Rejoignez-nous

Sport

Ligue des Champions : Liverpool rejoint le Real Madrid en finale

Publié

,

le

Liverpool n'a pas laissé échapper l'occasion. Sur la voie royale après le 5-2 de l'aller, les Reds ont conclu le travail lors du retour, malgré une défaite 4-2 en Italie contre l'AS Rome.

Le score final est quelque peu trompeur. Liverpool a mené 1-0 puis 2-1, et a tenu le 2-2 jusqu'à la 86e. Les deux réussites de Nainggolan (86e/94e pen) sont tombées bien trop tard pour remettre en question l'issue de cette double confrontation riche en buts.

Liverpool et son attaque de feu, avec désormais 40 buts inscrits depuis la phase de groupes, a mérité sa place en finale après une série de performances ébouriffantes. On peut déjà parier que Zinédine Zidane et ses hommes du Real Madrid doivent déjà plancher sur des stratégies pour museler l'infernal trio composé de Salah, Firmino et Mané. Mais d'un autre côté, la défense rouge est loin d'être toujours d'une sérénité absolue...

Avec le confortable matelas de sécurité acquis à Anfield Road malgré les deux buts concédés, Liverpool avait de quoi voir venir. Même si le sort connu par Barcelone au Stadio Olimpico en quarts de finale pouvait donner matière à réflexion, les hommes de Jürgen Klopp ont maîtrisé cette demi-finale retour sans trembler, ou presque. La Roma n'a en effet jamais donné l'impression d'être en mesure de réaliser un nouveau miracle. Les Anglais n'ont même pas eu besoin du talent de Salah, assez effacé pour une fois et trop souvent hors-jeu.

Grosses erreurs

La solidité défensive des Italiens chez eux a volé en éclats contre la meilleure attaque de la compétition. Les Romains ont de plus bien aidé leurs adversaires en commettant de grosses erreurs qui ont engendré les réussites de Mané (9e) et Wijnaldum (25e). Et même le malheureux autogoal de Milner, sur qui un dégagement de Lovren rebondissait, n'allait pas perturber outre mesure la sérénité des visiteurs (15e).

Car l'AS Rome, sans doute prise entre la volonté d'aller de l'avant et la peur des redoutables contres adverses, ne trouvait pas le moyen d'emballer la rencontre, d'insuffler le doute dans les esprits anglais. A la reprise toutefois, Dzeko égalisait pour la deuxième fois, après un arrêt de Karius sur un essai du remuant El Shaarawy (52e).

Les Italiens connaissaient alors un bon passage, et ils mettaient les visiteurs en difficulté à plusieurs reprises, sans conclure. Karius a aussi effectué quelques parades décisives. Il ne pouvait cependant pas éviter le 3-2 sur une frappe de Nainggolan (86e) qui mettait un terme à l'invincibilité des Reds cette saison en C1.

Huitième finale

Liverpool disputera ainsi sa première finale depuis celle perdue en 2007 contre l'AC Milan, et la huitième de son histoire. Les Reds ont remporté cinq fois la Coupe aux grandes oreilles: 1977, 1978, 1981, 1984 et 2005.

L'affiche de la finale de Kiev ne sera pas inédite: le Real Madrid et Liverpool avaient été aux prises au stade ultime de la compétition en 1981 à Paris, avec un succès 1-0 des Anglais au terme d'une partie cadenassée. Le match à venir devrait en toute logique s'avérer bien plus spectaculaire.

 

ATS

PHOTO KEYSTONE/AP/ANDREW MEDICHINI

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Tadesse Abraham couronné une troisième fois

Publié

le

Tadesse Abraham passe la ligne d'arrivée en vainqueur lors de la 88e édition de Morat-Fribourg (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Tadesse Abraham a remporté Morat-Fribourg pour la troisième fois de sa carrière après 2016 et 2018. Le Genevois s'est imposé en 52'50 dans cette 88e édition.

Celui qui vient d'être le deuxième Suisse à descendre sous l'heure sur semi-marathon a fait la différence dans La Sonnaz, la grande difficulté de la course. Une accélération dès les premières pentes lui a permis de durcir la course et de créer un petit écart. Puis il en a remis une couche dans la deuxième partie. Il a devancé d'un peu plus de dix secondes le Kényan Erick Leon Ndiema.

Abraham a donc parfaitement préparé le marathon de New York qui aura lieu le dimanche 6 novembre.

Chez les dames, la lutte fut passionnante jusqu'au bout avec quatre femmes en lice pour la victoire et une photo-finish pour départager les deux premières. C'est finalement l'Ethiopienne Baze Kasanesh Ayenew qui l'a emporté en 1h05'00''7 avec seulement quatre centièmes d'avance sur la Kényane Cynthia Kosgei.

