Rejoignez-nous

Football

Yann Sommer encore une fois dans le onze idéal du Kicker

Publié

,

le

Yann Sommer honoré une fois de plus par le Kicker. (© KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH)

Yann Sommer figure bien logiquement dans le onze idéal du Kicker de la 19e journée de la Bundesliga. Le Bâlois a détourné deux penalties samedi contre Levekusen.

Malgré les exploits de son gardien et une réussite de Nico Elvedi, le Borussia Mönchengladbach s'est incliné 2-1 contre le Bayer de Gerardo Seoane.

A 33 ans, Yann Sommer livre peut-être sa plus belle saison au sein d'une équipe qui est pourtant en grande souffrance. C'est la quatrième fois déjà en effet que le bi-hebdomadaire le retient dans son équipe idéale.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Économie

Mbappé reste au PSG pour le projet "sportif"

Publié

le

Kylian Mbappé devant une foule considérable de journalistes lundi à Paris. (© KEYSTONE/AP/Michel Spingler)

"Pierre angulaire" du futur PSG, l'attaquant superstar Kylian Mbappé a expliqué lundi avoir prolongé jusqu'en 2025 pour le projet "sportif" parisien.

Il a promis de ne pas empiéter sur les choix de sa direction, qui voit en lui "le meilleur joueur du monde".

Pour rebâtir, le PSG a trouvé sa clef de voûte mais a tenu a clarifier les choses dans l'amphithéâtre bondé du Parc des Princes, où avaient pris place des centaines de journalistes du monde entier pour l'épilogue de ce long feuilleton du mercato, conclu samedi.

"Ce choix est un signe très fort, nous gardons le meilleur joueur du monde", a savouré le président parisien Nasser Al-Khelaïfi au début de cette conférence de presse très attendue, deux jours après l'annonce de la prolongation du joueur. "Aujourd'hui est un grand jour pour le PSG, pour nos supporters en France et dans le monde entier: Kylian reste au PSG pour les trois prochaines saisons, c'est important pour nous et pour la Ligue 1."

Tout sourire, accompagné de sa famille et de son entourage (son père Wilfried Mbappé, sa mère Fayza Lamari, son frère Ethan, son avocate Delphine Verheyden), Mbappé a pu savourer la fin de cette période d'incertitude. "Une décision difficile", a-t-il reconnu, tout en assurant avoir "toujours voulu me réfugier dans mon football".

Communion

Après cette conférence de presse, Mbappé a pu se rendre sur le parvis du Parc des Princes pour communier avec les supporters ultras et saluer son public, avant d'être en soirée l'invité du journal télévisé de 20h00 sur TF1.

Oui, le Bondynois a choisi de rester à Paris, son club de coeur, plutôt qu'aller au Real Madrid qui le courtisait depuis des mois. Mais ce choix est intervenu pour des causes purement sportives, pour "mener la France vers les sommets", et non, par exemple, pour des raisons financières.

"On a parlé des mois de sportif, des heures (des droits) d'image et des minutes d'argent, ça a duré cinq minutes", a résumé Mbappé, vêtu d'un costume sombre et d'une cravate assortie, alternant les sourires et les réponses en français ou en anglais.

"Je n'irai pas au-delà de ma fonction"

Il a d'ailleurs dit vouloir "remercier" les supporters madrilènes. "Ils m'ont toujours accepté comme l'un des leurs, il faut être reconnaissant, j'espère qu'ils comprendront que j'ai choisi de rester dans mon pays. Je suis Français et en tant que Français j'ai envie de continuer un peu, mener la France vers les sommets et tirer ce championnat et ce club", a-t-il expliqué.

Car si Mbappé a choisi de repousser les avances du Real Madrid, au risque de se mettre à dos une bonne partie de l'Espagne, c'est certainement parce qu'il s'est assuré qu'à Paris, il serait bien "la pierre angulaire du projet", une formule déjà admise par Al-Khelaïfi.

Le champion du monde 2018 (23 ans) avait dit vouloir des garanties sportives pour prolonger, qu'il a visiblement obtenues, avec comme premier gage le limogeage du directeur sportif Leonardo dans la nuit de samedi à dimanche, peu après l'officialisation de la prolongation de "Kyky".

Pas question en revanche pour Mbappé d'avoir la mainmise sur le sportif ni de revendiquer quoi que ce soit, pas même le brassard de capitaine, propriété pour l'heure du Brésilien Marquinhos.

