Rejoignez-nous

Sport

C’est parti pour le Swiss Open à Genève!

Publié

,

le

La 30e édition du Swiss Open débute ce mardi.

Le tournoi genevois de tennis en fauteuil accueille 80 joueurs.  Le Swiss Open fait partie de la catégorie juste en dessous des tournois des Grands Chelem.

Et cette année, le calendrier a posé quelques problèmes pour les joueurs, notamment les 8 meilleurs mondiaux qui ne seront pas présents car ils se trouvent à Wimbledon. Mais pour le président du Swiss Open Sébastien Moser, la programmation 2017 reste alléchante :

 

Sébastien MoserLe président du Swiss Open

 

Les organisateurs espèrent attirer toujours plus de public. Car le handisport souffre encore du manque de notoriété et de couverture médiatique. La sensibilisation passe par les plus jeunes, grâce entre autre, aux ramasseurs de balles qui sont en effet tous des enfants.

Rafaëlla Duvernay, présidente de l’association Swiss Open :

 

Rafaëlla DuvernayPrésidente de l’association Swiss Open

 

Il faut savoir qu’en Suisse, contrairement aux voisins européens, le tennis en fauteuil ne fait pas partie de la Fédération Swiss Tennis, mais de l’Association Suisse des paraplégiques.

Rafaëlla Duvernay, présidente de l’association Swiss Open :

 

Rafaëlla DuvernayPrésidente de l’association Swiss Open

 

Rdv au centre sportif du Bois-Des-frères.

Les résultats sont à retrouver sur le Facebook du Swiss Open.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Un derby pour Roman Josi

Publié

le

Roman Josi (au premier plan) sait aussi défendre. (© KEYSTONE/AP/Mark Humphrey)

Roman Josi et Timo Meier continuent de briller de mille feux sur les patinoires de la NHL. Leur confrontation directe à Nashville a conforté cette impression.

Les Predarors de Josi se sont imposés 3-1 devant les Sharks de Timo Meier. Roman Josi a délivré deux assists sur les deux premières réussites de Nahsville pour obtenir la deuxième étoile de la soirée. Le capitaine comptabilise neuf points depuis le début de la saison avec 3 buts et 6 passes décisives.

Crédité de la troisième étoile, Timo Meier a, pour sa part, sauvé l'honneur de San Jose pour son quatrième but de la saison. Il a marqué sur un rebond accordé par Juus Saros, l'homme du match. Avec ses 4 buts et ses 5 assists, l'Appenzellois a comptabilisé au moins un point lors des six matches qu'il a disputés jusqu'à présent.

Les Sharks ont concédé leur deuxième défaite de rang après avoir entamé la saison par quatre victoires. Quant aux Predators, ils ont cueilli mardi soir une troisième victoire en sept rencontres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Les requins confondent bien les surfers avec leurs proies animales

Publié

le

Le système visuel du requin a un pouvoir de résolution jusqu'à six fois inférieur à celui d'un humain. Il est encore plus faible chez les jeunes requins blancs, qui représentent le plus grand risque de morsures fatales pour les surfeurs, selon l'étude (image d'illustration). (© KEYSTONE/AP Discovery Channel)

Les requins s'en prenant à des surfeurs ou des baigneurs ont une vue si mauvaise que des scientifiques en ont conclu qu'ils les confondaient probablement avec leurs proies habituelles, les pinnipèdes tels que les otaries, selon une étude mercredi.

"Du point de vue d'un requin blanc, ni le mouvement ni la forme ne permettent une distinction visuelle sans équivoque entre les pinnipèdes et les humains", écrivent les auteurs de l'article paru dans Interface, une revue de la Royal Society. Ils en concluent que leurs travaux "soutiennent la théorie de l'erreur d'identification pour expliquer certaines morsures".

"C'est la première étude à tester cette théorie du point de vue visuel d'un requin blanc", explique à l'AFP sa principale auteure, Laura Ryan, chercheuse au département de sciences biologiques de l'Université australienne Macquarie.

Les attaques de requins restent rares (moins de soixante dans le monde en 2020), selon un département spécialisé de l'Université de Floride. Mais elles entretiennent, selon l'étude, un climat de peur "disproportionné", associé à l'ignorance sur les motivations de l'animal, notamment quand l'attaque n'est pas provoquée. Avec parfois pour conséquence des campagnes de chasse qui nuisent aussi à d'autres espèces.

Insensible à la couleur

Le plus souvent incriminés, les requins blanc, tigre et bouledogue, s'en prennent en majorité à des surfeurs. Si le requin blanc est réputé détecter des sons et odeurs à grande distance, de près on suppose qu'il fait surtout confiance à sa vue pour repérer et viser une proie.

