Rejoignez-nous

Sport

Football : de 3-0 à 3-3 face au Danemark

Publié

,

le

Yann Sommer a vécu un véritable cauchemar en fin de match. (©KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

Douche froide sur Bâle ! A son tour, la Suisse pu mesurer combien le football peut parfois échapper à toute logique. Alors qu’elle menait 3-0 et qu’elle réalisait une prestation impressionnante, l’équipe de Suisse s’est effondrée en fin de matché.

Elle a encaissé trois buts pour finalement partager l’enjeu 3-3 avec le Danemark, son principal adversaire dans le groupe D des éliminatoires de l’Euro 2020.

84e: Mathias Jorgensen. 88e: Christian Gytkjaer. 93e: Henrik Dalsgaard. Et tout l’excellent travail fourni par la sélection de Vladimir Petkovic gâché. Tellement dommage, après une rencontre de haut vol. Mais pas complètement illogique non plus, l’équipe nationale ayant bénéficié d’un arbitrage discutable.

Peut-être plus que la révolte contre la Belgique, qui portait en elle une part trop importante d’irrationnel pour être érigée en canon, la première mi-temps livrée face aux Danois, dixièmes du classement mondial, est une référence sur laquelle les Suisses peuvent et doivent bâtir. Une maîtrise presque totale, illustrée par 64% de possession, 90% de passes réussies et seulement deux tentatives adverses, après 42 secondes (Eriksen) et 1’07 (Braithwaite).

La sélection de Vladimir Petkovic s’est longtemps hissée à un très haut niveau, dans un Parc Saint-Jacques qui ne lui faisait pourtant pas honneur (un piètre score de 18 352 spectateurs). Grâce à la science tactique de son Mister et à un collectif de grande valeur. Difficile dès lors d’imaginer une ouverture du score plus significative que celle de Remo Freuler à la 19e.

Bijou collectif

Disons-le d’emblée, ce but n’aurait pas dû être validé en raison d’une faute de main d’Albian Ajeti. Cela n’enlève rien à sa construction, admirable, qui a vu… dix joueurs toucher le ballon (seul Manuel Akanji a manqué à l’appel) au coeur d’une action partie de Yann Sommer, ayant transité par le flanc droit, puis l’axe et la gauche avant d’être conclue dans les seize mètres adverses.

Eteints par le dispositif helvétique en 3-5-2 avec Kevin Mbabu à la place de Stephan Lichtsteiner et Albian Ajeti à celle de Mario Gavranovic – tiens, le plan de secours serait-il devenu l’option no 1 de Petkovic? -, les Danois ont enfin pris leurs marques après une pause qui a vu Ricardo Rodriguez, touché au dos, être remplacé par Loris Benito. Les Scandinaves ont même cru avoir égalisé à la 48e par l’impressionnant Yussuf Poulsen, signalé peut-être à tort en position de hors-jeu.

Dominée vingt minutes durant, la Suisse a cru avoir trouvé son salut dans le pied non pas gauche mais droit de Granit Xhaka. Une frappe chirurgicale de la part du capitaine, placé dans un fauteuil par une passe de Steven Zuber après une nouvelle course décisive dans l’axe de Breel Embolo, comme cela avait été le cas sur le 1-0.

Place au Final Four!

Lundi, Xhaka avait expliqué que l’adoption d’une défense à trois offrait aux milieux de terrain la possibilité de presser et de jouer plus haut. Ce n’est donc pas un hasard si les deux buteurs de la soirée ont été des hommes de l’entrejeu ni que Denis Zakaria, bien que devant encore travailler sa technique notamment à la prise de balle, a beaucoup apporté dans ses projections vers l’avant.

Sa fougue a encore été récompensée par un corner qui a amené le 3-0 signé Breel Embolo à la 76e. Oui, la Suisse a passé trois buts à des Danois qui avaient croisé, en Russie, la route des deux finalistes de la Coupe du monde 2018, la France et la Croatie, en ne pliant qu’une seule fois en 210 minutes!

Mais ce n’était pas suffisant pour complètement désamorcer la Danish Dynamite. On pourra se demander longtemps si Petkovic n’a pas commis une erreur en lançant le peu expérimenté Benito en défense, plutôt qu’un Timm Klose qui avait fait ses preuves contre la Belgique.

