Rejoignez-nous

Sport

Football: Servette gagne, défaite rageante pour Lausanne

Publié

,

le

Le LS (en blanc) s'est incliné sur la plus petite des marges face à Saint-Gall. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Grâce à Servette, les Romands ont fait entendre leur voix en Super League ce week-end. Les Grenat ont réalisé l'exploit d'aller s'imposer au Wankdorf dimanche, là où Young Boys n'avait plus perdu depuis deux ans.

Le "Fussballgraben", un monde où les Alémaniques dicteraient le jeu aux Romands en Super League, n'existe pas. Ou alors il y a des exceptions qui desservent la théorie, laquelle est tout de même soutenue à raison ces dernières années. Mais dimanche, Servette s'est invité dans la Berne fédérale, et a fait sauter l'invincibilité de Young Boys à domicile en Super League: les Genevois ont brisé la cohésion nationale qui consistait depuis le 8 octobre 2018 à partir du Wankdorf sans connaître l'ivresse de la victoire.

Lucerne était en effet la dernière équipe à s'être imposée (3-2) sur la pelouse du triple Champion de Suisse. Plus de deux ans et trente-cinq matches plus tard, la série s'est arrêtée grâce à une performance de choix des Servettiens. "Pratiquement un exploit", a jugé Alain Geiger, l'entraîneur grenat. Presque modeste. Car la performance genevoise, magnifiée par un doublé d'Alex Schalk, a eu quelque chose de retentissant.

Une gestion payante

Ne serait-ce que par l'équipe alignée. L'heure est à la gestion en Super League: les matches s'enchaînent et les choix opérés doivent être assumés. Geiger a osé les faire et les défendre, en laissant un Miroslav Stevanovic encore fragile à la maison, ou en mettant sur le banc le capitaine Anthony Sauthier et le gardien Jérémy Frick. "Nous tirons quelque peu les leçons de l'année passée, où je ne changeais pas beaucoup et les joueurs accusaient de la fatigue, détaille le coach grenat. La rotation est en fait nécessaire et même en changeant, nous arrivons à être gagnants."

D'autant que certains lui ont donné raison. A l'image d'un Joël Kiassumbua, numéro deux habituel dans les buts servettiens, décisif par exemple devant Siebatcheu. Car il s'agit aussi de relever que Young Boys avait également fait tourner: Gerardo Seaone a procédé à huit changements dans l'équipe titulaire, par rapport à celle alignée en Europa League contre Cluj dans la semaine.

Signe que les temps sont aux calculs. Mais on ne sait pas si YB avait retenu dans l'équation les deux buts genevois. Reste qu'il y a constat répété: les Bernois sont souvent mis en difficulté par les Servettiens. Une explication ? "Leur jeu a plusieurs facettes: faire le jeu, jouer le contre, miser sur les coups de pied arrêtés, analyse Seoane. Si on leur enlève la construction, ils ont des variantes que d'autres équipes n'ont pas forcément." Et qui permettent à Servette de refaire entendre sa voix dans l'assemblée de la Super League, où il est désormais 6e.

Sion et Lausanne battus à domicile

Tous les Romands ne peuvent pas en dire autant. Sion n'engrange de l'attention que par sa capacité à ne plus gagner. Samedi, contre Lucerne, les Valaisans avaient les cartes en main pour y parvenir, pour se relever d'une série de trois défaites consécutives. La quatrième est finalement tombée, alors que Sion avait ouvert le score par Jan Bamert avant l'heure de jeu. Mais les réussites de Dejan Sorgic et Varol Tasar ont récompensé une équipe plus entrepreneuse.

Il n'y avait en effet rien de volé dans ce scénario. Même s'il a "frustré" Timothy Fayulu. Le jeune gardien de 21 ans avait été aligné par Fabio Grosso en lieu et place de Kevin Fickentscher. Coup de poker du technicien italien ? "J'avais fait des changements avec les joueurs, mais pas encore avec les gardiens, a-t-il expliqué. En ce moment, nous enchaînons les rencontres, et ce n'est pas facile de tester certaines choses. Il faut le faire en match, mais on voit que ce n'est pas facile depuis quatre rencontres. Mais Timothy a fait un grand match, c'est dommage pour lui." Fayulu avait en effet sorti une bonne dizaine de parades décisives avant de capituler. Il prétend donc à une place de titulaire, dès jeudi dans le derby à Servette. "J'espère bien être dans le onze", a même lancé le Genevois parti en Valais il y a trois ans. Le signal est donné.

Lausanne, de son côté, est également tombé dimanche. C'est Saint-Gall qui a ramené les trois points de son déplacement sur les bords du Léman. Pourtant, Aldin Turkes a eu ses occasions, au même titre que Cameron Puertas. Mais il a soit manqué de la précision, soit Lawrence Ati Zigi s'est montré une nouvelle fois à son avantage dans les cages des Brodeurs.