"Je reste un joueur de foot, ancré dans un collectif, je n'irai pas au-delà de cette fonction, je n'irai pas au delà de ma fonction de joueur", a dit Mbappé.

"Kylian veut gagner"

Et son président Nasser a confirmé le propos: "Ce qu'il veut Kylian, c'est gagner", a-t-il plaidé.

"C'est un joueur important, le meilleur joueur du monde, mais nous, comme club, on décide de ce qu'on veut faire", a-t-il assuré. "Le projet sportif est important pour tous les joueurs. Kylian n'a jamais demandé quelque chose, il veut gagner comme nous et c'est une bonne chose."

Jamais une prise de parole n'avait suscité autant de curiosité depuis l'arrivée spectaculaire de Lionel Messi, présenté en fanfare à Paris au coeur de l'été 2021. Sauf qu'à l'époque, le PSG disposait d'un directeur sportif bien en poste et d'un entraîneur déjà projeté sur les prochaines échéances sportives.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Lausanne-Sport: Ludovic Magnin à la barre

Publié

le

Ludovic Magnin heureux de revenir en Suisse (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Ludovic Magnin (43 ans) est de retour en Suisse. Le Vaudois a été nommé entraîneur du Lausanne-Sport, fraîchement relégué en Challenge League.

Ancien international (62 sélections, 3 buts), Magnin a dirigé le FC Zurich de 2018 à 2020, remportant la Coupe de Suisse en 2018. Limogé après trois journées en 2020/21, il a ensuite été depuis janvier 2022 en Autriche où il a réussi à sauver Altach de la relégation, une mission qui était loin d'être évidente.

Volonté de fer

Sa mission au LS sera de ramener le club en Super League. Ses qualités reconnues de meneur d'hommes seront sans doute très utiles au club de la Tuilière. Magnin dispose aussi d’une connaissance pointue du football suisse, allant de la formation au domaine professionnel. Il est également connu pour avoir un mental d’acier et une volonté de fer.

"Je suis extrêmement heureux de rejoindre le LS et une mission à laquelle je crois fermement. Je remercie Leen Heemskerk qui a trouvé les solutions pour que je vienne ici. Le LS est le club de mon enfance, mon club de coeur. J'ai toujours rêvé d'y jouer, mais je n'ai jamais pu le faire. C'est une cicatrice pour moi. Donc revenir à Lausanne aujourd'hui en tant qu'entraîneur, c'est une fierté et une très grande source de motivation", a déclaré Ludovic Magnin.

Deux promus en tout cas

En raison de l'augmentation du nombre d'équipes dans l'élite dès la saison 2023/24, les deux premiers de Challenge League seront promus au terme du prochain exercice. Le troisième aura aussi sa chance dans un barrage promotion-relégation contre le 10e de Super League.

Ludovic Magnin a derrière lui une belle carrière de joueur. L'ancien latéral gauche a notamment évolué de 2001 à 2009 en Allemagne. Il a gagné deux titres de champion en 2004 avec Werder Brême et 2007 avec le VfB Stuttgart.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Chicago battu par le Champion en titre

Publié

le

Xherdan Shaqiri: ce n'est pas vraiment l'Amérique. (© KEYSTONE/AP/REBECCA BLACKWELL)

Une défaite de plus pour Xherdan Shaqiri et Chicago. Le Fire s'est incliné 1-0 devant le New York City, le tenant du titre, pour un neuvième match de rang sans victoire.

La "lanterne rouge" de la Conférence Est s'est inclinée sur un penalty accordé par la VAR à la 23e et transformé par le Brésilien Heber. Dominé très largement dans cette partie disputée dans le stade de baseball des New York Mets et suivie par 18'823 spectateurs, Chicago, à l'image de son capitaine Xherdan Shaqiri, fut bien trop timoré pour espérer un meilleur sort.

Le Fire se déplacera samedi à Toronto pour une rencontre qui opposera les deux cancres de la Conférence Est.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Italie: 19e titre pour l'AC Milan, le premier depuis 2011

Publié

le

La joie d'Olivier Giroud après son deuxième but (© KEYSTONE/AP/Antonio Calanni)

L'AC Milan a décroché son 19e titre de champion d'Italie, le premier depuis 2011. Les rossoneri ont gagné 3-0 à Sassuolo pour s'assurer de finir en tête de la Serie A.