L’avenir de l’équipe nationale passera par le Final Four de la Ligue des Nations en juin (demi-finale contre le Portugal) puis deux rencontres de ce groupe D des éliminatoires de l’Euro en septembre, à Dublin contre l’Irlande puis à Sion contre Gibraltar.

KEYSTONE-ATS

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Football : Haaland et le Borussia dominent le PSG, Liverpool perd

Publié

le

Erling Haaland a marqué deux fois mardi soir face au PSG. (AP Photo/Martin Meissner)

Grâce au génie d’Erling Haaland, ce prodige norvégien de 19 ans venu de Salzbourg, le Borussia Dortmund de Lucien Favre est toujours en vie. Sa qualification contre le PSG ne relève pas de l’utopie.

Auteur d’un doublé, Erling Haaland a donné la victoire 2-1 au Borussia en match aller de ce huitième de finale de la Ligue des Champions tant attendu. Même si le but de Neymar pour le 1-1 de la 75e minute, dû en grande partie à une erreur de Dan Zagadou, place le PSG en ballottage presque favorable, Lucien Favre et ses joueurs peuvent décrocher la lune dans trois semaines au Parc des France. Le potentiel offensif de cette équipe apparaît sans limite. Et Paris sera privé de Marco Verratti, suspendu, qui fut son meilleur homme dans cette acte I à Dortmund.

Erling Haaland a ouvert le score à la 69e après une action digne du manuel menée par Jadon Sancho et par Achraf Hakimi, les deux puncheurs de Lucien Favre. A la 77e, le Norvégien signait un véritable chef-d’oeuvre avec une frappe imparable dans la lucarne de Keylor Navas. On veut croire que cet attaquant, en état de grâce depuis sa venue à Dortmund, trouvera à Paris les espaces pour exploiter tout son potentiel et pour emmener le Borussia vers l’exploit tant espéré.

Manuel Akanji encore écarté

On avait promis un feu d’artifice ! Mais Lucien Favre et Thomas Tuchel se sont efforcés dans un premier temps d’assurer leurs arrières pour que cette rencontre n’épouse pas un scénario improbable. Ainsi, le technicien vaudois avait à nouveau opté pour une défense à trois qui laissait Manuel Akanji sur le banc. Dans le camp adverse, Thomas Tuchel n’a pas osé jouer avec les quatre « fantastiques ». Mauro Icardi était ainsi sacrifié pour permettre, là aussi, la tenue d’une défense à trois.

Emmené par le formidable Jadon Sancho, le Borussia fut l’équipe la plus entreprenante au cours la première période. Seulement, il aura manqué une certaine justesse dans le dernier geste pour que la supériorité des Allemands se concrétise. En face, Paris a choisi de limiter les prises de risque pour s’en remettre au génie de Neymar ou de Kylian Mbappé. Mais lors de ces 45 minutes initiales, le Brésilien et le Champion du monde ne parvenaient pas à trouver l’ouverture devant une défense bonifiée par le retour en grâce du capitaine Lukasz Piszczek.

Liverpool méconnaissable

Le retour de Liverpool au Wanda Metropolitano, le théâtre de son succès en finale l’an dernier face à Tottenham, n’a pas été couronné de succès. Les Reds se sont inclinés 1-0 sur une réussite de Saul Niguez tombée à la 4e minute déjà.

Méconnaissable, Liverpool ne méritait pas mieux. La formation de Jürgen Klopp n’a jamais pu imposer son jeu face à un onze qui demeure maître dans l’art de bien défendre. Ce résultat laisse présager un match retour à Anfield Road bien indécis. Liverpool devra retrouver son football pour mettre à terre une équipe qui se battra pour chaque mètre avec toute la rage que ne manquera pas d’insuffler son entraîneur.

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace: Fribourg définitivement la bête noire du LHC

Publié

le

Petteri Lindbohm et le LHC ont encore une fois fini à terre contre Fribourg-Gottéron. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le Lausanne Hockey Club n’aura pas réussi à battre une seule fois Fribourg-Gottéron en saison régulière. Les Vaudois ont perdu leur sixième et dernière confrontation face aux Dragons ce mardi soir à la Vaudoise aréna (2-3). 

