Rejoignez-nous

International

Merkel appelle à voter Laschet pour que "l'Allemagne reste stable"

Publié

,

le

A deux jours des élections législatives, Angela Merkel a plaidé vendredi en faveur de son dauphin Armin Laschet, "garant de stabilité" en Allemagne. (© KEYSTONE/AP/Matthias Schrader)

A deux jours des élections, Angela Merkel a plaidé vendredi en faveur de son dauphin Armin Laschet, tandis que des dizaines de milliers de jeunes ont manifesté dans toute l'Allemagne en faveur d'un réel changement dans la politique de lutte contre le réchauffement.

"Pour que l'Allemagne reste stable, Armin Laschet doit devenir chancelier fédéral", a clamé la chancelière lors d'un meeting de son parti à Munich, en Bavière, avant les élections de dimanche qui augurent d'un duel serré entre le favori des sondages social-démocrate Olaf Scholz et son rival de droite.

Les sociaux-démocrates (SPD) sont en tête avec quelque 25% des intentions de vote, talonnés par le camp conservateur (CDU/CSU), crédité de 21 et 23% des suffrages.

Après s'être tenue en retrait de la campagne, la chancelière ne ménage plus ses efforts pour soutenir le chef de son parti, fragilisé par son manque de popularité et ses faux pas.

Elle sera encore à ses côtés samedi pour un tout dernier rassemblement dans le fief d'Armin Laschet, à Aix-la-Chapelle.

"La question de savoir qui gouverne l'Allemagne n'est pas sans importance", a martelé celle qui dirige la première économie européenne depuis 2005.

Et elle a de nouveau mis en garde contre le scénario d'une victoire du candidat social-démocrate et d'un coup de barre à gauche en cas d'alliance entre le SPD, les Verts et le parti de la gauche radicale Die Linke. C'est toutefois l'une des coalitions les moins probables parmi le large éventail de possibilités pour former une majorité.

"Renouveau"

Plus tôt, plusieurs dizaines de milliers de défenseurs de l'environnement, menés par Greta Thunberg, ont manifesté pour exhorter les candidats en lice à faire plus pour le climat.

"Nous devons continuer à descendre dans la rue et à exiger de nos dirigeants qu'ils prennent des mesures concrètes en faveur du climat", a lancé la jeune militante suédoise à une foule de manifestants rassemblés devant le Reichstag de Berlin, où siègent les députés allemands.

Selon les organisateurs, la "grève du climat" à laquelle étaient appelés les jeunes Allemands a mobilisé vendredi plus de 620.000 personnes dans quelque 470 villes du pays.

"Les partis politiques n'en font pas assez" pour le climat, a déploré Greta Thunberg tandis que les manifestants, dont une majorité d'adolescents et de familles, brandissaient des pancartes et banderoles proclamant "La terre a la fièvre" ou "Stop au charbon".

Mobilisant ses supporteurs à Cologne, dans l'ouest du pays, le candidat du SPD Olaf Scholz a lui promis d'incarner le "renouveau" après quatre mandats et 16 ans de pouvoir d'Angela Merkel, dont il est ministre des Finances depuis 2018.

"Le changement climatique est une catastrophe mondiale majeure et c'est pourquoi les jeunes qui disent aujourd'hui qu'il faut faire quelque chose maintenant ont raison. C'est ce que nous, sociaux-démocrates, ferons", a assuré ce centriste, qui a pourtant joué sur son expérience de gestionnaire, dans la lignée d'Angela Merkel, pour faire campagne.

Vote du "siècle"

Dans une Allemagne engagée dans une coûteuse mue énergétique, les législatives font figure de vote "du siècle" qui peut permettre d'accélérer cette transition, a affirmé à l'AFP Luisa Neubauer, responsable en Allemagne du mouvement "Fridays for future".

Portés par les préoccupations climatiques des électeurs, les Verts devraient jouer un rôle central dans le futur gouvernement.

Leur candidate Annalena Baerbock obtiendrait, selon les sondages, 15% des suffrages, s'adjugeant la troisième place, devant le parti libéral (12%).

Dans leurs programmes électoraux, les trois principaux candidats ont fait de la protection de l'environnement l'une de leurs priorités pour les quatre prochaines années, s'engageant à agir pour limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5°C.

Pendant la campagne électorale, à la mi-juillet, l'Allemagne a été frappée par des inondations meurtrières, qui ont fait plus de 180 morts dans l'ouest du pays et sont directement liées au changement climatique, selon les experts.

