Rejoignez-nous

International

Proche-Orient: Nouvelles violences à Jérusalem-Est

Publié

,

le

Plus de 500 personnes ont été blessées ce lundi, selon le Croissant-Rouge palestinien. (©KEYSTONE/AP/MAHMOUD ILLEAN).

Israël et les Palestiniens étaient engagés mardi dans l'une des plus importantes escalades de violences de ces dernières années. Au moins 20 personnes sont mortes dans la bande de Gaza.

Neuf enfants et un haut commandant du Hamas figurent parmi les personnes qui ont péri lundi soir dans des frappes attribuées à l'armée israélienne. Elles ont été menées dans la bande de Gaza en riposte à désormais des dizaines de roquettes tirées depuis l'enclave palestinienne, après de nouveaux affrontements ayant fait plus de 500 blessés sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam nommé Mont du Temple par les Juifs, à Jérusalem-Est.

Selon un dernier bilan de l'armée israélienne peu avant minuit, plus de 150 roquettes avaient été tirées de Gaza vers Israël, dont des "dizaines" ont été interceptées par le bouclier antimissile "Dôme de fer".

Et alors que les salves se poursuivaient dans la nuit, un Arabe Israélien a succombé à des blessures par balle en marge d'accrochages avec des Israéliens dans la ville de Lod (centre), où des voitures ont été incendiées, a indiqué la police locale sans épiloguer.

"Ligne rouge" franchie

Ces violences ont coïncidé avec la "Journée de Jérusalem", qui marque selon le calendrier hébraïque la prise de la partie orientale, peuplée de Palestiniens, de la Ville sainte par l'armée israélienne en 1967. Et elles interviennent après des semaines de tensions à Jérusalem.

"Les organisations terroristes à Gaza ont franchi une ligne rouge (...) en tirant des roquettes jusque dans la région de Jérusalem", a déclaré en soirée le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

"Israël réagira avec force (...), celui qui attaque en paiera le prix fort. Je vous le dis, citoyens d'Israël, le conflit actuel pourrait durer un certain temps", a ajouté le Premier ministre, qui tenait tard en soirée des consultations avec les chefs de l'armée et des services secrets intérieurs, le Shin Beth.

Barrage de roquettes

Après de violents heurts le matin à Jérusalem, le Hamas avait adressé un ultimatum à Israël en réclamant que ses forces se retirent d'ici 18h00 (17h00 en Suisse) de l'esplanade des Mosquées, haut lieu de tensions entre Palestiniens et Israéliens dans le coeur de la Vieille ville.

Et, à 18h00, un barrage de roquettes a fusé de cette enclave paupérisée de deux millions d'habitants, vers Israël.

Si la majorité des roquettes ont été interceptées par le bouclier antimissiles "Dôme de Fer" certaines se sont abattues sur le territoire israélien, et un missile anti-char a fait un blessé léger dans une localité israélienne limitrophe de la bande de Gaza.

Médiation

"Nous tenons le Hamas pour responsable de ces attaques", a déclaré Jonathan Conricus, porte-parole de l'armée israélienne, qui a suspendu un important exercice militaire en raison de ces affrontements.

"Nous avons commencé à frapper des positions du Hamas (...) et je dis bien 'commencé'", a ajouté ce responsable, confirmant que l'armée israélienne avait ciblé un haut commandant du Hamas dans le nord de la bande de Gaza. Plus tard dans la soirée, l'armée a ajouté avoir ciblé d'autres membres du mouvement islamiste et a multiplié les frappes sur l'enclave.

Les autorités locales à Gaza ont fait état de 20 morts, incluant neuf enfants, et de nombreux blessés dans ces frappes, les plus importantes depuis novembre 2019. Les secouristes israéliens ont fait état de trois blessés et de sept personnes victimes d'attaques de panique qui ont été transportées à l'hôpital.

Lundi soir, des sources diplomatiques ont affirmé à l'AFP que l'ONU, avec l'aide du Qatar et de l'Egypte, avait amorcé une médiation auprès des parties "concernées" afin d'obtenir une désescalade. "Il est impératif que toutes les parties prennent des mesures" en ce sens, a pour sa part plaidé le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, tandis que la France disait craindre une "escalade de grande ampleur".

