Rejoignez-nous

International

Rencontre "historique" à Kiev des ministres européens

Publié

,

le

Les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne se sont rendus à Kiev lundi. Il s'agit notamment de montrer à la Russie qu'elle "ne doit pas compter" sur la "lassitude" de l'Union européenne, a expliqué la ministre française Catherine Colonna. (© KEYSTONE/EPA/Johanna LEGUERRE HANDOUT)

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne se sont retrouvés lundi à Kiev pour une "réunion historique" visant à tracer les lignes d'un "soutien durable" à l'Ukraine, confrontée à l'invasion russe et qui ambitionne d'intégrer l'UE.

Face à une contre-offensive ukrainienne lente et les craintes d'une baisse du soutien occidental à l'Ukraine, il s'agit aussi de montrer à la Russie qu'elle "ne doit pas compter" sur la "lassitude" de l'Union européenne, a expliqué la ministre française Catherine Colonna.

Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a lui aussi estimé que "le plus grand espoir de (Vladimir) Poutine est précisément que l'Occident et le monde se lassent de se ranger au côté de l'Ukraine dans cette guerre". "La Russie y consacre énormément de moyens", a-t-il assuré.

Quelques heures plus tôt, le Kremlin s'était dit persuadé que la "lassitude" allait "s'accroître dans différents pays".

Le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell a salué, sur le réseau social X, "cette réunion historique" - la première de tous les 27 pays membres en dehors de l'UE - en Ukraine, "pays candidat et futur membre".

M. Borrell a cependant précisé qu'il s'agissait d'une rencontre "informelle" qui "n'a pas pour but d'aboutir à des conclusions et à des décisions concrètes".

S'exprimant devant les 24 ministres - ceux de la Pologne, de la Hongrie et de la Lettonie étant absents pour diverses raisons -, le président Volodymyr Zelensky a estimé que la victoire de l'Ukraine "dépend directement" de la coopération entre Kiev et ses alliés occidentaux.

"Je suis sûr que l'Ukraine et tout le monde libre sont capables de vaincre dans cet affrontement" avec la Russie, a-t-il lancé, demandant notamment aux Européens de nouvelles sanctions contre l'Iran, qui fournit des drones à Moscou, et d'autoriser le reversement d'actifs gelés russes pour financer la reconstruction.

"Protection hivernale"

En recevant ses homologues, Dmytro Kouleba a salué la tenue de la réunion à Kiev, soit "à l'intérieur des futures frontières de l'Union européenne", selon lui.

L'Ukraine ambitionne depuis des années d'intégrer l'UE et s'est vu accorder en juin 2022 le statut de candidat à l'adhésion, mais pour passer à l'étape suivante, Kiev doit encore faire des progrès notamment dans la lutte anti-corruption.

La réunion de lundi à Kiev est un "geste diplomatique exceptionnel", a souligné Mme Colonna, qui a expliqué que l'UE veut témoigner de son "soutien résolu" et "durable" à l'Ukraine "jusqu'à ce qu'elle puisse l'emporter" face à Moscou.

Il s'agit de montrer "que l'Ukraine fait partie de la famille européenne" et de "donner aussi à la Russie le message qu'elle ne doit pas compter sur notre lassitude", a souligné Mme Colonna. "Nous serons là pour longtemps", a-t-elle promis.

La ministre allemande, Annalena Baerbock, a elle demandé la mise en place d'un "plan de protection hivernal" pour permettre à l'Ukraine de faire face aux bombardements de ses infrastructures énergétiques, comme lors de l'année dernière.

Cette rencontre se tient au moment où des craintes émergent quant à la pérennité du soutien occidental à l'Ukraine, qui dépend des livraisons d'armes et de l'aide financière des Européens et des Etats-Unis.

"Lassitude"

A Washington, un accord d'urgence conclu par le Sénat ce weekend pour éviter une paralysie de l'administration fédérale a laissé de côté du budget l'aide à l'Ukraine, qui devra faire l'objet d'un projet de loi distinct.

Le président américain Joe Biden a ensuite promis que les Etats-Unis "n'abandonneraient pas" l'Ukraine, et Kiev a annoncé "travailler" avec son principal soutien militaire et financier pour que cette situation "n'empêche pas le flot de l'aide".

Si le Kremlin a estimé lundi que Washington "continuera à s'impliquer dans ce conflit", il a dit s'attendre à ce que "la lassitude du soutien complètement absurde au régime de Kiev va s'accroître dans différents pays".

