Rejoignez-nous

Sport

Football : nul lors du choc au sommet de Challenge League

Publié

,

le

Samedi, Lausanne et Wil n’ont pas réussi à se départager (2-2). Un nul qui ne fait pas les affaires des Vaudois, qui auraient récupéré la première place du championnat avec un brin de rigueur supplémentaire et sans une certaine malchance. 

Un match nul des plus frustrants pour le Lausanne-Sport. A l’occasion du choc de Challenge League  samedi soir à la Pontaise, les Bleus et Blancs ont fait 2 partout contre Wil, leader du championnat.

L’emprise du jeu était pourtant vaudoise, ce qui permit d’ailleurs aux locaux de mener 2-0 à la mi-temps après deux buts inscrits sur corner, par Monteiro, puis suite à un autogoal saint-gallois. Un penalty généreusement accordé à Wil relança cependant la partie à la 73ème minute, avant que Savic n’égalise à la 91ème… Giorgio Contini, entraineur du LS :

Giorgio Contini
Entraineur du LS
Giorgio Contini Entraineur du LS

Point positif de la rencontre : un remaniement d’effectif qui a fait du bien aux troupes de Contini. Le technicien zurichois a effectué cinq changements par rapport au onze de base aligné mercredi à Winterthour. Mersim Asllani, 19 ans, et Dominik Schmid, 20 ans, ont notamment été titularisés.

De leur côté, Andi Zeqiri et Francesco Margiotta ont été associés en attaque pour la première fois de la saison. Plusieurs essais et changements intéressants hier face à Wil. On retrouve justement Giorgio Contini :

Giorgio Contini
Entraineur du LS
Giorgio Contini Entraineur du LS

Rien ne bouge donc en tête du classement de Challenge League suite à cette rencontre. Wil compte 18 points, soit deux de plus que son dauphin lausannois à la fin de ce premier tour du championnat.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Hockey sur glace: le LHC encore défait dans son antre

Publié

le

Loeffel a donné la victoire aux Tessinois en marquant le seul tir au but de la séance. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

La nouvelle Vaudoise aréna et le Lausanne Hockey Club ont décidément de la peine à cohabiter. Les Lions ont concédé un 12ème revers dans leur patinoire en championnat. Défaite contre le HC Lugano après les tirs au but (2-3 TB). 

Beaucoup trop brouillon offensivement, particulièrement dans le premier tiers, le LHC a pu en revanche compter sur une arrière-garde à son affaire, malgré la blessure du défenseur étranger Philip Holm. Les choses se sont en revanche compliquées quand Romanenghi a ouvert le score pour Lugano (29e). Le retour des vestiaires pour le troisième tiers a été chaotique, Fazzini doublant la mise. C’est à ce moment-là que les Rouges et Blancs ont commencé à véritablement jouer leur hockey. La confirmation ne s’est pas faite attendre au tableau d’affichage. Moins de 5 minutes après le 2 à 0, Herren a marqué le 1 à 2 en power play (45e), Grenier l’imitant 3 minutes plus tard avec l’égalisation (en réalité, c’est un autogoal bien malheureux de Vauclair). Le match s’est finalement joué aux tirs au but. Les Tessinois en sont sortis vainqueurs grâce à l’unique réussite de la séance inscrite par Loeffel.

Christoph Bertschy estime que son équipe a livré un bon match dans l’ensemble :

Christoph Bertschy
Attaquant du LHC
Christoph Bertschy Attaquant du LHC

Après la partie de ce vendredi soir, la difficulté à convertir ses occasions pour le LHC s’est confirmée. Avant les buts marqués dans le troisième tiers, les Vaudois restaient sur 5 périodes sans inscrire la moindre réussite. Insuffisant pour une équipe dont les attaquants de qualité ne manquent pas. Tentative d’explication avec Christoph Bertschy :

Christoph Bertschy
Attaquant du LHC
Christoph Bertschy Attaquant du LHC

La confiance est toujours de mise dans le camp lausannois. Le vestiaire a néanmoins conscience de la situation de moins en moins confortable au classement et ainsi de la nécessité à faire des points. Joël Vermin souligne aussi ce manque chronique d’efficacité devant les filets adverses :

