Rejoignez-nous

International

Raid israélien toujours en cours à Jénine, 11 morts

Publié

,

le

Au moins 517 Palestiniens ont été tués par des soldats ou des colons israéliens en Cisjordanie depuis le 7 octobre, selon le ministère palestinien de la Santé. (© KEYSTONE/AP/Majdi Mohammed)

Un raid israélien, qui a débuté mardi matin sur la ville de Jénine en Cisjordanie, a fait onze morts, selon le ministère palestinien de la Santé. Il était toujours en cours mercredi, ont rapporté des journalistes de l'AFP.

Alors que la journée de mardi avait été rythmée par le bourdonnement de drones et le bruit de détonations, des explosions et des coups de feu retentissaient à nouveau mercredi à l'intérieur du camp de réfugiés éponyme de cette ville du nord de la Cisjordanie occupée depuis 1967, comme l'on rapporté des journalistes de l'AFP.

Un véhicule blindé des forces israéliennes patrouillait dans la ville, roulant derrière un bulldozer sur une route principale de Jénine.

L'armée israélienne a indiqué dans un communiqué "poursuivre son opération à Jénine" durant laquelle elle a tué "un certain nombre de terroristes" et trouvé des explosifs placés sous des routes.

Quatre enfants tués

"Le martyr de l'enfant Waseem Ahed Jaradat (15 ans) à Jénine porte le nombre des martyrs de l'agression de l'occupation contre la ville depuis mardi à 11 dont 4 enfants", a indiqué le ministère de la Santé du gouvernement de l'Autorité palestinienne, qui siège en Cisjordanie, dans un communiqué.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le Croissant-Rouge palestinien a affirmé qu'une de ses ambulances avait été la cible de tirs israéliens alors qu'elle tentait de porter secours à un blessé à Jénine, un bastion de groupes armés palestiniens.

Mardi, des journalistes de l'AFP ont vu les corps de quatre personnes tuées durant l'incursion militaire israélienne. Dans la soirée, des échanges de tirs ont opposé soldats israéliens et hommes masqués et armés, ont constaté des journalistes de l'AFP.

L'armée israélienne a annoncé dans un communiqué mener une opération, sur la base de renseignements "concernant des activités terroristes menées par des hommes armés appartenant aux organisations terroristes du Hamas et du Jihad islamique dans la région de Jénine".

Elle a fait état "de nombreux échanges de tirs" entre ses forces et "les terroristes armés". "Au cours des échanges, des personnes non impliquées auraient été touchées", a-t-elle ajouté, disant "examiner ces allégations".

Journaliste touché par "une balle perdue"

Amer Manasra, un journaliste palestinien indépendant de 25 ans, a déclaré à l'AFP depuis son lit d'hôpital avoir été touché à l'arrière de la jambe par une balle perdue tirée par les forces israéliennes", ajoutant que l'incident avait eu lieu près de l'entrée du camp.

Selon le ministère palestinien de la Santé, un chirurgien travaillant à l'hôpital gouvernemental de Jénine figure parmi les morts. "Oussayed Jabarine a été tué par des tirs de soldats israéliens alors qu'il se rendait à l'hôpital", écrit le ministère dans un communiqué.

L'agence officielle palestinienne Wafa a indiqué qu'un instituteur, Allam Jaradat, et un mineur faisaient également partie des sept morts.

En raison de l'opération israélienne, les écoles de la ville de Jénine et de son camp de réfugiés adjacent ont été évacuées, selon Wafa. Plus tard, des écoliers se sont rassemblés dans une mosquée à l'est de Jénine pour les funérailles d'Allam Jaradat, enveloppé dans le drapeau vert du mouvement islamiste palestinien Hamas.

Israël "tue des innocents"

L'Autorité palestinienne a condamné le raid, affirmant dans un communiqué qu'Israël "tuait des innocents, des médecins, et détruisait l'infrastructure des hôpitaux, des villes et des villages palestiniens".

