Rejoignez-nous

Virus COVID-19

Plus de 34'000 morts dans le monde

Publié

,

le

Après l'Italie, les pays les plus touchés sont l'Espagne avec 7340 morts pour 85'195 cas, la Chine continentale avec 3304 morts et 81'470 cas. (©EPA/ROMAN PILIPEY)

La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 34'610 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 13h00 heure suisse.

Plus de 727'080 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 183 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Parmi ces cas, au moins 142'300 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

L'Italie, qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, est le pays le plus touché en nombre de morts avec 10'779 décès pour 97'689 cas, 13'030 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes.

Après l'Italie, les pays les plus touchés sont l'Espagne avec 7340 morts pour 85'195 cas, la Chine continentale avec 3304 morts (81'470 cas), l'Iran avec 2757 morts (41'495 cas) et la France avec 2'606 morts (40'174 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l'épidémie a débuté fin décembre, a dénombré au total 81'470 cas (31 nouveaux entre dimanche et lundi), dont 3304 décès (4 nouveaux) et 75'448 guérisons.

En nombre de cas, les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 143'055 contaminations officiellement recensées, dont 2514 décès et 4865 guéris.

Angola: premiers décès

Depuis dimanche soir, l'Angola a annoncé les premiers décès liés au virus sur son sol.

L'Europe totalisait lundi 24'841 décès pour 396'027 cas, l'Asie 3827 décès (106'552 cas), le Moyen-Orient 2847 décès (50'643 cas), les Etats-Unis et le Canada 2577 décès (149'298 cas), l'Amérique latine et les Caraïbes 348 décès (14'910 cas), l'Afrique 150 décès (4786 cas), et l'Océanie 20 décès (4864 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Soins intensifs sous pression

Publié

le

"Il faut réduire autant que possible ses contacts sociaux" a déclaré vendredi Martin Ackermann, chef de la Task Force scientifique de la Confédération (archives). (©KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

L'augmentation du nombre de patients admis dans les unités de soins intensifs est particulièrement inquiétante. "Nous estimons que la limite de capacité sera atteinte entre le 5 et le 18 novembre si rien ne change", a souligné Martin Ackermann, chef de la Task Force.

Il s'agit désormais de réduire les contacts sociaux au minimum pour contenir la pandémie de coronavirus, a souligné vendredi le responsable lors de la conférence de presse hebdomadaire des experts à Berne. "Nous avons remarqué que les hospitalisations doublent chaque semaine", a-t-il déclaré. Il en va de même pour le nombre d'admissions aux soins intensifs et pour les décès.

La Suisse dispose de 22'000 lits en soins aigus. 16'000 sont occupés, dont 710 par des patients Covid. Le pays dispose de 5000 places en réserve. En soins intensifs, 19% des lits sont occupés par des malades atteints par le coronavirus, soit 144 lits. Il reste 342 places, a énuméré Andreas Stettbacher, délégué du Conseil fédéral pour le Service sanitaire coordonné.

Pour les services de soins intermédiaires, qui ne nécessitent pas des soins intensifs mais une présence accrue du personnel, la Suisse compte 465 lits, dont 313 sont occupés. Près de 50 patients Covid y sont admis. Il reste 200 places de réserve.

Possibles goulets d'étranglement

Des goulets d'étranglement pourraient se faire ressentir dans les soins intensifs et au niveau des services de soins intermédiaires. La situation évolue très rapidement, a précisé l'expert.

Mais si du personnel des soins normaux est transféré vers ces services de soins aigus, la pénurie de personnel pourrait aussi concerner les soins normaux. "A ce moment, on pourrait envisager l'engagement de l'armée". Il faut absolument veiller à ce que le personnel soignant ne s'épuise pas.

Chiffres réels difficiles à chiffrer

Le chiffre réel des infections est difficile à déterminer actuellement, selon M. Ackermann. Il est probablement trois à quatre fois plus élevé. Au printemps, il était dix fois plus élevé et au cours de l'été deux à trois fois plus important que les chiffres annoncés quotidiennement.

Reste que selon les données de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), la situation de la Suisse s'est gravement détériorée en comparaison internationale. Les chiffres sont cinq fois plus élevés qu'en Allemagne, deux fois plus élevés qu'en Autriche et en Italie.