Joël Vermin
Attaquant du LHC
Joël Vermin Attaquant du LHC

Autre soucis du LHC, la non-capacité de gagner devant son public. Le club vaudois est toujours la pire équipe du championnat à domicile avec seulement 29 unités prises en 21 matchs. Joël Vermin :

Joël Vermin
Attaquant du LHC
Joël Vermin Attaquant du LHC

Après cette défaite, la troisième consécutive pour les Lions, Lausanne poursuivra son week-end tessinois samedi soir, avec un périlleux déplacement à la Valascia pour y défier le HC Ambri-Piotta.

Continuer la lecture

Sport

Ski alpin: Dressen prive Feuz de Globe en descente

Publié

le

Beat Feuz devra encore patienter avant de pouvoir soulever un troisième Globe consécutif en descente. (AP Photo/Marco Tacca)
Beat Feuz n’est pas (encore) assuré de remporter un troisième Globe consécutif en descente. La « faute » à l’Allemand Thomas Dressen, qui s’est imposé avec 0 »07 d’avance sur le Bernois (2e) à Saalbach, théâtre de l’antépénultième course de l’hiver dans la discipline.

Déjà vainqueur sur « sa » neige de Garmisch-Partenkirchen douze jours plus tôt, Thomas Dressen (26 ans) a d’ailleurs gâché une fête qui aurait été somptueuse au sein de Swiss-Ski: Mauro Caviezel s’est en effet classé 3e (à 0 »09), Carlo Janka 4e (à 0 »26) et Niels Hintermann 5e (à 0 »49)!

Ce n’est cependant que partie remise pour Beat Feuz. L’Emmentalois, 33 ans depuis mardi, abordera la descente de Kvitfjell le 7 mars avec une marge de 194 unités sur Thomas Dressen. Lui resterait ensuite la descente des finales de Cortina pour inscrire les 7 « petits » points qui manquent à son bonheur.

Thomas Dressen, qui a cueilli son cinquième succès en Coupe du monde, est le dernier coureur pouvant empêcher Beat Feuz de devenir le cinquième homme à décrocher trois Globes d’affilée en descente. Quatrième du classement de la spécialité (3e si l’on enlève Dominik Paris, blessé), Vincent Kriechmayr pointe à 256 longueurs.

20 sur 25

Beat Feuz, qui avait dû se contenter d’un 6e rang à Garmisch, a en tout cas retrouvé jeudi sa place habituelle sur le podium. Le champion du monde 2017 de la discipline-reine s’est hissé sur l’estrade lors de 20 des 25 descentes disputées depuis le début de la saison 2017/2018!

La pilule est plus dure à avaler pour Mauro Caviezel. Le Grison était en effet encore en tête au dernier pointage intermédiaire, avec 0 »38 d’avance sur Thomas Dressen et 0 »47 sur Beat Feuz. Il s’agit néanmoins simplement de son deuxième podium en descente, après sa 2e place obtenue en novembre 2018 à Beaver Creek.

Carlo Janka, déjà 4e en descente à Saalbach en 2015, et Niels Hintermann, jamais mieux classé que 6e jusqu’ici dans la discipline, complètent un superbe résultat d’ensemble helvétique. Qui ressemble étrangement à celui de la descente des Mondiaux 1989 à Vail, où un Allemand (Hansjörg Tauscher) avait privé la Suisse d’un quadruplé.

Continuer la lecture

Sport

Tennis : Bencic se hisse en quarts à Saint-Pétersbourg

Publié

le

Belinda Bencic s'est qualifiée pour les quarts de finale en Russie. (AP Photo/Dmitri Lovetsky)

Belinda Bencic (WTA 5) a passé le 2e tour du tournoi de Saint-Pétersbourg. La Suissesse a battu la Russe Svetlana Kuznetsova (WTA 49) en deux sets, 7-6 (7/4) 6-4.