Ce derby entre Lions et Dragons a vu une première période expéditive, durant laquelle le LHC a montré d’entrée ses intentions offensives. Mais, comme lors de la dernière partie à la Vaudoise aréna face au HC Lugano, les hommes de Ville Peltonen ont manqué de précision. Dans ces situations, c’est souvent l’adversaire qui parvient à marquer et c’est ce qui est arrivé. À 55 secondes de la première sirène, Ryan Gunderson a profité de la première vraie situation chaude devant Tobias Stephan pour ouvrir le score.

Il a manqué aux Lausannois le dernier geste, particulièrement dans le premier tiers. Joël Genazzi, défenseur du LHC :

Joël Genazzi
Défenseur du LHC
Joël Genazzi Défenseur du LHC

La deuxième et la troisième période sont aussi globalement dominées par les Vaudois, qui se sont heurtés à un Reto Berra intraitable. Le LHC a souffert une nouvelle fois d’un manque flagrant d’efficacité. Tout le contraire des Fribourgeois, redoutables, qui ont inscrit le 2 à 0 par David Desharnais en power play (30e). Christoph Bertschy a redonné un peu d’espoir à 2 minutes de la fin du match, en vain. Les Lions ont donc encore perdu contre Fribourg-Gottéron.

Le système très défensif de Fribourg-Gottéron a posé problème aux Lions cette saison, comme l’explique Joël Genazzi :

Joël Genazzi
Défenseur du LHC
Joël Genazzi Défenseur du LHC

Le gardien lausannois Tobias Stephan partage les impressions de son coéquipier Joël Genazzi :

Tobias Stephan
Gardien du LHC
Tobias Stephan Gardien du LHC

Cette défaite des Lions est la troisième de suite à la Vaudoise aréna, la 14ème en 22 matchs. Lausanne est tout simplement la pire formation de la ligue à domicile. Ce revers des Vaudois fait en revanche les affaires de Fribourg-Gottéron. Les Dragons ont désormais 64 points, soit une avance de 4 longueurs sur la barre et la 9ème place occupée par le CP Berne. Le LHC compte lui 68 unités.

Lors de la prochaine journée, les Lausannois recevront Bienne, Fribourg accueillera Lugano.

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : un 20e but pour Meier cette saison en NHL

Publié

le

Timo Meier (n°28, ici face à Minnesota) a inscrit son 20e but de la saison en NHL. (AP Photo/Tom Olmscheid)

Le 20e but de la saison de Timo Meier n’aura pas suffi. Malgré le punch de l’Appenzellois, San Jose s’est incliné 5-3 à domicile devant Florida.

Timo Meier a inscrit le 4-3 à 100 » de la sirène avant que Vincent Trochek n’assure, dans la cage vide, le succès des Panthers. Les Sharks, qui avaient enlevé quatre de leurs cinq derniers matches, accusent désormais 12 points de retard sur la barre.

Surnuméraire lors des cinq dernières rencontres, Denis Malgin a délivré un assist pour le 12e point de la saison contrastée qu’il traverse au sein de l’attaque de Florida. Le Soleurois et son équipe n’accusent que deux longueurs de retard sur la barre à la faveur de ce succès qui tombe à pic. Les Panthers avaient, en effet, perdu six de leurs sept derniers matches avant de se rendre en Californie.

Continuer la lecture

Sport

Football: le LS bat Aarau et creuse l’écart

Publié

le

Devant 3525 spectateurs à la Pontaise, le LS a signé une troisième victoire de rang.

Le FC Lausanne-Sport a désormais 13 points d’avance en tête du classement de Challenge League. Le club vaudois a battu le FC Aarau (1 à 0) et signe une troisième victoire de rang. 

Grâce aux faux pas de ses concurrents à la première place, le LS avait l’occasion de conforter sa position de leader. L’entame de match a confirmé cette intention. Dan Ndoye, extrêmement présent sur le flanc droit, a créé de nombreuses occasions pour son équipe dont celle d’Andi Zeqiri qui a fait trembler le poteau des buts argovien.

En deuxième mi-temps, le Lausanne-Sport a confirmé sa domination. C’est finalement sur balle arrêtée que la récompense est arrivée. À la 66ème minute de jeu, sur un corner botté par Kukuruzovic, Loosli s’est élevé plus haut que tout le monde pour mettre le ballon au fond des filets. Ce but a été au final le seul de la rencontre.