La Suisse a une incidence de 495 cas pour 100'000 habitants, a rappelé Stefan Kuster, chef de la division Maladies transmissibles de l'OFSP. Seule la France est plus proche de la Suisse avec une incidence de 450 cas pour 100'000 habitants.

Stratégie d'endiguement freinée

Au cours de la semaine écoulée, le nombre de cas a plus que doublé, atteignant vendredi plus de 6600. Chaque personne positive infecte en moyenne 1,6 personne. Aucune classe d'âge n'est épargnée, ni aucune région de Suisse.

La stratégie d'endiguement ne fonctionne plus en raison du nombre élevé de cas, explique M. Ackermann. Pour que le taux de reproduction redevienne inférieur à 1, il faut éviter la moitié des contacts dans la vie professionnelle et privée.

L'augmentation dramatique des nouvelles infections rend également le traçage plus que difficile, a relevé le président de l'association des médecins cantonaux, Rudolf Hauri. "On atteint clairement les limites", a-t-il ajouté, parlant d'une "machine enrayée". Nous mettons tout en oeuvre pour que le traçage soit optimisé.

Tourisme en ville à la peine

Concernant l'impact économique, le secteur touristique, l'un des premiers touchés par la crise, devra sans doute attendre 2023 voire 2024 pour se remettre totalement, selon Erik Jakob, chef de la direction de la promotion économique. C'est surtout les villes qui souffrent, certaines ayant vu l'affluence de visiteurs diminuer de 60% par rapport à 2019.

La Task Force de la Confédération réitère ses recommandations, à savoir éviter au maximum les contacts risqués et respecter les mesures d'hygiène. Les mesures prises actuellement devraient rester en vigueur jusqu'en mars ou avril afin de contenir la pandémie sur le long terme et éviter un effet yo-yo.

Continuer la lecture

Vaud

Vaud serre la vis contre le Covid

Publié

le

Le masque reste plus que jamais de rigueur (image prétexte). (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Vaud renforce à son tour ses mesures contre le coronavirus. Il interdit les manifestations de plus de 1000 personnes et les fêtes privées à plus de dix. Le masque devient obligatoire sur les marchés et pour les élèves des trois dernières années de l'école obligatoire.

Ces nouvelles mesures s'appliquent dès samedi soir à minuit, et ceci pour une durée indéterminée. "L'objectif est de freiner rapidement la croissance exponentielle des infections", a déclaré vendredi devant la presse la présidente du Conseil d'Etat Nuria Gorrite. "Ces mesures nous permettent d'avancer sur la ligne de crête entre la protection de la population et le maintien d'une vie sociale".

Pesée d'intérêts

Le Conseil d'Etat répète inlassablement qu'il a dû faire des pesées d'intérêts. Il frappe fort sur la sphère privée, interdisant les fêtes et réunions de plus de dix personnes. Car c'est là que se trouvent souvent les clusters d'infection, a rappelé Nuria Gorrite:

Nuria Gorrite
Présidente du Conseil d'Etat, VD
Nuria Gorrite Présidente du Conseil d'Etat, VD

Le système hospitalier est sous tension. Il a enregistré 507, 493 et 562 nouveaux cas positifs ces trois derniers jours. Le taux d'incidence pour 100'000 habitants sur les 14 derniers jours est de 600. Dès lundi, le CHUV va réduire de 30% son activité élective, et repousser les opérations non-urgentes. Cinq salles d'opération seront fermées, a annoncé la conseillère d'Etat Rebecca Ruiz.

Les centres de tests sont surchargés. Il faut parfois attendre plus d'un jour pour obtenir un rendez-vous. Les équipes de traçage - un groupe de 130 personnes en constante augmentation - sont soumises à forte tension. Elles n'arrivent parfois plus à appeler les personnes positives dans un délai de 24 heures. Les moins de 70 ans seront désormais avertis par SMS et priés d'alerter leurs proches.

