Rejoignez-nous

Football

Xavi sur le point de devenir l'entraîneur du Barça

Publié

,

le

Xavi, l'enfant prodige du Barça, va quitter le Qatar pour retourner en Catalogne. (© KEYSTONE/EPA/NOUSHAD THEKKAYIL)

Xavi Hernandez, légende du FC Barcelone, est sur le point d'en devenir l'entraîneur: son club qatari d'Al Sadd a annoncé un accord pour son départ vendredi.

Dans un communiqué, Al Sadd a précisé que Barcelone avait payé la clause de départ de celui qui était son entraîneur depuis 2019.

Xavi est attendu comme le messie. L'ancienne gloire du club va prendre la relève de Ronald Koeman pour un défi immense: reconstruire une équipe en ruines pour la hisser à nouveau vers les sommets, alors même que le club est confronté à d'importantes difficultés financières.

Xavi va remplacer Sergi Barjuan, qui assurait l'intérim.

Après un jeu de la séduction qui a duré plusieurs années, le mariage va être enfin célébré entre le FC Barcelone et l'un des hommes qui incarne le mieux le club. Une union attendue par une large frange des supporters blaugrana.

Après avoir quitté Barcelone en 2015, le génial milieu de terrain a pris la direction d'Al Sadd, au Qatar, où il a fini sa carrière de joueur (2015-2019) avant d'entamer une reconversion immédiate comme entraîneur. Après deux années à la tête du club qatarien, il a déjà remporté le championnat, la coupe nationale et la Supercoupe du Qatar.

"Un rêve"

Mais surtout, en un laps de temps réduit, Xavi a réussi à installer au Qatar des principes de jeu qui lui sont chers. Ceux appris dans les rangs de la Masia, le prestigieux centre de formation catalan, et affinés auprès d'un entraîneur comme Pep Guardiola: un jeu de possession, fait de passes courtes dans des espaces réduits. Bref, les bases du "tiki-taka", le fameux jeu catalan lancé par l'icône Johan Cruyff dans les années 1990.

Contacté en janvier 2020 pour remplacer Ernesto Valverde sur le banc barcelonais, puis l'été suivant pour succéder à Quique Setién, Xavi a jusqu'ici toujours décliné les offres du club, refusant de prendre la charge d'une équipe sans projet clair et sans cap fixe, mais réitérant à chaque fois son amour pour son club de coeur.

L'heure du retour est arrivée. Les objectifs sont clairs: sportivement, le Barça, actuel 9e de Liga à neuf points de la Real Sociedad et à huit de son grand rival, le Real Madrid, doit à tout prix revenir sur la tête du classement. Il doit aussi tenter d'assurer une qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions.

Mais surtout, Xavi doit faire retrouver son identité de jeu au club blaugrana, en se basant sur la jeune génération dorée qui émerge.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Vaud veut promouvoir le foot féminin

Publié

le

A une année de l'Euro dames en Suisse, Vaud veut promouvoir le foot féminin de base (archives). (© KEYSTONE/APA/APA/HELMUT FOHRINGER)

L'Association cantonale vaudoise (ACVF) veut promouvoir le football féminin. Un budget de 750'000 francs sera investi durant les trois prochaines années, financé à parts égales entre l'Etat de Vaud et la fondation FootAvenir, qui regroupe la BCV, le Centre patronal, l'ECA et Retraites Populaires.

Nommé "Honeyball", ce projet vise notamment à créer des équipes de toutes les catégories du football féminin de base, partout dans le canton. "Dans le contexte général de manque d'infrastructures, cela ne sera possible qu'en regroupant les clubs autour d'un seul et même objectif", indiquent vendredi les partenaires du projet dans leur communiqué. Un soutien financier sera également offert aux clubs qui hébergent déjà des équipes ou des arbitres féminines.

“Le sport, et particulièrement le football, véhicule des valeurs de respect et d'inclusion qu'il convient de soutenir et de renforcer, notamment en accordant aux femmes la place qu'elles méritent sur les terrains, comme dans les instances dirigeantes des clubs et entités sportives", relève Christelle Luisier, ministre vaudoise des sports, citée dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Une soirée "magnifique" pour Christian Constantin

Publié

le

La bise de Christian Constantin à Didier Tholot. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Au coup de sifflet final, le calme du président tranchait avec la joie débordante du directeur sportif. Dans la famille Constantin demeurera toujours cette passion démesurée pour le FC Sion.