En revanche, dans un match équilibré et rythmé, Saint-Gall a été le plus efficace. Victor Ruiz a profité d'un très bon travail de Jérémy Guillemenot, lequel venait d'entrer, pour aller crucifier Mory Diaw et offrir un succès 1-0 aux hommes de Peter Zeidler. Lesquels montent sur le podium de la Super League, derrière YB et Bâle. Un endroit où les Romands seraient bien inspirés de s'inviter une fois ou l'autre.

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Tennis : pas de derby suisse en finale à Adelaide

Publié

le

Jil Teichmann a dû tirer sa révérence à Adelaide.(© KEYSTONE/AP/Hamish Blair)

Il n'y aura pas de derby suisse samedi en finale du tournoi WTA 500 d'Adelaide. Jil Teichmann s'est inclinée 6-3 6-2 en demi-finale face à Iga Swiatek (WTA 18).

Dominée en puissance par la Championne de Roland-Garros, la Suissesse a perdu les cinq derniers jeux de la rencontre. Enervée par une décision d'arbitrage en sa défaveur, elle a sans doute trop vite lâché l'affaire alors qu'elle avait eu la possibilité de signer le premier break de cette seconde manche pour mener 3-1.

Grâce à ce parcours dans le sud de l'Australie, Jil Teichmann gagnera six rangs au prochain classement. Elle n'avait plus signé un tel résultat dans un tournoi depuis son accession en finale à Lexington en août dernier.

La demi-finale du bas du tableau doit opposer Belinda Bencic (WTA 12) à l'Américaine Cori Gauff (WTA 52).

Continuer la lecture

Sport

Football : Les Young Boys éliminent le Bayer Leverkusen

Publié

le

Christian Fassnacht (au sol) célèbre son but du 2-0. (© KEYSTONE/EPA/PETER SCHNEIDER)

Les Young Boys tiennent leur exploit sur la scène européenne. Les Bernois ont éliminé le Bayer Leverkusen en seizième de finale de la Ligue Europa.

Victorieux 4-3 du match aller au Wankdorf, les Young Boys se sont imposés 2-0 à la BayArena au terme d'une rencontre très aboutie. Même si l'ouverture du score de Jordan Siebatcheu à la 47e minute est due à une bourde du gardien Niklas Lomb qui a été abusé par un centre de Meschack Elia, la qualification des triples Champions de Suisse ne souffre aucune discussion. Face à un adversaire en panne de résultats et de confiance depuis le début de l'année, la formation de Gerardo Seoane fut bien celle qui a pratiqué le plus beau football.

On précisera que cette qualification historique - jamais les Young Boys n'avaient été aussi loin dans cette compétition -, a été acquise sans le concours de Jean-Pierre Nsame. Le Camerounais a été suspendu pour les deux matches après son expulsion lors du dénouement complètement fou du dernier match de poules contre Cluj. Appelé à remplacer le roi des buteurs de la Super League, Jordan Siebatcheu a pleinement répondu aux attentes avec son doublé jeudi dernier et ce but en Allemagne.

Cette qualification porte également la griffe de deux joueurs suisses qui ont démontré posséder désormais le registre pour évoluer au plus haut niveau. On veut parler de Michel Aebischer et de Christian Fassnacht, le buteur du 2-0 de la 87e minute après avoir également marqué au match aller. Les deux demis ont donné le bon ton. Ils ont multiplié les courses pour que leur équipe ne soit pas constamment sous la défensive. Leur volume de jeu fut vraiment impressionnant. Après cette double confrontation, les deux internationaux suisses ont sans doute suscité l'intérêt de clubs étrangers. Ils ont également nourri la réflexion de Vladimir Petkovic sur la nécessité de les intégrer dans sa liste des vingt-trois pour l'Euro.

Eliminés par le Zenit Saint-Pétersbourg et par Everton lors de leurs deux premiers seizièmes de finale de cette Ligue Europa en 2011 et en 2015, les Young Boys peuvent donc rêver à de nouveaux exploits. Ils connaîtront ce vendredi leur prochain adversaire à l'issue du tirage au sort effectué à Nyon.

Continuer la lecture

Sport

Ski nordique: Jovian Hediger dans le top 12 du sprint

Publié

le

Le Vaudois Jovian Hediger avait pris la troisième place de son quart de finale. Il s'était qualifié au temps. (©KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le Vaudois Jovian Hediger a atteint les demi-finales du sprint lors de la première journée des Championnats du monde à Oberstdorf. En revanche, Nadine Fähndrich, est sortie dès la qualification.

Le Vaudois Jovian Hediger a atteint les demi-finales du sprint lors de la première journée des Championnats du monde à Oberstdorf. En revanche, Nadine Fähndrich, est sortie dès la qualification.