En Europe, la Slovaquie a porté en tête des législatives samedi un parti populiste qui s'oppose à la poursuite de l'aide à l'Ukraine. Kiev a sobrement dit lundi "respecter le choix du peuple slovaque" et jugé qu'il était trop tôt pour prédire les conséquences.

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères hongrois - dont le pays est resté le plus proche de Moscou dans l'UE - ainsi que ses confrères polonais et letton n'ont pas assisté à la réunion à Kiev, a indiqué à l'AFP un haut responsable du gouvernement ukrainien sous le couvert de l'anonymat. Les diplomates polonais et letton sont malades, a-t-il ajouté.

Autre source d'aide pour l'Ukraine, une mission du Fonds monétaire international (FMI), la première en trois ans, s'est rendue à Kiev pour discuter d'un programme de 15,6 milliards de dollars, a annoncé le Premier ministre Denys Chmygal.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

International

Doublé suisse à Aspen en géant, Odermatt gagne le globe

Publié

le

Marco Odermatt a encore gagné en géant à Aspen (© KEYSTONE/AP/Robert F. Bukaty)

Marco Odermatt est allé chercher son 8e géant en Coupe du monde cette saison à Aspen. Un doublé suisse comme aux Mondiaux avec Loïc Meillard 2e à 0''14 et encore Thomas Tumler 4e.

Imbattable Marco Odermatt. Le Nidwaldien a encore transpiré pour signer son 22e succès dans la discipline, la 36e victoire de sa carrière et s'assurer le globe du géant. Comme à Palisades Tahoe le week-end dernier, le skieur de Buochs a été poussé dans ses derniers retranchements par ses adversaires, mais c'est encore lui qui a vu du vert à l'arrivée.

Cette fois, son plus sérieux rival était aussi l'un de ses potes d'entraînement. Loïc Meillard avait réussi une superbe deuxième manche pour s'offrir un premier podium dans la discipline cet hiver. Le Valaisan d'origine neuchâteloise pensait que la victoire serait au bout, mais "Super Marco" a encore réussi une fin de manche de folie pour arracher la première place pour 0''14.

"Je pense que c'est la plus dure victoire de la saison, a confessé le meilleur géantiste du monde au micro de la FIS. Je ne me sentais pas super bien au départ. Je ne sais pas si c'est l'altitude ou la chaleur. Cela me prend tellement d'énergie pour être concentré à chaque course. On croit que c'est facile, mais ça ne l'est pas."

A la question de savoir si le Nidwaldien pensait à remporter tous les géants de la saison, Odermatt a avoué qu'il était fatigué: "Bien sûr que j'y pense, ce serait super. Mais même pour demain je ne sais pas quel sera le niveau de mes batteries."

Comme aux Mondiaux et comme au slalom de Chamonix, Loïc Meillard doit se contenter de la deuxième place. Mais le skieur d'Hérémence va dans la bonne direction. Un constat qui s'applique également à Thomas Tumler. Huitième à Bansko, puis 4e à Palisades Tahoe, le skieur de 34 ans continue sa jolie saison avec une nouvelle 4e place. C'est le Norvégien Atle Lie McGrath qui a empêché le triomphe total des Suisses dans le Colorado.

Et le bilan est vraiment excellent avec encore quatre autres Helvètes dans les points. Fadri Janutin a lui réussi son meilleur résultat en Coupe du monde. Le Grison a fini 14e. Un premier top 15 en attendant sans doute mieux pour le médaillé d'argent des Mondiaux juniors de Bansko en 2021.

Gino Caviezel peut lui nourrir quelques regrets. Il a terminé 19e. Justin Murisier a encore marqué des points. Le Bagnard a pris un bon 23e rang. Qualifié pour une deuxième manche en géant, Luca Aerni a quant à lui plutôt bien fait avec une 24e place finale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Plus grand incendie de l'histoire du Texas: la pluie offre du répit

Publié

le

Le plus grand feu de l'histoire du Texas, baptisé le "Smokehouse Creek Fire", s'étend actuellement sur plus de 430'000 hectares. Grâce aux précipitations de jeudi, il a provisoirement cessé de s'étendre. (© KEYSTONE/EPA/FLOWER MOUND TEXAS FIRE DEPARTMENT HANDOUT)

Le plus grand incendie de l'histoire du Texas, baptisé le "Smokehouse Creek Fire" et qui a déjà fait deux morts, est désormais contenu à 15% vendredi, selon les autorités locales. Il a cessé provisoirement de s'étendre grâce à des précipitations la veille.