Cette 88e édition marquait le retour traditionnel de l'épreuve après deux années marquées par le covid.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Xherdan Shaqiri ménagé

Publié

le

Xherdan Shaqiri: tout pour la Coupe du monde. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Xherdan Shaqiri n'a pas disputé l'avant-dernier match de la saison de Chicago. Le Fire s'est imposé 3-2 à Cincinnati sans le Bâlois, auteur de 7 buts et 11 assists lors de cet exercice.

Selon le coach du Fire, Ezra Hendrickson, Xherdan Shaqiri a été ménagé dans l'optique de la prochaine Coupe du monde. "Le but est que Xherdan aborde la Coupe du monde dans les meilleures dispositions", explique-t-il. Après ses deux matches avec l'équipe de Suisse, l'enchaînement était jugé trop risqué pour le Bâlois. Eliminé de la course aux play-off pour la cinquième année consécutive, le Fire recevra New York City dimanche prochain pour son ultime rencontre de la saison.

Après ce match contre New York, les joueurs ne seront pas laissés dans la nature. Des entraînements sont prévus pendant les trois semaines qui suivront. Xherdan Shaqiri pourrait donc rester à Chicago jusqu'à la fin du mois avant de revenir en Suisse.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Bilan révisé à 125 morts après un mouvement de foule dans un stade

Publié

le

Deux policiers sont morts lors de ces "émeutes". (© KEYSTONE/AP/Yudha Prabowo)

L'Indonésie est endeuillée par l'une des pires tragédies jamais survenues dans un stade. Selon un bilan révisé, au moins 125 personnes ont péri dans un mouvement de foule quand des milliers de fans ont envahi un terrain de foot et ont été aspergés de gaz lacrymogène.

Le drame s'est déroulé samedi soir dans la ville de Malang, à l'est de l'île de Java. Il a aussi fait quelque 180 blessées dans cet archipel où les rivalités entre supporters virent souvent à la catastrophe.

Des supporters de l'équipe du Arema FC ont pénétré sur le terrain du stade Kanjuruhan, dans la ville de Malang (est), après la défaite de leur équipe 3-2 contre celle de Persebaya Surabaya. C'était la première fois en plus de 20 ans que l'Arema FC perdait face à sa grande rivale.

Grandes quantités de gaz lacrymogènes

Le bilan du mouvement de foule mortel dans le stade de football de Malang en Indonésie a été révisé dimanche de 174 à 125 morts, à cause du double comptage de certaines victimes, a indiqué un responsable de la province de Java Est.

"Le bilan est aujourd'hui de 125 morts. 124 ont été identifiés et l'un ne l'a pas été. Certains noms avaient été enregistrés deux fois", a indiqué le vice-gouverneur de la province Emil Dardak sur la chaîne Metro TV.

La police, qui a qualifié cet incident d'"émeutes", a tenté de persuader les fans de regagner les gradins et a tiré des gaz lacrymogènes après la mort de deux policiers. De nombreuses victimes ont été piétinées mortellement.

Des survivants ont décrit des spectateurs pris de panique, bloqués par la foule, quand la police a lancé des gaz lacrymogènes. Des images capturées à l'intérieur du stade montrent une énorme quantité de gaz lacrymogène et des personnes s'agrippant aux barrières, tentant de s'échapper. D'autres portaient des spectateurs blessés, se frayant un chemin à travers le chaos.

"Il n'y avait rien, pas d'émeutes. Je ne sais pas ce qui s'est passé, ils ont soudainement envoyé du gaz lacrymogène", a raconté à l'AFP Doni, un spectateur de 43 ans, qui n'a pas voulu donner son nom de famille. "Ce qui m'a choqué c'est qu'ils n'ont pas pensé aux femmes et aux enfants?"

Enquête exigée

Le président indonésien Joko Widodo a ordonné dimanche "une évaluation complète des matchs de football et des procédures de sécurité", après cet incident. Il a demandé à l'Association nationale du football de suspendre tous les matchs jusqu'à des "améliorations de la sécurité".

"Je regrette profondément cette tragédie et espère que cette tragédie liée au football sera la dernière dans notre pas", a-t-il déclaré dans un discours télévisé.

Le directeur d'un hôpital a indiqué sur une chaîne de télévision locale qu'une des victimes n'avait que cinq ans. Le stade contenait 42'000 personnes et était au complet selon les autorités. Quelque 3000 d'entre eux ont envahi le terrain en signe de colère après le match.

