Rejoignez-nous

Climat

Un violent incendie continue de s'étendre en Californie

Publié

,

le

Les pompiers sont à pied d'oeuvre afin de maîtriser le feu qui ne cesse de s'étendre depuis vendredi. (© KEYSTONE/AP/Noah Berger)

Un violent incendie qui ravage depuis vendredi la forêt californienne continuait de s'étendre dimanche. Des milliers de personnes ont été évacuées dans un contexte de forts pics de chaleur affectant des dizaines de millions d'Américains dans tous les Etats-Unis.

Le feu, baptisé "Oak Fire", s'étend dans le comté de Mariposa, près du parc national de Yosemite et de ses célèbres séquoias géants. Il "s'est considérablement développé dans la partie nord, se déplaçant plus loin dans la forêt nationale de la Sierra", selon un bulletin dimanche du département californien des forêts et de la protection contre le feu.

Favorisé par une "extrême sécheresse", les vents et les hausses de températures, l'incendie, combattu par quelque 2000 pompiers, a brûlé au moins 6313 hectares de forêt, détruit 10 propriétés, en a endommagé cinq autres et en menace plus de 2500, a dit à l'AFP une porte-parole de ce département.

L'incendie n'est pas du tout contenu et la chaleur, combinée à un faible taux d'humidité, va "entraver" les efforts pour le combattre, a indiqué le CAL FIRE.

"Effrayant"

Plus de 6000 personnes, vivant pour la plupart dans de petites localités en altitude, ont dû évacuer samedi, selon un autre porte-parole des pompiers de Californie, cité par le journal Los Angeles Times.

"C'était effrayant quand nous sommes partis, parce que nous recevions des cendres sur nous et nous avions une telle vision de ce nuage (de fumée). On aurait dit qu'il était au-dessus de notre maison et qu'il venait vers nous très rapidement", a témoigné sur la chaîne de télévision locale KCRA 3 une femme qui a dû quitter sa maison, Lynda Reynolds-Brown.

"On commençait à rassembler nos affaires. Je suis remonté sur la colline pour regarder et j'ai pensé 'Oh mon Dieu', il (le feu) arrivait vite", a ajouté son époux, Aubrey Brown, près d'une école de Mariposa transformée en centre d'accueil d'urgence. Le parc de Yosemite, l'un des plus célèbres du monde, avait connu mi-juillet un incendie, dont les flammes avaient menacé ses séquoias géants.

L'Ouest américain a déjà connu ces dernières années des feux de forêt d'une ampleur et d'une intensité exceptionnelles, avec un très net allongement de la saison des incendies, phénomène que les scientifiques attribuent au changement climatique.

Entre 37°C et 43°C

"Oak Fire" est l'une des manifestations les plus dramatiques de la vague de chaleur qui a touché les Etats-Unis ce week-end, dans le nord-ouest, le centre et le nord-est. Selon une carte du service météo national (NWS), une très large partie du pays, dont la Californie, tout le sud, puis une grande partie de la côte est, a connu des températures de 37°C à 43°C.

Une chaleur torride qui devrait quelque peu s'atténuer lundi: elle va "continuer de sévir dans le centre et le nord-est ce (dimanche) soir, avant que le creux en altitude au-dessus du Canada ne descende dans la région pour modérer un peu les températures demain" (lundi), selon les prévisions du NWS.

Mais toutes les régions ne vont pas en profiter: des températures de 37°C ou plus sont prévues pour dans les prochains jours dans certaines parties de l'est du Kansas et de l'Oklahoma, jusqu'au sud du Missouri et au nord de l'Arkansas. Même le nord-ouest du Pacifique, habituellement frais, n'échappera pas à la chaleur, les températures élevées "devant augmenter régulièrement au cours des prochains jours et pourraient battre des records", ajoute le NWS.

"Survie de la civilisation en jeu"

"Les scientifiques ont prédit ces événements extraordinaires et catastrophiques depuis des décennies maintenant", a réaffirmé dimanche sur la chaîne de télévision ABC News l'ancien vice-président américain Al Gore, qui avait reçu un prix Nobel de la paix en 2007 pour son engagement pour le climat.