Pierre d'achoppement

Après un week-end marqué par de vives tensions à Jérusalem-Est, la journée de lundi avait débuté de manière frontale, avec des jets de pierres par des centaines de Palestiniens contre les forces de l'ordre israéliennes positionnées sur l'Esplanade des Mosquées et qui ont répliqué avec des grenades assourdissantes, du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, plus de 520 Palestiniens ont été blessés, dont de nombreux aux yeux et à la tête, alors que la police israélienne a fait état d'au moins neuf blessés dans ses rangs, pour ces accrochages les plus violents depuis 2017 à Jérusalem-Est.

En début de soirée, une marche de milliers de jeunes Israéliens dans la Vieille ville pour commémorer la "Journée de Jérusalem", qui aurait pu mener à de nouveaux accrochages, a été annulée par ses organisateurs.

Mais, tandis que des manifestations étaient rapportées dans plusieurs villes de Cisjordanie occupée, la tension dans la Ville sainte n'est pas retombée et des manifestations ont commencé à se multiplier dans différentes villes de Cisjordanie occupée, où le Croissant-Rouge a dénombré un total de 200 blessés.

En fin de soirée, des milliers de fidèles musulmans étaient encore réunis sur l'Esplanade des Mosquées -où un incendie a eu lieu- pour prier avant la fin du mois de ramadan cette semaine. Et de nouveaux heurts ont éclaté entre des manifestants palestiniens et des forces de l'ordre israélienne, dont les grenades assourdissantes résonnaient dans la nuit de Jérusalem, tandis que les sirènes des ambulances hurlaient de nouveau.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Un vaste incendie dans la banlieue de Moscou

Publié

le

Le centre commercial à Khimki, dans la banlieue de Moscou (Archives). (© KEYSTONE/AP/MIKHAIL METZEL)

Les pompiers russes luttent contre un incendie de "7000 m2" qui a démarré dans la nuit de jeudi à vendredi dans un centre commercial de la banlieue de Moscou, ont indiqué les services d'urgence. Ils soupçonnent un acte "criminel".

"Les pompiers combattent un incendie d'une superficie de 7000 m2 dans la région de Moscou", a annoncé sur Telegram le ministre russe des Situations d'urgence. L'incendie sévit au centre commercial Mega Khimki, dans la banlieue de Khimki au nord de la capitale russe.

Un acte délibéré, tel un incendie criminel, est envisagé, a indiqué l'agence Interfax, citant une source non identifiée. L'agence Sputnik a précisé qu'un acte criminel était "l'une des principales explications" envisagées pour ce feu qui sévit au centre commercial Mega Khimki.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / afp

Continuer la lecture

Football

Brésil-Croatie et Pays-Bas - Argentine pour ouvrir le bal

Publié

le

Neymar, l'atout no 1 des Brésiliens. (© KEYSTONE/AP/Manu Fernandez)

Le Brésil, qui a récupéré Neymar, affrontera la Croatie de Luka Modric vendredi à Doha (16h00) pour une place dans le dernier carré lors du premier choc des quarts de finale du Mondial.

Il sera suivi par le classique entre l'Argentine et les Bays-Bas (20h00).

Vainqueurs autoritaires de la Corée du Sud à laquelle ils n'ont laissé que des miettes (4-1), les quintuples champions du monde avancent dans leur quête de nouveau sacre avec un Neymar affamé. Forts de leur puissance offensive (quatre joueurs différents ont marqué contre la Corée) ils trouveront sur leur route une équipe de Croatie qui a su se montrer résiliente tout au long de son parcours.

Autour de leur métronome Luka Modric, les "Vatreni" (Flamboyants) arrivés sur la pointe des pieds ont déjoué tous les pronostics pour se hisser parmi les huit meilleures nations de la planète. Face aux attaquants auriverdes cependant, l'équipe de Zlatko Dalic devra surmonter la fatigue née de son duel homérique contre le Japon qu'elle a écarté grâce aux exploits de son gardien Livakovic, auteur de trois arrêts dans la séance décisive des tirs au but (1-1, 3-1 tab). Le Brésil part toutefois favori avec dèjà deux succès en autant de confrontations en Coupe du monde (3-1, 1-0).

