Rejoignez-nous

Football

Xavi sur le point de devenir l'entraîneur du Barça

Publié

,

le

Xavi, l'enfant prodige du Barça, va quitter le Qatar pour retourner en Catalogne. (© KEYSTONE/EPA/NOUSHAD THEKKAYIL)

Xavi Hernandez, légende du FC Barcelone, est sur le point d'en devenir l'entraîneur: son club qatari d'Al Sadd a annoncé un accord pour son départ vendredi.

Dans un communiqué, Al Sadd a précisé que Barcelone avait payé la clause de départ de celui qui était son entraîneur depuis 2019.

Xavi est attendu comme le messie. L'ancienne gloire du club va prendre la relève de Ronald Koeman pour un défi immense: reconstruire une équipe en ruines pour la hisser à nouveau vers les sommets, alors même que le club est confronté à d'importantes difficultés financières.

Xavi va remplacer Sergi Barjuan, qui assurait l'intérim.

Après un jeu de la séduction qui a duré plusieurs années, le mariage va être enfin célébré entre le FC Barcelone et l'un des hommes qui incarne le mieux le club. Une union attendue par une large frange des supporters blaugrana.

Après avoir quitté Barcelone en 2015, le génial milieu de terrain a pris la direction d'Al Sadd, au Qatar, où il a fini sa carrière de joueur (2015-2019) avant d'entamer une reconversion immédiate comme entraîneur. Après deux années à la tête du club qatarien, il a déjà remporté le championnat, la coupe nationale et la Supercoupe du Qatar.

"Un rêve"

Mais surtout, en un laps de temps réduit, Xavi a réussi à installer au Qatar des principes de jeu qui lui sont chers. Ceux appris dans les rangs de la Masia, le prestigieux centre de formation catalan, et affinés auprès d'un entraîneur comme Pep Guardiola: un jeu de possession, fait de passes courtes dans des espaces réduits. Bref, les bases du "tiki-taka", le fameux jeu catalan lancé par l'icône Johan Cruyff dans les années 1990.

Contacté en janvier 2020 pour remplacer Ernesto Valverde sur le banc barcelonais, puis l'été suivant pour succéder à Quique Setién, Xavi a jusqu'ici toujours décliné les offres du club, refusant de prendre la charge d'une équipe sans projet clair et sans cap fixe, mais réitérant à chaque fois son amour pour son club de coeur.

L'heure du retour est arrivée. Les objectifs sont clairs: sportivement, le Barça, actuel 9e de Liga à neuf points de la Real Sociedad et à huit de son grand rival, le Real Madrid, doit à tout prix revenir sur la tête du classement. Il doit aussi tenter d'assurer une qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions.

Mais surtout, Xavi doit faire retrouver son identité de jeu au club blaugrana, en se basant sur la jeune génération dorée qui émerge.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Chicago battu par le Champion en titre

Publié

le

Xherdan Shaqiri: ce n'est pas vraiment l'Amérique. (© KEYSTONE/AP/REBECCA BLACKWELL)

Une défaite de plus pour Xherdan Shaqiri et Chicago. Le Fire s'est incliné 1-0 devant le New York City, le tenant du titre, pour un neuvième match de rang sans victoire.

La "lanterne rouge" de la Conférence Est s'est inclinée sur un penalty accordé par la VAR à la 23e et transformé par le Brésilien Heber. Dominé très largement dans cette partie disputée dans le stade de baseball des New York Mets et suivie par 18'823 spectateurs, Chicago, à l'image de son capitaine Xherdan Shaqiri, fut bien trop timoré pour espérer un meilleur sort.

Le Fire se déplacera samedi à Toronto pour une rencontre qui opposera les deux cancres de la Conférence Est.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Italie: 19e titre pour l'AC Milan, le premier depuis 2011

Publié

le

La joie d'Olivier Giroud après son deuxième but (© KEYSTONE/AP/Antonio Calanni)

L'AC Milan a décroché son 19e titre de champion d'Italie, le premier depuis 2011. Les rossoneri ont gagné 3-0 à Sassuolo pour s'assurer de finir en tête de la Serie A.

Un doublé de Giroud (17e/32e) et une réussite de Kessie (36e) ont permis aux Milanais de rapidement faire la différence. Rafael Leao s'est illustré en donnant trois fois la passe décisive. Il a vraiment mis son équipe sur les bons rails.

Seize matches sans défaite

Avec deux points d'avance avant cette ultime journée, la mission des hommes de l'entraîneur Stefano Pioli était claire. Elle a été accomplie sans coup férir. Le club a fini très fort, avec seize matches sans défaite. Avec désormais 19 "scudetti", l'AC Milan est deuxième de la hiérarchie derrière la Juventus (36 titres), à égalité avec son rival local lombard.

Tenant du titre, l'Inter Milan a pour sa part aussi fait le job en battant la Sampdoria 3-0 avec des réussites de Perisic (49e) et Correa (55e/57e). Mais cela n'a pas suffi. Il aurait fallu que l'autre club milanais s'incline pour que les nerazzurri soient à nouveau champions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

FC Sion: un grand merci à Edin Omeragic

Publié

le

La troisième bévue d'Edin Omeragic qui permet au FC Sion de rester en Super League. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Trois bévues du gardien remplaçant du Servette FC Edin Omeragic ont permis au FC Sion d'assurer son maintien. Il ne passera pas par la case du barrage après son nul (3-3) heureux face aux Genevois.