"Aujourd'hui, ils disent que si nous n'arrêtons pas d'utiliser notre atmosphère comme une poubelle et si nous n'arrêtons pas ces émissions (de gaz à effet de serre) qui piègent la chaleur, les choses vont empirer. Plus de gens seront tués et la survie de notre civilisation est en jeu", a-t-il ajouté.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Climat

D'intenses pluies en Amérique centrale font au moins 13 morts

Publié

le

Des pluies intenses tombent depuis samedi sur San Salvador. (© KEYSTONE/EPA/Rodrigo Sura)

D'intenses pluies tombant depuis samedi sur l'Amérique centrale ont causé la mort d'au moins 13 personnes au Salvador et Guatemala, ont annoncé lundi les autorités. Les deux pays ont aussi fait état de milliers de sinistrés après des inondations et coulées de boue.

Au Salvador, pays le plus touché, cinq personnes sont mortes lundi lors d'un glissement de terrain dans le département d'Ahuachapan (sud-ouest), selon le directeur de la protection civile. Un précédent bilan faisait état de trois morts.

Il a ajouté que deux autres personnes sont décédées lundi dans un accident de la circulation après avoir percuté un arbre tombé sur la chaussée. Dimanche, un autre automobiliste a perdu la vie dans des circonstances similaires. Trois autres décès ont été enregistrés en relation directe avec les fortes pluies.

Le ministère de l'environnement a averti que les pluies allaient se poursuivre. Le président Nayib Bukele a annoncé sur son compte X (ex-Twitter) avoir demandé au parlement de déclarer mardi "jour férié" afin de "réduire le risque de tragédie" dans les déplacements de salariés. L'état d'urgence a été décrété par le gouvernement pour faciliter la mobilisation des ressources.

Vaste zone de basse pression

Au Guatemala, un couple est décédé dimanche dans la municipalité de Sacapulas (ouest), enseveli sous un mur effondré par le ravinement des eaux de pluie, a rapporté la protection civile locale.

Selon un rapport du centre national des ouragans (NHC) aux Etats-Unis, les pluies vont se poursuivre en Amérique centrale et dans le sud du Mexique, car "une vaste zone de basse pression se forme au-dessus de la baie de Campeche" et "une dépression tropicale devrait se former en milieu de semaine sur la côte ouest du golfe du Mexique".

De fortes précipitations se sont abattues également sur les régions amazonienne et andine de l'Equateur, semant la désolation dans 10 des 24 provinces du pays, où des glissements de terrain et des inondations ont été signalés. Un éboulement dimanche dans une zone touristique près du volcan Cotopaxi a fait sept morts et 22 blessés.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Lausanne: chute d'un arbre - trafic rétabli à la rue de la Borde

Publié

le

Suite à la chute d'un arbre, la circulation a été perturbée samedi toute la journée à la place du Tunnel, au bas de la rue de la Borde (photo prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un glissement de terrain a entraîné la chute d'un arbre samedi vers la place du Tunnel en bas de la rue de la Borde à Lausanne. Les lignes aériennes des TL ont été endommagées. Perturbé une grande partie de la journée, le trafic a été rétabli vers 18h00.

La rue de la Borde a été fermée à la circulation dans le sens de la montée, a précisé Michel Gandillon, porte-parole de la police de Lausanne à Keystone-ATS. Des spécialistes des Services industriels, des TL et des sapeurs-pompiers ont oeuvré sur le terrain pour rétablir la situation. Des déviations de trafic ont été mises en place.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Climat

Les Etats-Unis se préparent à une vague de chaleur écrasante

Publié

le

Il pourrait faire jusqu'à 38 degrés celsius dans le nord-est des Etats-Unis (archives). (© KEYSTONE/AP/David Santiago)

Des régions du centre et de l'est des Etats-Unis d'Amérique se préparent à subir une vague de chaleur étouffante la semaine prochaine. Les températures, qui devraient être anormalement élevées pour un mois de juin, pourraient monter jusqu'à 38 degrés par endroits.

"Les températures vont s'envoler la semaine prochaine du Midwest vers le nord-est" du pays, a prévenu vendredi sur le réseau social X (ex-Twitter) le service météorologique national (NWS). Il s'attend à "plusieurs dizaines de records" de chaleur journaliers.