Avec un Depay au top

Plus tard dans la soirée, l'Argentine de Leo Messi entrera en piste pour défier les Pays-Bas qui semblent monter en puissance après un début de compétition peu emballant. Le sélectionneur batave Louis van Gaal peut désormais compter sur Memphis Depay, dont la condition physique s'est nettement améliorée au fil du tournoi.

Il sera surtout question de revanche, l'Albiceleste ayant éliminé les Oranje en demi-finale du Mondial 2014 à Sao Paulo (0-0, 4-2 tab). Outre un billet pour les demies, les deux sélections vont se disputer la suprématie dans ce véritable classique de la Coupe du monde au bilan parfaitement équilibré (deux victoires de chaque côté pour cinq matches nuls).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Le "marchand de mort" Viktor Bout arrive en Russie

Publié

le

Viktor Bout, la moustache grisonnante, a été vu en train de monter à bord de l'avion le ramenant en Russie. (© KEYSTONE/AP)

"Tout va bien", a affirmé jeudi Viktor Bout, un ancien trafiquant d'armes de 55 ans, à sa famille au téléphone après être arrivé en Russie. Il aparaît dans un court extrait diffusé sur une chaîne de télévision publique.

"Je t'aime fort", a-t-il dit à sa mère, Raïssa Bout, émue. Dans un second extrait vidéo diffusé sur la même chaîne de télévision russe, on a pu voir Viktor Bout monter à bord d'un avion.

Le visage amaigri, la moustache grisonnante, il avait le sourire aux lèvres, une infirmière prenant sa température et vérifiant sa tension. Il a été accueilli plus tard par sa famille à son arrivée à Moscou, selon des images diffusées par la chaîne d'information Rossiya 24.

"Ils m'ont simplement réveillé au milieu de la nuit et m'ont dit de préparer mes affaires. Il n'y avait aucune information claire au préalable", a-t-il raconté. "Je suis arrivé ici, c'est la chose la plus importante".

"Aussi des gens gentils" aux Etats-Unis

Surnommé le "marchand de la mort", il a été libéré jeudi lors d'un échange de prisonniers à Abou Dhabi impliquant la star américaine de basketball Brittney Griner. Plus tôt jeudi, sa mère avait remercié le président russe Vladimir Poutine pour son rôle dans la libération de son fils, échangé après de longues négociations entre Moscou et Washington.

"Je suis très reconnaissante envers notre président, Vladimir Poutine. Une profonde révérence maternelle (aussi) au ministère des Affaires étrangères, dirigé par Sergueï Lavrov", a-t-elle déclaré à la télévision russe.

La femme de Viktor Bout, Alla Bout, avait elle aussi exprimé sa "reconnaissance" envers la diplomatie russe, qui a permis le retour de son époux qui purgeait une peine de 25 ans aux Etats-Unis. "Il y a aussi des gens gentils" aux Etats-Unis qui "n'ont pas perdu la foi en l'être humain", a-t-elle souligné, citée par des agences de presse russes.

"Homme merveilleux"

La commissaire russe aux droits de l'homme Tatiana Moskalkova a qualifié le marchand d'armes d'"homme merveilleux qui est devenu une victime des insinuations américaines". De son côté, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a indiqué sur l'application de messagerie Telegram que les diplomates du pays recevaient des messages de soutien de "personnes en Russie et à l'étranger".

Brittney Griner était emprisonnée depuis plusieurs mois en Russie pour trafic de cannabis tandis que Viktor Bout était détenu aux Etats-Unis depuis plus de dix ans. Américains et Russes s'accusent mutuellement de détenir leurs ressortissants respectifs à des fins politiques et plusieurs échanges de prisonniers ont eu lieu par le passé.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le jeu vidéo Fortnite, accusé de créer une dépendance, poursuivi

Publié

le

Sorti en 2017, le jeu Fortnite a rapidement séduit de nombreux joueurs (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La justice canadienne se penchera prochainement sur un recours collectif contre le concepteur du jeu vidéo Fortnite, Epic Games. Il l'accuse de créer une dépendance chez ses adeptes au Canada.

