Rejoignez-nous

Sport

Ligue des Champions : Liverpool rejoint le Real Madrid en finale

Publié

,

le

Liverpool n'a pas laissé échapper l'occasion. Sur la voie royale après le 5-2 de l'aller, les Reds ont conclu le travail lors du retour, malgré une défaite 4-2 en Italie contre l'AS Rome.

Le score final est quelque peu trompeur. Liverpool a mené 1-0 puis 2-1, et a tenu le 2-2 jusqu'à la 86e. Les deux réussites de Nainggolan (86e/94e pen) sont tombées bien trop tard pour remettre en question l'issue de cette double confrontation riche en buts.

Liverpool et son attaque de feu, avec désormais 40 buts inscrits depuis la phase de groupes, a mérité sa place en finale après une série de performances ébouriffantes. On peut déjà parier que Zinédine Zidane et ses hommes du Real Madrid doivent déjà plancher sur des stratégies pour museler l'infernal trio composé de Salah, Firmino et Mané. Mais d'un autre côté, la défense rouge est loin d'être toujours d'une sérénité absolue...

Avec le confortable matelas de sécurité acquis à Anfield Road malgré les deux buts concédés, Liverpool avait de quoi voir venir. Même si le sort connu par Barcelone au Stadio Olimpico en quarts de finale pouvait donner matière à réflexion, les hommes de Jürgen Klopp ont maîtrisé cette demi-finale retour sans trembler, ou presque. La Roma n'a en effet jamais donné l'impression d'être en mesure de réaliser un nouveau miracle. Les Anglais n'ont même pas eu besoin du talent de Salah, assez effacé pour une fois et trop souvent hors-jeu.

Grosses erreurs

La solidité défensive des Italiens chez eux a volé en éclats contre la meilleure attaque de la compétition. Les Romains ont de plus bien aidé leurs adversaires en commettant de grosses erreurs qui ont engendré les réussites de Mané (9e) et Wijnaldum (25e). Et même le malheureux autogoal de Milner, sur qui un dégagement de Lovren rebondissait, n'allait pas perturber outre mesure la sérénité des visiteurs (15e).

Car l'AS Rome, sans doute prise entre la volonté d'aller de l'avant et la peur des redoutables contres adverses, ne trouvait pas le moyen d'emballer la rencontre, d'insuffler le doute dans les esprits anglais. A la reprise toutefois, Dzeko égalisait pour la deuxième fois, après un arrêt de Karius sur un essai du remuant El Shaarawy (52e).

Les Italiens connaissaient alors un bon passage, et ils mettaient les visiteurs en difficulté à plusieurs reprises, sans conclure. Karius a aussi effectué quelques parades décisives. Il ne pouvait cependant pas éviter le 3-2 sur une frappe de Nainggolan (86e) qui mettait un terme à l'invincibilité des Reds cette saison en C1.

Huitième finale

Liverpool disputera ainsi sa première finale depuis celle perdue en 2007 contre l'AC Milan, et la huitième de son histoire. Les Reds ont remporté cinq fois la Coupe aux grandes oreilles: 1977, 1978, 1981, 1984 et 2005.

L'affiche de la finale de Kiev ne sera pas inédite: le Real Madrid et Liverpool avaient été aux prises au stade ultime de la compétition en 1981 à Paris, avec un succès 1-0 des Anglais au terme d'une partie cadenassée. Le match à venir devrait en toute logique s'avérer bien plus spectaculaire.

 

ATS

PHOTO KEYSTONE/AP/ANDREW MEDICHINI

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Hüsler grimpe à la 49e place mondiale

Publié

le

Hüsler fait désormais partie des 50 meilleurs joueurs du monde (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Marc-Andrea Hüsler fait désormais partie des 50 meilleurs joueurs du monde. Le gaucher zurichois de 26 ans a gagné quatre places au classement ATP pour figurer en 49e position ce lundi.

Sa progression de la semaine n'est pas liée à ses deux succès obtenus à Trèves en Allemagne, où il a mené la Suisse à la victoire en Coupe Davis vendredi et samedi. Elle est due aux lourdes chutes d'Alexander Bublik, Emil Ruusuvuori et Albert Ramos-Viñolas qui ont tous perdu plus de dix places pour se rerouver derrière lui.

Mais Marc-Andrea Hüsler trouve là la juste récompense de ses immenses progrès. Encore classé 186e début 2022, il a fait une première apparition dans le top 100 en juillet avant de s'y installer durablement en août après avoir atteint les demi-finales à Winston-Salem. Son sacre à Sofia début octobre lui avait permis de grimper de 31 places pour se retrouver 66e.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Stephen Curry forfait pour une durée indéterminée

Publié

le

Stephen Curry est forfait pour plusieurs semaines (© KEYSTONE/AP/Jeff Chiu)

La star des Golden State Warriors Stephen Curry est forfait pour une durée indéterminée en raison d'une blessure au genou gauche, a annoncé son équipe.

L'arrière de 34 ans ne disputera vraisemblablement pas le All Star Game le 20 février à Cleveland.

Dans un communiqué, les tenants du titre ont indiqué qu'une IRM a confirmé que le quadruple champion NBA "souffre de déchirures partielles des ligaments tibio-fibulaires supérieurs" du genou gauche, ainsi que d'une déchirure de la membrane interosseuse et d'une contusion au tibia.

Stephen Curry pourrait être absent des terrains "plusieurs semaines", selon des médias. De leur côté, les Warriors se sont bornés à déclarer qu'il "ne jouera pas le match (de lundi) et que des précisions sur son probable calendrier seront données dans les jours à venir".

