Rejoignez-nous

Sport

Athletissima : la der de Lea Sprunger à la Pontaise

Publié

,

le

Lea Spunger, pose sur la piste d’athlétisme du stade de la Pontaise avant Athletissima qui se déroulera ce jeudi 26 août. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Future retraitée des tartans, Lea Sprunger s'offre une "tournée d'adieux" en Suisse. Et l'antépénultième étape passe par la Pontaise jeudi à l'occasion de son dernier Athletissima.

Il y a eu Berne samedi. Il reste donc Lausanne, Bellinzone et Zurich. Encore trois meetings pour dire merci et prendre congé du public. Lea Sprunger semble profiter de ces instants. On n'ira pas jusqu'à écrire qu'elle donne le sentiment d'être apaisée, mais la Nyonnaise a l'air parfaitement en accord avec ce choix.

A Lausanne, Lea Sprunger est en terrain conquis. Et connu. "Ah oui bien sûr, c'est le meeting qui me tient le plus à coeur. C'est lui qui m'a permis d'avoir accès au plateau mondial de la Diamond League. En tant que gamine, je venais voir les grandes stars. C'est toute mon enfance, toute mon adolescence et toute ma carrière d'athlète. Ca va être hyper spécial et très émotionnel. Après je ne sais pas comment ce sera. C'est dur d'anticiper. Je sais que le stade sera plein. Du coup les choses vont être décuplées."

La Vaudoise aura droit à deux passages à la Pontaise. D'abord sur sa discipline du 400 m haies, puis lors du relais 4x100 avec une équipe qu'elle a choisie. "J'ai la chance de pouvoir revenir sur le stade après le 400 m haies, précise-t-elle. J'espère donc pouvoir un peu canaliser mes émotions sur la première course, sachant que je vais revenir après. Pendant le 4x100, je vais vraiment profiter de cette dernière ligne droite et là je pense qu'il y a beaucoup de choses qui vont se passer."

La famille et les amis seront tous là

Lea Sprunger se produira dans la dernière ligne droite et fera certainement face à Salomé Kora, la dernière relayeuse du quatuor helvétique qui tentera de battre son record national. "Je ne pense pas qu'on sera à leur niveau, rigole la Nyonnaise. On va faire un vrai relais, mais en ne prenant aucun risque sur les passages." Une fois la ligne franchie, Lea Sprunger pourra laisser retomber la pression. Car dans ce stade, toute sa famille et ses amis seront présents.

Il y aura bien entendu sa grande soeur Ellen, qui ne sera pas sur la piste mais dans les tribunes. "Je l'ai invitée pour le relais, mais elle ne veut pas courir, glisse-t-elle en souriant. Bien sûr que je voulais que ce soit elle qui me donne le témoin, mais cela ne joue pas."

Dernière haie périlleuse à éviter, celle du meilleur souvenir que l'athlète de 31 ans va garder d'Athletissima: "J'ai tellement de bons souvenirs à Athletissima, c'est dur. Alors forcément il y a cette 2e place en 2017. Mais il y a aussi beaucoup de bons moments avec le relais où on a battu des records. Et puis partager les émotions avec les filles, c'est toujours différent. Je me souviens tout particulièrement de notre premier record de Suisse en 2011. C'était le début de l'histoire du relais en fait. Et c'est la première fois que l'on faisait un temps qui nous ouvrait les portes des grands championnats. C'était juste malade."

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Un 17e succès de suite pour Phoenix, qui fait plier Golden State

Publié

le

Chris Paul (3) et les Suns ont décroché face aux Warriors leur 17e succès consécutif (© KEYSTONE/AP/Matt York)

Phoenix a dominé Golden State 104-96 mardi dans le choc opposant les deux meilleures équipes du début de saison de NBA.

Les Suns ont décroché à cette occasion leur 17e succès consécutif, égalant ainsi un record de la franchise.

Finalistes malheureux des derniers play-off, les Suns ont pourtant rapidement dû composer sans leur arrière-vedette Devin Booker, contraint de quitter le parquet dans le deuxième quart-temps déjà en raison d'une blessure à la cuisse gauche. Ils ont forcé la décision grâce notamment à une superbe défense sur Stephen Curry.

Phoenix a maintenu le meilleur marqueur de la Ligue à 12 points, à 4 sur 21 au tir (3 sur 14 à trois points). Les Suns ont aussi pu compter sur l'efficacité offensive de leur meneur vétéran Chris Paul (15 points, 11 passes décisives) et de l'intérieur Deandre Ayton (24 points, 11 rebonds).

La franchise de l'Arizona a ainsi rejoint les Golden State Warriors en tête de la Conférence Ouest, avec 18 victoires et 3 défaites. Les Brooklyn Nets ont quant à eux conforté leur 1re place à l'Est (15 victoires, 6 défaites) en battant les New York Knicks 112-110 grâce notamment aux 34 points, 10 rebonds et 8 assists de James Harden.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Meier brille face aux Devils

Publié

le

Timo Meier (au centre) a réussi mardi son 2e doublé consécutif (© KEYSTONE/AP/Bill Kostroun)

Timo Meier a signé un deuxième doublé consécutif en NHL mardi. Victimes de la verve de l'Appenzellois, les Devils de Nico Hischier et Jonas Siegenthaler se sont inclinés 5-2 devant les Sharks.