Le premier set a été marqué par une grande nervosité des deux joueuses sur le service. Chacune a en effet concédé le break à trois reprises. La décision s’est donc faite au tie-break, dans lequel la Saint-Galloise âgée de 22 ans l’a emporté 7/4 après avoir rapidement mené 5/0 face à une Kuznetsova (34 ans) dépassée au pire moment.

Les serveuses ont serré leur jeu au second set. Belinda Bencic n’a jamais perdu son engagement, malgré une frayeur à 5-4 lorsqu’elle a servi pour le match. Elle s’est retrouvée menée 15-40, mais elle a bien réagi en gagnant les quatre points suivants, convertissant sa première balle de match.

La Suissesse avait fait le break à 3-3 face à son adversaire, qui compte deux succès en Grand Chelem (US Open 2004, Roland-Garros 2009). C’était le quatrième duel entre les deux femmes, et Bencic mène désormais 3-1.

En quarts de finale, Belinda Bencic sera opposée à la Grecque Maria Sakkari (WTA 21) ou à la Française Alizé Cornet (WTA 61).

Continuer la lecture

Sport

Football: le stade de la Tuilière est une « oeuvre architecturale »

Publié

le

Le 15 mai, les clés du nouveau stade seront remises au FC Lausanne-Sport. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Dans moins de 100 jours, le FC Lausanne-Sport prendra possession de sa nouvelle enceinte. Érigé dans les hauts de la ville, le Stade de la Tuilière comptera une capacité de 12’500 places. 

Les travaux vont bon train et les joueurs pourront poser leurs crampons sur la pelouse du nouveau stade de la Tuilière dès le 15 mai prochain. Le public pourra quant à lui découvrir le nouvel écrin de son équipe favorite le 27 juin lors d’une journée portes ouvertes. Le premier match devrait se disputer le week-end des 18-19 juillet. Oscar Tosato, municipal de la ville de Lausanne en charge du dicastère des sports et de la cohésion sociale :

Oscar Tosato
Municipal à la ville de Lausanne
Oscar Tosato Municipal à la ville de Lausanne

La toiture est déjà installée. La semaine dernière, 10 projecteurs LED ont été acheminés et fixés par hélicoptère (photo ci-dessous). Des panneaux solaires ainsi que de la végétation par endroits doivent encore être mis en place. Les travaux s’achèveront en avril avec la pose d’une pelouse synthétique, mais la volonté du club est de la remplacer par du gazon naturel lorsque son nouveau centre d’entraînement sera réalisé.

10 projecteurs LED (5 de chaque côté du stade) ont été posés par hélicoptère la semaine dernière. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Après plus de deux ans de travaux et un investissement d’environ 90 millions de francs pour le complexe, le LS disputera son dernier match à la Pontaise le 20 mai face au FC Wil. Ensuite, il rejoindra sa nouvelle enceinte flambant neuve, dont l’architecture semble déjà faire l’unanimité. Oscar Tosato :

Oscar Tosato
Municipal à la ville de Lausanne
Oscar Tosato Municipal à la ville de Lausanne

Bien que le municipal lausannois préfère laisser la surprise, les sièges du nouveau stade devraient être de couleur bleue dégradée, aux couleurs du FC Lausanne-Sport.

Particularité du stade, deux grandes entrées placées dans les angles. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Hormis l’ouverture du toit, tout le stade sera fermé et les spectateurs seront à l’abris du vent. Chaque côté sera isolé par une face vitrée. La visibilité du terrain sera bonne partout.  Dans les angles, de grands espaces seront à disposition du public et des emplacements sont prévus pour les studios de la télévision. Deux écrans géants de 40m2 seront placés dans l’enceinte, l’un au nord et l’autre au sud.

Les joueurs entreront dans le stade depuis l’extérieur par un conduit situé côté ouest du stade. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Les vestiaires seront situés du côté ouest, comme la partie réservée aux loges et à la presse. Pour les joueurs, une entrée dans le stade spéciale est prévue par un conduit les menant au sous-sol. L’accès au terrain se fera par la montée d’un escalier.

Une des loges qui accueillera par exemple un des clubs de soutien du FC Lausanne-Sport.