L'objectif de neutralité climatique fait consensus entre les partis allemands, tout comme le développement des énergies renouvelables. Mais les délais et moyens pour y parvenir font débat, entre la gauche favorable à une large intervention de l'Etat et la droite qui mise sur le secteur privé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Abandon de l'Erythréen Girmay

Publié

le

Biniam Girmay blessé par un bouchon de bouteille de prosecco. (© KEYSTONE/AP/Massimo Paolone)

L'Erythréen Biniam Girmay a abandonné le Giro mercredi matin au lendemain de sa victoire historique dans la 10e étape.

Son abandon résulte de sa blessure à l'oeil gauche occasionnée par un bouchon de Prosecco sur le podium, a-t-on appris auprès de son équipe Intermarché.

Girmay est devenu mardi le premier coureur noir d'Afrique vainqueur d'une étape de grand tour.

Mais mercredi, le jeune Erythréen, 22 ans, a malencontreusement reçu dans l'oeil le bouchon de la bouteille géante qu'il devait ouvrir sur le podium protocolaire de Jesi.

Soigné à l'hôpital de Jesi, d'excellente façon selon le médecin de sa formation Intermarché, il a rejoint mardi soir en début de soirée l'hôtel de son équipe Intermarché à Riccione où une petite fête était organisée en son honneur.

Le premier

L'équipe belge avait choisi d'attendre le matin pour prendre une décision sur la suite du Giro pour sa pépite africaine.

Dans l'entourage de l'équipe, on indique que le choix d'abandonner la course a été pris par prudence. D'autres examens ophtalmologiques sont prévus à court terme pour Girmay, qui a quitté l'hôtel mercredi matin avec son manager après avoir salué ses coéquipiers et le staff.

En quelques mois, il est devenu l'un des grands noms du peloton international. Premier coureur africain à inscrire son nom au palmarès d'une classique (Gand-Wevelgem fin mars), en battant notamment le Français Christophe Laporte, il s'est imposé parmi les meilleurs sprinteurs/puncheurs.

Deuxième de l'étape d'ouverture du Giro en Hongrie derrière Mathieu van der Poel, il a dominé le Néerlandais dans un long sprint à l'arrivée de la 10e étape à Jesi.

Au classement par points, il s'était rapproché ainsi à trois points du porteur du maillot cyclamen du meilleur sprinteur, le Français Arnaud Démare.

Sur la ligne, van der Poel avait levé le pouce en signe de respect avant de féliciter son vainqueur.

Le Néerlandais avait lui aussi failli être victime d'un bouchon récalcitrant lors de la cérémonie protocolaire qui a suivi son succès d'étape. Mais il avait reçu le bouchon au niveau d'une épaule, sans que la blessure revête le même caractère de gravité que pour l'Erythréen.

Girmay, qui a rejoint l'équipe Intermarché au printemps 2021 après être passé professionnel l'année précédente dans l'équipe française Delko, s'était signalé dès la saison dernière en décrochant la médaille d'argent de la course espoirs des Mondiaux à Louvain (Belgique).

La 11e étape, longue de 203 kilomètres et dessinée pour les sprinteurs, mène de Santarcangelo di Romagna à Reggio Emilia.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Records pour quatre indicateurs du changement climatique en 2021

Publié

le

Le secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) Petteri Taalas s'attend rapidement à une nouvelle année la plus chaude jamais observée dans les différents pays (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Pas moins de quatre indicateurs du changement climatique ont atteint des records en 2021. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé mercredi à une coalition mondiale pour faire des technologies d'énergie renouvelables un bien public mondial.

Jamais les concentrations de gaz à effet de serre, le niveau des mers, la chaleur des océans de même que leur acidification n'avaient été aussi élevées, selon l'état du climat mondial en 2021, publié mercredi à Genève par l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Ces indicateurs devraient encore se détériorer dans les prochaines années, selon un responsable de l'agence onusienne.

De même, les situations météorologiques extrêmes ont abouti à des centaines de milliards de dollars de coûts économiques et de nombreuses victimes. Elles devraient encore augmenter jusque dans les années 2060, même si les efforts requis sont menés.

"La guerre en Ukraine a pris le pas sur le rapport du GIEC mais le changement climatique reste le défi le plus important" pour le monde, a affirmé à la presse le secrétaire général de l'OMM Petteri Taalas. L'attention "à court terme porte sur les prix de l'énergie et alimentaires", selon lui. Il relève toutefois que cette situation pourrait aboutir dans le meilleur des cas à une réduction de la consommation énergétique et à une accélération de l'achat de véhicules électriques.

Selon le rapport de l'organisation, l'année 2021 a bien été l'une des sept les plus chaudes jamais observées. La situation aurait pu être pire encore sans deux périodes de courant froid La Niña au début et en fin d'année.

La température moyenne a dépassé de 1,1° C celle de la période préindustrielle. La semaine dernière, l'OMM avait affirmé qu'il y a une chance sur deux pour qu'elle soit temporairement supérieure de 1,5°C à celle-ci pendant l'une des cinq prochaines années au moins.