Désolation

Un spectacle désolant devant le stade témoignait dimanche matin des agitations de la veille: des véhicules calcinés, dont un camion de police, jonchaient les rues. La police a fait été de 13 véhicules brûlés.

Le gouvernement indonésien a présenté ses excuses. "C'est un incident regrettable qui blesse notre football à un moment où les supporters peuvent assister à un match dans un stade" après une longue interruption pendant la pandémie de Covid-19, a déclaré le ministre des Sports et de la Jeunesse Zainudin Amali.

Mea culpa aussi du côté de l'Association de Football d'Indonésie (PSSI), qui a suspendu tous les matches prévus cette semaine. Son secrétaire général, Yunus Yussi, a expliqué que la police avait utilisé des gaz lacrymogènes à l'intérieur du stade car "elle devait prendre des mesures pour empêcher" les fans d'envahir le terrain au cours d'une conférence de presse.

Affrontements mortels

Le président de la FIFA, le Suisse Gianni Infantino, a parlé d'"une tragédie au-delà de l'imaginable". "Le monde du football est en état de choc après les tragiques incidents en Indonésie", a ajouté le Valaisan, parlant d'"un jour noir pour tous ceux qui aiment le football".

La violence des supporters est un problème en Indonésie, où les rivalités de longue date se sont transformées en affrontements mortels. Certains matches - le plus important étant derby entre Persija Jakarta et Persib Bandung - sont si tendus que les joueurs des équipes de haut niveau doivent s'y rendre sous haute protection.

En 1989, un mouvement de foule avait causé la mort de 97 fans de Liverpool au stade de Hillsborough en Grande-Bretagne et en 2012, le stade de Port Said en Egypte avait connu une autre tragédie avec 74 morts. En 1964, 320 personnes sont mortes et plus d'un millier a été blessé dans un mouvement de foule au stade national de Lima au cours d'un match de qualification entre le Pérou et l'Argentine.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / afp / dpa

Continuer la lecture

Football

Nice tombe avec les armes à la main à Paris

Publié

le

L'instant de la délivrance pour Kylian Mbappé (au 1er plan) et Neymar. (© KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT)

Le Nice de Lucien Favre est tombé les armes à la main. Au Parc des Princes, les Azuréens se sont inclinés 2-1 devant le PSG sur une réussite de Kylian Mbappé à la 83e minute.

Introduit à la 59e minute alors que le score était de 1-1, l'attaquant français a conclu une rupture qui avait été provoquée par une relance un brin hasardeuse de Kasper Schmeichel. A cet instant du match face à la pression adverse, le gardien danois a sans doute eu les yeux plus gros que le ventre. Avec cette erreur, il relance le débat sur son statut de no 1. On le sait, Lucien Favre estime que le Polonais Marcin Bulka possède toutes les qualités pour s'imposer en Ligue 1...

Kasper Schmeichel n'avait, par ailleurs, pas esquissé le moindre geste sur l'ouverture du score de Lionel Messi à la 28e minute. L'Argentin a marqué pour la 60e fois de sa carrière sur un coup-franc direct. Il l'avait provoqué face au capitaine Dante. Les Niçois avaient le bonheur d'égaliser à la 47e par Gaëtan Laborde sur un centre de Youcef Atal.

Avec ce succès, Paris reprend la tête du classement avec 2 points d'avance sur Marseille qui s'est imposé 3-0 à Angers vendredi.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Football

Le FC Zurich ne gagne toujours pas

Publié

le

Toujours pas le moindre succès en Super League pour Aiyegun Tosin (au 1er plan) et le FC Zurich... (© KEYSTONE/CHRISTIAN MERZ)

Champion en titre, le FC Zurich a bouclé le premier des quatre tours de la Super League sans gagner une seule partie. Le derby contre les Grasshoppers ne fut donc pas le match du rachat pour le FCZ.

Malgré l'ouverture du score d'Antonio Marchesano à la 14e, le FCZ a dû se contenter du point du nul (1-1) pour la grande première de Genesio Colatrella. Le successeur de Franco Foda, nommé à titre intérimaire, n'a pas trouvé la formule magique pour redonner au champion un nouveau souffle.

Les Grasshoppers ont, en effet, égalisé à 49e sur une superbe frappe de l'international hongrois Bendeguz Bolla. On devait en rester là pour les 16'874 spectateurs présents pour ce 279e derby. Qui ont quitté le Letzigrund avec la conviction qu'aucune des deux équipes ne tiendra les premiers rôles cette saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Capricorne

Si vous vous repliez sur vous-même, les soucis actuels vont vous paraître insurmontables… Parlez-en à quelqu’un qui saura vous conseiller…

Les Sujets à la Une

X