Auteur des deux buts de San Jose deux jours plus tôt à Chicago, Timo Meier a été à nouveau désigné première étoile mardi. Il a inscrit le 3-0 des Sharks à la 31e minute avant de sceller le score dans la cage vide à 3'01'' de la fin du match, pour afficher désormais 22 points (11 buts, 11 assists) en 17 matches disputés cette saison.

Nico Hischier a quant à lui réalisé un assist, son 100e en saison régulière, sur le premier but des Devils. Mené 4-0 à la 32e, New Jersey a réagi bien trop tardivement dans ce match, marqué par le retour de son centre Jack Hughes. Ce dernier, qui avait manqué 17 parties sur blessure, avait signé un peu plus tôt une prolongation de contrat de 8 ans pour un total de 64 millions de dollars.

"Hold up" des Red Wings

Pius Suter s'est lui aussi fait l'auteur d'un assist mardi. Ses Red Wings ont réalisé un véritable "hold up" à Boston, s'imposant 2-1 en n'ayant cadré que 16 tirs contre 42 pour les Bruins. Les Hurricanes de Nino Niederreiter (1 assist également mardi) ont vécu le même cauchemar que Boston, s'inclinant 4-1 à Dallas malgré une très nette domination (40 tirs cadrés, contre 17 pour les Stars).

Roman Josi (20 points déjà cette saison) ne s'est en revanche pas illustré mardi et cède donc la première place du classement des compteurs helvétiques à Timo Meier. C'est Filip Forsberg qui a tenu la vedette face à Columbus, chez qui Grégory Hofmann était surnuméraire: l'attaquant suédois a signé un quadruplé dans un match gagné 6-0 par les Predators.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Zurich Lions prend sa revanche sur Fribourg-Gottéron

Publié

le

Le Fribourgeois David Desharnais ne rechigne pas à entrer en contact avec le portier des Zurich Lions, son ancien coéquipier Ludovic Waeber. (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Fribourg-Gottéron est toujours leader de National League, malgré une défaite 3-4 aux tirs au but face aux Zurich Lions. A Lugano, Genève-Servette s'est incliné sèchement 3-0.

En vingt-quatre heures, Fribourgeois et Zurichois ont livré deux "gros" matches. Même si la partie retour au Hallenstadion a été un peu moins dense que la première lundi soir, les deux équipes se sont engagées totalement. Pour la deuxième fois en deux jours, les deux équipes ont fini par se départager aux tirs au but. Si la série de penalties avait été grandiose lundi, cette fois-ci seul le Canadien Justin Azevedo fut dans la capacité à tromper le gardien adverse.

Ce deuxième point acquis par les Lions n'est pas usurpé. Ils avaient nettement dominé la deuxième période, mais n'étaient parvenus qu'à tromper à une seule reprise le portier Reto Berra. Fribourg a enregistré avec satisfaction le retour d'Andreï Bykov, qui n'avait plus joué depuis le 19 octobre. Il s'est fait l'auteur d'un but et d'un assist, mais a manqué son tir au but.

Genève-Servette sans power-play

Incapable de profiter de ses supériorités numériques, Genève-Servette a dû trouver long le chemin retour. Faute d'avoir su poser un power-play digne de ce nom, les Genevois ont laissé passer une bonne chance de marquer des points pour la quatrième fois de suite. Dans un match longtemps fermé, c'est le Canadien Daniel Carr qui a débloqué la situation. Alors que Josh Jooris avait manqué une occasion en or en début de troisième période, Carr ne manquait pas sa chance sur un contre initié par Luca Fazzini. L'attaquant luganais éliminait Arnaud Jacquemet avec classe avant de ne laisser aucune chance à Gauthier Descloux (48e). Quatre minutes tard, Carr transperçait le portier genevois d'une reprise directe sur l'un des rares 5 contre 4 luganais de la soirée. Le réalisme avait parlé.

Battus samedi par Zoug après avoir mené 4-0, Ambri-Piotta a pris sa revanche cette fois-ci (4-2). Les Léventins ont mené 2-0 grâce à des réussites de Grassi et Incir en première période. Mais les champions en titre sont revenus à 2-2 en deuxième période par Hansson et Kovar. Les joueurs de Luca Cereda n'ont pas perdu leurs nerfs pour finalement passer l'épaule grâce à Hietanen et D'Agostini.

Les Langnau Tigers se sont baladés sur les hauteurs de Davos (6-1). Un triplé de l'inévitable Jesper Olofsson a placé les Emmentalois sur la voie du succès. Pour les Grisons, il s'agit de la troisième défaite au cours des quatre derniers matches.