Or le système visuel du requin est quasiment insensible à la couleur et a une très mauvaise capacité à distinguer les détails d'une forme. Son pouvoir de résolution, jusqu'à six fois inférieur à celui d'un humain, est encore plus faible chez les jeunes requins blancs, qui représentent le plus grand risque de morsures fatales pour les surfeurs, selon l'étude.

Pour tester la théorie de l'erreur d'identification, l'équipe de Macquarie a effectué des "vidéos prises du point de vue du requin, et les a traitées avec un programme de façon à mimer le système visuel du requin", et particulièrement sa capacité à distinguer une forme et son mouvement, explique la scientifique.

Pour cela, ils ont enregistré depuis le fond d'un bassin les images et vidéos d'un lion de mer et d'une otarie à fourrure, un mets de choix pour le squale, qui passeraient près de la surface, à quelques mètres au-dessus d'un requin.

Ils ont ensuite comparé leurs signaux à ceux de nageurs et de surfeurs pagayant avec leurs bras, et avec ou sans battements de jambes, sur les trois grands types de planches de surf (longboard, shortboard et hybride).

Déterminer des techniques de protection

Du point de vue d'un jeune requin blanc, les signaux de mouvement d'un nageur comme ceux d'un surfeur pagayant sur sa planche sont quasiment impossibles à distinguer de ceux d'un pinnipède, selon l'étude. A fortiori dans l'eau de mer, où la visibilité serait moindre que dans le bassin utilisé pour l'expérience.

Quant à la forme, un pinnipède aux nageoires repliées ressemble plus à un nageur ou à un surfeur sur sa shortboard qu'à un pinnipède aux nageoires déployées. "Les longboards ressemblent moins à une otarie", selon Me Ryan, qui remarque pour autant qu'il "y a eu des incidents de morsures sur des longboards".

Les chercheurs vont maintenant essayer de déterminer si un "changement des signaux visuels de proies potentielles serait une technique efficace de protection contre les requins blancs", poursuit la scientifique.

Avec pour impératif des solutions qui "empêchent non seulement les morsures de requins, mais qui ne mettent pas en danger d'autres espèces marines".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Yverdon sort Zurich aux penalties

Publié

le

Beleck a signé un doublé, avant d'inscrire ses deux penalties (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Yverdon a signé un superbe exploit en 8e de finale de la Coupe de Suisse. La formation d'Uli Forte s'est offert le scalp du FC Zurich, battu... 11-10 dans la séance des penalties au Stade Municipal.

Il est encore un peu tôt pour espérer rééditer la folle aventure de 2000/01, lorsque Philippe Perret avait emmené Yverdon-Sport jusqu'en finale de Coupe. N'empêche que le club du Nord vaudois a réussi une performance de choix en éliminant le FCZ, qui avait remporté cette compétition sous la férule de Forte en 2016.

Le héros yverdonnois de la soirée se nomme Steve Beleck. L'attaquant franco-camerounais de 28 ans a signé un doublé, inscrivant le 1-0 à la 43e et le 2-1 après quatre minutes de jeu dans la prolongation, avant de transformer ses deux penalties au cours d'une séance interminable.

C'est Marculino Ninte qui a offert la qualification à Yverdon en trompant le gardien du FCZ Zikvo Kostadinovic sur le 26e tir au but de cette soirée. Le Portugais, qui avait manqué sa première tentative, a su garder son sang-froid après que Bledian Krasniqi avait échoué côté zurichois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Bienne fait tomber Fribourg, Lausanne et Genève battus

Publié

le

Michael Hügli, en jaune, a inscrit le seul but de la rencontre (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Dans le match au sommet de National League, c'est Bienne qui a eu le dernier mot. Les Seelandais ont dominé le leader Fribourg 1-0 grâce à Hügli.

Les amateurs de hockey offensif pensaient certainement se régaler avec le choc entre deux clubs plutôt enclins à aller devant. Il a pourtant fallu déchanter. Parce qu'il n'y a eu qu'une réussite tombée à la 8e de la crosse de Michael Hügli. Et on peut dire que la victoire biennoise est méritée.

Les Seelandais ont tiré davantage au but que des Fribourgeois étonnamment muets. Mais on savait bien qu'après la série de dix succès consécutifs, les Fribourgeois allaient certainement connaître un coup de "moins bien". On l'a vu une première fois contre Rapperswil, voici la deuxième contre Bienne. Mais aucune raison de paniquer pour Christian Dubé qui peut se dire qu'il y a pire qu'une défaite 1-0 et qu'il n'y a pas une montagne de corrections à apporter.