Petit score mais trois nouveaux points au compteur. Giorgio Contini, entraîneur du LS :

Giorgio Contini
Entraîneur du LS
Giorgio Contini Entraîneur du LS

Malgré les nombreuses possibilités, le LS n’a ainsi marqué qu’un seul but. Un manque d’efficacité qui se confirme en 2020. Thomas Castella, gardien du LS :

Thomas Castella
Gardien du LS
Thomas Castella Gardien du LS

Avec trois points supplémentaires au classement, le FC Lausanne-Sport a désormais une avance de 13 unités sur son dauphin le FC Vaduz. Une situation confortable qui n’est pas forcément toujours facile à gérer. Thomas Castella :

Thomas Castella
Gardien du LS
Thomas Castella Gardien du LS

Même si l’avantage au classement est conséquent, l’entraîneur Giorgio Contini a toujours des objectifs de travail bien précis, dont la solidité défensive :

Giorgio Contini
Entraîneur du LS
Giorgio Contini Entraîneur du LS

Pour sa prochaine rencontre, le LS se rendra à Winterthour vendredi pour y défier le 5ème du classement.

Continuer la lecture

Sport

Hockey: Gottéron et Berne battus

Publié

le

Reto Berra a encaissé cinq buts samedi à Zoug (©KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Statu quo autour de la barre en National League. Fribourg Gottéron (8e), Berne (9e) et Langnau (10e) ont tous connu la défaite samedi.

Genève-Servette a pour sa part validé son ticket pour les play-off en allant s’imposer à Lugano (2-1), alors que Lausanne a ramené deux points de son déplacement à Ambri-Piotta (3-2 après prolongation).

Fribourg Gottéron n’a donc pas pu enchaîner un quatrième succès consécutif en championnat. Les Dragons ont été écrasés 5-0 sur la glace du leader Zoug, qui a fait la différence grâce notamment à des doublés de Zehnder et de l’inévitable Gregory Hofmann (22 buts désormais cette saison).

Auteur de 26 arrêts, Reto Berra a longtemps retardé l’échéance, le 2-0 tombant à la 42e. Mais son vis-à-vis Leonardo Genoni n’a été que trop rarement mis en danger par une attaque fribourgeoise qui enregistrait le retour de David Desharnais, blessé à une main lors de la Coupe Spengler: Gottéron n’a cadré que 18 tirs…

Berne a pour sa part été battu 4-0 à Bienne. Les Ours ont sombré entre les 32e et 36e minutes, concédant trois buts en 233 ». Le 3-0 a été l’oeuvre de l’espoir Valentin Nussbaumer (19 ans), auteur de son premier but depuis son retour au bercail. Ce succès permet à Bienne (5e) de prendre 9 points d’avance sur son adversaire du jour.

Rod décisif

Genève-Servette (4e) a donc décroché sa qualification pour les séries finales à cinq journées de la fin. Battus à deux reprises lors de leurs trois dernières sorties, les hommes de Patrick Emond ont passé l’épaule à Lugano grâce à un but de leur capitaine Noah Rod à la 53e. Le GSHC avait ouvert la marque par l’intermédiaire de Wingels (19e), McIntyre égalisant en supériorité numérique à la 45e.

Lausanne (6e) compte pour sa part désormais 8 points de plus que Berne. La troupe de Ville Peltonen a joué à se faire peur en Léventine, où Josh Jooris a inscrit le but de la délivrance après 18 » en « overtime ». Le LHC menait ainsi 2-0 à la 33e, avant d’encaisser deux buts en infériorité numérique (dont un concédé 46 » après le 2-0 de Jooris).

Le « Z » en play-off

Les Zurich Lions (3es) ont eux aussi assuré leur place en play-off samedi, en s’imposant 3-0 à Langnau. Le « Z » a remporté cinq des six duels livrés dans ce championnat face aux Tigers, qui restent donc à quatre longueurs de Gottéron. Le dernier match de la soirée a vu la lanterne rouge Rapperswil-Jona, déjà condamnée au tour contre la relégation, prendre le meilleur sur le 2e Davos (5-2).

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Taureau

La conjugaison de 5 planètes dope votre créativité de façon prodigieuse avec une émotivité d’écorché vif…

Publicité

Les Sujets à la Une

X