Rejoignez-nous

Sport

Ligue des Champions : Liverpool rejoint le Real Madrid en finale

Publié

,

le

Liverpool n'a pas laissé échapper l'occasion. Sur la voie royale après le 5-2 de l'aller, les Reds ont conclu le travail lors du retour, malgré une défaite 4-2 en Italie contre l'AS Rome.

Le score final est quelque peu trompeur. Liverpool a mené 1-0 puis 2-1, et a tenu le 2-2 jusqu'à la 86e. Les deux réussites de Nainggolan (86e/94e pen) sont tombées bien trop tard pour remettre en question l'issue de cette double confrontation riche en buts.

Liverpool et son attaque de feu, avec désormais 40 buts inscrits depuis la phase de groupes, a mérité sa place en finale après une série de performances ébouriffantes. On peut déjà parier que Zinédine Zidane et ses hommes du Real Madrid doivent déjà plancher sur des stratégies pour museler l'infernal trio composé de Salah, Firmino et Mané. Mais d'un autre côté, la défense rouge est loin d'être toujours d'une sérénité absolue...

Avec le confortable matelas de sécurité acquis à Anfield Road malgré les deux buts concédés, Liverpool avait de quoi voir venir. Même si le sort connu par Barcelone au Stadio Olimpico en quarts de finale pouvait donner matière à réflexion, les hommes de Jürgen Klopp ont maîtrisé cette demi-finale retour sans trembler, ou presque. La Roma n'a en effet jamais donné l'impression d'être en mesure de réaliser un nouveau miracle. Les Anglais n'ont même pas eu besoin du talent de Salah, assez effacé pour une fois et trop souvent hors-jeu.

Grosses erreurs

La solidité défensive des Italiens chez eux a volé en éclats contre la meilleure attaque de la compétition. Les Romains ont de plus bien aidé leurs adversaires en commettant de grosses erreurs qui ont engendré les réussites de Mané (9e) et Wijnaldum (25e). Et même le malheureux autogoal de Milner, sur qui un dégagement de Lovren rebondissait, n'allait pas perturber outre mesure la sérénité des visiteurs (15e).

Car l'AS Rome, sans doute prise entre la volonté d'aller de l'avant et la peur des redoutables contres adverses, ne trouvait pas le moyen d'emballer la rencontre, d'insuffler le doute dans les esprits anglais. A la reprise toutefois, Dzeko égalisait pour la deuxième fois, après un arrêt de Karius sur un essai du remuant El Shaarawy (52e).

Les Italiens connaissaient alors un bon passage, et ils mettaient les visiteurs en difficulté à plusieurs reprises, sans conclure. Karius a aussi effectué quelques parades décisives. Il ne pouvait cependant pas éviter le 3-2 sur une frappe de Nainggolan (86e) qui mettait un terme à l'invincibilité des Reds cette saison en C1.

Huitième finale

Liverpool disputera ainsi sa première finale depuis celle perdue en 2007 contre l'AC Milan, et la huitième de son histoire. Les Reds ont remporté cinq fois la Coupe aux grandes oreilles: 1977, 1978, 1981, 1984 et 2005.

L'affiche de la finale de Kiev ne sera pas inédite: le Real Madrid et Liverpool avaient été aux prises au stade ultime de la compétition en 1981 à Paris, avec un succès 1-0 des Anglais au terme d'une partie cadenassée. Le match à venir devrait en toute logique s'avérer bien plus spectaculaire.

 

ATS

PHOTO KEYSTONE/AP/ANDREW MEDICHINI

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Procès FIFA: Valcke est condamné, Al-Khelaifi acquitté

Publié

le

Jérôme Valcke, l’ex-secrétaire général de la FIFA, a été acquitté. (©(KEYSTONE/TI-PRESS/ALESSANDO CRINARI)

L'ancien numéro 2 de la FIFA Jérôme Valcke a été reconnu coupable de faux dans les titres vendredi par le Tribunal pénal fédéral. Quant au président du PSG Nasser Al-Khelaifi, il est acquitté.

Jérôme Valcke, l’ex-secrétaire général de la FIFA, a été acquitté vendredi par la Cour des affaires pénales de l’accusation de corruption dans l'affaire des droits de transmission TV de plusieurs Coupes du monde de football. Il écope en revanche de 20 jours-amende avec sursis pour faux dans les titres.