Classement: 1. Fribourg-Gottéron 27/56 (87-66). 2. Zoug 27/54 (90-65). 3. Rapperswil-Jona Lakers 28/54 (89-69). 4. Davos 26/52 (85-62). 5. Bienne 28/52 (85-68). 6. Zurich Lions 25/42 (76-68). 7. Berne 26/37 (77-72). 8. Lausanne 26/36 (70-73). 9. Lugano 28/36 (77-86). 10. Ambri-Piotta 28/35 (69-76). 11. Genève-Servette 27/29 (66-90). 12. Langnau Tigers 28/27 (87-97). 13. Ajoie 28/18 (52-118).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Minimaliste, Lausanne se défait d'Ajoie

Publié

le

L'attaquant lausannois Tim Bozon entre en contact avec le portier ajoulot Tim Wolf sous les yeux de Jordan Hauert. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Lausanne a enchaîné un deuxième succès de rang lors de cette soirée de National League. Les Lions ont dominé Ajoie 2-0 dans leur antre.

La dernière visite des Jurassiens dans l'enceinte lausannoise s'était soldée par une magnifique victoire en Coupe de Suisse en février 2020, juste avant que la pandémie ne vienne chambouler le monde.

Mais point de 7-3 et de fête pour les joueurs de Gary Sheehan cette fois-ci, même si le retrait du numéro 61 de Florian Conz, ancien junior d'Ajoie, a fait de ce match un petit événement.

Fait rare cette saison, Gary Sheehan a pu aligner quatre étrangers sur la glace. Il a ainsi choisi de faire confiance au quatuor Devos-Asselin-Fortier-Wannström. Mais ce carré d'as n'a pas su prendre en défaut la défense vaudoise.

Ajoie a d'ailleurs clairement loupé le coche entre la fin de la première et le début de la deuxième période lorsque Michael Frolik s'est fait chasser pour cinq minutes à la suite d'une mise en échec contre la bande. Surtout que Cody Almond a écopé de deux minutes alors que le Tchèque avait encore 2'30 à purger. Mais durant cette double supériorité numérique, les Jurassiens n'ont jamais été en mesure de mettre les trois Lausannois hors de position.

Et dès que les Vaudois ont pu retrouver un bloc complet sur la glace, Ajoie n'a plus eu voix au chapitre. Mais les joueurs de John Fust n'ont pas su concrétiser cette domination territoriale. Alléchante sur le papier, la ligne Bertschy-Fuchs-Riat a mis du temps à se trouver. Très certainement talentueuse, elle n'a pas semblé se comprendre, hormis sur une action dans le tiers médian.

C'est pourtant le talent qui a permis au LHC d'ouvrir la marque après quatre secondes en supériorité numérique. Bien servi, Martin Gernat a transpercé Tim Wolf (7e). Le 2-0 est tombé à la 29e des suites d'une pataugée en défense de la part des Ajoulots. Si le staff vaudois avait entouré cette partie pour prouver que le club était sur la bonne voie, il s'agira de recommencer vendredi pour la venue d'un Davos humilié chez lui par Langnau.

John Fust pourra se satisfaire en se disant que les situations spéciales ont été bien négociées et pour le blanchissage de Luca Boltshauser.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Pellegrini fait ses adieux aux bassins sur une victoire

Publié

le

Federica Pellegrini, une grande dame de la natation se retire. (© KEYSTONE/EPA ANSA/CIRO FUSCO)

La légende italienne Federica Pellegrini a disputé - et gagné - mardi à Riccione la toute dernière course de sa carrière sur sa distance fétiche du 200 m nage libre, à l'âge de 33 ans.

Depuis les Jeux de Tokyo, où elle établi une série unique dans l'histoire en disputant une cinquième finale olympique consécutive sur cette distance, elle a disputé des courses dans le cadre de la ligue privée ISL.

Pour ses adieux, la "Divine" a choisi une course disputée à Riccione, comptant pour les championnats italiens en petit bassin, course qu'elle a remportée en 1'54''95.

"Last Free 200" ("Dernier 200 libre"), a écrit en anglais la star italienne sur ses réseaux sociaux où elle a aussi diffusé en direct la cérémonie hommage durant laquelle elle a entraîné dans le bassin - tout habillé - le président du Comité olympique italien (Coni) Giovanni Malago.

"Cela a été 20 ans de natation et de fatigue. J'ai aimé follement la natation et je l'aime encore. Ce qui manquera le plus, ce sera le groupe, mais ce qui ne me manquera sûrement pas, c'est la fatigue à l'entraînement", a souligné la sextuple championne du monde, toujours détentrice du record sur 200 mètres nage libre, citée par la Rai.

"Le titre olympique (en 2008 à Pékin, ndlr), les victoires et les records mondiaux, les cinq finales consécutives olympiques (...). Merci pour tout, Fede", a écrit le Coni sur son compte Twitter.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Poisson

Vous vivez à cent à l’heure, en oubliant votre entourage. En fin de journée, la fin d'une belle illusion pourrait vous faire tomber de haut !

Les Sujets à la Une

X