Appel de Guterres

"Ce n'est qu'une question de temps avant de voir une nouvelle année la plus chaude", estime M. Taalas. Les gaz à effet de serre vont réchauffer le climat pendant des générations, ajoute-t-il également. Et les glaciers sont menacés. Notamment en Suisse où seuls 5% d'entre eux pourraient se maintenir d'ici 2100.

L'anticipation des désastres a permis de sauver des individus mais davantage reste à faire. L'OMM oeuvre pour que des alertes soient possibles pour tous d'ici cinq ans, comme demandé par M. Guterres. Actuellement, seule la moitié des pays sont dotés de tels systèmes.

L'OMM doit piloter un plan qui devra être approuvé en novembre lors de la COP, mais elle estime qu'il faudra 1,5 milliard de dollars dans les cinq prochaines années. De même qu'un système de renforcement de la surveillance des gaz à effet de serre.

Dans une vidéo, M. Guterres a appelé à cinq actions concrètes. Il demande que les technologies d'énergies renouvelables soient considérées comme un bien public, souhaitant une coalition mondiale, et que l'approvisionnement en matières premières pour celles-ci soit étendu et diversifié.

Les gouvernements doivent faciliter l'approbation de ces énergies vertes et renoncer aux subventions des énergies non renouvelables. Les investissements dans les renouvelables doivent être multipliés par trois pour atteindre 4000 milliards de dollars par an.

Glaciers canadiens largement affectés

Parmi les indicateurs, les concentrations de gaz à effet de serre avaient atteint un record en 2020, avec celle de CO2 établies à 413,2 parties par million (ppm). La pandémie n'avait pas eu d'effet important sur elles. Or, des données préliminaires de l'OMM sur plusieurs pays montrent que les concentrations ont continué d'augmenter l'année dernière et cette année.

Autre indication, presque tous les océans ont fait face à des anomalies en termes de température l'année dernière. Ils absorbent également moins de CO2 de l'atmosphère.

Depuis une dizaine d'années, le niveau des océans s'est étendu de 4,5 mm par an en moyenne, une accélération importante. Cette situation étend les effets des cyclones. De leur côté, les glaciers américains et canadiens ont largement reculé l'année dernière en raison des vagues de chaleur dans ces régions. Les inondations ont affecté certains pays, alors que d'autres en Afrique sont confrontés à des sécheresses importantes.

La combinaison des conflits, de la pandémie et des situations météorologiques extrêmes a sapé des dizaines d'années d'avancées en termes de sécurité alimentaire. Le nombre de pays menacés par la famine a augmenté. De nombreuses personnes ont été contraintes de fuir leur habitation. Et les écosystèmes se détériorent à un rythme sans précédent, ajoute également l'organisation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Netflix licencie pour faire face au ralentissement de sa croissance

Publié

le

Près de 150 salariés ont été remerciés, la plupart aux Etats-Unis, Netflix ayant aussi réduit ses dépenses en matière de sous-traitance (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Netflix a annoncé mardi avoir licencié environ 2% de son personnel dans un objectif d'économies. Le numéro un mondial de la diffusion de séries et films, jusque-là en plein essor, fait désormais face à un ralentissement de sa croissance.

"Ces changements sont principalement motivés par les besoins de l'entreprise plutôt que par les performances individuelles, ce qui les rend particulièrement difficiles, car aucun d'entre nous ne veut voir partir des collègues aussi formidables", a déclaré un porte-parole de Netflix à l'AFP.

Près de 150 salariés ont été remerciés, la plupart aux Etats-Unis, a précisé le porte-parole, ajoutant que Netflix a aussi réduit ses dépenses en matière de sous-traitance.

Quelques semaines avant cette décision, Netflix a annoncé une perte d'abonnés pour la première fois depuis plus de dix ans.

"Le ralentissement de la croissance de nos revenus signifie que nous devons aussi ralentir la croissance de nos dépenses en tant qu'entreprise", a expliqué le porte-parole.

A la fin du premier trimestre, le service de télévision en streaming comptait 221,6 millions d'abonnés, légèrement moins que fin décembre.

Pour expliquer cette érosion, Netflix avance la suspension de ses services en Russie à cause de la guerre en Ukraine.

Ce recul de 200.000 abonnés, moins de 0,1% de sa clientèle totale, a suffi à provoquer la panique à Wall Street lors de l'annonce des résultats trimestriels en avril.

Le directeur financier Spence Neumann avait alors annoncé lors d'une conférence téléphonique que Netflix allait "réduire" ses dépenses au cours des deux prochaines années, tout en continuant à investir des milliards de dollars dans la plateforme.