L'armée mène régulièrement à Jénine des opérations qu'elle qualifie d'"antiterroristes", destinées selon elle à empêcher des attentats anti-israéliens en Israël ou en Cisjordanie.

Plus de 500 Palestiniens tués

Les violences dans ce territoire occupé ont été exacerbées par la guerre à Gaza entre Israël et le Hamas, déclenchée par une attaque du mouvement islamiste sur le territoire israélien le 7 octobre.

Au moins 517 Palestiniens ont été tués par des soldats ou des colons israéliens en Cisjordanie depuis le 7 octobre, selon le ministère palestinien de la Santé.

Depuis cette même date, 12 Israéliens au moins ont été tués en Cisjordanie dans des attaques ou des attentats palestiniens, selon des données officielles israéliennes.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Ecosse - Hongrie: match nul interdit

Publié

le

L'Ecosse de McTominay (ici au duel avec Sierro) peut encore espérer atteindre les 8es de finale (© KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHER NEUNDORF)

L'Ecosse et la Hongrie peuvent toujours espérer atteindre les 8es de finale de l'Euro avant leur duel programmé dimanche à Stuttgart à 21h, en même temps que le choc du groupe A Allemagne-Suisse.

Mais le match nul leur est interdit: les Ecossais ne comptent qu'un point, les Hongrois 0.

Coriace, l'Ecosse a obtenu un point mérité mercredi face à la Suisse. La troupe de Steve Clarke peut encore espérer devancer la sélection helvétique, même si la différence de buts est largement favorable aux hommes de Murat Yakin qui affichent déjà 4 points à leur compteur (-4 pour les Ecossais, +2 pour la Suisse).

Scott McTominay et ses équipiers auront au moins l'avantage de pouvoir évoluer en contre face à une équipe de Hongrie qui se retrouve dos au mur après ses deux défaites initiales (et avec un goal-average de -4 également). Les Hongrois devront faire le jeu pour aller chercher les 3 points, qui pourraient toutefois ne pas suffire pour terminer parmi les quatre meilleurs troisièmes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Suisse-Allemagne: la 1re place du groupe comme enjeu

Publié

le

Yakin et son équipe espèrent créer la surprise face à l'Allemagne (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

La Suisse a un superbe défi à relever dimanche soir à l'Euro.

Les hommes de Murat Yakin se frotteront dès 21h à Francfort au pays-hôte de cette phase finale, l'Allemagne, dans une rencontre où le principal enjeu sera la 1re place du groupe A.

Les deux équipes ont leur ticket pour les 8es de finale en poche, même si la qualification n'est pas encore mathématiquement assurée pour la Suisse. Granit Xhaka et ses équipiers peuvent donc aborder l'esprit libre ce choc de prestige entre voisins.

L'équipe de Suisse retrouve son rôle préféré pour cette partie: celui de l'outsider qui n'a, selon l'expression consacrée, rien à perdre. Toujours plus à l'aise lorsqu'elle peut laisser l'initiative à son adversaire, elle ne pourra cependant pas se contenter de voir venir face à une "Mannschaft" impressionnante jusqu'ici.

La troupe de Murat Yakin, auteur d'un parcours poussif dans un groupe qualificatif dont elle était la grande favorite, a souffert pour arracher un point face à l'Ecosse mercredi. Et son premier match dans cet Euro, gagné 3-1 face à la Hongrie, fut loin d'être une sinécure.

Mais Granit Xhaka et Cie savent parfaitement ce dont ils sont capables au moment d'affronter les "grandes" équipes. Le souvenir du 8e de finale de l'Euro 2021, gagné aux tirs au but face à la France, est encore bien présent dans toutes les mémoires. La Suisse n'avait pourtant alors guère brillé dans ses matches précédents.

Les équipes probables

Suisse - Allemagne

Dimanche, 21h00. Francfort. Arbitre: Orsato (ITA).

