Rejoignez-nous

International

Une experte de l'ONU dénonce "l'obstructionnisme" de Moscou

Publié

,

le

La rapporteuse spéciale de l'ONU sur la Russie dénonce les tentatives du gouvernement de Vladimir Poutine de dissuader une collaboration avec elle (archives). (© KEYSTONE/AP/Kristina Kormilitsyna)

La rapporteuse spéciale de l'ONU sur la Russie, Mariana Katzarova, dénonce les "tentatives d'obstructionnisme" de Moscou. Jeudi à Genève, elle a appelé la communauté internationale à continuer à faire pression pour la libération des détenus politiques.

"Cela a été une mission difficile", a affirmé la Bulgare pour son premier discours devant le Conseil des droits de l'homme. Elle accuse la Russie d'avoir tenté de dissuader les autres mécanismes onusiens de collaborer avec elle.

Malgré l'interdiction d'accès au territoire russe, elle dit avoir reçu des indications de près de 200 sources à l'intérieur et à l'extérieur du pays. "Je les applaudis", a-t-elle insisté en parlant des interlocuteurs qui ont souhaité dialoguer avec elle malgré la possibilité d'être détenus, torturés ou tués.

En raison des menaces de représailles contre ces personnes, elle ne dévoilera pas leur identité. Malgré toutes ces difficultés, le volume d'indications montre l'importance "des défis des droits humains auxquels la société russe fait face actuellement", a ajouté M. Katzarova. "La situation est grave en Russie aujourd'hui", a-t-elle encore dit.

Dans son rapport dévoilé lundi, elle affirmait qu'elle s'est même "significativement détériorée" dans le pays depuis le début de la guerre en Ukraine. Elle dénonçait notamment l'augmentation des condamnations "politiquement motivées". Rien que l'année dernière, 513 personnes ont été poursuivies pour ce type de charges et 198 affaires ont été lancées cette année.

Renouvellement attendu

Le chiffre atteint plus de 3000 depuis une vingtaine d'années. Les lourdes condamnations prononcées récemment contre les opposants Alexeï Navalny et Vladimir Kara-Murza sont inquiétantes en termes "d'instrumentalisation du système judiciaire pour des objectifs politiques", selon le rapport.

La rapporteuse spéciale demandait d'abolir toutes les législations qui violent les droits humains, comme celles sur les "agents étrangers", sur la "désinformation" contre l'armée russe ou "le discrédit" de celle-ci. Des centaines de personnes ont été affectées. Et le recours à la torture reste largement répandu dans les prisons, selon le rapport.

Le mandat de Mme Katzarova, lancé il y a un an par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, dérange lui Moscou, première grande puissance à être autant exposée devant l'instance onusienne. Or, la Russie, suspendue comme membre, fait activement campagne pour tenter de récupérer son siège lors de l'élection prévue en octobre à l'Assemblée générale de l'ONU à New York. Jeudi, elle n'a pas souhaité répondre à la rapporteuse à Genève.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Vote samedi aux Etats-Unis sur l'aide à l'Ukraine

Publié

le

L'Ukraine manque de munitions pour repousser les assauts des troupes russes (archives). (© KEYSTONE/AP/MATT ROURKE)

La chambre américaine des représentants va voter samedi sur des enveloppes de plusieurs milliards de dollars pour l'Ukraine, Israël et Taïwan. Ces textes ont reçu le soutien appuyé du président américain Joe Biden.

Les élus se prononceront sur quatre propositions de loi dont les contours ont été dévoilés en début d'après-midi mercredi. La première prévoit près de 61 milliards de dollars pour aider l'Ukraine, principalement de l'aide militaire.

Des textes distincts planifient également le déblocage de plus de 26 milliards de dollars pour soutenir Israël et plusieurs milliards de dollars pour Taïwan.

"C'est un message très important que nous allons envoyer au monde cette semaine", a déclaré le chef républicain de la chambre américaine des représentants, Mike Johnson, qui a longtemps bloqué l'envoi de fonds pour l'Ukraine.

Empêtré dans des querelles partisanes, le congrès bute depuis des mois sur l'adoption d'une enveloppe pour Kiev. L'Ukraine manque désespérément de munitions dans sa guerre face à la Russie et les crédits américains sont épuisés.

Trumpistes à la manoeuvre

Dans un communiqué publié dans l'après-midi, le président américain Joe Biden s'est dit "très favorable" à ces enveloppes. "La chambre des représentants doit adopter ces textes cette semaine et le Sénat devra agir dans la foulée", a exhorté le démocrate, qui plaide depuis des mois pour l'envoi de ces fonds.

Une enveloppe de 60 milliards de dollars d'assistance militaire et économique pour l'Ukraine avait été adoptée au Sénat en février. Mais les républicains de la chambre des représentants ont refusé d'examiner le texte, en raison, entre autres, d'un différend sur la question de l'immigration.

L'annonce de Mike Johnson a été rejetée par certains de ses collègues républicains, ravivant la possibilité d'une motion de censure et d'une nouvelle crise à la chambre. Son prédécesseur, Kevin McCarthy avait été destitué l'an dernier après une rébellion de l'aile trumpiste de son parti.

Mike Johnson a plongé le parti républicain "dans le chaos en servant les démocrates et en adoptant l'ordre du jour de Biden", a critiqué sur le réseau social X (ex-Twitter) l'élue Marjorie Taylor Greene.