L'entreprise basée dans la Silicon Valley a affiché un résultat net de 1,6 milliard de dollars lors des trois premiers mois, contre 1,7 milliard au premier trimestre 2021.

Parmi les autres facteurs freinant sa croissance, Netflix a identifié le fait que certains abonnés partagent leur compte avec des personnes ne vivant pas chez eux.

Près de 222 millions de ménages paient un abonnement, mais les comptes sont partagés avec plus de 100 millions d'autres foyers ne souscrivant pas au service, estime le géant du streaming.

Netflix teste des moyens de tirer une rémunération de ce partage de comptes, en introduisant par exemple une fonction qui permet aux abonnés de payer un peu plus pour ajouter d'autres ménages.

"Ce n'était pas une priorité quand nous grandissions rapidement, et maintenant nous y travaillons d'arrache-pied", a déclaré le patron Reed Hastings lors d'une conférence téléphonique sur les résultats.

"Ils sont plus d'une centaine de millions de foyers à choisir déjà de regarder Netflix, ils aiment le service, il faut juste que nous soyons payés dans une certaine mesure" pour ces téléspectateurs.

La croissance de Netflix souffre aussi de la concurrence intense que lui livrent Apple et Disney.

Netflix envisage aussi d'ajouter un nouvel abonnement à tarif réduit financé par la publicité, un modèle que M. Hastings a longtemps écarté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

Continuer la lecture

International

Finlande et Suède ont soumis leurs demandes d'adhésion à l'Otan

Publié

le

Le président finlandais Sauli Niinistö et la première ministre suédoise Magdalena Andersson sont favorables à l'adhésion de leurs pays à l'Otan. (© KEYSTONE/EPA/Anders Wiklund)

La Finlande et la Suède ont soumis mercredi leurs demandes d'adhésion à l'Otan. Des consultations sont en cours entre les Alliés pour lever l'opposition de la Turquie à l'intégration des deux pays nordiques dans l'Alliance.

"C'est un moment historique à un moment critique pour notre sécurité", a déclaré le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, qui a reçu les demandes d'adhésion présentées par les ambassadeurs de deux pays. "Nous espérons conclure rapidement" le processus, a-t-il ajouté.

Des consultations étaient en cours mercredi au sein du Conseil Atlantique pour tenter de lever l'opposition de la Turquie au lancement du processus d'adhésion, a-t-on appris de source diplomatique. Ankara peut le ralentir en refusant l'ouverture des discussions au sein du Conseil Atlantique, première étape de la procédure.

La Turquie peut ensuite bloquer en refusant de signer les protocoles d'adhésion et enfin refuser de ratifier l'adhésion. L'unanimité des 30 membres de l'Alliance est impérative pour les adhésions. "Tout est possible", a confié un diplomate européen. "Mais à l'Otan on trouve toujours des solutions",a -t-il ajouté.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan pourrait vouloir porter le sujet au sommet de l'Otan organisé à Madrid les 29 et 30 juin. Il a assuré lundi qu'Ankara "ne cèdera pas".

Avancer rapidement

Ankara accuse la Suède d'être "la pépinière d'organisations terroristes" comme le PKK kurde et reproche aux deux pays nordiques de ne pas approuver les demandes d'extradition de personnes accusées d'être des terroristes ainsi que d'avoir gelé des exportations d'armes vers la Turquie.

La Turquie a bloqué en début de semaine une déclaration de l'Otan favorable aux adhésions des deux pays, a-t-on appris de source diplomatique. Ce blocage prive la Finlande et la Suède de la protection assurée par l'Otan à tous ses membres en cas d'agression.

"Les intérêts de sécurité de tous les alliés doivent être pris en compte et nous sommes déterminés à examiner toutes les questions et à parvenir rapidement à des conclusions", a assuré mercredi Jens Stoltenberg aux deux ambassadeurs.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Vente aux enchères historique de Picasso, Monet et Cézanne

Publié

le

La "Femme nue couchée" de Picasso a été adjugée à 67,5 millions de dollars, la plus grosse offre de cette vente. (© KEYSTONE/AP/Seth Wenig)

Une vente aux enchères d'½uvres d'art des XIXe et XXe siècles organisée à New York a rapporté 408,5 millions de dollars mardi, a annoncé Sotheby's. Il s'agit de la troisième plus grosse vente de la maison d'enchères.

Le tableau "Femme nue couchée" de Picasso s'est envolé à près de 67,5 millions de dollars, la plus grosse offre de la vente. Des ½uvres de Claude Monet ("Le Grand Canal" et "Santa Maria della Salute") et Paul Cézanne ("Clairière") ont été adjugées à, respectivement, 56,6 et 41,6 millions de dollars.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / anp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X