Rejoignez-nous

Sport

Ligue des Champions : Liverpool rejoint le Real Madrid en finale

Publié

,

le

Liverpool n'a pas laissé échapper l'occasion. Sur la voie royale après le 5-2 de l'aller, les Reds ont conclu le travail lors du retour, malgré une défaite 4-2 en Italie contre l'AS Rome.

Le score final est quelque peu trompeur. Liverpool a mené 1-0 puis 2-1, et a tenu le 2-2 jusqu'à la 86e. Les deux réussites de Nainggolan (86e/94e pen) sont tombées bien trop tard pour remettre en question l'issue de cette double confrontation riche en buts.

Liverpool et son attaque de feu, avec désormais 40 buts inscrits depuis la phase de groupes, a mérité sa place en finale après une série de performances ébouriffantes. On peut déjà parier que Zinédine Zidane et ses hommes du Real Madrid doivent déjà plancher sur des stratégies pour museler l'infernal trio composé de Salah, Firmino et Mané. Mais d'un autre côté, la défense rouge est loin d'être toujours d'une sérénité absolue...

Avec le confortable matelas de sécurité acquis à Anfield Road malgré les deux buts concédés, Liverpool avait de quoi voir venir. Même si le sort connu par Barcelone au Stadio Olimpico en quarts de finale pouvait donner matière à réflexion, les hommes de Jürgen Klopp ont maîtrisé cette demi-finale retour sans trembler, ou presque. La Roma n'a en effet jamais donné l'impression d'être en mesure de réaliser un nouveau miracle. Les Anglais n'ont même pas eu besoin du talent de Salah, assez effacé pour une fois et trop souvent hors-jeu.

Grosses erreurs

La solidité défensive des Italiens chez eux a volé en éclats contre la meilleure attaque de la compétition. Les Romains ont de plus bien aidé leurs adversaires en commettant de grosses erreurs qui ont engendré les réussites de Mané (9e) et Wijnaldum (25e). Et même le malheureux autogoal de Milner, sur qui un dégagement de Lovren rebondissait, n'allait pas perturber outre mesure la sérénité des visiteurs (15e).

Car l'AS Rome, sans doute prise entre la volonté d'aller de l'avant et la peur des redoutables contres adverses, ne trouvait pas le moyen d'emballer la rencontre, d'insuffler le doute dans les esprits anglais. A la reprise toutefois, Dzeko égalisait pour la deuxième fois, après un arrêt de Karius sur un essai du remuant El Shaarawy (52e).

Les Italiens connaissaient alors un bon passage, et ils mettaient les visiteurs en difficulté à plusieurs reprises, sans conclure. Karius a aussi effectué quelques parades décisives. Il ne pouvait cependant pas éviter le 3-2 sur une frappe de Nainggolan (86e) qui mettait un terme à l'invincibilité des Reds cette saison en C1.

Huitième finale

Liverpool disputera ainsi sa première finale depuis celle perdue en 2007 contre l'AC Milan, et la huitième de son histoire. Les Reds ont remporté cinq fois la Coupe aux grandes oreilles: 1977, 1978, 1981, 1984 et 2005.

L'affiche de la finale de Kiev ne sera pas inédite: le Real Madrid et Liverpool avaient été aux prises au stade ultime de la compétition en 1981 à Paris, avec un succès 1-0 des Anglais au terme d'une partie cadenassée. Le match à venir devrait en toute logique s'avérer bien plus spectaculaire.

 

ATS

PHOTO KEYSTONE/AP/ANDREW MEDICHINI

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le PSG s'offre le doublé pour la dernière de Mbappé

Publié

le

Les Parisiens ont signé un nouveau doublé Coupe/Championnat. (© KEYSTONE/EPA/MOHAMMED BADRA)

Le Paris Saint-Germain a remporté samedi la Coupe de France en battant en finale l'Olympique lyonnais en finale à Lille (2-1). Il s'agit du 15e sacre du club recordman du nombre de victoires.

Un but d'Ousmane Dembélé de la tête (22e) et une réussite en deux temps de Fabian Ruiz (34e) ont mis les Parisiens sur les bons rails au stade Pierre-Mauroy. Mais une tête rageuse de Jake O'Brien sur corner a permis à Lyon de réduire le score peu après le retour des vestiaires (55e).

Cela n'a toutefois pas fait douter les coéquipiers de Kylian Mbappé, titulaire pour son dernier match sous le maillot du PSG. Les champions de France ont géré leur avantage en fin de match grâce à leur supériorité technique.