Pour l'équipe entraînée par Antti Törmänen, c'est une victoire importante après la défaite à Lausanne. Joren van Pottelberghe s'est offert un blanchissage et la défense devant a parfaitement soutenu la comparaison avec l'arrière-garde des Dragons. Ce succès permet à Bienne de revenir à deux longueurs des Fribourgeois.

Martschini crucifie Lausanne

On avait le sentiment que Lausanne avait peut-être trouvé cette constance après laquelle il court depuis le début de la saison. Que ces deux succès du week-end contre Ajoie et Bienne pouvaient initier quelque chose d'intéressant. Au final, le LHC a sauvé un point en s'inclinant 4-3 ap devant Zoug.

Le début de match a ressemblé aux matches précédents avec un LHC bien dans ses patins et qui est parvenu à battre à deux reprises Genoni grâce à Douay (2e) et Frick (14e). Et tout semblait se dérouler comme sur des roulettes pour les hommes de John Fust. Mais dès l'entame du tiers médian, Simion a pu dévier un habile lancer de Djoos. Et à la 37e, c'est Cadonau qui a pu égaliser.

Les Zougois, venus à Malley avec un effectif limité et de nombreux jeunes de leur académie, ont même réussi un truc en marquant le 2-3 à la 48e au terme d'une scène confuse. De retour dans l'alignement, Almond a pu offrir un point aux Vaudois. Mais les poignets de Martschini ont eu le dernier mot en prolongation.

Scherwey se paie Genève

Genève-Servette voulait se payer une petite série positive, mais Tristan Scherwey en a décidé autrement. Dans un match qui sentait bon la lutte pour la deuxième barre, les Ours se sont finalement imposés 3-2 ap. Et c'est l'emblématique Fribourgeois qui a sonné la révolte.

Parce qu'après deux périodes, les Aigles étaient devant grâce à leurs joueurs importés, Tömmernes et Winnik. Mais Scherwey a trouvé une première fois la faille à la 52e avant de remettre ça dans le temps supplémentaire pour offrir un deuxième point à son équipe.

A Lugano, Ajoie s'est une nouvelle fois incliné. Les Jurassiens ont été battus 4-1 par les Tessinois. C'est Devos qui a inscrit l'unique réussite ajoulote en jeu de puissance alors que le score était de 4-0 pour les hommes de Chris McSorley.

Toujours au Tessin mais dans le haut du canton, Ambri-Piotta a battu Langnau 3-1. Dans le dernier match de la soirée, c'est Rapperswil qui s'en est allé cueillir deux points à Zurich à la faveur de sa victoire 4-3 tab au Hallenstadion. Les Lions ont égalisé à la 60e grâce à Chris Baltisberger et en ayant sorti leur gardien. Mais le bonhomme du match fut Cervenka qui a enfilé deux tirs au but pour sceller le score lors de la séance de penalties.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Lausanne-Sport s'impose à Aarau

Publié

le

Amdouni a inscrit le but de la qualification pour Lausanne (© KEYSTONE/Alexander Wagner)

Lausanne-Sport disputera les quarts de finale de la Coupe de Suisse en février prochain.

Les hommes du coach Ilija Borenovic sont allés s'imposer 1-0 sur le terrain du 4e de Challenge League Aarau mardi en 8e de finale.

Une réussite de son meilleur buteur Zeki Amdouni à la 56e minute a suffi au bonheur des Lausannois. Auteur de quatre réalisations cette saison en championnat, l'attaquant de 20 ans avait déjà été l'homme de la qualification au tour précédent, lui qui avait inscrit le 3-2 en prolongation à Bulle en septembre.

Aarau, qui avait atteint les demi-finales de la Coupe de Suisse 2020/21, a dominé les débats après avoir concédé l'ouverture du score. Mais la troupe entraînée par Stephan Keller n'est jamais parvenue à prendre en défaut la défense lausannoise et son gardien Thomas Castella.

Bienne sort le SLO

Il y aura au moins un club de Promotion League en lice au stade des quarts de finale. Dixième du championnat de 3e, Bienne a en effet éliminé Stade Lausanne-Ouchy mardi soir. Les Seelandais se sont imposés 1-0 face au 5e de Challenge League sur un penalty transformé par Brian Beyer à la 89e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Gémeaux

Emotions intenses, épanouissement sensuel et harmonie sentimentale. Cette fois-ci, c’est l’amour avec un grand A.

Les Sujets à la Une

X