrave".

Documents remis

Le 6 mai, toutefois, le juge new-yorkais avait suspendu le comptage des jours amende et décidé que M. Trump aurait jusqu'au vendredi 20 mai pour payer pour la période 25 avril - 6 mai, soit 110'000 pour 11 jours. Ce qu'il a fait jeudi.

Selon le porte-parole de Mme James, le camp Trump avait aussi jusqu'à vendredi pour soumettre des "déclarations sur l'honneur" relatives à la demande de documents comptables et fiscaux de la Trump Organization. Ces documents ont bien été rassemblés et produits par un cabinet tiers jeudi, selon la même source.

Le juge doit maintenant décider si le camp Trump a répondu à toutes les demandes. Mme James soupçonne la Trump Organization d'avoir, "de manière frauduleuse", surestimé la valeur de propriétés immobilières lorsqu'elle demandait des prêts bancaires et de les avoir sous-estimées auprès du fisc pour payer moins d'impôts.

Donald Trump est aussi confronté à une enquête pénale du procureur de Manhattan: la Trump Organization et son directeur financier Allen Weisselberg y ont été inculpés de fraude fiscale. Ils ont plaidé non coupable et le procès doit s'ouvrir cette année.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le Real conclut sa Liga sur un nul 0-0

Publié

le

Le Real de Carlo Ancelotti a concédé un 0-0 face au Betis (© KEYSTONE/AP/Jose Breton)

Le Real Madrid, sacré champion d'Espagne fin avril, a conclu sa Liga par un nul 0-0 vendredi au Bernabéu contre le Betis Séville.

Les Merengue, qui attendent la décision de Kylian Mbappé, affronteront Liverpool le 28 mai en finale de la Ligue des champions.

En lever de rideau de la 38e et dernière journée, les Madrilènes n'ont pas réussi à créer le danger dans ce match sans enjeu sous la chaude nuit madrilène. Ils ont été accrochés par les Sévillans, qualifiés pour la prochaine Europa League.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

L'ATP et la WTA ne distribueront pas de points à Wimbledon

Publié

le

Novak Djokovic perdra 2000 points à l'issue de Wimbledon (© KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino)

L'ATP et la WTA ne distribueront pas de points à Wimbledon si l'exclusion des Russes et Bélarusses se confirme. Les deux instances ont annoncé leur décision vendredi dans des communiqués distincts.

"Si rien ne change, c'est avec un immense regret et à contre-coeur que nous ne voyons pas d'autre possibilité que de retirer les points ATP à Wimbledon pour l'édition 2022", explique l'ATP, qui fut la première à communiquer à ce sujet.

"En raison de la position du All England Lawn Tennis Club (réd: organisateur de Wimbledon) qui n'honorera pas son obligation d'utiliser le classement WTA pour l'inscription à Wimbledon (...), la WTA a pris la difficile décision de ne pas accorder de points", souligne pour sa part la WTA.

La Fédération internationale (ITF) a par ailleurs pris la même décision en ce qui concerne les points attribués chez les juniors et dans les épreuves en fauteuil roulant qui se disputent sur le gazon londonien. Elle a également pris position vendredi.

Les points conquis en 2021 retirés

L'ATP et la WTA ont par ailleurs souligné que les points conquis lors de l'édition 2021 tomberont comme de coutume. Ainsi, le tenant du titre masculin Novak Djokovic perdra 2000 points au terme du prochain Wimbledon, ce qui pourrait lui coûter cher dans la lutte pour la place de no 1 mondial.

En revanche, l'ATP et la WTA attribueront bien des points lors des tournois ATP prévus sur herbe en préparation à Wimbledon. Elles estiment que Russes et Bélarusses ne sont pas victimes de discrimination dans ce cas puisqu'ils ont la possibilité de disputer d'autres épreuves. Ils n'auront en revanche pas d'autre option pendant la première semaine de Wimbledon.

Si les circonstances changent...

Wimbledon a annoncé le 20 avril son intention d'exclure les Russes et les Bélarusses de l'édition 2022 car "dans les circonstances d'une agression militaire injustifiée et sans précédent, il serait inacceptable que le régime russe tire le moindre bénéfice de la participation de joueurs russes ou bélarusses".