Cette vague doit commencer dimanche dans le centre puis se propager à travers le Midwest et le nord-est avant mardi. Elle durera presque toute la semaine, selon le NWS. "La chaleur est la principale cause de décès liés aux conditions météorologiques la plupart des années. Prenez-la au sérieux", a mis en garde le service.

Réchauffement climatique

La capitale Washington a d'ores et déjà activé son alerte à "l'urgence chaleur" pour ce vendredi, a indiqué la maire Muriel Bowser. "Des températures extrêmes sont prévues pour la semaine prochaine".

Le mercure pourrait ainsi monter jusqu'à 38 degrés celsius le 23 juin. Plusieurs autres grandes villes seront concernées, de Chicago à New York.

Selon les scientifiques, les canicules à répétition sont un marqueur sans équivoque du réchauffement de la planète et ces vagues de chaleur sont appelées à encore se multiplier, s'allonger et s'intensifier.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Climat

Les intempéries font un mort et plus de 4000 sinistrés au Chili

Publié

le

Le Chili est en proie à des pluies diluviennes après plus d'une décennie de sécheresse (archives) (© KEYSTONE/EPA/Ignacio Vasquez)

Les fortes pluies et vents qui frappent jeudi une grande partie du Chili ont fait un mort et plus de 4000 sinistrés, ont annoncé les autorités, qui ont déclaré l'état de "catastrophe" dans cinq régions du pays.

La tempête a fait un mort à Linares, ville du sud du pays, et affecté 4304 personnes, selon un bilan du Service national de prévention et de réponse aux catastrophes (Senapred). La victime est décédée à la suite de "la chute d'un poteau d'éclairage public", a-t-il précisé.

"Ces pluies vont continuer à tomber très fort", a prévenu le président chilien Gabriel Boric, dans un message envoyé depuis la Suède, où il est en visite officielle.

Le front est accompagné d'une "rivière atmosphérique", une bande étroite dans l'atmosphère qui transporte d'énormes quantités d'humidité laissant présager d'importantes précipitations encore à venir, ont indiqué les services météorologiques, qui ont classé l'intensité du phénomène entre quatre et cinq sur une échelle de cinq.

Le plus haut niveau d'avertissement à la population (alarme climatique) a été déclenché dans six régions, celles de Coquimbo, au nord, de Valparaiso et Metropolitana, au centre, et O'Higgins, Ñuble et Biobio, au sud, en raison de pluies et de vents inhabituellement forts.

À Santiago, dans la région Metropolitana, il n'y a pas eu d'alerte de ce niveau depuis deux décennies, selon les autorités. Le centre du pays souffre d'une grave sécheresse depuis une quinzaine d'années.

Gouffre

La ministre de l'Intérieur Carolina Tohá a annoncé l'état de "catastrophe" dans cinq des six régions placées en alerte afin de faciliter l'aide d'urgence, avant de se rendre dans la ville de Curanilahue, à 600 km au sud de Santiago, la plus touchée en raison du débordement de deux rivières. De nombreuses maisons ont été inondées.

Au cours des dernières heures, environ 350 mm d'eau sont tombés sur cette ville, un record de précipitations pour la région par rapport à 2023.

Quelque 14 millions de personnes vivent dans les cinq régions placées en étant de "catastrophe" sur les 16 que compte le pays de 20 millions d'habitants.

A Santiago, on s'attend à ce que 80 mm d'eau tombent en quelques heures, soit autant que l'ensemble d'un mois de juin habituel.

Les autorités ont décrété la suspension totale des cours dans les établissements scolaires de la capitale et des quatre autres régions du pays affectées, et demandé à la population de limiter les déplacements.

Dans la ville de Viña del Mar, à 110 km de Santiago, les autorités sont en alerte face au risque d'effondrement d'un immeuble de 12 étages et 200 appartements, dans le secteur de Reñaca. Les pluies du week-end ont provoqué un gouffre de 15 mètres de large et 30 de profondeur sous l'immeuble.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Bélier

Vous êtes une force impétueuse et dynamique qui refuse de rester immobile. Votre but : faire avancer les choses pour créer un climat profitable à tous.

Les Sujets à la Une

X