L'incendie fait toujours actuellement plus de 430'000 hectares, mais il a en grande partie "reçu des précipitations hier et il n'y a pas eu de progression du feu", a écrit l'Office des forêts du Texas vendredi sur X. "Les équipes vont se concentrer sur la limite nord du feu et les zones autour des zones construites", a-t-il ajouté.

Le répit pourrait toutefois n'être que de courte durée. "Des conditions propices aux feux devraient faire leur retour en milieu de journée samedi" et dimanche, ont déclaré les services météo locaux (NWS Amarillo), notamment en raison d'une végétation très sèche et des vents.

Trois autres incendies, plus petits, sont également actifs dans cette région du nord du Texas, située près de la ville d'Amarillo. Le plus grand de ces trois autres feux, le "Windy Deuce Fire", fait environ 57'000 hectares et est contenu à 55%.

Le feu s'étend à l'Oklahoma

Les médias locaux ont rapporté deux morts: une grand-mère de 83 ayant péri dans l'incendie de sa maison dans la petite ville de Stinnett, et une femme de 44 ans décédée après avoir été grièvement blessée quand le camion qu'elle conduisait s'est retrouvé cerné par les flammes.

Aucune évacuation n'était en cours jeudi dans le comté d'Hutchinson, où se trouve la ville de Stinnett, selon les autorités locales.

"Le Texas continue de renforcer ses moyens en hommes et en matériel pour combattre cet incendie très dangereux", a déclaré jeudi sur X le gouverneur de l'Etat, Greg Abbott, en remerciant les pompiers qui travaillent "24 heures sur 24 pour protéger les Texans". Le "Smokehouse Creek Fire" s'étend par ailleurs désormais également dans l'Etat voisin de l'Oklahoma.

Le président Joe Biden, en visite électorale au Texas jeudi, a affirmé à la presse qu'environ 500 fonctionnaires fédéraux s'activaient pour lutter contre les incendies, en plus des pompiers locaux.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Odermatt mène, Meillard 3e provisoire

Publié

le

Marco Odermatt est en tête de la première manche du premier géant d'Aspen (© KEYSTONE/AP/JOHN LOCHER)

Marco Odermatt est en tête au terme de la première manche du premier des deux géants d'Aspen. Mais l'avance du Nidwaldien est mince avec par exemple 0''19 d'avance sur Loïc Meillard, 3e.

C'est une image que l'on n'a pas l'habitude de voir: un Marco Odermatt essoufflé. Plié sur ses bâtons, le triple détenteur du grand globe de cristal s'est dépouillé pour rallier l'arrivée jugée à 2500 mètres d'altitude.

Sans être époustouflant, Odermatt a bien négocié la différence entre la glace sur le haut et un revêtement plus mou sur le bas. Il est donc en route pour aller chercher sa 11e victoire consécutive et assurer le globe de la discipline. Mais la concurrence est toute proche. A commencer par Alexander Steen Olsen, 2e à 0''12. Quatrième à Schladming et 2e à Bansko, le Norvégien est en forme.

A 0''19, on retrouve Loïc Meillard. Le Valaisan d'origine neuchâteloise a démontré qu'il appréciait la neige américaine après sa 6e place à Palisades Tahoe.

Huitième à Bansko et surtout 4e le week-end dernier, Thomas Tumler réussit vraiment une belle saison. Il occupe le 6e rang à 0''68 d'Odermatt.

Gino Caviezel pointe au 13e rang provisoire à 1''53. Fadri Janutin suit au 15e rang, Justin Murisier au 23e à 2''54 et Luca Aerni est parvenu à décrocher sa place en deuxième manche avec le 30e chrono à 3''05.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Gaza: appels à une enquête après une distribution d'aide meurtrière

Publié

le

Des Palestiniens inspectent les décombres de bâtiments détruits par des frappes israéliennes dans un camp de réfugiés du centre de la bande de Gaza. (© KEYSTONE/AP/Adel Hana)

La communauté internationale a souligné l'urgence d'un cessez-le-feu humanitaire et réclamé une enquête après des tirs israéliens sur des civils palestiniens pendant une distribution d'aide jeudi à Gaza. Plus de 110 personnes sont mortes, selon le Hamas.

Près de cinq mois après le début de la guerre entre Israël et le Hamas, les frappes israéliennes incessantes contre le territoire palestinien dévasté ont fait dans la nuit plus de 80 morts, a indiqué vendredi le ministère de la Santé du mouvement islamiste palestinien.