Calme, presque apaisé, Christian Constantin entend rappeler une vérité. "Le chemin vers la finale du 2 juin est encore long, souffle-t-il. J’ai déjà joué et perdu des demi-finales." Celle du 27 ou 28 avril opposera le FC Sion à Lugano à Tourbillon et non au Servette FC comme l’espérait secrètement Christian Constantin avant le tirage au sort. "Je veux Servette à Tourbillon", glissait-il comme pour forcer le destin de ce tirage au sort.

Mais même si l’ordre des demi-finales n’a pas répondu à son souhait, Christian Constantin a bien sûr savouré pleinement cette soirée qu’il pouvait qualifier de "magnifique." "L’équipe se reconstruit, se redynamise, sourit-il. Le public revient. Mais je sais que si l’on peut revenir très vite vers les sommets, on peut retomber très bas aussi vite..."

Christian et Barthélémy Constantin sont toutefois convaincus que les choix opérés l’été dernier ont été les bons. "Ils nous ont remis dans la bonne direction, reconnaît Christian Constantin. L’apport de Didier Tholot a été déterminant." Il y a neuf ans, le Français avait été à la tête de l’équipe sacrée pour la dernière fois en Coupe de Suisse. Même si le FC Sion est toujours le petit poucet face au Servette FC, au FC Lugano et au FC Winterthour, tout un canton commence à croire que le 2 juin 2024 pourrait être un jour aussi magique que le 7 juin 2015, ce dimanche de rêve au Parc St. Jacques où le FC Sion avait terrassé le FC Bâle grâce à des réussites de Moussa Konaté, Edimilson Fernandes et Carlitos.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Une finale romande reste possible

Publié

le

Fayulu et le FC Sion recevront Lugano en demi-finale de Coupe (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Une finale 100% romande reste possible en Coupe de Suisse.

Sion, tombeur d'YB jeudi, et Servette ne seront en effet pas opposés au stade des demi-finales (17/18 avril). Les Valaisans accueilleront Lugano alors que les Genevois se déplaceront à Winterthour, selon le tirage au sort effectué sur le plateau de SRF jeudi soir.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le FC Sion fait tomber les Young Boys

Publié

le

La joie des joueurs du FC Sion après le 2-0 signé Sorgic (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Neuf mois après avoir touché le fond avec une relégation honteuse, le FC Sion retrouve un certain lustre.

Le club valaisan jouera à la fin avril les demi-finales de la Coupe de Suisse à la faveur de son succès face à Young Boys.

A Tourbillon devant 14'200 spectateurs, le leader de la Chalenge League a éliminé le leader de la Super League et détenteur du trophée dans un quart de finale qui a réservé une surprise de taille. C’est, en effet, le petit poucet qui a survolé les débats face à des Young Boys qui semblent mûrs pour basculer dans la crise.

Le FC Sion s’est imposé 2-1 sur des réussites d’Ilyas Chouaref (19e) et de Dejan Sorgic (64e) pour signer un succès qui ne souffre aucune discussion. Sur la lancée de leurs cinq victoires en championnat cette année, les Sédunois ont témoigné d’une rare maîtrise jeudi soir.

Le portier Timothy Fayulu fut, ainsi, le joueur du FC Sion sans doute le moins sollicité de la rencontre. Dirigée par l’éternel Reto Ziegler qui a retrouvé à 38 ans une seconde jeunesse, la défense sédunoise ne fut pratiquement pas inquiétée jusqu’à la réduction du score de Silvère Ganvoula à la 81e.

Wicky désemparé

Quatre jours après leur défaite contre le Servette FC au Wankdorf, les Young Boys ont confirmé à Tourbillon l'impression dégagée depuis le début de l'année. Le onze de Raphaël Wicky ne fait plus peur à personne. Il dévoile trop de lacunes dans le jeu, comme si les départs cet hiver d'Ulisses Garcia et de Jean-Pierre Nsame avaient brisé net la belle mécanique de ces derniers mois.

Sur son banc, Raphaël Wicky semble de plus en plus désemparé. Le Valaisan peut maintenant nourrir quelques craintes quant à son avenir immédiat. On le sait, son contrat qui court jusqu'au 30 juin ne sera pas reconduit. La question désormais, qui paraissait encore si folle il y a un mois, est de savoir s'il terminera la saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Balance

Réceptif à toutes les marques d'amitié, vous avez besoin de sentir que vous êtes apprécié. Cela va vous redonner le sourire et renforcer votre moral.

Les Sujets à la Une

X