Suisse: 1 Sommer; 22 Schär, 5 Akanji, 13 Rodriguez; 3 Widmer, 8 Freuler, 10 Xhaka, 20 Aebischer; 23 Shaqiri, 14 Zuber; 7 Embolo.

Allemagne: 1 Neuer; 6 Kimmich, 2 Rüdiger, 4 Tah, 18 Mittelstädt; 23 Andrich, 8 Kroos; 10 Musiala, 21 Gündogan, 17 Wirtz; 7 Havertz.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Euro 2024: la Belgique se reprend, gros suspense dans le groupe E

Publié

le

Kevin de Bruyne: la Belgique a retrouvé des couleurs (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

La Belgique a battu la Roumanie 2-0 à Cologne lors de la 2e journée du groupe E de l'Euro. Les quatre équipes de cette poule comptent ainsi trois points. Tout se décidera donc mercredi.

Une réussite de Tielemans inscrite après... 73 secondes a mis les Belges sur orbite. Le milieu d'Aston Villa a frappé sur un bon ballon en retrait donné par Lukaku. Le capitaine De Bruyne a assuré la victoire à la 80e sur un long dégagement de son gardien Casteels!

Méconnaissable lors de son entrée en lice contre la Slovaquie (0-1), la Belgique a donc retrouvé des couleurs, sous l'impulsion notamment de Kevin de Bruyne et de l'insaisissable Jérémy Doku, qui a martyrisé la défense roumaine.

Nombreuses occasions

Les Diables rouges ont livré un match plein, avec beaucoup d'intensité et d'envie. Leur seul tort a été de ne pas concrétiser davantage leurs nombreuses occasions, par maladresse, mauvais choix ou en raison des prouesses du gardien Nita.

Lors de l'ultime journée, la Belgique affrontera l'Ukraine tandis que la Roumanie sera aux prises avec la Slovaquie. Les quatre pays peuvent encore se qualifier pour les 8es de finale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Des milliers d'Israéliens manifestent contre le gouvernement

Publié

le

Les organisateurs ont estimé à plus de 150'000 personnes le nombre des manifestants samedi. (© KEYSTONE/AP/Leo Correa)

Des dizaines de milliers de manifestants brandissant des drapeaux israéliens et scandant des slogans contre le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu se sont rassemblés samedi à Tel-Aviv. Ils réclament des élections anticipées et le retour des otages.

Des manifestations similaires ont réuni ces dernières semaines des dizaines de milliers de personnes à Tel-Aviv, la plus grande ville d'Israël, pour protester contre la gestion de la guerre à Gaza et l'incapacité du Premier ministre à négocier la libération des dizaines d'otages toujours retenus dans le territoire palestinien.

De nombreux manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Ministre du crime" et "Arrêtez la guerre".

"Je suis ici parce que j'ai peur de l'avenir de mes petits-enfants. Il n'y aura pas d'avenir pour eux si nous ne nous débarrassons pas de ce gouvernement atroce", a déclaré Shai Erel, un entrepreneur de 66 ans.

Les organisateurs ont estimé à plus de 150'000 personnes le nombre des manifestants samedi, le qualifiant de plus important rassemblement depuis le début de la guerre à Gaza déclenchée par l'attaque sanglante du mouvement islamiste Hamas en territoire israélien, le 7 octobre.

"Mort de la démocratie"

Certains manifestants se sont allongés sur le sol couvert de peinture rouge sur la place de la Démocratie de la ville pour protester contre ce qu'ils considèrent comme "la mort de la démocratie" dans le pays sous M. Netanyahou.

S'adressant à la foule, Yuval Diskin, ancien chef de l'agence de sécurité intérieure israélienne Shin Bet, a qualifié M. Netanyahou de "pire Premier ministre d'Israël".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poissons

Réglez vos affaires en temps et en heure pour éviter tout embouteillage administratif et maintenir une gestion fluide de vos responsabilités.

Les Sujets à la Une

X