Alors que le bilan humain ne cesse de s'alourdir avec plus de 30'200 morts à Gaza depuis le début du conflit le 7 octobre, selon le ministère, 2,2 millions des 2,4 millions d'habitants de ce petit territoire assiégé par Israël, sont menacés de famine, d'après l'ONU.

Tirs pendant une bousculade

Jeudi, un médecin de l'hôpital al-Chifa et des témoins ont affirmé que des soldats israéliens avaient tiré sur une foule affamée qui se précipitait vers les camions d'aide dans la ville de Gaza, dans le nord. Le bilan est de 112 morts et 760 blessés, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Un responsable de l'armée israélienne a confirmé des "tirs limités" de soldats se sentant "menacés" et évoqué "une bousculade durant laquelle des dizaines d'habitants ont été tués et blessés, certains renversés par les camions d'aide".

Aux yeux du président américain, Joe Biden, ce drame va compliquer les pourparlers en vue d'une trêve dans la guerre déclenchée par une attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre dans le sud d'Israël à partir de la bande de Gaza. Fidèle allié d'Israël, Washington a exigé des "réponses" du gouvernement de Benjamin Netanyahu après la tragédie et plaidé pour "un accord sur un cessez-le-feu temporaire (...)".

En référence à ce même événement, la Suisse a indiqué être "profondément préoccupée par le nombre très élevé de victimes civiles". "De telles scènes sont inacceptables, des éclaircissements sont essentiels", a indiqué vendredi le Département fédéral des affaires étrangères.

"Enquête efficace"

L'Italie et l'Espagne ont, elles, souligné l'urgence d'un cessez-le-feu. La France a réclamé une "enquête indépendante" et l'Allemagne a appelé à une "trêve humanitaire".

L'Union européenne a elle aussi appelé à une enquête et à un cessez-le-feu pour l'acheminement de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza, soumise au feu vert d'Israël.

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit poursuivre des discussions sur un projet de déclaration au sujet du drame de Gaza. Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a demandé "une enquête indépendante efficace".

Jeudi, a raconté un témoin, certains "camions d'aide se sont approchés trop près de chars de l'armée déployés dans la zone et la foule a pris d'assaut les camions. Les soldats ont tiré sur la foule car les gens s'approchaient trop près des chars".

Nouveaux raids israéliens

En représailles à l'attaque du Hamas du 7 octobre sur sol israélien, l'armée israélienne pilonne sans répit depuis près de cinq mois la bande de Gaza et y a lancé le 27 octobre une offensive terrestre au cours de laquelle les soldats ont avancé progressivement du nord au sud de cette bande de terre d'environ 40 km de long et 10 de large.

Vendredi, des dizaines de frappes ont ciblé le territoire palestinien, notamment à Khan Younès et Rafah dans le sud, selon le gouvernement du Hamas. Des combats au sol se poursuivent à Gaza-Ville ainsi qu'à Khan Younès où l'armée israélienne a dit avoir tué plusieurs combattants palestiniens ces dernières heures.

Pour Joe Biden, il n'y aura "probablement" pas d'accord de trêve avant le début du ramadan, mois sacré du jeûne pour les musulmans, qui commence autour du 10 ou 11 mars.

Le Qatar, les Etats-Unis et l'Egypte tentent d'arracher un accord prévoyant une trêve de six semaines associée à une libération d'otages en échange de prisonniers palestiniens et l'entrée à Gaza de quantités importantes d'aides.

"Quasiment inévitable"

L'offensive israélienne a détruit des quartiers entiers de la bande de Gaza et forcé 1,7 million de personnes à fuir leurs foyers. Une famine "est quasiment inévitable, si rien ne change", a alerté le porte-parole de l'agence de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), Jens Laerke.

Selon le porte-parole de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), citant les statistiques des autorités du Hamas, une dizaine d'enfants ont été enregistrés comme étant décédés des suites de malnutrition, un nombre selon lui certainement en-deçà de la réalité.

Près de 1,5 million de déplacés d'après l'ONU ont gagné Rafah, adossée à la frontière fermée avec l'Egypte, où la population massée sans échappatoire craint une offensive terrestre d'Israël.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Cancer

Motivé, vous débordez d'idées pour vous changer les idées et mettre des paillettes dans votre vie. Décidément, Le Zodiaque ne vous veut que du bien !

Les Sujets à la Une

X