Ses deux co-accusés, Nasser Al-Khelaifi, patron du groupe Bein Media et président du Paris-Saint-Germain (PSG), ainsi qu’un homme d’affaires grec ont été, pour leur part, acquittés. Le premier répondait d'instigation à gestion déloyale aggravée et le second d'instigation répétée à gestion déloyale aggravée et corruption active répétée.

Cette sentence met un terme, après dix jours d’audience qui ont eu lieu en septembre à Bellinzone, à l'une des procédures en lien avec les scandales qui ont secoué la Fédération internationale de football association (FIFA).

Le Ministère public de la Confédération (MPC) accusait Jérôme Valcke d’avoir proposé à la société Bein son soutien pour obtenir les droits de retransmission en Afrique du Nord et au Moyen-Orient des Mondiaux de football. En échange, le Français obtenait l’usage exclusif d’une luxueuse villa sur la "Costa Smeralda" en Sardaigne.

Dans une déclaration écrite à la presse, Nasser Al-Khelaifi indique: "Après quatre années d'allégations sans fondement, d'accusations fictives et d'atteintes constantes à ma réputation, la justice m’a entièrement blanchi. Le verdict confirme que j’ai toujours agi dans le respect le plus strict du droit et des procédures."

Continuer la lecture

Sport

Hockey sur glace: trois équipes en quarantaine, LHC-GSHC reporté

Publié

le

LE GSHC étant en quarantaine, le derby face au LHC prévu ce vendredi soir est reporté. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

C'est l'hécatombe en National League! Trois équipes supplémentaires, Genève-Servette, Langnau et Zoug, se retrouvent en quarantaine vendredi.

Les trois équipes se sont elles-mêmes placées en quarantaine de manière préventive après le test positif d'un joueur. Elles attendent désormais d'une part les résultats que doivent effectuer tous leurs joueurs et membres du staff, et d'autre part la décision de leur médecin cantonal qui pourrait officialiser la quarantaine.

Deux parties supplémentaires prévues vendredi (Genève-Servette - Lausanne et Zoug - Langnau) sont donc reportées, et seul le duel Zurich Lions - Davos demeurait à l'affiche de cette journée. Les matches Zurich-Langnau et GSHC-Lugano restent pour l'heure programmés dimanche après-midi, mais leur tenue est plus qu'incertaine.

Il semble par ailleurs difficile d'imaginer que les huit jours de pause réservés initialement à l'équipe nationale puissent servir à reprogrammer des matches. Pas moins de six des douze équipes de NL se retrouvent en quarantaine (Bienne, Rapperswil-Jona et Ambri-Piotta le sont également), et deux autres (Fribourg-Gottéron et Lugano) viennent tout juste de renouer avec la compétition...

Continuer la lecture

Sport

Football: Lugano-Young Boys et Servette-Zurich renvoyés

Publié

le

A Servette, après le test positif de l'entraîneur Alain Geiger, sept autres cas ont été détectés. (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

La Super League ne comptera qu'un match sur cinq ce week-end. Après Lausanne-Vaduz et Lucerne-Sion, les rencontres entre Lugano et Young Boys et entre Servette et Zurich ont également été renvoyées.

A Lugano, deux joueurs sont positifs au coronavirus et à l'isolement, alors que six autres sont en quarantaine. A Servette, après le test positif de l'entraîneur Alain Geiger, sept autres cas ont été détectés. Toute l'équipe a été placée en quarantaine par le médecin cantonal genevois.

Continuer la lecture

Sport

Football : défaite imprégnée d'injustice pour SLO

Publié

le

Monsieur Hueiler expulse l'attaquant lausannois Lahiouel. PHOTO : KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Tout avait bien débuté face à GC. La main mise sur la première mi-temps, les Vaudois ont été récompensés de leurs efforts juste après la pause, grâce une belle frappe croisée du latéral gauche Dylan Tavares. La suite ? Le corps arbitral a gâché la fête...

Colère et incompréhension : ce sont habités par ces sentiments que les joueurs du FC Stade-Lausanne Ouchy ont quitté la pelouse de la Pontaise jeudi soir, battus 2-1.

Ils recevaient Grasshopper, pour ce qui constituait le choc entre les deux équipes de tête de Challenge League. La partie a tourné au cauchemar pour les Vaudois après avoir ouvert le score : expulsion discutable de Lahiouel à la 66ème minute, puis penalty décisif pour les Zurichois sifflé à la 87ème pour une faute du gardien Da Silva.