Un doublé de Giroud (17e/32e) et une réussite de Kessie (36e) ont permis aux Milanais de rapidement faire la différence. Rafael Leao s'est illustré en donnant trois fois la passe décisive. Il a vraiment mis son équipe sur les bons rails.

Seize matches sans défaite

Avec deux points d'avance avant cette ultime journée, la mission des hommes de l'entraîneur Stefano Pioli était claire. Elle a été accomplie sans coup férir. Le club a fini très fort, avec seize matches sans défaite. Avec désormais 19 "scudetti", l'AC Milan est deuxième de la hiérarchie derrière la Juventus (36 titres), à égalité avec son rival local lombard.

Tenant du titre, l'Inter Milan a pour sa part aussi fait le job en battant la Sampdoria 3-0 avec des réussites de Perisic (49e) et Correa (55e/57e). Mais cela n'a pas suffi. Il aurait fallu que l'autre club milanais s'incline pour que les nerazzurri soient à nouveau champions.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

FC Sion: un grand merci à Edin Omeragic

Publié

le

La troisième bévue d'Edin Omeragic qui permet au FC Sion de rester en Super League. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Trois bévues du gardien remplaçant du Servette FC Edin Omeragic ont permis au FC Sion d'assurer son maintien. Il ne passera pas par la case du barrage après son nul (3-3) heureux face aux Genevois.

Victorieux 3-2 du FC Zurich au Letzigrund après avoir pourtant été mené 2-0 à la 27e, le FC Lucerne devra sauver sa place en Super League lors d'une double confrontation face au FC Schaffhouse. Si une morale existait dans le football, jamais cette équipe si séduisante depuis le remplacement de Fabio Celestini par Mario Frick, n'aurait dû connaître un tel sort. Poussée par son public et par un élan formidables, elle est depuis des semaines l'une des formations les plus séduisantes du pays.

Une impression pitoyable

On ne peut pas malheureusement en dire autant du FC Sion. Sans les cadeaux royaux du malheureux Omeragic, le FC Sion aurait dû prolonger sa saison une semaine de plus comme l'an dernier pour un barrage qui aurait été bien celui de tous les dangers en raison de la pauvreté de son jeu. Face pratiquement à la seconde équipe du Servette FC, les Valaisans ont laissé une impression pitoyable. Si le Servette FC avait tout simplement aligné un gardien à la hauteur, jamais les Valaisans n'auraient cueilli ce point du nul qui les sauve.

Edin Omeragic a commis une première erreur de relance sur l'ouverture du score de Filip Stojilkovic à la 26e. A la 77e alors que son équipe menait 3-1 face à des Sédunois qui avaient vraiment abdiqué, il récidivait pour offrir à Itaitinga la possibilité de réduire la marque. A la 85e, il renvoyait mal une frappe de ce même Itaitinga pour le plus grand bonheur de Gaëtan Karlen et des supporters valaisans. Le FC Sion était sauvé, c'est vrai. Mais il n'a pas sans doute fini de se demander par quel miracle.

Encore sous contrat une année, Paolo Tramezzani a mené à bien une deuxième opération maintien après celle de 2020. Mais son président doit désormais se demander si son entraîneur sera bien l'homme de la situation la saison prochaine. Le manque d'identité dans le jeu interpelle. Le FC Sion donne, par ailleurs, l'image d'une équipe sans âme, incapable d'entraîner son public. Ce constat ne date malheureusement pas de hier.

Alex Frei de retour au FC Bâle

Grand artisan du maintien du FC Sion en 2020, Pajtim Kasami a été le buteur qui a permis au FC Bâle de conserver sa deuxième place au classement. Le Champion du monde a signé le 2-1 pour les Rhénans face à Lugano. Mais cette rencontre contre les Tessinois n'était pas le fait du jour au Parc Saint-Jacques. L'imminence de l'arrivée d'Alex Frei l'a reléguée au second plan.

Moins de vingt-quatre heures après avoir conduit le FC Winterthour en Super League, le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de Suisse s'apprête à reprendre les rênes de "son" club. Après un court intermède malheureux en 2018, Alex Frei revient par la grande porte. Aux yeux de David Degen, il est l'homme qui va redonner très vite ses lettres de noblesse au FCB. Le chantier qui se présente devant lui semble pour le moins très vaste.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Des ajustements dans l’emploi vont se mettre en place. Vous devrez mener plusieurs tâches de front sans, perdre le contrôle global de l’ensemble…

Les Sujets à la Une

X