Choisissez votre radio
Connect with us

Football : le LS lanterne rouge de Super League

Publicité

Sport

Football : le LS lanterne rouge de Super League

Fabio Celestini jouera-t-il sa tête ce jeudi à la Pontaise lors de la venue de Lucerne ?

La question est posée après la défaite 2-1 des Vaudois à Bâle qui les relègue à la dernière place du classement au soir de la 29e journée de Super League.

L’équipe rachetée cet hiver par Ineos pour basculer dans une autre dimension est, en effet, la nouvelle « lanterne rouge » alors qu’il reste sept matches à disputer. Victorieux 1-0 à Lucerne, le FC Sion a abandonné la dixième place grâce à sa meilleure différence de buts par rapport aux Lausannois. Fort heureusement, les deux clubs romands n’accusent qu’un point de retard sur les Grasshoppers, Thoune et Lugano.

Au Parc Saint-Jacques, où il s’était imposé 2-1 en septembre dernier pour « lancer » véritablement une saison que l’on pouvait croire sans histoire, Lausanne a cédé dans le temps additionnel. Réduits à dix après l’expulsion de Nicolas Gétaz, les Vaudois ont cédé sur une tête d’Albian Ajeti qui en a prolongé une autre de Michael Lang. L’issue est cruelle pour les Lausannois qui étaient parvenus, à la 63e minute grâce à Francesco Margiotta, à répondre à l’ouverture du score de la 11e minute de Kevin Bua.

Si Lausanne cherche encore et toujours à la fois son jeu et sa confiance, le FC Sion est en passe d’enclencher cette série espérée depuis longtemps par son président. Une semaine après son succès 2-0 à Lausanne, la formation de Maurizio Jacobacci s’est imposée 1-0 à Lucerne. Même si le but de Cunha est particulièrement heureux avec une immense bourde du gardien Jonas Olmin qui a cherché à le dribbler, le succès des Valaisans ne souffre aucune discussion. Toujours emmené par Xavier Kouassi et Carlitos, le FC Sion était tout simplement la meilleure équipe sur le terrain.

Le compte à rebours a débuté pour les Young Boys. Victorieux 1-0 du FC Zurich au Stade de Suisse devant 26’702 spectateurs grâce à une réussite de Sekou Sanogo à la 70e minute, les Bernois ne sont plus qu’à trois victoires du Graal. C’est-à-dire de ce titre derrière lequel ils courent depuis 1986. Trois matches à gagner pour rompre enfin le maléfice qui les poursuit depuis trente-deux ans.

(ATS)

CREDIT PHOTO : KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sport

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez LFM sur tous les supports

écrans
To Top