Victorieux 3-2 du FC Zurich au Letzigrund après avoir pourtant été mené 2-0 à la 27e, le FC Lucerne devra sauver sa place en Super League lors d'une double confrontation face au FC Schaffhouse. Si une morale existait dans le football, jamais cette équipe si séduisante depuis le remplacement de Fabio Celestini par Mario Frick, n'aurait dû connaître un tel sort. Poussée par son public et par un élan formidables, elle est depuis des semaines l'une des formations les plus séduisantes du pays.

Une impression pitoyable

On ne peut pas malheureusement en dire autant du FC Sion. Sans les cadeaux royaux du malheureux Omeragic, le FC Sion aurait dû prolonger sa saison une semaine de plus comme l'an dernier pour un barrage qui aurait été bien celui de tous les dangers en raison de la pauvreté de son jeu. Face pratiquement à la seconde équipe du Servette FC, les Valaisans ont laissé une impression pitoyable. Si le Servette FC avait tout simplement aligné un gardien à la hauteur, jamais les Valaisans n'auraient cueilli ce point du nul qui les sauve.

Edin Omeragic a commis une première erreur de relance sur l'ouverture du score de Filip Stojilkovic à la 26e. A la 77e alors que son équipe menait 3-1 face à des Sédunois qui avaient vraiment abdiqué, il récidivait pour offrir à Itaitinga la possibilité de réduire la marque. A la 85e, il renvoyait mal une frappe de ce même Itaitinga pour le plus grand bonheur de Gaëtan Karlen et des supporters valaisans. Le FC Sion était sauvé, c'est vrai. Mais il n'a pas sans doute fini de se demander par quel miracle.

Encore sous contrat une année, Paolo Tramezzani a mené à bien une deuxième opération maintien après celle de 2020. Mais son président doit désormais se demander si son entraîneur sera bien l'homme de la situation la saison prochaine. Le manque d'identité dans le jeu interpelle. Le FC Sion donne, par ailleurs, l'image d'une équipe sans âme, incapable d'entraîner son public. Ce constat ne date malheureusement pas de hier.

Alex Frei de retour au FC Bâle

Grand artisan du maintien du FC Sion en 2020, Pajtim Kasami a été le buteur qui a permis au FC Bâle de conserver sa deuxième place au classement. Le Champion du monde a signé le 2-1 pour les Rhénans face à Lugano. Mais cette rencontre contre les Tessinois n'était pas le fait du jour au Parc Saint-Jacques. L'imminence de l'arrivée d'Alex Frei l'a reléguée au second plan.

Moins de vingt-quatre heures après avoir conduit le FC Winterthour en Super League, le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de Suisse s'apprête à reprendre les rênes de "son" club. Après un court intermède malheureux en 2018, Alex Frei revient par la grande porte. Aux yeux de David Degen, il est l'homme qui va redonner très vite ses lettres de noblesse au FCB. Le chantier qui se présente devant lui semble pour le moins très vaste.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le directeur sportif Leonardo limogé

Publié

le

Leonardo (à droite) a été limogé par le PSG (© KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI)

Le directeur sportif du Paris St-Germain Leonardo a été démis de ses fonctions samedi. Une source ayant connaissance du dossier a confirmé une information de plusieurs médias.

Le limogeage du dirigeant brésilien (52 ans), en poste depuis 2019, est intervenu quelques heures à peine après la prolongation jusqu'en 2025 du contrat de Kylian Mbappé. La décision de l'attaquant français a été annoncée avant la victoire dans la soirée contre Metz (5-0).

A peine les célébrations du titre terminées que le diffuseur Prime Video, RMC, France Bleu Paris, Le Parisien et L'Equipe ont relayé le décision du PSG de se séparer de l'un de ses hommes clés. Le club présidé par Nasser Al-Khelaïfi, revigoré par l'engagement sur le moyen terme de son attaquant-vedette, a lancé des grandes manoeuvres pour redonner un second souffle à son projet sportif.

Il s'agissait du deuxième passage comme directeur sportif de "Leo", qui a également occupé ces fonctions entre 2011 et 2013. Le Brésilien a également été joueur au PSG, de 1996 à 1997. Son nom était sur la sellette depuis plusieurs semaines, comme celui de l'entraîneur Mauricio Pochettino, qui pourrait aussi faire ses valises bientôt malgré son contrat courant jusqu'en 2023.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Lyon bat le Barça de Crnogorcevic en finale

Publié

le

La joie des Lyonnaises, qui ont battu le Barça en finale de la Ligue des champions (© KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino)

Le FC Barcelone de l'internationale suisse Ana-Maria Crnogorcevic n'est pas parvenu à conquérir une deuxième Ligue des champions de suite.

Les Catalanes se sont inclinées 3-1 face à Lyon samedi en finale à Turin.

Titrées cinq fois consécutivement de 2016 à 2020 mais sorties dès les quarts de finale la saison dernière, les Lyonnaises remportent ce trophée pour la huitième fois. L'équipe du président Jean-Michel Aulas a forcé la décision en première mi-temps déjà, menant 3-0 à la 33e grâce notamment à un but de sa star Ada Hegerberg.

Barcelone, qui avait dominé Chelsea 4-0 l'an dernier en finale pour cueillir sa première Ligue des champions dames, a recollé à 3-1 à la 41e sur une réussite de son Ballon d'Or Alexia Putellas. L'entrée en jeu d'Ana-Maria Crnogorcevic à la 59e n'a toutefois pas permis au Barça d'inverser la tendance.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Sagittaire

L’être aimé se plaint de vos difficultés à manifester vos sentiments. Ce serait cool de vous lâcher ! Essayez pour voir !

Les Sujets à la Une

X