Chemin médian

Pour enrayer la propagation du virus, le Conseil d'Etat a opté pour un "chemin médian". Contrairement au Valais, Vaud laisse ouverts ses cinémas et théâtres. Les bars, cafés et restaurants devront fermer à minuit (22h00 pour Valais et Jura, 23h00 pour Neuchâtel et Fribourg). Il ne fixe pas de nombre maximal de convives par table.

"Les risques sanitaires les plus aigus ne sont pas lorsque vous manger votre fondue, mais lorsque vous buvez au-delà des heures usuelles", a expliqué le conseiller d'Etat Philippe Leuba:

Philippe Leuba
Conseiller d'Etat, VD
Philippe Leuba Conseiller d'Etat, VD

Sport affecté

Fini les manifestations publiques - sport et concerts - de plus de mille personnes. Les maintenir ne serait pas "raisonnable", selon Philippe Leuba, qui a salué les efforts des clubs LS et LHC pour leur plans de protection.

La décision fait l'effet d'une "douche froide" pour Patrick de Preux, président du LHC. "Ce n'était déjà pas simple de commencer avec les deux tiers", a-t-il soupiré.

La pratique de sports de contact (football, hockey, danse de salon, basket...) est prohibée au niveau amateur. Mais pour les adultes seulement. Les juniors pourront jouer et s'entraîner.

Masque en plein air

Le masque devient obligatoire sur les marchés alimentaires. Les communes délimiteront les lieux et les horaires. Elles pourront aussi imposer le masque dans des zones de forte affluence, comme sur le trajet entre la gare et la patinoire de Malley, imagine M. Leuba.

L'école n'est pas épargnée. Le port du masque devient obligatoire pour les élèves des degrés 9 à 11, soit dès douze ans. Les protections seront fournies durant la première semaine, puis aux frais des parents. Tous les camps avec hébergement sont annulés jusqu'à la fin de l'année scolaire:

Cesla Amarelle
Conseillère d'Etat, VD
Cesla Amarelle Conseillère d'Etat, VD

Tests rapides à l'école

L'école va prochainement bénéficier d'équipes mobiles qui pourront effectuer des tests rapides. "Les écoles sont un des lieux où ils seront les plus utiles. Mais ils ne seront pas utilisés en EMS, car on veut une certitude à 100%", a précisé Rebecca Ruiz.

Pour les Hautes Ecoles (HES et Université de Lausanne), les cours qui se déroulent avec de grands effectifs d'étudiants se feront entièrement à distance dès le 2 novembre. Les cours pratiques, à effectifs réduits, peuvent continuer en présentiel.

Enfin, le canton a réactivé son plan ORCA, sous la direction de l'état-major cantonal de conduite. Quatre états-majors régionaux de conduite sont mis sur pied. Deux hotlines seront à la disposition de la population dès samedi.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Suisse Romande

Neuchâtel prend aussi de nouvelles mesures

Publié

le

Les rassemblements de plus dix personnes sont interdits dans l'espace public et privé dans le canton de Neuchâtel. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le canton de Neuchâtel a relevé vendredi son niveau d'alerte au rouge, la pandémie devenant exponentielle. Les rassemblements de plus dix personnes sont interdits dans l'espace public et privé, à l'exception des funérailles notamment.

Les établissements publics devront fermer à 23h au plus tard. Le nombre de personnes est limité à quatre maximum, assis à la même table, à l'exception de personnes vivant dans le même ménage. Les fermetures des fitness, centres de bien-être, piscines et bowling seront fermés, a indiqué vendredi le Conseil d'Etat.

Continuer la lecture

Suisse Romande

Fribourg interdit les rassemblements de plus de 10 personnes

Publié

le

Le canton de Fribourg serre à son tour la vis pour faire face à la forte augmentation des cas de coronavirus. (©KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Le canton de Fribourg serre à son tour la vis pour faire face à la forte augmentation des cas de coronavirus. Les domaines des rassemblements et manifestations, des établissements publics et du sport sont notamment concernés.

Les rassemblements de plus de dix personnes dans l'espace public et privé seront interdits, indique vendredi le Conseil d'Etat dans un communiqué. Cette interdiction ne s’applique pas aux événements tels que les manifestations politiques, culturelles et de la société civile.