Problème : l’arbitre aurait pu interrompre le jeu juste avant, puisque le dernier rempart avait lui-même été victime d’un accrochage. Au coup de sifflet final, le défenseur du SLO Christopher Routis ne mâchait pas ses mots :

Christopher Routis
Défenseur du SLO
Christopher Routis Défenseur du SLO

Selon les dires du staff lausannois, des décisions incorrectes, sifflées à l'encontre de Stade-Lausanne, sont monnaie-courante. Notamment face à une équipe du calibre de Grasshopper. Un brin fataliste mais déterminé, Routis avoue lui tenter de faire avec :

Christopher Routis
Défenseur du SLO
Christopher Routis Défenseur du SLO

Conséquence de ce résultat négatif, le FC Stade-Lausanne Ouchy abandonne le premier rang du championnat au détriment de son adversaire du soir. Les Sauterelles comptent désormais trois points de plus.

Continuer la lecture

Sport

La National League continue jusqu'au 1er décembre

Publié

le

La National League continue jusqu'au 1er décembre. (©KEYSTONE/MARCEL BIERI)

A l'instar du football, le hockey sur glace professionnel suisse garde le cap malgré le huis clos imposé mercredi par le Conseil Fédéral. Les clubs de National League ont décidé de poursuivre le championnat provisoirement jusqu'au 1er décembre. Ceux de Swiss League n'ont pas encore arrêté leur choix.

La Direction et les clubs de l'élite, réunis en téléconférence mercredi, réexamineront la situation le 2 décembre. La NL souligne dans son communiqué qu'elle tiendra compte dans son analyse de la "situation épidémiologique en Suisse" ainsi que du "statut concernant les aides financières promises par la Confédération".

La National League rappelle encore une fois que la tenue de matches à huis clos durant une période prolongée "entraînera inévitablement l'insolvabilité des clubs" si la Confédération ne débloque pas les prêts sans intérêt souhaités. Des prêts que les clubs de hockey sur glace avaient évoqués dans une lettre ouverte lundi.

"Pour nous, c'est comme si c'était un confinement, explique Marc Lüthi, le directeur général du CP Berne, dans une interview avec Keystone-ATS. Nous avons été dépouillés de toute possibilité de gagner de l'argent." C'est comme si un boulanger avait fait son pain mais qu'il ne pouvait pas le vendre.

Jusqu'au 1er décembre, les Bernois disputeront sous le régime actuel cinq matches à domicile, huit jusqu'à la fin de l'année si les prescriptions sont prolongées. Chaque match disputé dans sa patinoire coûte environ 500'000 francs au club. Mais le dirigeant bernois reste lucide. "Je parle d'une optique qui exclut le côté économique, ces mesures sont vraisemblablement légitimes."

3 à 5 millions par club

Directeur de la National League, Denis Vaucher estime ainsi que chaque club aura besoin de 3 à 5 millions de francs pour assurer sa survie jusqu'à la fin de l'année s'il ne peut compter sur aucun revenu lié aux spectateurs. Pour mémoire, les clubs avaient d'ailleurs renoncé à disputer les play-off au printemps après le huis clos imposé en mars.

Reste maintenant à savoir si la NL rattrapera quelque peu le retard pris dans son calendrier entre les 1er et 10 novembre, dates initialement réservées à l'équipe nationale dont le rassemblement a été annulé. Placés successivement en quarantaine, Fribourg-Gottéron, Lugano, Bienne ont ainsi joué six matches de moins que les Zurich Lions. Et Rapperswil-Jona est désormais également au repos forcé.

La Swiss Football League avait quant à elle décidé dès mercredi de maintenir les championnats de Super League et de Challenge League, réagissant à la seconde après les annonces du Conseil Fédéral. La SFL avait elle aussi souligné que les clubs "dépendent maintenant urgemment des prêts sans intérêt du gouvernement fédéral", ajoutant que "si la situation persiste, d'autres mesures de soutien financier devront être envisagées."

Continuer la lecture

C'était quoi ce titre ?

Les 2 derniers titres

Horoscope du jour

Cancer

C’est le moment de souffler un peu. Le rythme soutenu de ces derniers jours, s’apaise et se calmera de plus en plus.

Publicité

Les Sujets à la Une

X