Trois parents reprochent à Fortnite de provoquer une dépendance assimilable à celle que "peut créer l'héroïne ou la cocaïne", citant des symptômes "physiques et psychologiques" tels que "des migraines", des "douleurs dorsales" ainsi que "des troubles sociaux importants".

Selon le jugement, rendu mercredi et autorisant ce recours, sur les trois mineurs cités, l'un aurait reçu un diagnostic de cyberdépendance alors qu'un autre, âgé de 13 ans à l'époque, aurait joué 7781 parties en deux ans, "au minimum trois heures par jour", parfois jusqu'au milieu de la nuit. Les plaignants avancent également que le jeu de tir et de survie "encouragerait des dépenses excessives".

"Victime d'une fraude"

Bien qu'il soit téléchargeable gratuitement, les utilisateurs peuvent acheter des V-Bucks, une monnaie virtuelle, afin de se procurer des accessoires dans le jeu, tels que des tenues ou des danses.

Un des enfants cité dans l'action collective aurait ainsi dépensé plus de 6000 dollars canadiens (environ 4130 francs suisses) et "serait allé jusqu'à dire qu'il a été victime d'une fraude", a indiqué à l'AFP Jean-Philippe Caron, un des deux avocats ayant déposé la requête.

L'avocat s'est dit "satisfait" et "confiant" pour la suite, considérant les "preuves probantes" qui viennent appuyer les différents dossiers qu'il défend. Les trois parents et leurs avocats demandent des "dommages moraux et matériels ainsi que la restitution des prestations", notamment le remboursement de tous les achats de joueurs mineurs.

"Dangereux et nocif"

De leur côté, les représentants d'Epic Games avancent que la preuve est "insuffisante", évoquant l'absence de "rapport d'expertise", de "dossier médical qui pose un diagnostic de 'dépendance'" et d'étude sur "les effets indésirables d'un jeu vidéo".

Dans les mois à venir, le concepteur de jeux vidéo devra se défendre devant les tribunaux québécois d'avoir développé et commercialisé un produit "dangereux et nocif", d'avoir omis d'en divulguer les risques et d'avoir lésé des mineurs avec son système de monnaie personnalisée.

En avril, Epic Games avait déjà conclu un accord de 26,5 millions de dollars américains en Caroline du Nord lié aux achats de sa monnaie virtuelle par des mineurs.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Le Metropolitan Opera se dit la cible d'une cyberattaque

Publié

le

Bien que les représentations soient maintenues, l'attaque empêche la commande de nouveaux billets (archives). (© KEYSTONE/FR170537 AP/JOHN MINCHILLO)

Le Metropolitan Opera de New York s'est dit jeudi la cible d'une cyberattaque. Elle a entravé le fonctionnement de ses site internet, billetterie et centre d'appel.

Le prestigieux opéra de la mégapole américaine des arts et de la culture a indiqué que ses "problèmes de réseau" avaient débuté jeudi. Concrètement, les représentations programmées auront bien lieu mais les commandes de nouveaux billets, les échanges et remboursements ne sont pour l'instant pas possibles, selon le Met Opera.

L'institution dans un quartier huppé du nord de Manhattan n'a donné aucune explication sur la nature de l'attaque informatique et n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP. Le media spécialisé OperaWire, citant un courrier du directeur général du Met Opera Peter Gelb aux membres de l'institution, précise qu'une enquête est en cours.

Depuis des années, des attaques informatiques s'en prennent aux entreprises, institutions privées et publiques et services gouvernementaux aux Etats-Unis et dans nombre de pays étrangers. Dernier incident en date en France, l'hôpital de Versailles près de Paris est visé depuis le 3 décembre par une cyberattaque qui l'a contraint à transférer plusieurs patients.

La Chambre des représentants du Congrès à Washington a voté jeudi une loi sur la défense nationale, avec un volet de dizaines de millions de dollars pour doper la cybersécurité.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Vierge

Mettez en avant votre coeur et ce qu’il y a de plus positif en vous ! Ainsi tous vos désirs se réaliseront.

Les Sujets à la Une

X