"Maintenant, il va financer des guerres à l'étranger", a-t-elle ajouté. Il "doit annoncer une date pour sa démission et permettre aux républicains d'en élire un nouveau afin de mettre l'Amérique d'abord et faire passer un programme républicain". Le "speaker" a écarté tout départ volontaire.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Attaque contre Israël: l'UE impose de nouvelles sanctions à l'Iran

Publié

le

Les plus de 300 missiles et drones iraniens envoyés sur Israël ont été en très grande majorité interceptés. (© KEYSTONE/EPA/ATEF SAFADI)

L'Union européenne a décidé mercredi d'imposer de nouvelles sanctions contre l'Iran visant les producteurs de drones et de missiles, a déclaré le président du Conseil européen. Bruxelles emboîte le pas aux Etats-Unis, qui avaient aussi annoncé des sanctions la veille.

"Nous voulions envoyer un message clair" après l'attaque de missiles et de drones de samedi soir contre Israël, a déclaré Charles Michel à l'issue d'un sommet à Bruxelles rassemblant les dirigeants des 27 pays membres. "L'idée est de viser les sociétés qui ont un rôle dans la fabrication des drones et des missiles", a-t-il ajouté.

L'Iran a lancé plus de 300 drones et des missiles en direction du territoire israélien dans la nuit de samedi à dimanche, en riposte à une frappe, le 1er avril, sur l'annexe consulaire de l'ambassade iranienne à Damas, en Syrie, attribuée à Israël.

La presque totalité des missiles et drones ont été détruits avant de toucher le territoire israélien. Il s'agissait de la première attaque directe de l'Iran contre Israël.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

L'hélicoptère de la NASA sur Mars envoie son dernier message

Publié

le

Alors qu'Ingenuity ne devait décoller que cinq fois, il a été déployé 72 fois au total. (© KEYSTONE/AP NASA)

Le petit hélicoptère Ingenuity envoyé sur Mars par la NASA a transmis son dernier message à la Terre, a annoncé mardi l'agence américaine de l'espace. Il doit désormais servir d'unité fixe pour rassembler des données à la surface de la planète rouge.

Ingenuity était devenu en 2021 le premier appareil motorisé à effectuer un vol sur une autre planète. Il avait ainsi prouvé qu'il était possible de voler dans l'air martien, d'une densité équivalente à seulement 1% celle de l'atmosphère terrestre.

Ne pesant que 1,8 kilogramme, l'hélicoptère ressemblait plutôt à un gros drone. Au total, il a parcouru 17 kilomètres et volé jusqu'à une altitude de 24 mètres. Son temps de vol cumulé s'élève à plus de deux heures.

Il était arrivé sur Mars en février 2021, avec le rover Perseverance pour lequel il a joué le rôle d'éclaireur aérien afin d'aider son compagnon à roues à rechercher d'éventuels signes d'une vie microbienne ancienne.

Longévité remarquable

"Un long adieu", a écrit la NASA sur le réseau social X (ex-Twitter). "L'équipe d'Ingenuity a reçu le dernier message de #MarsHelicopter, qui servira maintenant de banc d'essai, récoltant des données qui pourraient aider les futurs explorateurs de la planète rouge".

La longévité d'Ingenuity a été remarquable, sachant notamment qu'il devait survivre aux nuits glaciales martiennes en se réchauffant grâce à des panneaux solaires qui chargeaient ses batteries la journée.

L'hélicoptère ne devait à l'origine décoller que cinq fois, mais devant ses très bonnes performances, la mission avait été prolongée, jusqu'en janvier 2024. Il a été déployé 72 fois au total.

L'agence spatiale américaine a annoncé lundi qu'elle cherchait des moyens de rapporter sur terre des roches prélevées sur Mars par Perseverance de façon plus rapide et moins coûteuse, après des critiques sur l'importance de son budget.

L'annonce a été faite alors que la mission chinoise Tianwen-3 pour le retour d'échantillons venus de la planète rouge devrait être lancée vers 2030, selon les médias d'Etat, dans un contexte de rivalité entre les deux puissances.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Ligue des champions: le Bayern sort Arsenal

Publié

le

Kimmich a inscrit le but de la qualification (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

Le Bayern Munich s'est hissé dans le dernier carré de la Ligue des champions. A domicile, les Bavarois ont battu Arsenal 1-0 grâce à une réussite de Kimmich (63e). Il y avait eu 2-2 à l'aller.

Le succès des Allemands est mérité. Ce sont eux qui ont eu les occasions les plus nettes après la pause, notamment sur une tête de Goretzka sur le poteau (47e). Et Sané, dont la vitesse a posé des problèmes à la défense londonienne, a manqué le k.-o. trois minutes après l'ouverture du score, tout comme Musiala (90e).

Arsenal, comme dimanche en championnat contre Aston Villa, a semblé en panne d'inspiration offensive et en déficit d'énergie. Les Gunners paient peut-être une longue saison, eux dont le banc n'a pas la profondeur de certains de leurs rivaux.

Thomas Tuchel et le Bayern peuvent ainsi encore rêver à sauver leur saison en gagnant un trophée. Mais la route est encore longue pour Harry Kane et ses coéquipiers. L'attaquant anglais, ancien de Tottenham, a sans doute pris un plaisir particulier à mettre fin au parcours européen d'Arsenal...

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X