Les organisateurs du mythique tournoi londonien ont cependant précisé que cette décision, globalement très critiquée dans le monde du tennis, pourrait être revue si les "circonstances changent radicalement d'ici juin".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Une tornade fait près de 40 blessés en Allemagne

Publié

le

La tornade a emporté des véhicules, des arbres et des pans de bâtiments à Paderborn. (© KEYSTONE/AP/Lino Mirgeler)

Une tornade a fait près de 40 blessés, "dont certains grièvement", vendredi dans l'ouest de l'Allemagne, en traversant le centre de Paderborn, a indiqué la police locale. Les "ravages" provoqués par le phénomène météorologique rare sont estimés à "plusieurs millions".

"Trente-huit blessés, dont certains grièvement, ont été transportés à l'hôpital", ont précisé les pompiers de la ville sur leur compte Twitter. Une personne "est en danger de mort", a de son côté précisé la police locale.

Ce phénomène rare et localisé a frappé en fin d'après-midi cette ville moyenne de Rhénanie du nord-Westphalie, alors que des intempéries touchent l'ensemble du pays, après plusieurs jours de températures anormalement élevées pour la saison. En Rhénanie-Palatinat voisine, un homme de 38 ans est décédé après avoir subi un choc électrique en pénétrant dans une cave inondée suite aux intempéries et avoir chuté sur la tête.

Toits arrachés et arbres emportés

A Paderborn, la police a évalué à "plusieurs millions" d'euros les "ravages" provoqués par la tempête, qui a mobilisé plus de 350 forces d'intervention. La colonne de la tornade progressant vers les habitations, emportant arbres et pans de bâtiments, était visible sur plusieurs photographies postées sur les réseaux sociaux.

La ville de Lippstadt, à une trentaine de kilomètres, a, elle aussi, probablement été touchée par une tornade, selon un porte-parole des pompiers, sans que des blessés soient à ce stade à déplorer.

Le clocher de l'église de cette ville a été emporté sous la violence des rafales de vent, selon des images publiées sur les réseaux sociaux. Le porte-parole a fait état de "toits arrachés, de vitres brisées et de nombreux arbres arrachés dans toute la ville".

Plus globalement, les intempéries ont provoqué de nombreux dommages dans cette région de l'ouest de l'Allemagne, les forces de l'ordre faisant état d'innombrables arbres déracinés. Des clichés mis en ligne montraient aussi des voitures retournées.

En Rhénanie-Palatinat, des chutes de grêles de cinq centimètres de diamètre ont également été signalées, endommageant "sérieusement plusieurs dizaines de véhicules dont les vitres ont été fracassées alors qu'ils circulaient", indique la police de Coblence.

"Mélange explosif"

Cette région, avec la Rhénanie du nord Westphalie, avait déjà été très touchée en juillet dernier par des pluies diluviennes qui avaient provoqué des inondations et coûté la vie à plus de 180 personnes.

Le trafic ferroviaire des trains à grande vitesse a été fortement perturbé dans l'ouest. La police a appelé les habitants à rester chez eux. Au sud, à Nuremberg, en Bavière, le trafic régional a aussi été perturbé en raison d'arbres tombés sur les voies ferrées, a indiqué la Deutsche Bahn.

Les services météorologiques allemands ont émis un avis de tempête pour la journée de vendredi, avec des rafales des vents qui pourraient atteindre jusqu'à 130 km/h par endroits. Les intempéries, qui ont touchées en premier l'ouest du pays, se déplaçaient vers l'est en soirée.

La violence de la tempête est liée à l'arrivée en Allemagne d'air particulièrement chaud en provenance d'Espagne et de France, d'une part, et d'air froid venant du nord d'autre part, a expliqué le météorologue Özden Terli à la télévision publique ZDF, qui a parlé d'un "mélange explosif".

En France métropolitaine la moyenne des températures a dépassé quotidiennement les normales saisonnières durant 38 jours mercredi, égalant un record d'avril-mai 2007, selon les services météorologiques.

En Allemagne, la barre des 30 degrés, parfois davantage, a été atteinte jeudi dans plusieurs communes de l'ouest et du sud du pays.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X