Les discothèques et cabarets, ainsi que les établissements de loisirs (casino, salles de jeu, billard, bowling, etc..) seront pour leur part fermés. Tous les autres établissements devront fermer à 23h00 et ne pourront accueillir que des groupes de quatre personnes par table, sauf si les clients concernés vivent dans le même ménage.

Les exploitants d'établissements publics et les organisateurs de manifestations publiques devront récolter les coordonnées de la clientèle ou de l’assistance, sous forme électronique.

Sports de contact interdits

La pratique de sports et activités impliquant des contacts physiques sera également interdite, sauf l'entraînement à titre individuel. Les compétitions sportives professionnelles peuvent se dérouler devant un maximum de 1000 spectateurs. Les entraînements des sportifs professionnels doivent se dérouler à huis clos.

Le chant choral ne sera autorisé que moyennant le port généralisé du masque. Porter le masque sera aussi obligatoire lors des marchés et des foires organisées à l'extérieur et à l'intérieur. Les visites seront par ailleurs strictement limitées dans les établissements de soins.

Enfin, les Hautes Ecoles ont mandat d’organiser un enseignement à distance lors des cours magistraux ou séminaires de groupe. Certaines situations particulières peuvent toutefois faire exception.

Les mesures entrent en vigueur ce vendredi à 23h00. Elles sont valables jusqu'au 30 novembre.

La situation épidémiologique est très préoccupante dans le canton de Fribourg, relèvent les autorités. Il compte déjà 1043 nouveaux cas positifs depuis lundi. Jeudi, 60 personnes étaient hospitalisées à l'Hôpital fribourgeois (HFR), dont cinq aux soins intensifs.

Continuer la lecture

Suisse

Le Jura serre la vis pour lutter contre le coronavirus

Publié

le

Le canton du Jura prend de nouvelles mesures sanitaires. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Devant la forte augmentation des cas de coronavirus, le canton du Jura prend de nouvelles mesures sanitaires. Il interdit notamment les réunions, rassemblements ou manifestations de plus de 15 personnes dans l'espace public et privé.

Les établissements publics tels que les bars et les restaurants devront par ailleurs fermer tous les jours à 22h00 au plus tard, indique vendredi le canton du Jura dans un communiqué. Seules quatre personnes au maximum pourront être assises à la même table, à l'exception des personnes vivant dans le même ménage.

Les bars de nuit, boîtes de nuit, discothèques, ou clubs érotiques seront eux fermés. La mesure s'applique également aux centres de fitness.

Les sports d'équipe et de contact seront interdits, à l’exception de la pratique à huis-clos à titre professionnel et de l'entraînement à titre individuel. Les chorales ne pourront plus répéter et donner des représentations. Les visites seront par ailleurs restreintes dans les établissements hospitaliers.

Port du masque obligatoire

Le port du masque sera obligatoire en permanence sur les lieux de travail clos. Il devra également être porté dans les marchés et foires et la consommation de boissons et d'aliments sur place sera interdite.

Les élèves et étudiants devront obligatoirement porter le masque dans le périmètre des écoles secondaires et postobligatoires lorsqu'ils ne sont pas assis en classe. Enfin, les camps de ski, les camps de sport, les voyages d’études et toutes les activités exigeant un séjour à l’extérieur du domicile au sein des écoles sont supprimés jusqu'à nouvel avis.

Contaminations en forte hausse

L'objectif est de limiter les nouvelles infections pour ne pas saturer l'Hôpital du Jura tout en préservant une société la plus ouverte possible, relève le communiqué. Les contaminations sont en très forte augmentation dans le canton du Jura, qui se situe parmi les régions les plus critiques au niveau européen.

Le nombre de patients hospitalisés a presque été multiplié par cinq en une semaine passant de 11 vendredi dernier à 50 aujourd’hui, relève le canton. Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis l'apparition de la pandémie au printemps.

Les nouvelles mesures entreront en vigueur dès vendredi à 17h00. Elles sont valables jusqu’au 15 novembre à minuit.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Verseau

Amours faciles et animées, sur un fond de soirées festives… Le ciel se fait de plus en plus clément avec vous… Vous n’avez plus qu’à suivre…

Publicité

Les Sujets à la Une

X