Il ne reste désormais plus qu’à patienter quelques mois avant que tout soit fini. Ce qui est en revanche d’ores et déjà certain, c’est que le FC Lausanne-Sport et son public rentreront dans une nouvelle dimension.

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace : Lausanne et Genève battus, Fribourg gagne

Publié

le

Lausanne a chuté 3 à 0 mardi soir face à Zoug. (KEYSTONE/Alexandra Wey)

Il ne fallait pas désespérer de Fribourg-Gottéron ! Victorieuse 6-5 au shootout de Bienne au terme d’un match fou, la formation de Christian Dubé bascule enfin du bon côté de la barre en National League.

Trois jours après son succès 6-4 à Lausanne, Fribourg a cueilli dans le Seeland une victoire sans prix. Il le doit à un renversement de situation improbable et à la classe de Julien Sprunger dans l’exercice des penalties. Menés 4-3 après avoir pourtant réussi une entame de rêve – le score était de 3-0 en leur faveur à la 15e -, les Fribourgeois ont marqué deux buts en l’espace de neuf secondes à la 48e, par Sandro Schmid en supériorité numérique et par Tristan Vauclair, pour reprendre la main. L’égalisation de Kevin Fey – son premier but de la saison – devait toutefois contraindre les Fribourgeois à redonner un coup de collier pour s’imposer.

Auteur de deux buts dans le shootout, Julien Sprunger a finalement donné la victoire à ses couleurs. Avec le capitaine, il convient de relever les mérites de Reto Berra. Malgré les cinq buts encaissés, le gardien a livré une performance de choix tant la domination adverse fut par moments écrasante.

Ce match de Bienne résume bien la saison de l’équipe. Elle gagne alors que tout semblait perdu pour justifier enfin, à l’image du Suédois Daniel Brodin auteur d’un doublé après son quadruplé de Lausanne, les immenses attentes qu’elle peut susciter.

Les Fribourgeois ont profité du naufrage de Langnau à Rapperswil pour s’emparer de la huitième place de classement. Sur la glace saint-galloise, la formation bernoise a été battue 7-3 après avoir été menée 3-0 après seulement 5’20 » de jeu. Où comment se saborder dans un temps record face à la « lanterne rouge ».

La soirée fut bien morose pour les clubs lémaniques. A Zoug dans le fief d’un leader officiellement en play-off, le Lausanne HC s’est incliné 3-0 sur des réussites de Sven Leuenberger, de Gregory Hofmann, auteur de son 20e but de la saison, et de Jérôme Bachofner. Le match aurait pu toutefois épouser un autre scénario si Leonardo Genoni, qui a fête son quatrième blanchissage de la saison, n’avait pas été sauvé par son poteau à la 5e minute sur un envoi de Philip Holm.

A Davos, Genève-Servette a été battu 2-1 dans une rencontre qui aurait pu tourner en sa faveur malgré les quatre tirs grisons qui se sont écrasés sur les montants. Le but de Deniss Smirnovs tombé à 4’42 » de la sirène est venu peut-être un peu tard pour remettre vraiment en question le succès grison.

Le pari Serge Pelletier s’avère gagnant pour Lugano. A la Resega, les Luganais ont sans doute fait un pas décisif vers les séries finales à la faveur de leur succès 5-1 devant Ambri. Même si le score est trop large dans la mesure où la réplique d’Ambri fut longtemps de qualité, cette victoire ne souffre aucune discussion. Elle a récompensé l’équipe la plus disciplinée et la plus combative.

Celui de Hans Kossmann ne l’est pas encore. Sur sa glace, Berne s’est incliné 4-3 dans la prolongation devant les Zurich Lions sur une réussite de Pius Suter. Le Champion en titre avait pourtant mené 2-0 puis 3-1, avant de perdre le contrôle de la rencontre. Après cette nouvelle défaite, l’hypothèse de voir le CP Berne rester à quai à l’issue de la saison régulière grandit de plus en plus. La venue de Zoug vendredi et un déplacement à Bienne samedi pourraient sceller le funeste sort des Ours…

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X