Sous un soleil éclatant, Hediger a parfaitement couru sur le plan tactique lors de son quart de finale. En style classique, le fondeur de Bex s'est mis dans le sillage du Russe Alexander Bolshunov dès le départ. Il est resté deuxième jusqu'à la ligne droite d'arrivée où sa troisième place et son excellent temps lui ont permis de se retrouver en demi-finales.

Toutefois, le réservoir était vide pour le tour suivant. Les Norvégiens et les Russes ont imprimé un tempo irrespirable pour le Vaudois. Dès le départ, il s'est retrouvé sixième et dernier et n'a jamais pu remonter qui que ce soit pour terminer finalement détaché. Reste que le Romand s'offre un top 12 aux Mondiaux, ce qui est une performance remarquable.

De son côté, Laurien van der Graaff a été mal récompensée pour sa performance en quarts de finale. Dans sa série face aux potentielles médaillées Linn Svahn et Anamarija Lampic, elle n'avait, en principe, aucune chance, la Grisonne étant plus à l'aise en skating. Grâce à une course courageuse et un matériel parfait, van der Graaff est restée dans le coup jusqu'au sprint final et a arraché la troisième place. Mais elle a été éliminée au temps pour 14 centièmes.

L'élimination de la Lucernoise Nadine Fähndrich, 33e à plus d'une seconde et demie d'une place en quarts de finale, constitue plus qu'une déception. Elle figure régulièrement parmi les meilleures sprinteuses en style classique. Elle a évoqué la plus grande défaite de sa carrière.

Les autres Suisses avaient également disparu tôt comme Alina Meier (45e) ainsi que Valerio Grond (36e), Erwan Käser (52e) et Roman Schaad (53e) chez les messieurs.

Dans la neige profonde, les Norvégiens ont réussi un triplé, emmené par le tenant du titre, Johannes Hösflot Klaebo. Chez les dames, la Suède a enlevé l'or mais pas grâce à Linn Svahn comme attendu. éliminée en demi-finale. Joanna Sundling a décroché le titre sous une température printanière.

Continuer la lecture

Sport

Tennis: Teichmann en demi-finale à Adelaide

Publié

le

Jil Teichmann jouera les demi-finales à Adelaide. (© KEYSTONE/AP/Hamish Blair)

Jil Teichmann (WTA 61) a décroché de très haute lutte son ticket pour les demi-finales du tournoi WTA d'Adelaide.

La gauchère s'est imposée 6-4 6-7 (8/10) 7-5 devant la Lettone Anastasija Sevastova (WTA 56), après avoir dû faire face à deux balles de match.

La Suissesse a écarté deux balles de match sur son engagement, à 4-5 dans une ultime manche où elle fut menée 0-3 avant de recoller à 3-3. Elle a signé le break décisif à 5-5, avant de conclure cette partie après 3h00' de jeu sur sa... septième opportunité.

Jil Teichmann, qui n'avait plus atteint le dernier carré depuis sa finale à Lexington en août dernier à la reprise du circuit, aurait en effet dû s'imposer en deux sets. Elle s'est en effet procuré cinq occasions de conclure dans le tie-break, où elle mena 6/3.

No 2 helvétique, Jil Teichmann se frottera en demi-finale à la Polonaise Iga Swiatek (WTA 18), tenante du titre à Roland-Garros, ou à l'Américaine Danielle Collins (WTA 37). Belinda Bencic (WTA 12) figure pour sa part dans la deuxième moitié du tableau.

Continuer la lecture

Sport

Football : Lausanne éliminé de la Coupe de Suisse

Publié

le

Tout le désarroi du Lausannois Toichi Suzuki après la défaite. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Après le FC Sion et le FC Bâle, au tour d'une troisième équipe de l'élite de s'incliner devant une formation de Challenge League: Lausanne est tombé à Zurich devant les Grasshoppers.

Les Vaudois se sont inclinés 2-0 face aux Grasshoppers dans le cadre des huitièmes de finale d'une Coupe de Suisse qui sera peut-être celle de toutes les surprises. Avec une équipe très largement remaniée pour privilégier sans doute la venue de Lugano dimanche dans une rencontre de championnat qui peut peser, Lausanne ne méritait sans doute pas un meilleur sort au Letzigrund. Les joueurs de Giorgio Contini ont été incapables d'emballer la partie face à des Grasshoppers qui avaient également laissé plusieurs titulaires au repos.

La décision est tombée en seconde période. Les Grasshoppers ont ouvert la marque sur une frappe croisée du Brésilien Léo Bonatini à la 68e. Le Portugais Cristian Ponde signait le 2-0 à la 80e sur un penalty accordé pour une main de Gabriel Bares.

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Poisson

Sortez vos antennes, et mettez-vous à l’affût des opportunités qui peuvent se présenter dans la journée ! Coups de chances inattendus…

Publicité

Les Sujets à la Une

X