Privé de ce trophée depuis 2021, le Paris Saint-Germain a signé le doublé Coupe/Championnat pour la cinquième fois de son histoire. Les Parisiens l'avaient déjà réalisé en 2015, 2016, 2018 et 2020.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Servette bat Lugano, à une semaine de la finale de la Coupe

Publié

le

Jérémy Guillemenot a inscrit un doublé samedi à Lugano. (© KEYSTONE/TI-PRESS/Alessandro Crinari)

Le Servette FC a fait le plein de confiance à huit jours de la finale de la Coupe de Suisse. Les Genevois ont battu leur futur adversaire Lugano (2-0) lors de l'ultime journée de Super League samedi.

Dans cette rencontre sans enjeu pour le classement final du Championship Group, les Servettiens ont pu compter sur un Jérémy Guillemenot en grande forme pour s'imposer au Cornaredo. L'attaquant a inscrit un doublé (4e, 52e), marquant du pied droit comme du pied gauche. Suffisant pour convaincre René Weiler de le titulariser dimanche prochain à Berne?

Zurich termine 4e

Dans le duel pour la quatrième place, Zurich s'est imposé 2-1 à Saint-Gall pour dépasser les Brodeurs au classement. Cela n'a pas de conséquence pour l'Europe, les deux équipes étant assurées de disputer le tour préliminaire de la Conference League en raison de l'affiche de la finale de la Coupe.

Enfin, le champion Young Boys a pu fêter son titre devant son public en battant Winterthour 3-0. Lustenberger (sur penalty), Hadjam et Ganvoula ont été les buteurs bernois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Granit Xhaka offre la Coupe à Leverkusen

Publié

le

Une frappe majestueuse de Granit Xhaka a offert la Coupe à Leverkusen. (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

Leverkusen a signé le doublé en remportant samedi la finale de la Coupe à Berlin face à Kaiserslautern (1-0). Une frappe fantastique de Granit Xhaka a suffi au bonheur des champions d'Allemagne.

Ce ne sont pas les trois titres espérés mais tout de même deux trophées historiques qui viennent couronner la saison historique du "Werkself". L'équipe entraînée par Xabi Alonso n'aura finalement perdu qu'un seul de ses 53 matches.

Granit Xhaka n'aurait pas pu rêver mieux pour conclure sa première année exceptionnelle à Leverkusen. A la 17e minute, à 25 mètres du but adverse, le Bâlois a envoyé une frappe du gauche dans la lucarne.

Malgré l'expulsion d'Odilon Kossounou peu avant la mi-temps, pour un deuxième carton jaune, Granit Xhaka et Cie ont bien géré leur avantage en deuxième période pour offrir à Leverkusen une deuxième Coupe après 1993. Jamais le club de Rhénanie-Westphalie n'avait réalisé le doublé Coupe/Championnat.

Un Suisse avec Kaiserslautern

Pour Kaiserslautern, qui jouait avec le défenseur central zurichois Jan Elvedi et qui n'a terminé qu'à la 13e place de la deuxième division allemande, la tâche s'est avérée trop difficile, même à 11 contre 10. L'équipe de Friedhelm Funkel, qui n'a dû éliminer qu'un seul club de Bundesliga au cours de la compétition, le FC Cologne, n'a été que trop rarement dangereuse et devra encore patienter avant de retrouver la victoire en Coupe (dernier succès en 1996).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Barcelone conserve son titre

Publié

le

La joie des supporters du Barça, qui a gagné sa 3e C1 chez les dames (© KEYSTONE/EPA/LUIS TEJIDO)

Le FC Barcelone, tenant du titre, a remporté la Ligue des champions féminine en battant l'Olympique lyonnais 2-0 en finale samedi à Bilbao.

Les Catalanes, sacrées une première fois en 2021, s'offrent ainsi leur troisième sacre dans cette compétition.

Le Barça version féminine a pris l'avantage sur une réussite du Ballon d'Or 2023 Aitana Bonmati, dont le tir de la 63e a été dévié. La star Alexia Putellas, désignée footballeuse de l'année en 2021 et 2022, a scellé le score à la 95e.

Les Catalanes jouaient leur quatrième finale de Ligue des champions d'affilée. Samedi à Bilbao, elles ont pris leur revanche sur les Lyonnaises qui les avaient battues à ce stade de la compétition en 2019 et en 2022.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Les Sujets à la Une

X