Son genou gauche a plié samedi lors d'un choc avec le joueur des Dallas Mavericks, McKinley Wright, au troisième quart-temps de la rencontre qui a été remportée par les Warriors. Il a boité jusqu'à la ligne de touche, n'a pas joué la fin de la rencontre.

"Je pense que l'essentiel est qu'il va être absent pour un petit moment", a déclaré à la presse Steve Kerr, l'entraîneur des Warriors, ajoutant que la situation serait réévaluée dans quelques jours. "La bonne nouvelle est qu'il va revenir. Nous ne savons pas exactement quand, mais ce n'est pas une blessure qui va l'empêcher de jouer toute la saison".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Football

Le Bayern reprend le pouvoir

Publié

le

La hargne de Sommer, qui a connu la victoire avec le Bayern à Wolfsburg (© KEYSTONE/EPA/HANNIBAL HANSCHKE)

Pas franchement convaincant depuis la reprise, le Bayern Munich a conservé la tête de la Bundesliga au terme de la 19e journée.

Sous pression après la victoire d'Union Berlin samedi, le "Rekordmeister" est allé s'imposer 4-2 sur la pelouse de Wolfsburg.

Toujours à la recherche d'un premier "clean sheet" en championnat sous le maillot bavarois, Yann Sommer a capitulé sur des réussites signées Kaminski (44e, 1-3) et Svanberg (81e, 2-4). Il a néanmoins fêté son premier succès en Bundesliga avec les Munichois, qui menaient 3-0 à la 19e grâce à un doublé de Coman.

Ce succès, qui intervient après trois nuls 1-1 en trois journées depuis la reprise, permet au Bayern de reprendre les commandes cédées la veille au soir à l'Union Berlin. Les Munichois ont un point d'avance sur l'équipe entraînée par Urs Fischer, qui a signé samedi face à Mayence (2-1) son quatrième succès consécutif.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Fribourg s'offre Genève et se rapproche des play-off

Publié

le

Victor Rask, bourreau des Genevois (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Fribourg a signé une belle victoire face à Genève aux Vernets. Les Dragons ont battu les Aigles 5-3 et les voilà avec huit points d'avance sur Berne.

Il y a des victoires qui ont davantage de poids que d'autres. Celle-ci vaut presque plus que trois points pour les hommes de Christian Dubé. Parce que grâce à ce succès et à la défaite de Berne 3-2 contre Kloten, voici les Fribourgeois avec un confortable matelas sur la 7e place des Ours.

Ce succès devant le leader, Gottéron l'a construit au premier tiers en inscrivant trois buts et en agressant continuellement Genève. Apathiques, les locaux ont laissé le jeu à des Dragons emmenés par un grand Victor Rask. Auteur de deux buts et de deux assists, le Suédois a marqué des points dans tous les sens du terme.

Dans les rangs servettiens, on a voulu croire à l'égalisation en fin de partie, mais les arbitres ont annulé la réussite car Samuel Walser avait perdu son casque plus tôt dans l'action et qu'ils avaient sifflé. Linus Omark n'aura donc pas marqué à l'occasion de son 36e anniversaire.

Plus ennuyeux, les Genevois ont perdu Noah Rod et Roger Karrer. Les deux absences sont problématiques pour les Grenat, surtout que Jan Cadieux a dû composer sa défense pour cette rencontre sans Vatanen, Le Coultre, Völlmin ni Jacquemet. C'est même Daniel Winnik qui a dépanné en fin de match.

Les deux autres rencontres ont donc vu Berne se prendre les pieds dans le tapis contre Kloten. Les hommes de Toni Söderholm menaient pourtant 2-1 à la 24e minute, après avoir renversé la vapeur grâce à des buts signés DiDomenico et Sceviour en l'espace de moins de trois minutes à l'entame du deuxième tiers-temps. C'est Ruotsalainen qui a inscrit le but gagnant à la 30e minute.

Ambri-Piotta a pour sa part cueilli deux points précieux en s'imposant 2-1 ap à Zurich grâce au 20e but de Filip Chlapik. 11es du classement, les Léventins recollent à deux longueurs de leur rival Lugano (10e) et de Zoug (9e).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

International

Premiers points de la saison pour Ammann

Publié

le

Amman a marqué ses premiers points de la saison dimanche (© KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK)

Simon Ammann a inscrit dimanche ses trois premiers points de la saison en Coupe du monde. Le St-Gallois de 41 ans a pris la 28e place du second concours de Willingen.

Le quadruple champion olympique est parvenu dimanche à passer pour la première fois l'écueil des qualifications dans cet exercice 2022/23, pour sa sixième tentative. Et il n'a pas failli pour décrocher enfin un résultat intéressant.

Troisième sauteur à s'élancer dans ce concours, Simon Ammann s'est même retrouvé en tête pendant de longues minutes après avoir atterri à 123 mètres en première manche. Le St-Gallois s'est contenté de 114 mètres en finale, pour perdre quatre places.

Gregor Deschwanden, qui avait terminé 20e samedi pour signer son septième top 20 consécutif, a en revanche manqué son affaire dimanche. Pénalisé par de mauvaises conditions, le Lucernois a échoué dès la première manche (33e).

Déjà victorieux la veille, le Norvégien Halvor Egner Granerud a fêté un deuxième succès en l'espace de 24 hautes, le quatrième d'affilée et le neuvième de la saison, après s'être posé à 147,5 et à 142 mètres. Le lauréat de la dernière Tournée des Quatre tremplins prend ainsi le large en tête de la Coupe du monde.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Derniers titres

Les 2 derniers titres

Votre Horoscope

Scorpion

Vous voilà en train d'apprendre à vous adapter aux situations inédites et aux gens différents, ça va vous ouvrir des portes en plus.

Les Sujets à la Une

X